HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Mouvement de foule | ft. Solo
Mouvement de foule | ft. Solo
Dim 13 Nov 2016 - 1:34
Région d'origine : Almia
Messages : 11

Lucian Aldini

Lucian Aldini



ft. ...



ft. ...

「 Mouvement de foule 」
Le voyage avait été confortable si l’on ne fait pas attention à mon voisin qui ronflait bruyamment. L’avion dans lequel j’ai décollé est enfin arrivé à l’aéroport de ma destination. Les gens autour de moi sont étrangement pressé, se dépêchant de sortir, bousculant les personnes avoisinantes. Je reste bien assis sur mon siège, face au hublot, regardant les minuscules points s’atteler au travail. Déchargeant les bagages, préparant la sortie des passagers, le travail d’une énorme fourmilière à l’échelle humaine. Quand une grande partie des voyageurs quittent enfin le géant de fer, je daigne finalement me relever. Il ne reste que quelques exceptions, ayant pris le temps, comme moi, de laisser partir les animaux de la pièce. Le véhicule aérien se trouvait vide. J’ai traversé le couloir central, me dirigeant en direction de la porte de sortie. L’hôtesse m’a salué d’un grand sourire, me souhaitant « bonne continuation » à laquelle j’ai répondu d’un simple regard sans pour autant prendre le temps de m’attarder dessus.

Je suis alors arrivé dans un grand couloir de glace. Les deux côtés se trouvent être de grandes baies vitrées continuant jusqu’au bâtiment. L’édifice lui est un grand aéroport, possédant plusieurs ailes à l’effigie du moyen de transport utilisé par l’infrastructure. Une grande tour de contrôle surplombe la totalité du bâtiment, rivalisant avec les nuages se trouvant au plus bas niveau de la troposphère. Je suis finalement rentré dans le bâtiment, trouvant devant moi de nombreux panneaux d’indications semblant vouloir m’aider à me diriger. Le premier panneau qui m’interpella fût la direction pour récupérer mes bagages. J’ai alors parcouru plusieurs centaines de mètres. J’ai essayé de me déplacer le plus rapidement possible, malheureusement l’attroupement des passagers rendait la tâche difficile. J’ai finalement atteint le lieu que je recherchais, un immense hall. Sur la droite se trouve des portes laissant défiler les sacs des différents vols sur des tapis roulants. Je me suis approché de la piste correspondant à mon voyage. Je me suis assis, jambes croisées, mon long manteau couvrant l’entièreté de mon corps filiforme, attendant l’arrivée de mes affaires.

L’attente ne fût pas spécialement longue avant que mon sac ne se présente à moi. Je me suis dès lors relevé, agrippant la bandoulière de ma musette, la faisant alors passé sur mon épaule droite. J’ai repris mon trajet, mes mains profondément enfoncées dans les poches de mon manteau. Avant de partir, je me suis quelque peu renseigné pour ne pas paraitre dépaysé. Avant de partir, j’avais griffonné sur un papier les informations essentielles avant de les fourrer dans mon sac. Ma première destination se trouve être le laboratoire Pokémon, situé en retrait de la ville, il accueille les étrangers pour les recenser directement sur le territoire. Je n’ai pas forcément très envie de m’y rendre ; un certain professeur Acacia était apparemment là-bas pour s’entretenir avec nous. Je me suis alors dirigé contre ma volonté à l’accueil de l’aéroport, histoire d’avoir des renseignements sur la route à choisir pour se diriger tranquillement jusqu’au laboratoire.


« Hm. Je voudrais savoir par où se trouve le laboratoire. »

« Bonjour ! Il vous suffit de vous diriger vers l’entrée principale, vous arriverez face à l’avenue principale. Vous remontez cette avenue et vous prenez au premier panneau qui indique le laboratoire ! Ravie d’avoir pût vous renseigner, passez une excellente journée ! »

« Hm. »

J’ai alors tourné le dos au comptoir, me dirigeant droit vers la sortie. J’ai passé les portes automatiques. Quand je pense à cette femme, qu’elle garde son amicalité pour d’autres personnes. Ça me débecte. Tss. J’ai alors repris mon chemin, remontant la fameuse avenue que l’on m’avait indiqué. Le trottoir fait de béto était longé par de nombreux bâtiments tous aussi grand les uns que les autres. Les immeubles n’étaient pas ce qu’il manquait, la hauteur autour de moi m’écraser comme un vulgaire cafard. Je déteste cette sensation. Perdu dans mes pensées, je n’ai pas vu l’enfant qui m’a alors foncé dedans à pleine vitesse. J’ai fait un pas en arrière, surpris par la bousculade. Le gamin quant à lui est tombé en arrière, avant de s’assoir surement étonner par le choc.

« Tu pourrais faire attention. Tu aurais pu me blesser. »

J’ai alors contourner le mioche qui m’avait percuté avant de continuer ma marche. Décidément les gens de cette ville sont horriblement désagréable. J’ai souris repensant à la chute de l’enfant précédemment, il avait sûrement dû se faire mal. Je me suis alors perdu dans mes pensées suite aux événements précédents.

C’est le panneau qui indiquait la direction du laboratoire qui me rappela à l’ordre. Je ne suis plus très loin. Plus j’avance, plus les bâtiments laissent place à la végétation. Encore une troglodyte, reclus de la société qui passe son temps à manger des feuilles vertes. Le sentier de terre semble confirmer mon hypothèse. Je suis rentré dans la propriété d’une planteuse de légume, pour sûr. Les quelques pas qui me séparent de la porte ne me laissèrent pas le temps de toquer que celle-ci fût d’elle-même ouverte. Une jeune femme se posta devant moi, tout sourire.


« Que puis-je faire pour toi ? »

« Apparemment, je dois venir ici dès mon arrivé dans la région. »

« C’est exact ! Comment tu t’appelles et tu viens d’où ? »

Je déteste les questions. Visiblement, elle en pose beaucoup. Elle ne va clairement pas dans mon sens, je vais essayer d’en finir au plus vite pour repartir. Je ne veux pas m’éterniser plus longtemps en sa compagnie, je sens même sans la connaître qu’elle va m’énerver.

« Lucian Aldini. Je viens de Bonport du continent d’Almia. »

« Oh, ça alors ! C’est plutôt rare que des gens viennent d’aussi loin. Le trajet n’a pas été trop long ? »

« Non, non, c’était vraiment court comme trajet. J’ai alors soupiré. Bien sûr qu’il était long, vous l’avez dit vous-même que c’était loin d’ici. »

Elle ne m’a pas l’air vraiment futé. Et dire qu’elle fait partis des gens intelligents de cette région, j’ai une peur quant à la suite des personnes que je risque de rencontrer. Ça ne doit pas être très difficile de devenir professeur apparemment.

« Ahah ! Tu ne manques pas d’humour dis donc ! »

Elle se moque clairement de moi ou elle le pense réellement ? Dans les deux cas, je pense que cela ne va pas me plaire. Je vais tâcher de me dépêcher.

« Tu dois donc savoir que nous recensons chaque nouveau dresseur qui part à l’aventure dans un groupe particulier ? J’ai créé ces différents groupes pour réunir les gens du même intérêt pour qu’ils puissent partager des informations entre eux. »

« Palpitant. »

« Du coup tu veux rejoindre quel groupe ? Je ne veux pas t’influencer, mais je te conseille la Rune du Feunard. Nous manquons un peu d’effectif et je suis sûr que tu t’y plairais ! »

« Faites comme vous voulez. »

« Très bien, je vais alors t’ajouter dans la base de données. En espérant te revoir très prochainement alors ! »

« Ce n’est pas réciproque. »

J’en ai enfin finis avec elle. Je ne pensais pas tomber sur plus lourd que les personnes précédemment rencontré, mais apparemment cette région me réserve encore des surprises. Espérons que je ne me fasse pas accoster tous les trois mètres. J’ai donc finis par reprendre ma route, sans réfléchir à où aller.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Mouvement de foule | ft. Solo Lucian_tcard

T-CARD ♦️ FICHE ♦️ DEMANDE DE RP ♦️ COULEUR #832962
Je n'ai pas le temps de m'attarder sur des choses insignifiantes, Invité.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: