HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Aller à la page : Précédent  1, 2
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Mer 12 Oct 2016 - 21:30
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda

Sourire. L'élégante Rosalienne ferma un instant ses prunelles aux reflets particuliers, n'ayant aucun désir de fuite vis-à-vis des dires d'Ed, ce n'était clairement pas repoussant à son goût, plutôt flatteur ? Il lui en fallait tout de même plus que la demoiselle ait l'envie de fuir, clairement plus. Par exemple, un retour aux sources avec des touristes aux paroles salaces. Elle réfléchissait, s'apprêtant à répondre aux questionnements de son interlocuteur quand celui-ci eut visiblement quelque chose de plus secret à lui dire. Soburin s'avança un peu par-dessus la table, penchant un peu sa tête de côté afin que son oreille soit dégagée sous sa crinière ébène. Ed Hollyman. Décidément, cela ne lui disait absolument rien, devait-elle renvoyer la faute sur sa génitrice qui lui interdisait formellement ne serait-ce que de mentionner les mots « télévision » ou « radio » ? Avec Doublonville plus bas, elle aurait pourtant pu aisément avoir accès à ce genre de choses si banales de nos jours.

Mais elle comprit. Elle hocha simplement la tête d'un air entendu et se reculant, offrant un regard doux à Ed afin de lui signifier qu'il n'avait guère à s'inquiéter. La brune ne referait pas les mêmes erreurs, pas pour revoir ce regard changer autant, changer de cette manière si inquiétante. La jeune femme croisa ses mains sur ses genoux, se remémorant rapidement les dernières paroles de son interlocuteur.

« Pour ce qui est de Venn, je parlais en effet de son évolution en Kravarech mais également de sa façon de grandir auprès de toi. Mais en général oui, les évolutions sont assez impressionnantes. »

Elle se mordit la lèvre inférieure. Impressionnant, en effet. Son starter avait été presque obligé d'évoluer, enflammé par son désir protecteur et possessif et voilà qu'il se laissait entièrement submerger par celui-ci, les évolutions pouvaient amener autant de nouvelles forces que de problèmes, Soburin s'en était rendue compte à ses dépends.

« Le plus dur, certainement. Ils ont la réputations d'êtres assez agressifs et brutaux et leur instinct territorial est particulièrement développé en général. Disons que... ce sont les plus sauvages à cause de cette pulsion. Mais regarde, ma Carmache paraît impressionnante mais elle ne ferait pas de mal à une mouche. Du moins, tant que personne ne pose la main sur moi car sinon, elle a beau être assez méfiante, elle est adorable. »

Un véritable cœur en or. Sous ses airs prédateurs, sa maladresse et ses prunelles parfois dures, Ago était souriante et sociable. Bien plus que le Bruyverne en tout cas. La jeune femme croisa ses longs doigts fins entre eux.

« Venn n'a jamais combattu tu dis ? Je suis certaine que Ago se ferait un plaisir de le rencontrer pour lui apprendre quelques petites astuces, la Rosalienne s'arrêta soudainement, se rendant compte qu'elle parlait peut-être beaucoup. Lorsqu'elle était lancée sur un sujet l'intéressant, elle déliait en effet bien plus sa langue. Je parle peut-être beaucoup, excuse moi. »

La patronne, Joan, revint alors poser deux nouveaux verres en souriant.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Jeu 13 Oct 2016 - 0:07
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
« Elle devient violente quand on te touche ? Il faudra faire attention alors. »

Ed adressa à la kimono un clin d’œil et passa une main dans ses cheveux. Il tenta ensuite encore une fois d'imaginer Venn en gros pokémon puissant. Kravarech qu'elle disait ? Ed se creusa les méninges. Si Venn pouvait évoluer, on lui aurait dit, non ? Surtout si il évoluait en un pokémon sauvage et fier de sa puissance. Lui ? Qui passait le plus clair de son temps à buller dans son aquarium, un air triste sur la bouille comme si il portait le poids du monde sur ses épaules ?

« Tu es sure que Venn est comme ça ? Je ne remet pas ta parole en question, je peux voir dans tes yeux que tu sais de quoi tu parles. Mais ... »

Il porta son verre à ses lèvres sans quitter du regard Soburin. Il ne savait plus trop quoi dire. Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion d'autant discuter avec une autre personne pour le simple plaisir de discuter. D'un geste doux, il reposa son verre sur la table après avoir avalé une gorgée de nectar sucré.

« En tout cas, je te félicite. Si tu as réussi à enlever des pokémons aussi dangereux seule. »

Il devait y avoir de l'acier sous cette soie. Intéressant. Qui sait quels autres secrets pouvaient se cacher sous les plis de son vêtement ? Ed se rendait bien compte de l'hypocrisie de la situation. Il lui avait demandé de ne pas trop poser de question sur son propre passé, ce n'était pas pour l'interroger elle. Il faudrait qu'il soit plus délicat, plus discret. Inconsciemment, il avait commencé a faire des paroles pour une chanson. The woman with a dragon heart. Comme quoi, on peut enlever l'homme de la musique, mais on ne peut pas enlever la musique de l'homme.

« Écoute, ça me ferait extrêmement plaisir de te montrer mon pokémon. Je suis presque que sur que Venn t'aimera bien. Donne moi tes coordonnées, ce sera plus facile. »

Ed s'enfonça un peu dans son siège, sa tête battant au rythme de la musique.

« Et du coup, alors. Le rock, tu en penses quoi ? »
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Jeu 13 Oct 2016 - 20:13
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda


Soburin répondit aux premières paroles d'Ed en lui offrant un air tout d'abord entendu avant de se laisser aller à un sourire mutin, finissant par demeurer pensive. Est-ce qu'un Pokémon ne prenant le type Dragon qu'à l'évolution possédait un instinct sauvage aussi poussé ? D'après ce qu'elle comprenant provenant de son interlocuteur, le surnommé Venn semblait être... plutôt tranquille. Ou au moins avoir un caractère assez passif, léthargique. Keigo, son père, n'avait jamais eu de Kravarech dans son équipe alors, la brune ne pouvait pas vraiment se baser sur cela.

« Je ne sais pas si un Pokémon prenant ce type seulement en évoluant sera aussi territorial, en réalité. Peut-être pas mais peut-être que le type l'influencera, c'est une bonne question. »

La jeune femme conservait également ses mirettes aux reflets pourpres ancrées dans celles d'un vairon faux, d'Ed. Elle buvait tranquillement, un sourire en coin trônant sur ses lippes rougeâtres. Lui, la félicitait de ce qu'elle entreprenait alors que d'autres, plus dubitatif, lui riait au nez en considérant qu'un être paraissant aussi frêle qu'elle ne pourrait jamais élever des puissants dragons. Soburin ne s'était après tout jamais battue, elle n'avait jamais vraiment haussé la voix. Non, c'était ce qu'elle dégageait qui avait toujours suffit à régler les conflits, et ce, depuis son passé à l'okiya. Un sang-froid à couper le souffle, une voix normalement douce qui devenant terriblement glacée sans qu'elle ne s'élève. L'ébène Kimono durcissait son regard, le rendant bien moins tendre et chaleureux qu'à l'accoutumée, perdant son sourire doux ou énigmatique. On avait l'impression de parler à un être sculpté dans la glace tant elle dégageait cette froideur terrifiante. Alors, fallait-il vraiment s'énerver, taper et devenir fou de rage pour impressionner, imposer son respect ?

« Merci. Honnêtement, ce n'est pas tâche aisée de les satisfaire mais ils sont loyaux, habituellement. Mes coordonnées... les voici... »

Soburin se pencha un peu, baissant ses prunelles abyssales vers l'une des sacoches nouées au niveau de ses hanches, en sortant un calepin et un crayon de papier. Reprenant son sourire après avoir été, un fugace instant, sérieuse, la Rosalienne nota son numéro ainsi que son profil Pokéweb, arrachant la page et la tendant à Ed entre deux fins doigts.

« Pour ce qui est du rock, cela change complètement de ce que j'ai l'habitude d'entendre. Les instruments, le rythme, les voix, absolument tout mais... c'est... j'aime beaucoup. Merci de m'avoir fait découvrir autre chose. Peux-tu... noter quelques noms de groupes ici, s'il te plaît ? Je vais essayer de prendre du temps pour me concentrer dessus, je suis certaine que certains chanteurs ont beaucoup à dire. »

Elle fit pivoter le calepin et le stylo en direction du jeune homme, relevant son regard vers lui.

« Cet endroit est chaleureux, j'aime beaucoup l'ambiance et ta présence m'est agréable mais tu sais, je vais certainement devoir bientôt partir, elle venait de songer à Barney, le meilleur ami de son père qui devait l'attendre. Oh, pour visiter Viridia, ce serait avec plaisir, si la proposition tiens toujours. »

Elle s'était redressée au sein de son siège, à nouveau droite, verre en main et sourire aux lèvres.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda
Sam 15 Oct 2016 - 13:57
Région d'origine : Jotho
Messages : 68

Nobutsuga Raichi

Nobutsuga Raichi
Ed déglutit avec un peu de difficulté. Elle aussi, elle savait manier son langage corporel avec un certain degré de précision et s'en était assez effrayant. Mais qui cette jeune femme pouvait bien être ? Il y avait une sorte d'aura de mystère autour d'elle. Peut être était-ce simplement la fièvre jaune, mais Ed avait bien bien envie de la revoir. Aussi, il sourit quand la jeune femme accepta de lui donner son numéro, mais aussi de le revoir.

« On verra ça quand il évoluera alors. Avec ton aide, je suis sur qu'il y arrivera. Pour la musique, si tu veux, au lieu de te donner une liste, je t'inviterai un jour chez moi. J'ai une discothèque assez large. Je pourrais te faire directement écouter, plutôt que juste une liste impersonnelle. Tu en penses quoi ? Et avant que tu ne fasses la remarque, non, ça ne me dérange pas. Sinon je ne te l'aurai pas proposé. »


Mais il était content que cette entrevue ne dure pas plus longtemps. Ed n'avait pas l'habitude de parler trop longtemps à la même personne hors interview. Il avait peur du moment ou sa confiance faite main se désagrégerait et ou il se retrouverait tout nu devant la jeune femme. Le vrai Ed était bien moins cool, hip et intéressant que la star Ed. Et comme il souhaitait revoir la mystérieuse Soburin, il ne pouvait pas lui montrer ça. D'un geste discret, il plongea sa main dans sa poche et composa un numero.

C'était un service assez intéressant, surtout pour les gens qui avaient tendance à attirer l'attention sur eux. Pour quelques centaines de pokédollar par moi, ça vous donnait accès à une sorte de boite téléphonique quoi pouvait vous appeler à n'importe quel moment du jour ou de la nuit pour vous offrir une porte de sortie. Le téléphone de Ed sonna donc. Il décrocha.

« Allo ? Yep, c'est Ed. Hum hum. Je suis occupé là. Hum hum ? Maintenant ? Vraiment ? Parce que ça me dérange vraiment de … Oui … Okay, okay ! Pas besoin de … Oui, j'arrive ! »


Cramoisi, Ed raccrocha son téléphone. Il poussa un petit soupir avant de regagner sa composure. Quel talent d'acteur. Vraiment.

« Je vais devoir y aller, on a besoin de moi. »


Ed prit le stylo et traça les numéros de son téléphone ainsi qu'un petit mot avant tendre le papier et de se lever.

« Joan, tu met tout ça sur mon ardoise ? Je passerai te payer plus tard, okay ? »


En passant a coté de Soburin, il se penchant pour déposer une seule et unique bise sur la joue avant de sortir du bar en tremblotant légèrement. Il allait devoir travailler sur ça.
Re: 1 | Caillou de la maison d'arrêt - Avec Soburin Ikeda

Contenu sponsorisé
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: