HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Aller à la page : 1, 2  Suivant
1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Sam 8 Oct 2016 - 19:16
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
La rue était presque vide. Les claquements des pas des passants ne couvraient pas les quelques accords qui montaient doucement de la guitare abîmée que tenait le jeune adulte. A coté de lui, une femme qui devait être son amie venait de poser une sorte de gros pot en plastique retourné et commençait à doucement taper dessus. La commotion commençait à attirer quelques personnes. Après tout, qui n'aime pas un peu de musique de rue ? L'homme retira sa casquette, libérant une touffe de cheveux gras qui n'avaient pas du connaître les affres de la douche depuis un moment, qu'il posa devant lui.

Leurs accords désaccordés se transformèrent assez vite en un vieux classique du rock, une chanson intemporelle sur l'amour entre hommes dans les prisons. La foule semblait bouger doucement de gauche a droite, comme happés par le son. La technique de ce couple de musiciens de rue n'était pas géniale, loin de là, mais il avaient dans leurs façons de jouer un cœur, une âme qui permettait aux gens donc la vie était parfois un peu lassante de s'évader quelques minutes de leur soucis.

Pour Ed, le problème, si on peut appeler ça ainsi, était différent. Ce n'était pas sa tête qui bougeait au rythme de l'hymne rock qui résonnait dans ses oreilles et son cœur, mais ses doigts, comme si il jouait les accords de la guitare en même temps que l'artiste. Une vieille habitude qu'il avait pris quand il était enfant. C'était un peu une façon pour lui de se rassurer. Au lieu de fumer ou de se faire craquer les jointures, lui passait son temps a faire une sorte d'air guitar bien nulle.

Le morceau toucha à sa fin, provoquant une dispersion de la foule. Quelques personnes se penchèrent vers la casquette pour déposer leurs fonds de poches dedans. Quelques pokédollars qui serviraient sûrement bien plus au couple de musicien de rues qu'aux gens qui les laissaient traîner parfois des années dans leurs poches arrière de pantalon. En regardant les gens, Ed sentit son cœur descendre tout bas dans son fond de pantalon. Au final, peu de personnes avaient pris la décision de donner un peu à ceux qui leur avait permis de partir quelques minutes.

Ed fouilla dans son baise-en-ville pour en sortir son porte-feuilles, remonta son foulard sur sa bouche et déposa un petit billet dans la casquette.

« Continuez comme ça. C'est très bien. Vraiment. »

Un petit mot gentil faisait plaisir, non ? La musique reprit alors que Ed se fondait de nouveau dans la foule. Il se tourna vers la première personne qu'il rencontra.

« Ils ne sont pas mauvais hein ? »
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Dim 9 Oct 2016 - 16:39
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda


Soburin ne savait pas vraiment ce qu'elle faisait ici. La jeune femme vêtue de son Kimono de prédilection était retournée à Nox Illum afin de dénicher Barney, savoir s'il avait des nouvelles de son père mais, elle s'était laissée happée par ce spectacle de rue. De la musique, du rock, un genre que la demoiselle ne connaissait pas du tout. Pour la Rosalienne, la musique se résumait à celle traditionnelles de Rosalia, faîte avec des instruments spécifiques tels que les shamisen par exemple. Jamais de sa vie Soburin n'avait vu de guitare même si au final, certains instruments de Rosalia y ressemblait en certains points.

Se laissant doucement bercée par la musique, Soburin avait les yeux dans le vague, repensant aux derniers événements. Les défaites, le concours, le comportement incompréhensible ou presque, de son starter. Elle l'avait sortit de sa sphère une seule fois depuis que le concours avait eu lieu et au final, cela ne s'était pas très bien passée. Il avait été brutal, violent et étrangement agressif. Le seul moyen d'y mettre un terme fut de le ramener d'urgence dans sa sphère métallique et seul Arceus savait à quel point Soburin détestait devoir conserver l'un de ses Pokémon dans sa Pokéball. C'était d'ailleurs pour cela que Ago, sa fidèle Carmache était à ses côtés, écoutant avec une belle curiosité, les deux musiciens. La foule s'agitait légèrement et au milieu ou presque, la danseuse restait de marbre, écoutant à peine.

La jeune femme à la longue chevelure ébène revint sur terre lorsque tout le monde se dispersa et qu'elle sentit sa dragonne effectuer une légèrement pression sur son kimono finement brodé. Soburin cligna plusieurs fois des yeux avant de poser son regard sur les deux musiciens, fouillant au passage dans l'une des sacoches accrochées au niveau de ses hanches. La demoiselle en sortit quelques pièces et les confia à Ago qui s'empressa d'aller les déposer dans la casquette, poussant un cri joyeux et encourageant à l'attention du couple. La jeune femme eut un doux sourire, s'inclinant légèrement afin de saluer le duo et les remercier de leur musique. Certes, elle n'avait pas beaucoup prit garde mais Ago elle, y avait fait attention et avait visiblement apprécié. Bien sûr, la dragonne n'avait pas forcément tout comprit mais au moins, l'air lui avait plu.

La Rosalienne détourna les talons, effectuant quelques pas tandis que sa Carmache la suivait à contre-cœur... la musique reprenait! Pourquoi ne pouvaient-elles pas rester encore un tout petit peu? Ago fit la moue, suivant d'un pas mou quand elle se redressa en entendant que quelqu'un adressait la parole à SA dresseuse. Ses prunelles dorées fixèrent un instant le jeune homme, l'évaluant, hésitant à grogner férocement ou non.

« Je suppose... Je ne connais pas très bien ce genre de musique alors, je ne pourrais pas vraiment dire mais j'ai plutôt bien aimé ce que j'ai entendu. Cela change assez de mes habitudes musicales. »

Ago ne fit donc rien, écoutant, surveillant tandis que sa dresseuse souriait légèrement à l'adresse du jeune homme qui lui avait adressé la parole. Il avait un style particulier avec ses mèches dans les cheveux, sa coupe particulière mais, cela lui allait bien.

« Vous aimez la musique? »

Soburin tentait d'engager un peu plus la conversation, se disant que, peut-être, cela lui changerait un peu les idées.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Dim 9 Oct 2016 - 17:37
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
Un petit sourire mutin se dessina sur les lèvres d'Ed, heureusement cachées par son foulard. Quand on est une star, on apprendre bien vite à se fabriquer un petit détecteur de mensonges. Une bonne partie des gens ne vous parlent que par intérêt et aiment mentir pour vous faire les aimer. C'est pour ça que savoir détecter les vérités des mensonges est une bonne arme pour ne pas devenir complètement fou. Ce n'était pas une science exacte et Ed avait souvent fait les frais d'une confiance parfois accordée à des gens qui ne la méritaient pas, mais il sentait de bonnes vibrations venant de la kimono. Sa question semblait sincère.

Ce qui amena Ed à penser à une seconde raison de sourire. Strykna avait raison quand elle avait dit que Mhyone était vraiment un trou perdu. Ed ne pensait pas être la plus grande star du monde, au contraire même, mais il avait rarement été reconnu depuis qu'il était arrivé sur l'île. Il avait sa propre théorie sur le pourquoi du comment. Qui irait pensé que le jeune homme poli que l'on croise dans la rue était bel et bien une star et pas plutôt simplement quelqu'un qui essayait de lui piquer son style ?

En regardant un peu plus Soburin, Ed eut une impression étrange. Il ressentait le même sentiment que quand il regardait la collection de poupées de sa mère. Avec son teint pâle et parfait, sa longue chevelure entretenue qui semblait extrêmement soyeuse – Ed dut se retenir de ne pas lui passer la main dans les cheveux pour vérifier si la réalité collait à son impression – et son kimono, elle ressemblait vraiment aux petits jouets de porcelaine.

Il n'y a pas que sa retenue naturelle qui empêcha Ed de toucher la jeune femme. Elle avait à coté d'elle un pokémon impressionnant qui le regardait d'un œil pas super sympa. Elle devait être son dresseur. Ed ne connaissait absolument pas ce pokémon, mais il pouvait sentir qu'il devait être fort. Il avait un air agressif en tout cas. Inconsciemment, Ed recula d'un pas.

« Oh, j'adore ça !  Qui n'aime pas la musique, au fond ? »

Ed se sentait un peu bête. Il n'était pas vraiment doué pour les conversations.

« Mais du coup, vous n'avez jamais écouté de Rock ? Avec vos habit, j'en conclus que vous n'êtes pas d'ici, non ? »

Il lui tendit la main avant de se raviser, craignant pour la survie de son membre si il l'approchait un peu trop de la maîtresse du Carmache.

« Je viens d'Unys moi. Enchanté. »
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Dim 9 Oct 2016 - 21:43
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

Soburin sourit doucement. La musique, elle n'avait en effet encore jamais rencontré quelqu'un crachant dessus. Certes, elle n'écoutait pas vraiment de musique dans sa vie de tous les jours: certain vivait littéralement avec des écouteurs ou un casque, la musique en permanence se déversant dans leur crâne. La Rosalienne avait commencé à écouter de la musique pour la danse, puis elle avait pratiqué les instruments traditionnels avant qu'on lui fasse essayer le chant. La brune s'était débrouillée partout mais la danse était véridiquement son terrain de prédilection. On l'avait formé à l'art, voilà tout. L'art sous différentes formes.

« Du... Rock, vous dites? Non, je ne connais pas. »

C'était donc du Rock qu'elle avait entendu? Ce n'était pas déplaisant en dépit des fautes que le couple de musicien avait fait, certes, la jeune femme ne connaissait pas ce style mais son oreille était suffisamment aguerrie pour repérer cela. Soburin recula d'un pas afin d'avoir la possibilité d'abaisser son buste, saluant dans les règles de Rosalia, le jeune homme au foulard. La danseuse se redressa doucement et posa son regard sur Ago qui poussa un léger cri d'exclamation avant d'imiter sa dresseuse avec un peu de maladresse. Cela eut le don de faire légèrement rire Soburin qui reporta finalement son attention sur son interlocuteur.

« Je viens de la région de Johto et plus précisément, de Rosalia. Je suis Soburin Ikeda, enchantée. Et voici Ago, ma compagne Carmache. »

La dragonne semblait un peu plus détendue et menaçait moins d'ouvrir la gueule pour mordre férocement une main d'Ed. Cependant, elle ne pouvait guère cacher la satisfaction qu'elle avait: n'avait-elle pas réussit à effrayer un peu? Ago avait bien remarqué le léger pas en arrière que celui qui parlait à sa dresseuse avait effectué.

« Hmm... En réalité, la seule musique que je connaisse et celle traditionnelle de ma ville. Avant d'arriver ici, je n'avais jamais quitté Johto et à peine Rosalia alors... Je n'ai pas eu la chance d'étendre une culture musicale. »

Au contraire d'étendre une culture sur les mythes, les légendes et les Pokémon Dragon.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Dim 9 Oct 2016 - 22:31
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
De petites ridules se formèrent au coin des yeux d'Ed. Il savait que ce n'était pas très poli comme expression, mais il était presque secoué parce qu'il venait de voir et t'entendre. Il ne savait pas ce qui était le plus surprenant. Était-ce le fait qu'une jeune femme visiblement de son âge non seulement n'avait jamais écouté de rock, mais en plus n'avait jamais entendu parlé de ça ? Était ce l'espèce de petit salut étrange sont l'avait gratifié Ago le Carmache. Il ne rigola cependant pas, pas plus qu'il ne jeta un œil dans le décolleté de la danseuse quand elle se pencha vers lui, et il en remit même une couche en imitant d'une manière aussi ridicule qu'Ago le salut. Même si le pokémon avait l'air un peu plus détendu, il semblait toujours capable de le décapiter d'un coup de griffe.

« Et bien, enchanté Soburin Ikeda ... »

Il ne savait pas vraiment ce qui était le nom et le prénom. On lui avait dit parfois que les gens qui vivaient dans les anciennes traditions du bloc Tohjo plaçaient leur nom avant leur prénom. Dans le doute, Ed préféra dire son nom en entier. Pas question de la vexer et de finir en pâtée pour dragon.

« Moi c'est Ed Ho ... »

Il s’arrêta d'un coup. La musique s'était arrêtée, et si il prononçait son nom maintenant, dans le silence et entouré de personnes qui étaient au moins à l'aise avec la musique de type roche, Arceus seul savait ce qui pourrait se passer. Il sentait déjà quelques regards dans son dos. D'un geste automatique, il réajusta son foulard sur sa bouche et enfonça ses mains dans ses poches. Il enfonça aussi sa tête dans son cou pour diminuer un peu sa taille et lui donner un air un peu plus bossu. Ça n'avait l'air de rien comme ça, mais c'était des choses qui pouvaient, parfois, si les dieux étaient avec vous, faire que les gens ne vous reconnaissent pas.

« Tu peux m’appeler Ed, ce sera très bien. »

C'est à cet instant qu'il se rendit compte qu'il était automatiquement parti sur le tutoiement. Il sentit les muscles de son bras du coté d'Ago se tétaniser, comme craignant que le requin des sables ne pensent qu'il voulait manquer de respect à sa maîtresse et décide de regarder de quelles couleurs étaient ses entrailles.

« Je me suis mis naturellement a te tu … a vous tutoyer. Cela ne te … purée. Cela ne vous dérange pas j'espère ? »

Il se faisait tout petit devant l’impressionnant pokémon Dragon. Bon. Il fallait partir maintenant.

« Je connais un bar où ils passent beaucoup de rock. Cela vous intéresserait-il ? »
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Lun 10 Oct 2016 - 0:45
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

Soburin fut quelque peu amusée par l'imitation du jeune homme tandis que la Carmache arquait un sourcil, plissant un peu ses prunelles de prédateur. Est-ce que ce gars se moquait d'elle? La dragonne des cavernes arborait un air soupçonneux tandis que sa dresseuse prêtait toute ouïe au prénom et au nom de son interlocuteur. Observatrice, la danseuse pu aisément remarquer l'arrêt que fit Ed lorsque la musique se stoppa, il ne prononça pas son nom de famille et quelques regards se posaient sur lui tandis qu'il semblait... se cacher? Soburin conserva son léger sourire, n'arborant aucun air pouvant trahir son interrogation. Pourquoi agissait-il donc ainsi? La question trottait dans l'esprit de la Rosalienne qui cependant, décida de rester muette sur ce point. Peut-être poserait-elle la question à l'avenir mais actuellement, la situation ne s'y prêtait pas.

Ago grogna doucement, penchant la tête d'un côté. Elle sentait aisément la brève crispation venant d'Ed et cela l'intrigua, elle effectua un léger pas en avant, sentant soudainement l'une des mains de sa dresseuse sur son corps rugueux. Elle se stoppa donc, reculant alors que la danseuse prenait la parole de sa douce voix habituelle.

« Très bien, Ed. »

Soburin ne semblait pas être particulièrement outrée ou quoique ce soit par rapport au tutoiement et l'élégante demoiselle s'amusa même plutôt à la vue de son interlocuteur qui se dépêtrait tant bien que mal entre vouvoiement et tutoiement. Certes, la Rosalienne ne montra pas son amusement explicitement, ne désirant pas qu'Ed pense qu'elle ne se moque sincèrement de lui. Après ses nombreuses gaffes, la demoiselle avait apprit, elle faisant davantage attention. Même si du coup, cela la rendait encore moins expressive.

« Si vous avez du mal, nous pouvons tout simplement nous tutoyer, cela ne me dérange pas. »

Le tutoiement n'empêchait pas forcément le respect, après tout. Et la grande brune préférait éviter le malaise à cet étrange personnage qu'était Ed! Cependant, sa proposition était plus qu'intéressante, un bar où il passait du rock? Soburin aimait apprendre et découvrir, alors quoi de mieux que cette proposition? Ses prunelles s'illuminèrent un peu et son sourire sembla plus franc, moins énigmatique qu'à l'accoutumée.

« Avec joie Ed, je te suis. J'ai bien envie d'en apprendre davantage sur cette musique, tu pourras peut-être m'en parler plus? »

Et sans attendre, la Rosalienne emboîtait le pas au jeune homme à la chevelure bicolore, le duo suivit par Ago qui réfléchissait: qu'aurait fait Hiryō? Hm... Non, mieux valait ne pas penser à ce fou furieux pour le moment. Il avait un sérieux problème ces derniers temps. Tandis qu'ils avançaient, la Carmache prêta l'oreille en entendant la voix de sa dresseuse s'élever.

« Alors, tu viens d'Unys? Qu'es-tu venu chercher à Mhyone? »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Lun 10 Oct 2016 - 8:38
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
La danseuse ne s'était pas sentie offusquée par les mots d'Ed. Il le savait parce que, tout d'abord, elle avait gardé son petit sourire que la rock star avec du mal à déchiffrer, mais surtout parce qu'il n'était pas en train de baigner dans une flaque de son propre sang. Sa réflexion marqua une petite pause. Le fait qu'il s'imagine que quelqu'un avec un pokémon puissant l'utilise pour châtier ceux qu'il n'aime pas devait sûrement en dire long sur lui même, non ? Il lui adressa un franc sourire qu'on put même voir dépasser de son foulard et commença à avancer non sans tendre légèrement le bras à Soburin. Il restait un homme, et le contact avec une jolie jeune femme exotique était toujours bienvenu. Une fois un peu éloignés du groupe, Ed répondit à la question de Soburin.

« Ouais, je viens d'Unys. Ondes-dur-Mer. C'est une petite ville portuaire. »

Il marqua une petite pause, le temps de réfléchir à la suite de la question.

« Je suis venu chercher du calme je pense. La vie à Unys commençait à devenir insupportable. »

Ce n'était pas un mensonge. Il était effectivement venu chercher calme et repos à Mhyone. Quelques semaines, mois ou années loin du tourbillon frénétique qu'était sa vie hors de l'archipel. Il s'était permis seulement de cacher les tenants et aboutissants de sa retraite. Heureusement pour lui, le bar n'était qu'a quelques encablures et ils y arrivèrent alors que la star avait fini de répondre.

Le Coffeehouse Rock. Ed ne put s’empêcher de pouffer légèrement devant la coïncidence à laquelle il n'avait pas pensé avant d'y arriver. Joan, la patronne, les saluèrent. Elle savait qui il était vraiment et était une de ses plus fidèles alliées sur l'île. La première fois qu'il était entré dans le bar, elle lui avait posé la question d'une manière très solennelle. Etait-il LE Ed Hollyman ? Sans savoir vraiment pourquoi, il avait répondu par l'affirmative. Grand bien lui avait pris. Marquée par tant d’honnêteté, elle avait pris sur elle de faire de son établissement un havre de paix pour le bassiste.

Une fois les deux jeunes gens installés, Joan vint les voir, un petit carnet en main. Ed lui sourit en rabaissant un peu son foulard. Il savait qu'il ne serait pas dérangé ici.

« Bonjour Joan ! Ça va ? Je vais te prendre un jus d'ananas, s'il te plaît. Il est encore un peu tôt pour y aller fort je pense. Tu pourras aussi nous mettre une collection de classiques ? Ma chère Soburin ici présente aimerait découvrir un peu le rock. »

Joan sourcilla. Quelqu'un qui ne connaissait pas le rock ? Que pouvait elle bien faire avec Ed alors ? Une fois les commandes passées, Joan se retira derrière son bar.

« J'espère que le « Ma chère Soburin » ne t'as pas dérangée. J'ai tendance à être assez direct avec les gens qui ont l'air cool. Mais parlons de toi. Qu'est-ce qui amène une jeune femme de Rosalia ici ? »

Il plongea son regard dans celui de Soburin, l'air extrêmement intéressé. Il savait faire en sorte que les gens se sentent uniques.
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Lun 10 Oct 2016 - 12:19
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda


Soburin prit donc le bras d'Ed, visiblement enchantée par cette attention, écoutant les paroles du jeune homme. Un bien drôle de duo qui défilait là et cela sembla amuser la Carmache qui, marchant derrière, pouffait toute seule et le plus discrètement possible. La danseuse hocha légèrement la tête tandis que ses prunelles aux reflets rougeâtres se perdaient un instant vers l'horizon, le calme. N'était-ce pas en quelque sorte ce qu'elle était également venue rechercher ici? Certes, ce devait être bien différent pour eux deux. Elle avait fui les hystéries de sa génitrice et lui, certainement quelque chose de différent mais la brune n'était guère du genre à s'immiscer aussi rapidement dans les vies des autres. Voir jamais. Poser des questions sur la surface mais rarement sur le fond de peur de blesser, par exemple.

Ils arrivèrent en tout cas bien vite et Soburin ne fit même pas attention à Ago qui venait d'appuyer sur le bouton centrale de sa propre sphère, disparaissant dans un faisceau rougeâtre après avoir jugé que sa dresseuse ne devrait normalement rien risquer. L'atypique duo entra à l'intérieur du Coffeehouse Rock et la jeune femme eut un sourire aussi poli que réservé envers la patronne qui semblait plutôt bien connaître Ed. Enfin, les deux semblaient bien se connaître, visiblement.

« Je prendrais... un jus d'orange s'il vous plaît. »

La Rosalienne fut quelque peu intriguée du regard de la patronne sur elle, cette-dernière semblait comme... suspicieuse? L'élégante femme de Kimono déroba son regard lorsque la patronne se retira, préférant alors relever ses mirettes sombres en direction d'Ed qui avait abaissé son foulard afin de parler à la dénommée Joan. Soburin reprit de sa contenance, se tenant incroyablement droite, sourire, l'air détendue. Tandis qu'il parlait, un début de musique se lançait et la brune se concentra tout d'abord sur le jeune homme qui avait l'air particulièrement intéressé sur ce qu'elle avait à dire. Elle, avoir l'air cool? La brune fut tout d'abord amusée avant d'être presque flattée par cet intérêt, le sourire de la jeune femme se fit plus sincère.

« Non, cela ne m'a pas dérangé, ne t'inquiète pas, commença la demoiselle. En quelques sortes, je viens également chercher du calme. Une nouvelle vie, également. La vie n'était plus si douce, à Rosalia et j'avais besoin de voir des paysages et de vivre des aventures autrement que par des histoires. »

Soburin pouvait bien éviter le sujet de sa mère, elle n'aimait pas tellement dialoguer à ce propos. De manière générale, elle parlait peu de ce qu'elle avait vécu avant d'être ici, peut-être trop secrète ou n'aimant pas ressasser? Elle avait un cercle de proches, depuis son arrivée mais au final, aucun ne la connaissait vraiment.

« Changer d'air, voir de nouvelles choses, vivre pleinement. Je veux dire, j'ai toujours été bercée par les aventures d'un père explorateur alors, j'ai finit par également désirer explorer et partir le plus loin possible de Rosalia. »

Inconsciemment, l'un de ses pieds tapait le rythme de la musique qui coulait autour d'eux et elle venait de s'en rendre compte. La jeune femme détourna un instant le regard, prêtant attention au son se déversant, appréciant, jugeant, intriguée. Les voix, les instruments, le rythme, absolument tout changeait de ce qu'elle pouvait entendre habituellement mais... elle aimait bien? Peut-être n'avait-elle pas suffisamment écoutée pour être plus assurée de ses pensées mais celle-là, elle aimait bien. La patronne arriva, posant les commandes sur la table alors que Soburin la remerciait d'un léger hochement de tête, posant ensuite son attention sur Ed alors que la chanson passait à une autre.

« J'ai beaucoup aimé la précédente, quel était le titre? »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Lun 10 Oct 2016 - 21:56
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
Le regard artificiellement vairon de la rock star n'avait pas quitté les pupilles de la danseuse. C'était un peu son fond de boutique après tout. Une partie de sa réputation s'était basée sur ce regard profond. Il donnait à Ed une sorte d'aura, comme si il se foutait de tout, sauf de vous. Comme si vous étiez unique. Cela ne signifiait pas qu'il se foutait de vous. C'était une habitude qu'on lui avait enseignée lors de cours de théâtre organisés par son manager. Il but doucement dans son verre, sans jamais quitter la brune du regard.

Quand elle posa sa question, il feignit de lever les yeux au ciel, comme pour chercher le titre de la chanson. Il ne voulait pas paraître trop érudit sur le sujet, alors qu'il avait reconnu le titre du morceau dès le premier riff.

« C'est un vieux morceau. Le titre est Johnny B. Goode. C'est un des premiers morceaux de rock jamais crées. »

Ed passa doucement l'index de sa main droite sur le bord de son verre, comme pour ramasser la goutte de jus qui s'était coincée sur la petite boursouflure de verre qui ornait le haut du récipient. Il porta ensuite discrètement le doigt à sa bouche, profitant de la goûte cachée de nectar sucré.

« J'espère que tu auras autant de succès que moi pour trouver le calme. Tu as pensé à aller faire un tour du coté de Viridia ? C'est là que j'ai mis mon pied à terre. C'est une petite ville très calme. Parfaite pour reposer les âmes blessées. Je pourrais te montrer si tu veux. »

Ed sourit légèrement. Il aimait jouer sur la fine ligne entre gentillesse et séduction. C'était d'autant plus intéressant que la jeune femme n'était pas intéressée. Une groupie n'aurait pas hésité une seconde à l'idée de pouvoir visiter la maison de son idole. D'un geste félin, il croisa ses doigts avant de poser sa tête sur ses mains.

« Ton père était aventurier, c'est ça ? Ça doit être extrêmement intéressant comme métier. »

Il s'avança doucement sur la table, peut d'être un seul petit millimètre.

« Et ta mère, que fait elle dans la vie ? »
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Lun 10 Oct 2016 - 23:03
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

Soburin se désaltéra avec une certaine retenue naturelle propre à elle, hochant légèrement la tête. Johnny B. Goode. Elle devait tenter de retenir ce nom... mais après tout, elle pourrait toujours le redemander à Ed, n'est-ce pas? Tandis qu'elle reposait le verre sur la table, elle se surprise à observer le geste de son interlocuteur qui dégageait un petit quelque chose d'étrange. Quoi donc? Certaines êtres avaient une prestance particulière, un charisme évident, une attitude particulière et intrigante. Le jeune homme semblait être de ceux-là. Mais ce petit quelque chose échappait totalement à la Rosalienne qui se contenta de se redresser un peu, ne quittant pas le regard d'Ed. Lui aussi avait cette façon de regarder que l'on n'avait pas forcément par naturel. C'était davantage un regard qui s'apprenait et Soburin savait parfaitement l'utiliser. Après tout, les geisha étaient des femmes de divertissements, le client devait se sentir à l'aise et il fallait bien souvent satisfaire le petit égo d'autrui.

« Viridia? J'ai eu l'occasion de m'y rendre une fois, cependant, je n'ai pas pu y rester. De ce que j'ai vu, cela paraissait en effet très calme. »

S'y rendre en sa compagnie? La grande brune paraissait réfléchir, elle ne désirait guère ce jeter sur ce qu'il proposait tel un animal affamé. Premièrement parce que ce n'était guère dans ses habitudes et également parce qu'Ed était encore flou pour elle, la danseuse ne lui parlait que depuis... une bonne poignée de minutes. Elle lui offrit cependant un sourire amical.

« Je réfléchirais à ta proposition. »

Et elle prit deux nouvelles gorgées de son jus, hochant la tête pour approuver les dires du jeune homme méché. Intéressant oui, même si la brune aurait, enfant, préféré que son père soit davantage à ses côtés. Parce que lui au moins, était sans cesse de son côté pour la préserver des folies de sa génitrice... et d'ailleurs, le sujet arriva. Soburin ne se raidit aucunement, conservant un air détendu et son sourire habituel. La jeune femme n'aimait pas mentir et elle ne comptait guère le faire, simplement... rester évasive.

« Ma mère était une Kimono, une geisha. Enfin, elle ne travaille plus en fait, elle a arrêté depuis longtemps. »

Bien entendu, elle s'était attendue à ce que sa fille prenne la relève pour toujours, désireuse de l'unir à un riche type afin que l'argent rentre toujours. Diantre. Cela avait profondément dégoûtée Soburin à l'époque, et encore maintenant.

« Et toi, tu comptes simplement rester te reposer dans les environs, ou tu es attiré par le fait que les rumeurs parlent de nombreux puissants dresseurs au sein de l'archipel? J'ai l'impression que la recherche de défis de ce genre prend une grande place chez les nouveaux arrivants. »


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Mar 11 Oct 2016 - 0:46
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
Geisha. C'était un mot avec lequel Ed n'était pas familier. Il en avait déjà entendu parler. C'était des femmes dont le métier était de plaire aux hommes, non ? De les divertir, de les amuser, de jouer avec eux, de façon à la fois platonique et, parfois, plus … charnelle, non ? Non, il devait se tromper. Mais l’intérêt de la rock star pour la jeune femme venait d'augmenter. Non pas parce qu'elle était peut être ce que l'on pouvait appeler vulgairement une poule de luxe et que Ed avait les moyens.

« Les combats de pokémon … Je ne vais pas dire que ça ne m’intéresse pas. Plutôt que je ne m'y suis jamais intéressé. Et puis, les feu de la rampe, je les fuis, c'est pas pour y retourner. »

Il n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'il avait dit, même si il avait lâché un assez gros caillou. Il porta son verre à ses lèvres et se rendit compte qu'il était vide. Il adressa un signe à Joan pour qu'elle apporte le petit frère. En attendant les nouvelles boissons, il se mit à jouer doucement avec son verre vide.

« J'ai un seul pokémon en plus. Venn. Son espèce, c'est … Venalgue, je crois ? Mais on a jamais combattu. Pas le temps. Pas vraiment l'envie. »

Joan s'approcha et déposa deux nouveaux verres sur la table. Pendant quelque secondes, le regard du jeune se détacha de la kimono pour aller se poser sur la barmaid. Il y avait dans son langage corporel exactement la même chose que quand il parlait à Soburin. Pendant ces quelques secondes, c'était elle qui était devenue l'étoile de leur système solaire. Il détacha ensuite son regard de la femme pour les plonger dans son verre. Quelques fois, il se fatiguait avec ses manières.

« Je suppose que toi, tu aimes ça les combats, non ? Ton pokémon à l'air bien dressé et très fort. Qui sait, tu pourra peut être me donner quelques conseils ? Si jamais je me décide à essayer d'aller gagner des badges. »

Instinctivement, il avait repris son petit jeu avec Soburin, mais le cœur était troublé. Elle avait l'air intelligente. Elle se serait sûrement rendue compte du pot aux roses.
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Mar 11 Oct 2016 - 12:02
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda


Soburin arqua un sourcil, foncièrement intriguée. A qui pouvait-elle bien avoir affaire? Il avait parlé du feux de la rampe cependant, il n'était pas un dresseur endurci donc mieux valait écarter cette hypothèse. Quelqu'un de connu? De célèbre? Cela n'étonnerait au final pas tant que cela la grande brune: elle ne connaissait guère les personnes connues, comme Brynhild par exemple. La femme aux cheveux de feu était une mannequin adulée et pourtant, Soburin n'en savait absolument rien lors de leur rencontre. En terminant avec son verre, la danseuse posa l'une de ses mains sur son genou, posant l'autre main sur sa main et le tout dans cette attitude de félin endormi qu'elle avait. Un... Venalgue? Intéressant, très intéressant même. C'était en effet un Pokémon de type Eau et Poison prenant par la suite le type Dragon et Poison, étant donc moins sensible aux Fées et plus efficace contre elles. La brune avait souvent songé à en avoir un dans son équipe.

La demoiselle s'apprêtait à parler quand elle se stoppa, observant le visage d'Ed qui avait posté une attention entière sur Joan. Tout comme il l'avait fait avec elle précédemment: clairement, ce n'était pas banal. Soburin posa un coude sur la table et son menton contre sa main, glissant ses prunelles sombres en direction de la patronne avec un léger sourire en coin. Le regard finement amusée de la Rosalienne suivit le visage et les prunelles de son interlocuteur sans pour autant qu'il ne soit insistant. Que faisait-il avant d'être ici? Voilà la question principale traînant dans son esprit sans relâche mais Soburin avait bien trop de retenu pour le lui demander maintenant. Après tout, s'il venait chercher ici du calme, ce n'était pas pour que la première inconnue venue vienne lui quémander ce qu'il faisait, ce qu'il avait fait et l'agresse de multiples questions sur ce qu'il avait vécu.

« Un Venalgue, ce sont des Pokémon intéressants, son évolution en particulier qui est de Type Poison et Dragon et devient donc bien moins sensible au type Fée. J'aimerais beaucoup que tu me le montres, un jour. »

Si elle aimait ça, les combats, hein. Le regard sombre de la demoiselle se fit presque plus dur. Jusqu'à maintenant elle avait en effet pensé aimé cela mais, son starter avait une rage toute particulière. Cela dû à son côté possessif, jaloux, envieux, Soburin s'en doutait bien. Elle devait régler ce problème d'urgence avant que la situation ne finisse par vraiment dégénérer. Toujours dans une position de félin amorphe, la demoiselle releva son regard vers Ed.

« Si Ago t'impressionne, tu devrais voir mon autre compagnon, il est bien plus puissant, elle ne disait pas cela avec vantardise ou quoique ce soit, elle conservait sa voix posée. Te donner des conseils, ce serait avec plaisir. Je ne dis pas que je suis une dresseuse experte ou quoi mais élever des type Dragon ou des futurs type Dragon, cela me va parfaitement. »

La brune devait faire cette réflexion. Elle lui brûlait presque la langue.

« Tu sais que tu as un regard particulier? Un regard que nous devions nous-même avoir, là où j'étais avant. »

Peut-être était-il un acteur ou quelque chose comme ça. La jeune femme détacha d'un geste ample son menton de sa afin de boire à nouveau, détachant son regard de son interlocuteur pour le lever au plafond, profitant un instant de la nouvelle chanson. De ce qu'elle pouvait comprendre, celle-ci parlait de conformité. Une chanson protestante? Fort possible d'après les paroles qu'elle discernait et comprenait.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Mar 11 Oct 2016 - 23:48
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
Venn, un pokémon dragon ? Elle devait faire erreur. Comment est-ce que ce ptit choupidou pouvait devenir un grand dragon ? Ed essaya de s'imaginer Venn avec un long cou en train de cracher des flammes, ou bien avec des grandes ailes. Quoi qu'il en soit, elle parlait avec aisance de types et autres. Elle devait vraiment aimer ça, les batailles. Ou avoir une bonne mémoire. Et elle avait encore un pokémon plus fort. Ed déglutit avec difficulté.

« Ouais, bien sur. Si tu veux voir Venn, je pourrai tout à fait te le montrer. Il faudra juste que tu ne te moque pas de nous, d'accord ? »


La phrase suivante de la kimono glaça le sang du jeune homme. Il fallait qu'elle le questionne sur son passé. Il pensait avoir été assez vague sur le sujet pour ne pas inviter de questions. Dommage, elle avait l'air sympa. Le langage corporel d'Ed commençait à montrer son changement d'avis. Il se recula dans son siège et se replia un peu sur lui, comme dans une posture défensive. Inconsciemment, il était en train de préparer son arme ultime. L'inverse totale de son regard précédent. Si il savait faire en sorte que son interlocuteur se sente comme la meilleure chose du monde, il avait aussi un regarde pour essayer de faire passer le message inverse. Il commença à envouyer des rayons de haine quand il reconnut la chanson.

Elle faisait « Fight ! Fight ! Don't let them do that ! Fight ! Fight ! You are the one that can chose your path ! » Cette chanson, Ed la connaissait comme si il l'avait faite, et pour une seule et unique raison : il l'avait faite. Joan, sale pu … Enfin, elle avait bien choisi son morceau. Il y avait assez d'effets sur la voix d'Ed pour qu'elle soit totalement méconnaissable, mais quand même. Il se tourna vers la barmaid, qui avait l'air amusée.

«  OY ! Joan ! Depuis quand c'est un classique ça ? En plus tu sais que je déteste cette chanson ! Met nous du Chuck Berry, merde ! »


La barmaid éclata de rire et changea la musique. Rouge comme une pivoine, il regardait piteusement son verre.

«  Désolé, mais je hais vraiment, vraiment ce groupe. Je ne sais pas pourquoi, mais il m'envoie comme des pulsions de dégoût dans la bouche. »


Il avala son verre.

«  On parlait de quoi déjà ? Tu voulais voir Venn, c'est ça ? »


Tentative de changement de sujet.
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Mer 12 Oct 2016 - 12:10
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda


« Me moquer? Bien sûr que non, tout le monde débute un jour de toute façon. »

Se considérait-elle encore comme une débutante? Plus ou moins, elle ne pouvait pas se vanter d'être une dresseuse endurcie ni rien. Certes elle était sur les routes en compagnie de ses deux compagnons depuis voilà trois mois, ou plus. La jeune femme n'y avait même pas prit garde, profitant simplement de cette vie qu'elle avait commencé à vivre. Une vie où elle faisait ce qu'elle désirait, sans chaînes ou obligations et cela, en compagnie de ses amis. Même si cela semblait ne plus fonctionner depuis quelques temps à cause de son starter. Alors qu'elle songeait à cela, elle prit une nouvelle gorgée, reposant son regard sur Ed dont l'attitude... avait complètement changé? Soburin se garda de dire quoique ce soit, quelque peu impressionnée par ce qu'il dégageait à présent. La Kimono resta coite, posant doucement son verre sur la table.

Puis, une nouvelle chanson fut lancée. Soburin prêta tout d'abord l'oreille, un sourire moins intimidé venant s'installer sur son faciès fin quand Ed, lui, parut ne pas apprécier le moins du monde ce qu'il passait. Il se détourna férocement en direction de la barmaid, la pressant de changer, ce qu'elle fit dans un rire amusé. La Rosalienne resta un instant le regard ancré en direction de la patronne qui lui offrit un sourire empreint d'une véritable fierté enjouée, la jeune femme en kimono pencha un peu la tête de côté comme pour l'interroger mais elle retourna à ses affaires, laissant Soburin reporter son attention entière sur Ed.

« Je vois. J'avais bien aimé ce début personnellement mais... si tu la déteste autant, il vaux mieux en effet ne pas la laisser. »

Il tenta alors de changer de sujet. En vue de sa réaction précédente, Soburin fut également attirée par l'idée de rentrer dans son jeu, de discuter d'autre chose. Cependant, elle ne pouvait pas laisser en suspend ce qu'il venait de se passer: oh, elle ne comptait pas en rajouter une couche ou quoi, elle allait éluder la question mais d'une manière plus franche.

« Je présume qu'il vaux mieux éviter de parler de nos passés respectifs alors..., elle marqua une pause, souriant doucement tout en terminant son verre sans se presser, il n'en restait plus beaucoup de toute façon. Venn, oui. J'aimerais observer son évolution si bien entendu, cela ne te dérange pas? Parmi tous les types existants, le type Dragon est mon préféré alors... observer un Pokémon tel qu'un Venalgue, qui prendra le type en évoluant, cela m'intéresse beaucoup. »

La Professeur Acacia lui avait dit "Prend le Sigle, tu y seras certainement mieux avec tout ce que tu comptes faire!" mais la Rosalienne avait décliné gentiment l'offre. Elle n'avait pas opté pour l'Emblème à cause d'un quelconque sentiment de justice, simplement pour avoir la paix. Ne pas avoir les messages incessants des Ossatueurs désireux de combattre, ne pas devoir participer aux shows ou rencontres des Feunard, ne pas devoir rencontrer à chaque fois les Roigada ou participer à leurs meetings ou autre. Les Guerriaigle offraient de la liberté en dépit des missions qu'il pouvait y avoir mais au moins, on lui fichait totalement la paix.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Mer 12 Oct 2016 - 13:48
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
"Observer l'évolution de Venn ?  Tu veux dire, le moment exact où il va évoluer ? C'est si impressionnant que ça, l'évolution d'un pokémon ? Je veux bien moi, surtout que ça veut dire rester avec toi."

Ed ne perdait pas le nord, même si cette phrase avait un but double. Elle pouvait soit faire rester, soit faire fuir, et Ed ne savait vraiment pas ce que lui voulait. Soburin était belle. Soburin avait des pokémons forts. Soburin avait l'air d'avoir connu, à des magnitudes bien moins importantes, le même genre de troubles qui avait fait fuir Ed. Par contre, elle avait tendance à un peu trop fourrer son joli petit nez mignon là où il n'avait pas sa place, et ce malgré les indices que la rock star avait pu essaimer.

"Mais par contre, n'oublie pas que Venn n'a jamais combattu. Il n'évoluera peut être que dans des années. "

Instinctivement, Ed avait repris son regard gentil. Il l'aimait bien malgré tout, cette petite. Du moins, ce qu'il en savait. Il inspira un bon coup. Il allait lui raconter un peu, sans rentrer dans les détails. Juste de quoi faire en sorte que la curiosité de la kimono soit calmée. Ce n'est qu'à ce moment qu'il aura le calme sur ça. Ed adressa un petit signe de la main à Soburin pour lui indiquer de s'avancer avant de se pencher jusque son oreille pour lui chuchoter.

"Tout ce que je peux te dire sur mon passé, c'est qu'il est suffisamment lourd pour m'avoir forcé à fuir ici. Tu as l'air d'être une femme avec aussi un certain bagage avec toi. Tu sais ce que je veux dire, non ? Si tu veux des informations, mon nom entier est Ed Hollyman. Tout ce que je souhaite, c'est que soit tu me face confiance quand je te dis que ce n'est pas important, soit que jamais ton comportement envers moi ne change, okay ? "

Il se recula ensuite et lui adressa un sourire énigmatique.

"Les pokémons dragon tu dis ? J'ai toujours entendu dire que c'était le type le plus dur à dresser."
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: