HAUT
BAS

AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Sam 8 Oct 2016 - 8:11
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

Entre deux combats, Amon était venu s'asseoir parmis les spectateurs du concours de performance artistique. Il n'avait pas l'intention de rester longtemps, il voulait juste voir deux ou trois représentations et passer un bon moment.

C'est alors que quelqu'un de très familier entra sur scène... Le garçon aurait pu se dire que ce n'était qu'une forte ressemblance, surtout vu son accoutrement, qui ne correspondait absolument pas avec ce que portait la personne qu'il connaissait. Cependant, ses doutes se dissipèrent lorsqu'il entendit son nom. Charlotte Holmes... Comment pouvait-elle être ici ? Pourquoi était-elle ici ? L'esprit du garçon se brouilla à cause de toutes les questions qui lui venaient à l'esprit. Il quitta alors précipitamment les gradins afin d'aller la voir.

Il arriva rapidement près des coulisses, mais le tour de la fille n'était pas encore terminé et on ne l'autorisa pas à entrer. En même temps, il n'avait aucune raison valable d'entrer là-dedans. Il resta donc dans le coin, attendant patiemment qu'elle termine en faisant les 100 pas... Il espérait ne pas être appelé trop vite pour son prochain combat car il fallait vraiment qu'il lui parle.

Heureusement, il ne fallut pas longtemps avant qu'il ne la voit sortir de là, dans une nouvelle tenue qui lui correspondait bien mieux. Elle n'avait pas l'air dans son assiette, son esprit semblait ailleurs. Le scientifique eut une drôle de sensation en la revoyant. Il était heureux de la voir, évidemment, mais c'était surtout... Étrange.

« Charlotte ! » Cria-t-il.

À ce moment-là, Amon n'avait pas la moindre idée d'un moyen pour attirer son attention. L'appeler semblait être la solution la plus simple, même si la discrétion devait être mise de côté. D'un seul coup, il eut... Peur. Son cœur se mit à battre plus fort, il ne savait pas comment elle réagirait ni comment lui devait réagir. C'était improbable qu'ils se retrouvent ici sans s'être averti l'un et l'autre. Quoique, l'homme avait demandé à sa mère de prévenir Monsieur Holmes et sa petite-fille pour lui, elle avait sûrement apprit qu'il se trouvait ici grâce à cela.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Sam 8 Oct 2016 - 8:14
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
La première chose que j'ai fait en quittant la scène, c'est d'arracher ce fichu étiquette. La seconde ? Échanger mes oreilles d'Azumarill pour ma casquette habituelle après m'être passée une main dans les cheveux. Libération, déjà. Plus qu'à regagner les vestiaires et enlever tout le reste pour mieux retrouver pantalons, chemise, veston, cravate et porte-bonheur. Ce n'est pas que je n'aime pas porter des robes, loin de là, mais je préfère le faire loin des yeux d'un quelconque public. Je pousse ensuite un grand soupir, mais il ne vient aucun soulagement avec celui-là. Je me suis donnée en spectacle et maintenant quoi ? Je ne peux que compter sur la chance pour qu'Amon m'ait vu, mais c'est encore trop peu satisfaisant pour moi. Je vais devoir trouver une autre stratégie, redoubler de moyens et ne pas baisser les bras. Plus facile à dire qu'à faire. Même moi, une fois seule et en territoire inconnu pendant trop longtemps, je me sens étourdie. Privée de mes repaires habituels, préférant passer mes journées dans une bibliothèque plutôt que sur la route, j'ai besoin de repos. Alors quel sera le plan de match ? Aucune idée. Je pense, mais mon cerveau tourne à vide et les pensées n'arrivent pas à s'embriquer dans une quelconque suite logique. Je perds mon temps, vaut mieux trouver un endroit où me poser tranquillement pour faire le point. Je ne serai pas productive si je continue dans cette voie et s'il y a quelque chose que je déteste, c'est bien ça. Je m'éclipse donc sans une arrière-pensée pour mes compétiteurs ; ils sont assez grands pour concourir sans moi de toute façon. Je me frotte les yeux d'une main avant de finalement passer la porte séparant les compétiteurs du reste du monde libre. Je vais rentrer à ma chambre et dormir un peu, j'ai le temps avant le dévoilement des résultats de toute façon. À tout le moins, ça, c'est le plan initial.

J'aurais bien dû me douter que les choses ne se passeraient pas comme je l'avais prévu, mais ça, c'est vraiment un dénouement inespéré. Qui peut bien avoir l'audace de crier mon prénom comme ça, dans un lieu public ? Je me renfrogne en cherchant la source de ce bruit désagréablement familier. Un instant... Cette silhouette, cette casquette qui ressemble à la mienne sans que ce soit un quelconque hasard, cette voix, tout concorde. Et j'espère bien d'ailleurs, vu que c'est lui. Aussi tiré par les cheveux que mon plan ait été, c'est un succès. Amon Amari se tient face à moi, sans doute encore plus surpris que ma propre personne. En voilà toute une surprise. Je ne m'attendais pas à ce que ça fonctionne pour de vrai et, surtout, aussi rapidement. Vais-je m'en plaindre ? Clairement que non. Je croise plutôt les bras pour mieux m'approcher, arrêtant mon avancée à un peu plus d'un mètre de cet "ami" d'enfance qui m'a fait office de frère adoptif durant de nombreuses années, officieusement du moins. Je le détaille de mon regard perçant, sans toutefois trouver les mots appropriés. Il y a longtemps que nous ne nous sommes pas vus et, même si ce n'est pas la première fois que nos chemins se séparent sur une longue période de temps, c'est différent. Il s'est passé trop de choses, de mon côté à tout le moins, pour que je fasse comme si de rien n'était. J'ai envie de tout lui partager, mais j'ai aussi envie de tout garder pour moi. Juste ravaler tout ça et faire comme si de rien n'était. Passer un peu de bon temps avec lui pour prendre des nouvelles et rentrer à Kalos peut-être bien. Sauf que c'est impossible et que je le sais. Quelle situation étrange. Quelqu'un devra bien se décider à briser cette glace inhabituelle et inconfortable au possible.

- Tu aurais pu appeler, avant de quitter Ka-- ...los...

Ma voix. Je me suis étranglée dans mes paroles et un sanglot m'a échappé, ça ne me ressemble pas du tout. Mes émotions profondes ont profité d'un moment de faiblesse pour remonter à la surface et faire chevroter mes paroles, me couper dans mon élan et me trahir perfidement. Mal à l'aise, je m'empresse d'attraper la visière de ma casquette et de la tirer vers le bas pour me cacher les yeux, l'enfoncer plus profondément dans ma chevelure avec honte. Je n'ai plus du tout envie de croiser son regard, surtout depuis que mon menton a commencé à tressaillir. J'enfonce ma tête dans mes épaules et j'ai seulement envie de tourner les talons et de courir, quand bien même je sais qu'il a de plus longues jambes que moi et probablement un meilleur cardio. Ce n'est pas comme si j'étais très difficile à surpasser en même temps. Toujours est-il que je me force à respirer normalement, je dois me calmer et rester maître de moi-même. Ce n'est ni le lieu, ni le moment et je suis trop fière pour pleurer devant qui que ce soit. Je dois simplement trouver une parade, gagner du temps pour refaire ma façade loin des regards. Ça ne coûte rien d'essayer.

- La journée a été stressante... le concours... Je devrais y aller, on aura l'occasion de se recroiser...

C'est ainsi que je sonne la retraite et que je tourne courageusement les talons. À quoi je pense ?! À rien, justement. Ce que je suis en train de faire est contraire à toute logique. N'ais-je pas enfin atteint mon but ? Alors pourquoi le fuir ? Je ne sais pas. C'est trop dur. Je ne pensais pas que ce serait comme ça. Je ne pensais pas vraiment que j'aurais besoin de lui dire. Pourquoi est-ce que je ne me suis pas encore réveillée de ce satané cauchemar ?!

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Sam 8 Oct 2016 - 8:38
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

En entendant cette voix qui l'appelait, la jeune femme s'arrêta et en chercha l'origine. C'est alors qu'elle le vit et que leurs regards se croisèrent. Quelle étrange sensation... Amon ne bougea pas et se contenta de la regarder s'approcher de lui en croisant les bras comme si elle était prête à le gronder. Le garçon se sentait capable d'encaisser quelques reproches, surtout qu'il savait déjà qu'il était en tort.

Mais il pouvait bien mesurer 2 mètres et être musclé comme un Machopeur, comment pouvait-il rester insensible face à la réaction de Charlotte... Elle ne parvint même pas à finir sa phrase sans laisser ses émotions la couper. Le scientifique eut l'impression de se faire frapper par ses mots et ses gestes ne furent pas moins douloureux à regarder. Il serra les dents et les poings afin de contenir tout ce qu'il ressentait en cet instant. Pourtant, elle était bien l'une des rares personnes devant qui il n'aurait pas eut honte de s'exprimer franchement.

« La journée a été stressante... le concours... Je devrais y aller, on aura l'occasion de se recroiser... » Fit-elle.

Puis elle commença à s'éloigner doucement de lui. En temps normal, il l'aurait sans doutes laissé partir en se disant qu'il la reverrait plus tard, mais il n'était pas aveugle au point d'ignorer la peine de Charlotte. Amon inspira profondément et rattrapa les quelques pas qu'elle avait déjà fait. Il posa la main sur son épaule afin de la stopper.

« ... Je suis désolé d'être parti comme ça. »

Que dire de plus ? Il n'en avait aucune idée. Au lieu de s'exprimer par la parole, il décida de laisser parler ses gestes. Le garçon se rapprocha d'elle, lâchant son épaule pour l'entourer avec son bras et l'attirer contre lui. Un sourire étonnamment triste apparut sur son visage. Il était content de la voir, mais il aurait préféré une rencontre plus enjouée.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Sam 8 Oct 2016 - 15:41
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
Prendre la fuite est la seule solution viable pour conserver mon orgueil intact. Je sais que je vais craquer si je reste et que, pire encore, le tout semblera injustifié sans les indices contextuels cruciaux que je n'arriverai pas à lui partager. Je ne veux pas avoir l'air de réagir trop fortement à une simple séparation ou à des retrouvailles fortuites, ce serait bien trop puéril. Tristement pour moi, Amon a choisi de s'imposer. Sa main se pose sur mon épaule, me rappelant du même coup notre différence importante de gabarit, et je me vois contrainte de m'arrêter. Fixant le sol avec intensité, je n'ose pas pour autant me retourner vers lui. S'il a quelque chose à dire, qu'il le fasse maintenant avant que je ne reprenne mon chemin. Le scientifique ne me fait pas attendre plus longtemps, présentant des excuses avant de m'attirer vers lui. Je ne m'y attendais pas vraiment, mais ne lutte pas pour autant. Celui que je qualifie de grand-frère est sans doute l'un des rares individus auxquels je permets de me toucher, même si ce n'est que pour un câlin. D'ailleurs, maintenant que j'y suis, c'est beaucoup plus réconfortant que ce que je pensais. Même que j'essaie à mon tour de passer mes petits bras autour de lui pour le serrer, bien que ça ne doit pas avoir l'air de grand chose vu ma très faible force physique. La joue appuyée contre son torse et la tête basse, je me permets une réplique glissée avec ce qui se veut un sourire malgré mes yeux humides.

- Et ça se dit le plus vieux des deux...

Je pourrais continuer. J'ai une centaine de phrases qui me tournent en tête pour le faire culpabiliser, mais préfère les y laisser. Le moment n'est pas propice à tout ceci et, d'autre part, je n'ai pas vraiment envie de le blesser. Je me doute bien que la nouvelle que j'emporte avec moi, lorsque j'aurai réussi à la lui partager, sera amplement suffisante pour le couvrir de regrets. Je n'ai pas besoin d'y ajouter une vendetta personnelle simplement parce que j'ai un peu souffert, ce ne serait pas la chose mature à faire de toute façon. Parlant de ça, je vais devoir lâcher le morceau, n'est-ce pas ? Pas tout de suite. Mes pensées ont beau tout faire pour être aussi adultes que possible, je n'ai pas envie de quitter cette étreinte immédiatement. Ça me fait du bien. J'ai l'impression de me faire consoler comme une gamine et, même si j'ai honte, je souris un peu. Pourtant les choses ne durent pas éternellement et je finis par reculer d'un pas, essuyant mes joues du dos de la main dans le même temps. Je lisse ensuite les pans de mon veston en reprenant une inspiration. Je dois retrouver mon courage et enfiler un air passif, plus habituel. Non, je dois littéralement faire un effort pour me couper émotivement de la situation en cours. Si je ne lui dis pas la vérité maintenant, alors quand ? Je suis venue pour ça après tout et, une fois débarrassée de cette tâche, je serai libre comme l'air. Mais est-ce vraiment une bonne chose ?

- Je ne suis, en vérité, pas ici par hasard. Je suis délibérément venue te chercher car j'ai... quelque chose à te dire. Je ne pouvais pas le faire autrement qu'en personne, pas pour toi.

Je me racle la gorge. Et maintenant quoi ? J'ai réussi à amener le sujet et je pense l'avoir fait de manière professionnelle. Mais est-ce vraiment l'important ici ? J'ai besoin de courage, de beaucoup de courage. Le lui annoncer, le dire à haute voix, c'est rendre tout concret. Plus moyen de reculer ensuite et de continuer à me voiler la face. Cet aveu sera définitif et je ne pourrai pas le reprendre. La vie ne sera plus jamais la même une fois que j'aurai prononcé ces mots. Il est trop tard pour faire marche arrière.

- Grand-père est mort. Ses funérailles ont eu lieu il y a plus de deux semaines maintenant.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 0:53
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

La jeune fille ne se débattit pas lorsque Amon la saisit. Elle se retourna et l'enlaça à son tour, ce qui lui fit évidemment plaisir. Elle n'oublia cependant pas qu'elle lui en voulait et elle le lui rappela en balançant une petite phrase pour le titiller. Rien de méchant, d'ailleurs, il lâcha un léger rire gêné, même s'il sentit sa culpabilité croître.

Leur étreinte dura un petit moment, mais comme toute bonne chose à une fin, ils se séparèrent en laissant un bon mètre entre eux. L'air de rien, ça avait fait du bien à Amon de pouvoir la serrer dans ses bras. En plus, Charlotte n'avait pas l'air de vouloir fuir de nouveau, ils allaient pouvoir discuter et s'expliquer. C'est elle qui s'exprima la première, avouant qu'elle n'était pas venue ici par hasard. Elle avait quelque chose à lui dire, quelque chose qu'elle n'aurait pas pu écrire dans une simple lettre ou dans un mail.

L'homme se questionna un peu, il ne savait pas ce qui pouvait être aussi important pour qu'elle fasse ce long voyage. Il resta assez neutre et silencieux, attendant simplement qu'elle dise ce qu'elle avait à dire.

« Grand-père est mort. Ses funérailles ont eu lieu il y a plus de deux semaines maintenant. »

La nouvelle tomba comme un coup de massue sur le garçon. Ses yeux s'écarquillèrent et il se paralysa. Il ne tomba pas, pourtant, il eut l'impression que ses jambes le lâchaient. Les larmes lui montèrent aux yeux sans qu'il ne puisse rien contrôler... Cet homme...était décédé... Jamais il ne pourrait l'oublier, lui qui avait été si gentil avec lui, durant et après son voyage. Il n'osa pas imaginer l'immense peine qu'avait ressentie Charlotte en l'apprenant, ça avait dû être un sacré choc...

« Je... Je suis désolé, ça a dû être dur. » Il marqua une pause pour inspirer profondément et retenir la moindre larme de couler. « Est-ce que tu voudrais bien m'en parler ? De ce qui est arrivé... Des funérailles... » Demanda-t-il, sans vouloir la forcer à quoi que ce soit.

Il se sentait encore plus coupable désormais. Si seulement il n'était pas parti, il aurait peut-être appris la nouvelle plus tôt et il aurait pu venir rendre hommage à ce vieil homme qu'il appréciait tant. Malheureusement, les regrets n'allaient pas s'effacer avec des "Si seulement". Il faudrait qu'il tombe sur le légendaire Célébi pour pouvoir espérer réparer ses erreurs...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 2:36
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
Au moins le message a le mérite d'être clair et, cette fois, mes mots sont passés tout droit sans aucune interférence. Amon a compris et le choc est à la hauteur de ce que je m'imaginais. Même si nous n'avons jamais partagé de liens de sangs, c'était un peu notre grand-père à tous les deux. Je baisse les yeux, n'arrivant pas à confronter le regard du scientifique de front pendant qu'il doit encore accepter la nouvelle. Je me demande bien comment j'aurais réagi si, en plus, je n'avais pas pu être présente dans ces moments importants d'au revoir. Mauvais exemple. Il aurait été un véritable soulagement d'être n'importe où ailleurs durant ces événements. Échapper à toutes ces étapes, aux visites chez le notaire, ça m'a tout l'air d'une bénédiction. Les excuses de l'homme me font redresser partiellement la tête, plus par réflexe qu'autre chose. Il m'a presque fait sursauter à dire vrai. Un court silence s'installe alors pendant qu'Amon respire, qu'il reprend son élan avant de soulever les sujets suivants. Ses questions sont légitimes et je suis justement là pour y répondre, peu importe le niveau de difficulté. Je croise les bras et les serre plus fort contre moi, un geste sans doute supposé me réconforter inconsciemment. Je me demande si ça fonctionne pour de vrai.

- Il n'y a pas beaucoup de choses à raconter. C'était une mort paisible, dans son lit. Il a eu droit à un joli service, tout le monde a déposé des fleurs, sa nièce a fait un discours et tout le monde est reparti chacun de son côté. Si tu veux nous irons lui rendre visite lors de ton prochain voyage à Kalos. J'ai également un portrait de lui, pour toi, quelque part dans mes bagages, à l'hôtel. Ça te fera un souvenir.

Je ne suis peut-être pas une experte de ce domaine, mais après quelque chose comme ça il m'apparait évident que l'ambiance est au plus lourd. C'est loin d'être naturel et encore moins confortable. Aussi nécessaire que soit cette conversation, je me sens coupable de l'avoir lancée. Il est trop tard pour faire marche arrière, mais il est encore temps de minimiser les dégâts. Je peux encore changer le sujet, faire mine de penser à autre chose, essayer en tout cas. Est-ce que ce sera suffisant pour également orienter ses pensées vers autres chose ? Aucune idée, mais j'ai bien envie de m'occuper des miennes déjà. Sans oublier que mes autres idées subites de conversation ne sont pas si éloignées que ça de ses interrogations, lorsqu'on prend le temps d'y réfléchir un peu. Ça compte encore dans les choses qui me sont arrivées.

- J'ai appris que tu étais dans la région alors je suis venue aussi vite que je le pouvais. Je n'avais pas trop prévu de participer à ce concours, mais j'avais bon espoir de me faire remarquer par toi ou l'une de tes connaissances. Il faut croire que je ne me suis pas trompée.

Je retire ma casquette pour passer une main dans ma courte chevelure d'un bleu nuit. Je réorganise mes mèches rebelles avant de finalement remettre mon couvre-chef en place. Maintenant quoi ? Nous ne pouvons pas non plus rester ici, plantés là ad vitam aeternam. Comme j'ai eu plus de temps pour faire la paix avec les récents événements, il m'est plus facile de reprendre encore et toujours la parole, d'orienter les choses et de faciliter le processus pour tout le monde. J'arrive à garder la tête froide, tant et aussi longtemps que je suis en mesure d'ignorer mon coeur en tout cas.

- Et toi, tu participes aussi ou tu es simple spectateur ? D'ailleurs... tu ne m'as pas vraiment vue sur cette scène... n'est-ce-pas ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 3:16
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

La jeune femme semble capable de répondre à Amon, même si ça n'a pas l'air facile pour elle. C'est sûrement la personne qui a été le plus affectée par cette disparition, alors ce n'est étonnant pour personne. Elle lui raconte qu'il a eut une mort paisible et de belles funérailles, ce qui réconforte un peu le scientifique.

Charlotte proposa qu'ils aillent lui rendre visite lorsque le garçon reviendra à Kalos, ce à quoi il répondit par un petit hochement de tête.

« J'ai également un portrait de lui, pour toi, quelque part dans mes bagages, à l'hôtel. Ça te fera un souvenir. »
« Merci. » Répondit-il simplement.

Il appréciait qu'elle ait pensé à ce genre de détail, il ne l'aurait pas espéré. Dès qu'elle cessa de parler, Amon sentit à quel point l'ambiance était pesante. Le silence semble durer plusieurs minutes, mais le garçon n'a aucune idée de ce qu'il pourrait dire. En cet instant, il était... Perdu. Heureusement, Charlotte avait l'esprit un peu plus clair que lui et elle eut l'intelligence de parler d'autre chose.

Elle expliqua donc le plan qu'elle avait mis en place après avoir appris qu'il se trouvait à Mhyone. Elle avait eut de la chance, car Amon était certain que personne dans le public ne l'aurait prévenu en la voyant concourir. Cela dit, il eut un petit sourire en apprenant tous les efforts qu'elle avait déployés.

« Tu aurais simplement dû demander mon numéro de Poképhone à ma mère, nous aurions organisé une rencontre. »

Bien sûr, il y avait forcément une raison pour qu'elle ne l'ait pas fait, reste à savoir laquelle. Peu importe, leur conversation s'orienta sur les concours de Minami. C'était un sujet bien plus léger, Amon aurait sûrement plus de facilité à reprendre ses esprits ainsi.

« Et toi, tu participes aussi ou tu es simple spectateur ? D'ailleurs... tu ne m'as pas vraiment vue sur cette scène... n'est-ce-pas ? »
« Je participe à l'autre concours, celui des combats duo. Je n'ai pas vu ta prestation, mais je t'ai vu porter cette robe. C'était... Bizarre. »

Il secoua doucement la tête en rigolant. Il n'avait tellement pas l'habitude de la voir dans ce genre d'accoutrement qu'il n'avait pas vraiment apprécié. Il la préférait bien plus dans ses habits actuels, avec sa casquette, quel style !

« J'espère qu'il y aura des photos de cet événement, que je te le rappelle pendant les dix prochaines années. »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 4:13
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
J'ai réussi, ne serait-ce que partiellement. Enfin, c'est l'impression que j'ai alors que nous commençons enfin à nous détendre et à retrouver une tenue habituelle. Modifier le sujet de la conversation ou, à tout le moins son angle, nous aura donc été bénéfique à l'un comme l'autre. C'est d'un accord silencieux et implicite que la conversation bifurque vers les concours de Minami, sujet bien moins controversé. Toujours est-il que je lui ai demandé ce qu'il fait ici et que la réponse ne se fait pas trop attendre. Amon est donc lui-même inscrit aux combats en duo. Voilà qui est intéressant et même un poil surprenant je l'admets, mais dans le bon sens. Après toutes ces années passées à effectuer des recherches, je n'aurais pas cru qu'il renouerait avec le monde des combats Pokémon. J'ose croire que c'est une bonne chose ou, au minimum, j'espère du fond du coeur que ce le soit pour lui. Enfin, ça c'est la partie facile de la conversation. Pour mon plus grand malheur, il m'a effectivement vu dans ma robe d'Azumarill et le verdict ne diffère pas vraiment de ce à quoi je m'attendais. C'était pourtant tellement mignon ! Sur une autre fille, en tout cas, ça l'aurait probablement été. Pour ma part, je me contente de poser une main contre ma hanche et de relever la mâchoire, risquant un sourire en coin un peu plus confiant. C'est bien parce que je suis à l'aise avec Amon que je me permets de lui faire profiter de mon sens de la réplique.

- C'est simplement parce que tu es rendu trop vieux, toutes les jeunes filles de nos jours s'habillent comme ça, pour les concours à tout le moins. Je n'ai fait que suivre le courant.

Est-ce que mon excuse va passer ? Peut-être que si, peut-être que non. Ou alors non, juste non. Il m'a connu à cette époque-là après tout, il connait toute l'importance du culte du Azumarill. Je peux toujours espérer qu'il ait oublié, mais les chances sont minces. Au moins nous sourions tous les deux, ça c'est bien, peu importe le pourquoi du comment. Quant aux photographies et à sa promesse de me le rappeler pour les dix prochaines années... Bizarrement ça m'enchante beaucoup moins. Je ne peux pas le laisser se construire impunément un dossier d'images compromettantes pour ma personne ! Je ne fais pas tous ces efforts pour avoir l'air d'une adulte responsable et mature pour qu'on me remette cette journée de concours sous le nez dans cinq ans !

- Et pendant que tu seras occupé à chercher ces fameuses photographies, dis-moi qui participera à ton combat en duo ?

Il ne m'en faut pas plus pour que je tourne les talons, faisant mine de me déplacer vers l'autre partie du complexe aquatique, là où se passera son affrontement, sans me soucier de sa décision. Faire preuve d'une confiance solide et ne pas broncher devant ce genre de menaces, c'est encore la meilleure façon d'y répondre. Ceci étant dit, il m'apparait assez rapidement que je m'éloigne de façon prématurée. Nos retrouvailles, bien que nous ayons récupéré notre aisance habituelle, ne sont pas encore tout à fait terminées. Je m'arrête donc avant de décrocher mes deux pokéballs, m'adressant à ce véritable géant en redressant la tête pour croiser son regard. D'un même mouvement, je libère mes deux camarades en un éclat de lumière rougeoyante qui me pousse à plisser les yeux. Les réactions ? Chappy, mon Marill chromatique, ne se fait pas prier pour sauter contre le scientifique et s'accrocher à ses vêtements en une tentative de câlin un peu maladroite. C'est beau à voir, mon assistant Pokémon n'est habituellement pas plus démonstratif que moi, mais nous partageons aussi la même exception il semblerait. Tagada, pour sa part, se contente de se poser sur mon épaule et de regarder Amon avec une certaine curiosité méfiante. Le Fluvetin a souvent été victime de ses envies d'aventure jumelées à un manque de réflexion certain, il commence à tirer des leçons et à se montrer plus prudent. Délicatement, je caresse les plumes de l'oiseau féerique tout en m'adressant à mon "grand-frère" de nouveau.

- Ce ne serait pas de véritables retrouvailles autrement. Le Fluvetin s'appelle Tagada, je l'ai croisé sur mon chemin, quelque part entre Nox Illum et ici. Et toi, toujours avec Grenousse ? Tu vas le faire combattre aujourd'hui ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 5:16
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

Visiblement, Charlotte n'apprécie pas qu'on dise du mal de sa tenue. Enfin, elle n'a pas l'air particulièrement surprise par ce que dit Amon, mais elle prend le temps de lui répondre en prenant la pose, sûrement pour donner un peu plus de punch à ses paroles. Elle lui dit que s'il a ressentit ça, c'est uniquement parce qu'il se fait vieux, car toutes les jeunes filles s'habillent comme ça, au moins pour les concours. Ce qu'elle disait là était très juste, mais elle mit un pied dans la tombe en ajoutant qu'elle ne faisait que "suivre le courant".

Le garçon se retint de rire, se contentant de hausser les sourcils et de sourire. Il se pencha un peu en avant, pour être à peu près à sa hauteur, puis il donna un coup avec son index sur sa casquette, celle-ci étant la preuve qu'il y avait une contradiction dans ce qu'elle disait.

« Si tu suivais la mode, je le saurais. Je pense surtout que tu es retombée en enfance. »

Il faisait bien sûr référence aux vêtements qu'elle pouvait porter les premières années après qu'il l'ait rencontrée. Elle avait toujours été folle d'Azumarill, mais elle n'affichait plus autant cette passion qu'autrefois. Après tout, c'était plus normal, Amon ne se baladait plus habillé en Pokémon, lui non plus. Il pouvait bien la charrier sur cela, il y était passé, comme tout le monde.

« Et pendant que tu seras occupé à chercher ces fameuses photographies, dis-moi qui participera à ton combat en duo ? » Fit-elle, sans doute dans l'espoir de le dissuader.

La fille tourna ensuite les talons et commença à s'éloigner. Ne souhaitant pas mettre un terme à leur rencontre dans l'immédiat, le scientifique se mit à marcher derrière elle, se disant qu'ils allaient juste s'éloigner un peu du concours de performance artistique.

« Toi, tu pourrais me remplacer, personne ne ferait la différence. »

Bon, il n'était pas vraiment sûr de ce qu'il avançait. Même s'il était conscient de leurs points communs, il n'était pas dupe. Tout le monde verrait la supercherie, ne serait-ce qu'en le voyant arriver avec 40 centimètres de moins...

La dresseuse s'arrêta alors et, d'un seul geste, libèra son équipe de Pokémon. Ils n'étaient que deux, mais c'était déjà plus que l'homme... Immédiatement, il reconnu Chappy. Comment l'oublier ? Non seulement, il était unique en son genre, puisqu'il était différent des autres Pokémon de son espèce, mais en plus, il s'agissait du premier compagnon de Charlotte. Amon se souvenait encore du jour où elle lui avait présenté...

Il attrapa la créature dans sa main pour l'empêcher de s'épuiser en se tenant à ses vêtements, puis il le salua d'une voix douce, pour lui montrer qu'il ne l'avait pas oublié. Ensuite, il porta son attention sur le tout nouveau Pokémon de la fille. C'était un Fluvetin, un Pokémon pas si rare que ça à Kalos, mais à Mhyone, il n'en avait pas croisé. Il s'en approcha doucement et tendit le doigt vers son bec, afin d'évaluer la confiance qu'il avait envers lui.

« Ce ne serait pas de véritables retrouvailles autrement. Le Fluvetin s'appelle Tagada, je l'ai croisé sur mon chemin, quelque part entre Nox Illum et ici. Et toi, toujours avec Grenousse ? Tu vas le faire combattre aujourd'hui ? »
« Effectivement, il va combattre aujourd'hui. Cependant, il y a un petit changement. »

Il sortit la Poké ball de son Pokémon et la jeta au sol. En s'ouvrant, elle dévoila Croâporal, qui avait évolué depuis peu. En voyant Charlotte, il cligna des yeux, il ne l'avait vu qu'une fois et il était encore très jeune à l'époque, pourtant, il se souvenait d'elle. Un sourire illumina sa petite bouille et il leva les pattes pour lui dire bonjour.

« Il a évolué une semaine après que nous soyons arrivés. Par contre, je n'ai capturé personne d'autre. Peut-être en repartant, après le festival... »

Il avait peut-être un peu rouillé en tant que dresseur, même sa petite protégée l'avait surpassé ! Peut-être qu'ils pourraient s'affronter à l'occasion, apparemment elle s'était lancée dans la capture de Pokémon, Amon osait espérait qu'elle aurait très vite sa propre équipe.

« Dis-moi, qu'est-ce que tu comptes faire, maintenant ? Tu vas devenir dresseuse à Mhyone ? »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 6:09
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
Je le tenais presque, presque ! J'ai pourtant voulu pousser trop loin, finissant par lui fournir des munitions alors que le grand homme s'arque pour me taquiner à son tour. À nous voir agir aussi familièrement, j'ai bien l'impression que des témoins extérieurs nous penseraient plus jeunes que ce que nous sommes véritablement. Toujours est-il qu'Amon touche du bout du doigt ma casquette avant de prononcer sa propre réplique, bien confiant et amusé. Il vise dans le mille, bien sûr. Il me connaît assez pour faire un sans faute et il a raison sur toute la ligne. Admettant la défaite, j'abdique donc pour ce tour-ci en adoptant une mine boudeuse, croisant les bras et allant jusqu'à gonfler subtilement les joues pour lui donner raison à ma façon.

- Hmpf.

La conversation s'enchaîne naturellement et nous revenons donc au moment qui nous intéresse, le temps présent. Le scientifique m'a emboîté le pas sans se faire prier, partageant probablement cette même envie que moi de discuter encore juste un peu, un tout petit peu. Mensonge, nous pourrions parler de choses et d'autres toute la nuit sans nous fatiguer, mais voilà qui n'est qu'un détail. À ma seconde réplique, il ose proposer une solution abracadabrante pour de nombreux facteurs. J'esquisse un nouveau sourire, un peu découragé celui-là. J'ose espérer qu'il ne pense pas sérieusement ce qu'il vient de dire. Remarque j'ai l'habitude des combats officiels, j'en fais quelques uns ici et là à l'arène de Romant-sous-bois, pour donner un coup de main, mais ce n'est pas la même chose. Les gens qui participent au concours de Minami sont tous de véritables combattants entraînés qui participent de manière professionnelle. La plupart dédient leur vie entière à l'art du combat. Je préfère encore passer mon tour, je n'ai pas envie d'envoyer Chappy ou Tagada à l'échafaud. Et puis, si l'on doit être honnête, il n'y a pas que ça.

- J'avoue que le commun des mortels a souvent un sens de l'observation défficient, mais le fait est que tu as cinq badges et que je n'en ai qu'un. C'est le genre de choses qui se remarquent dans un stade.

Petit clin d'oeil à mon porte-bonheur, épinglé sagement sous mon veston, au niveau du coeur. Je suis bien contente de le savoir à sa place ; m'en séparer ne serait-ce qu'à l'occasion de ma performance a vraiment été pénible. Encore un peu d'avance rapide et on en arrive aux retrouvailles Pokémon, Chappy tout heureux et Tagada un peu méfiant. Lorsque le scientifique tend la main vers lui, il lui picore doucement les doigts, plus par curiosité que par animosité. Il ne peut s'empêcher de toucher tout ce qui s'approche un peu trop celui-là. Ceci étant dit, je ne suis pas la seule à avoir progressé depuis que je suis partie de Kalos. Grenousse, lui aussi, a monté les rangs.

- Félicitations.

Je ne peux m'empêcher de me demander quand Chappy évoluera, mais suppose bien sûr que je ne dois pas le brusquer. Chaque chose en son temps, le processus naturel suivra son cours lorsqu'il sera prêt et pas avant. L'avenir arrivera quand il arrivera. Et parlant de ça, je ne suis pas la seule a avoir orienté mes réflexions vers le futur. Amon est curieux de savoir ce que je compte faire, mon plan de match en gros. Vais-je rester à Mhyone et devenir une dresseuse ? J'enfouis mes mains dans les poches de mon pantalon, levant les yeux au ciel avec un petit air songeur. Ma réponse n'est pas encore définitive, d'autant plus qu'elle est moins certaine que jamais maintenant que je suis en la présence d'Amon.

- J'avais prévu te mettre au courant et rentrer directement à Kalos. Je n'ai rien à faire ici de toute façon, mais il est vrai que plus personne ne m'attend à la maison... Je peux peut-être m'attarder un peu et tenter de capturer un ou deux autres spécimens intéressants, mais sans plus. ... Je pense...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 7:56
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

Lorsque le scientifique lança l'idée qu'elle pourrait le remplacer pour les combats en duo, elle releva le fait qu'il possédait bien plus de badges qu'elle, omettant le fait que l'unique badge qu'elle possédait avait été acquis par Amon. Enfin, ce n'était pas bien grave, l'important, c'est que, effectivement, il n'y avait pas moyen que quelqu'un le remplace... Ce qui était bien dommage, car depuis qu'il avait vu quelques-uns de ses concurrents, il n'était pas sûr de vouloir envoyer Croâporal affronter ces monstres.

Bref, leur conversation se continua tranquillement, Charlotte félicita la grenouille pour sa progression et elle annonça au garçon ce qu'elle comptait faire par la suite. À l'origine, elle avait seulement prévu de venir lui annoncer la nouvelle avant de repartir. Maintenant, son plan était... Inexistant. En fait, elle n'avait aucune idée de ce qu'elle allait faire.

« Je vois. Après tout, tu as une place de choix à l'arène de Romant-Sous-Bois, ce serait dommage de l'abandonner. »

Il aurait voulu lui proposer de rester, ou de la raccompagner à Nox Illum si elle souhaitait vraiment partir, mais il sentait bien qu'elle était un peu plus... Distante, que d'habitude. Il ne savait pas comment l'expliquer, mais il lui semblait qu'elle était toujours un peu remontée contre lui. C'était peut-être son imagination, dû au contexte.

« Mais bon, capturer quelques Pokémon avant de décider de ce que tu feras m'a l'air d'un bon plan. Puis si tu as des ennuis par ici, tu sais que tu peux compter sur moi. » Fit-il remarquer.

Le garçon reposa alors Marill au sol, lui tapotant doucement la tête avant de se redresser.

« Je pense qu'on ne va pas tarder à m'appeler, tu voudrais bien qu'on marche en direction de la sorte d'arène qu'ils ont faite ? Il y a peu de chance que j'aille loin dans ce tournoi, mais je ne voudrais quand même pas être disqualifié parce que j'arrive en retard. »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 15:28
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
Amon apporte un bon point avec l'arène de Romant-sous-bois. Le fait que j'y combatte de temps à autre, en soit, ne m'est pas si précieux. Ce qui compte, néanmoins, c'est que tout le monde en ces lieux à avec lui, ou en l'occurrence elle, au moins un Pokémon fée que je peux étudier. C'est un cadre magnifique avec des opportunités d'étudier les créatures que j'aime. Ce serait effectivement dommage de laisser ça tomber, mais d'un autre côté, Amon n'a pas l'air décidé à retourner à Kalos de sitôt lui. Est-ce que cela va influencer ma décision ? Je ne le sais pas encore, mais nous le verrons bien. Toute cette histoire demandera beaucoup de réflexion et, pour cela, je préfère attendre d'être au calme et de pouvoir prendre le temps de considérer tous les facteurs en jeu.

Je suis encore un peu perdue dans mes pensées lorsque le scientifique affirme qu'il est une bonne chose de me laisser le temps de faire quelques captures avant de prendre une décision finale. Mieux, Amon en profite pour me rappeler que je peux toujours entrer en contact avec lui au besoin, puisqu'il est dans la région. C'est une jolie attention qui me fait esquisser un nouveau sourire léger. J'ai beau me vouloir adulte et indépendante, c'est rassurant de savoir qu'on a toujours quelqu'un sur qui compter. Enfin, même si je ne suis pas du genre à vraiment aller demander de l'aide, mais c'est pour le principe.

- Merci, Amon. Je n'y manquerai pas.

Et retour à la réalité, le prochain tour des combats commencera probablement sous peu. Nous devons nous remettre en route pour gagner la piscine où se déroulent les affrontements en duo. Il est vrai qu'un retard serait vraiment fâcheux et j'hausse donc le pas avec lui, tirant profit de mes courtes jambes autant que je le peux, bien que ce n'est rien à côté des siennes. Je me demande, parfois, de quoi a l'air le monde vu d'aussi haut. Bref, ce n'est pas à ça que je devrais penser maintenant. Le scientifique a besoin de tout le support qu'il peut avoir avant d'entrer en piste alors autant lui en donner.

- N'abandonne pas avant même d'avoir commencé. Tu iras aussi loin que tu pourras, tout simplement. Et puis je serai dans les gradins, pour t'encourager.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Dim 9 Oct 2016 - 22:17
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

Suite à la demande du garçon, les deux dresseurs se mirent en marche en direction de l'arène où les prochains combats du concours allaient avoir lieu. Charlotte tenta d'encourager un peu son ami, mais c'était peine perdu. Bien qu'il ferait de son mieux et irait le plus loin possible, il ne se croyait pas capable de faire grand-chose.

« C'est gentil, mais sincèrement, les Pokémon que l'on va affronter... Ce sont des machines à tuer. Même l'équipe que j'avais à Kalos ne s'en sortirait pas. »

Il fallait être réaliste, Croâporal n'allait pas être la star de ces combats. Ce qu'Amon pouvait encore espérer, c'était de tomber sur un partenaire assez puissant pour que son Pokémon l'assiste. Après tout, il ne fallait pas oublier que les combats allaient se faire en duo.

Malgré ce que son dresseur n'hésitait pas à dire tout haut, la petite grenouille à bulles qui marchait derrière semblait déterminée. Il avait envie de prouver quelque chose, à lui-même et à son dresseur. De toute façon, il irait se battre même s'il devait faire face au créateur de l'univers, son courage n'était plus à démontrer et si Amon se permettait d'exprimer ses craintes sans retenu, c'est qu'il savait que ça ne démoraliserait pas son compagnon. Ils n'étaient peut-être pas ensemble depuis très longtemps, mais ils se connaissaient déjà très bien l'un et l'autre et ils se faisaient confiance aveuglément.

Enfin, rapidement ils arrivèrent là où l'homme devrait se rendre, mais apparemment, il lui restait encore un peu de temps libre. Il se retourna donc vers Charlotte avec un petit sourire en coin.

« Dis-moi, pourquoi tu as choisi de participer au concours de performance artistique plutôt que les combats ? Est-ce qu'une part de toi avait envie de porter cette robe ? »

Bien sûr, il disait cela pour la taquiner et c'était difficile de cacher que ce n'était qu'une plaisanterie. Amon était heureux que l'ambiance se soit un peu allégée, même s'il se sentait toujours un peu... Patraque, à cause de ce qu'il avait appris.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Lun 10 Oct 2016 - 2:42
Région d'origine : Kalos, Romant-sous-bois.
Messages : 25

Charlotte Holmes

Charlotte Holmes
Je suis bien trop rationnelle pour contester ses arguments. S'il a vu la compétition et qu'il la juge au-dessus de son propre niveau, Amon sait forcément de quoi il parle. Ce qui ne m'empêche pas de me renfrogner un peu, perdue dans mes pensées. Je commence déjà à prévoir ce que nous ferons selon le cas de figure, si le pokémon de mon camarade est blessé gravement. Nous devrons nous préparer logistiquement à passer une nuit au Centre Pokémon, trouver comment nous nourrir une fois tous les magasins fermés. Remarque il y a aussi une option plus simple où la blessure serait rapidement traitée et-- Et je n'ai aucune raison de commencer à penser à tout ça. Je me dois de rester concentrée sur le présent, trop de planification spéculative n'aidera en rien notre cause. Mon énergie déjà amoindrie est supposée servir à des choses constructives, pas à la création de scénarios abstraits et peu probables. Bref, toujours est-il que nous arrivons tout près de l'entrée et ce avec de l'avance. Bien. Ce fut serré, mais nous avons encore quelques minutes pour discuter. De quoi ? Je ne sais trop pour ma part, mais Amon semble inspiré. Pourquoi ai-je décidé de me tourner vers la coordination plutôt que le combat ? Il y a, à cela, une véritable myriade de réponses que je pourrais lui fournir. Ce ne sont pas les explications qui manquent avec moi, surtout lorsque je me surprends à m'amuser à analyser mes propres choix, pensées et réactions.

- Si tu voulais ma vraie réponse, je devrais te dire que les combats en duo ne m'intéressent pas particulièrement. J'ai du mal à communiquer mes idées et le travail d'équipe ne me sied pas toujours. Si tu veux la vérité, je me dois d'admettre que j'ai pris du retard, je me suis perdue quelques fois en chemin depuis Nox Illum. Je suis donc arrivée trop tard pour m'inscrire aux combats, il ne restait plus que la coordination.

Ma réponse est sans doute plus terre à terre qu'elle n'a besoin de l'être, j'ai bien cru comprendre que Amon voulait d'abord et avant tout me taquiner, mais je me fais un point d'honneur à offrir des réponses complètes et véridiques, lorsque je le peux bien sûr. Ceci étant dit, un léger silence s'installe de nouveau. Il va bientôt devoir partir, nous le savons tous les deux. Je me mords la lèvre inférieure, à la recherche de quelque chose à dire. Je suis supposée l'encourager. Trouver des mots qui lui permettront de changer son attitude et de gagner ou au moins de mieux performer. Ne suis-je pas supposée jouer les supports morals ? Je connais la théorie, le principe derrière tout ça. En tant que jeune femme, je devrais être capable de cela, si on se fie aux règles non dites qui régissent les rôles sexuels dans notre société contemporaine et-- Ce serait vraiment plus facile si j'arrivais à m'empêcher de sombrer aussi loin dans mes pensées pour quelque chose d'aussi simple. Je n'ai qu'à balbutier une ou deux paroles gentilles, ça devrait fonctionner ça, non ?

- Alors... euhm... Même si tes adversaires sont tous incroyablement compétents et que l'on sait que tu vas probablement perdre... Je vais t'encourager dans les gradins. Enfin, je veux dire... Je suis là... et je t'encourage de tout coeur. De tout mon coeur... voilà. Je devrais y aller, pour obtenir une bonne place.

Et pour m'enfuir avant que nos regards se croisent à nouveau après toute la maladresse dont je viens de faire preuve. Pour la confiance en ma personne et la crédibilité, ce ne sera pas demain la veille à ce rythme.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] 1475346796-chappy2Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥] Miniat_6_x_682
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]
Lun 10 Oct 2016 - 3:34
Région d'origine : Kalos
Messages : 101

Amon Amari

Amon Amari


Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout.

Puisqu'on ne sera jamais que la moitié de nous.

À la question d'Amon, la jeune femme donna deux réponses. La première, sa "vraie réponse", était que les combats duo ne l'intéressaient pas, à cause de ses difficultés à communiquer et du fait que le travail d'équipe ne lui allait pas franchement. Le garçon fut amusé par ce qu'elle venait de dire, lui non plus n'était ni doué pour partager ses idées, ni pour le travail d'équipe, il se demandait comment ça se passerait avec son partenaire.

Sa seconde réponse, qu'elle qualifia de vérité, était tout simplement qu'elle était arrivée trop tard et qu'elle n'avait pu s'inscrire qu'au concours de performance artistique. C'était tout aussi cohérent et le garçon l'a cru sur parole. Il fut un peu déçu qu'elle ne lui rétorque rien, mais bon.

Pendant un bon moment, ni l'un ni l'autre ne dirent quoi que ce soit. Le scientifique était un peu pensif et préoccupé par son affrontement, car il y avait bien pire qu'une simple défaite. Il allait devoir faire très attention, Croâporal avait des limites que son dresseur devait absolument ne pas franchir !

C'est alors que Charlotte rompit le silence, sur un ton hésitant. Elle proclama des encouragements assez... Douteux. L'homme se contente de sourire, il se doutait bien qu'elle fût juste un peu maladroite dans ce qu'elle disait, quoique, ça ne serait pas étonnant qu'elle pense qu'il est incompétent. Enfin, elle décida de s'en aller afin d'avoir une bonne place dans les gradins. Avant qu'elle ne parte, Amon la remercia, puis il la regarda disparaître.

Il n'y avait pas de quoi être triste cette fois-ci, il pourrait la voir à n'importe quel instant en jetant un coup d'œil dans le public et puis, à priori, ils allaient se revoir immédiatement après que ce tournoi soit terminé. Désormais, le garçon devait libérer son esprit, toutes ses pensées se devaient d'être tournées vers les combats qu'il allait mener ! Il entendit alors quelqu'un l'appeler.

« Allons-y, Croâporal ! »

Son Pokémon lâcha un cri pour montrer sa détermination et son envie de se battre. Ils étaient dans un bon esprit, la compétition pouvait commencer !


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



Merci à Alyce pour cet avatar:
 
Re: Puisqu'on ne sera toujours que la moitié d'un tout. Puisqu'on ne sera toujours que la moitié de nous. [PV Charlotte Holmes ♥]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: TEMPLE D'ARCEUS :: Archives :: Archives RP-
Sauter vers: