:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la reine des glaces (EVA)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 14:38

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Jaffar, si tu n'apprends pas dès maintenant à combattre ton anxiété face aux gens, tu ne pourras jamais reprendre le flambeau. La voix de son père était grondante ; il y avait des clients, et il ne voulait pas perdre de bonnes affaires.Mais, papa ... Le froncement de sourcils qu'il fit interrompit net la diatribe de Jaffar, qui eut un gémissement. Je ne veux rien savoir. Je m'occupe de ces gens-là, et je les amène boire une tass de thé dans le salon, le prochain client est pour toi, fils. Un jour viendra où tu comprendras pourquoi je te presse ainsi. Jaffar ignora l'amour qui coulait dans la voix de son paternel, et alla s'installer en grommellant au comptoir. Lily s'y était enroulée pour dormir ; à moitié réveillée par les grognements du jeune libraire, elle déroula sa tête sur sa main pour des caresses.

Papa ne comprend pas. Ce n'est pas ma faute, dès que je vois quelqu'un, j'ai tendance à me sentir mal. Surtout si c'est quelqu'un de beau et de souriant, tu vois ? et alors qu'il soupirait, la clochette de la porte retentit. Il leva les yeux, désespéré - et elle était là. Une femme, grande et sublime dans la froideur de son visage - absolument pas quelqu'un qui souriait d'un air niais et gentil. Il n'aurait pas pu dire qu'elle était laide, ni belle - juste ordinaire, comme lui, et il sentit l'angoisse s'éteindre et s'éloigner. Il pourrait peut-être essayer de lui parler. Il la regarda entrer, et observa, les yeux ronds, un évoli et un absol près d'elle. Le pokémon du malheur ! Incroyable ! Hem, heu. Bienvenue à la Mandragore tonna t-il d'une voix éraillée, un peu trop enthousiaste pour être sûre d'elle. Il toussota, ignorant le rire sifflant de Lily, qui rampa jusqu'à lui et s'installa confortablement sur ses épaules, alors qu'il s'approchait de l'inconnue blonde. La reine des glaces - ses cheveux pâles, son air digne et fier, distant. Elle était une impératrice du froid. Puis-je vous aider ? proposa t-il aimablement, et il croisa le regard de son père, un peu plus loin ; il faillait rougir en voyant son père lever les deux pouces, bêtement. Tu parles d'une famille ! Il était bien aidé, entre la serpente taquine et son père un peu bêta !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 15:14

Ne soyez pas surpris de me voir dans une librairie. La plupart de mon temps libre, en excluant les petits jobs et les entraînements de mes pokémons, je les passe à la recherche d’information. C’est plus reposant qu’on pouvait le croire, même si j’avais dû épuiser tous les livres sur la Méga-Evolution.

En rentrant dans la librairie, j’avais pris un instant pour analyser les alentours avant que l’on me souhaite la bienvenue… D’une étrange voix. Je n’avais pas pu poser mon regard sur la personne derrière le comptoir dont le pokémon, un abo, se chargeait déjà de se moquer de lui. Enfin bon, je ne pris pas compte de tout cela et je rentrais plus franchement dans la boutique, l’Evoli et l’Absol qui trottinait joyeusement.

Je pense oui.” répondais-je à sa question.

Avec mon sac à dos de campeur, mes pas semblaient plus lourds et les personnes les plus réservée pouvaient avoir l’impression que le sol tremblait. Je m'avançai donc jusqu’au comptoir et une fois arrivée devant, j’expliquais un peu plus les raisons de ma visite.

Je recherche un livre sur l’élevage des Evoli, ainsi que sur les Méga-Evolutions. Est-ce que vous en avez ?

Pendant ce temps, Merveille (la petite Evoli) regardait de ses grands yeux émerveillé l’Abo installé sur l'épaule du jeune homme. L’idée de la rejoindre en se servant du dos de l’Absol (Miracle)  comme trampoline lui traversait l’esprit, mais cette dernière ne semblait visiblement pas d’accord.

Miracle pensait en effet que la Abo serait capable de gober l’Evoli si l’humeur lui prenait, alors hors de question de la laisser faire. Mes deux pokémons commencèrent alors à argumenter, chacun défendait ses positions, mais en chuchotant pour ne pas déranger les humains dans la boutique, dont moi et le libraire.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 15:30

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Jaffar était un peu intimidé : la demoiselle blonde était un peu plus grande que lui. Elle était équipée, bizarrement, d'un sac à dos de campeur. Cela alourdissait sa stature et la rendait encore plus pesante, plus imposante. Il hocha doucement la tête, satisfait de la voir accepter son aide et non pas la rejeter froidement. Il cligna des yeux et la fixa aussi paisiblement que possible, Lily posant sa tête sur son cou comme pour un baider de réconfort. Il faisait de larges efforts pour rester serein. Il pencha la tête sur le côté à la question, quelques mèches tombant devant son visage. Son air perplexe devint pensif.Hm. Suivez-moi, nous allons regarder l'invita t-il, après un dernier regard curieux à l'absol et à l'évoli, qui observait dans sa direction sans qu'il comprenne pourquoi.

Alors que Jaffar avançait doucement, cherchant du regard les livres qu'il avait en tête, Lily tourna sa tête en forme de losange, et du haut de son promontoire, cligna de l'oeil vers les deux pokémons. Elle avait beau se la jouer gardienne sacrée du jeune homme, elle n'en était pas moins impulsive et arrogante. Elle siffla dans leur direction une invite - à quoi exactement, elle n'aurait pas su le dire elle-même, puis se lova d'une façon malicieuse, d'un air de défi. Jaffar s'arrêta enfin et prit deux livres, l'un assez fin et l'autre un épais volume. Les évolis ne manquent pas de littérature - leur particularité dans leur ADN en fait des créatures de curiosité. Mais les méga-évolutions restent encore un sujet à débat, vous m'en voyez navré. Il chercha encore du regard et trouva quelques livres en plus sur le sujet des évolis, sur leurs évolutions et leur ADN si changeant. Vous cherchez des informations sur les méga-gemmes pour votre absol ? Il avait osé poser la question. Il se sentit indiscret et rougit, en faisant un signe de la main qui signifiait : ne faites pas attention, ne vous sentez pas obligée de répondre. Lily passa sa langue sur sa bouche, en sifflotant. Absol est un pokémon remarquable, qui a malheureusement la tenace rumeur d'être un porte-malchance mais, au son de la voix, on sentait qu'il n'y croyait pas - il offrit même un sourire amical au pokémon. Lily, elle, continuait de jouer les impératrices sur les épaules de son maître, sans que celui-ci ne le remarque.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 15:58
J’avais fait un oui de la tête, pour lui dire que j’étais prête à le suivre, avant de faire un petit signe de la main à mon équipe pour que les deux créatures ne trainent pas derrière. Si Miracle avait l’habitude des bibliothèques (et en profitait pour faire la sieste), c’était la première fois que Merveille se rendait dans ce genre de lieu. Et vu sa taille, c’était très facile de la perdre et difficile à la retrouver.

Pendant le court trajet, l’Abo s’était finalement intéressé à mes deux pokémons et siffla avant de retourner se blottir contre le cou de son maître. Je n’ai pas exactement compris ce que cela signifiait, mais mes pokémons avaient littéralement fait un bond et ils s’adressaient au serpent, avec leurs cris qui semblaient teintés de colère. Je tournais mon visage vers mes deux créatures pour qu’elle se calme et la seule réaction qu’elles eurent, c’est que Miracle s’allongea, Merveille lui monta sur le dos, puis l’Absol s’était relevé pour marcher fièrement avec l’Evoli sur le dos… Il venait de se passer quoi là ?

Pas le temps de poser directement la question, on dirait que le libraire avait enfin trouvé les bons livres. Comme je m’y attendais, la documentation sur les Evolis étaient assez denses, mais concernant les Méga-Evolutions, c’était une tout autre histoire. De nouveau, j’approuvais ses dires avec un signe de la tête avant de lever un sourcil lorsqu’il me demanda si je cherchais une Absolite… et lorsqu’il fit un signe de la main pour ne pas se préoccuper de la question. Faudrait savoir… Enfin bon, passons sur ce détail.

Pour être plus précise, les Absols peuvent prédire les catastrophes grâce à leur corne et de récentes études ont montré que s’ils descendaient voir les humains, c’était pour les prévenir. Malheureusement, comme vous le dîtes, de nombreuses personnes ont associés ses visites avec de la malchance. Ce n’est clairement pas le cas de ma Absol.

Je jetais un coup d’oeil à Miracle qui fusillait du regard l’Abo. Et bien, c’était bien la première fois que je la voyais ainsi et en plus, Merveille essayait de suivre son exemple. Non… En fait elle… Elle s’apprêtait à sauter.

D’un geste vif et précis, j’attrapais l’Evoli en pleins vol et la ramenait contre moi. Bon, cette fois c’était clair, l’Abo avait réussi à provoquer les deux pokémons et Merveille avait essayé de rabattre le caquet de la seule façon qu’elle connaissait : en se battant. Déjà si jeune et elle a le sang chaud. Dans une autre situation, j’aurais été fière.

On dirait que votre Abo les a légèrement excité” je posais Merveille au sol avant de me redresser “ Faîtes moi voir votre livre sur la Méga-Evolution.

J’attrapais le livre sur le sujet et regardais le titre ainsi que l’auteur. Flûte, déjà lu. Enfin, c’était une bonne librairie : c’est ce livre qui aborde le fameux “lien puissant entre le dresseur et son pokémon”. Tant pis, j’aurais de la lecture sur les Evolis.

Je ne vais pas vous prendre celui-là. Je prendrais les autres.

Je regardais Merveille… Qui tirait la langue à l’unisson avec Miracle. Je fronçais des sourcils pour leurs signifiés que leurs comportements n’étaient pas tolérés dans ce genre de circonstance et mes deux pokémons adoptèrent rapidement une tête désolée.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 16:29

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Le jeune homme n'avait rien remarqué du comportement étrange des trois pokémons. L'évoli et l'absol n'étaient pas connus de lui, et il était bien trop concentré sur la recherche de livres pour réaliser que Lily faisait des siennes, à défier et à taquiner les deux pokémons du haut de son piédestal.

La jeune femme lui expliqua que la rumeur était fondée sur le caractère de messager des Absols, et c'était somme toute logique : ils apportaient aux hommes l'avenir des catastrophes, et plutôt que de se montrer reconnaissants, l'humanité voyait en eux les porteurs de malheurs plutôt que des pokémons prévenants. Après son explication, elle attrapa au vol l'évoli ; Jaffar sursauta et remarquant enfin le comportement et le manège des deux pokémons de la blonde, il attrapa Lily et la fit glisser sur son bras. Lily ! Est-ce là un comportement cordial et poli ? Il la gronda, et la Abo eut la bonne idée de se montrer penaude. Elle eut haussé les épaules si elle en avait, et siffla du bout de la langue. Jaffar soupira et la remit sur son épaule, plus pour l'avoir sous la main et la garder à l'oeil que par peur d'une échaffourée entre elle et les deux autres. Il offrit le livre à l'oeil de la demoiselle, et eut un regard d'excuse vers l'évoli et l'absol.

Très bien. De toute évidence, les deux humains avaient du jouer les gardiens : les trois pokémons, aussi bien son serpent que l'évoli et l'absol, affichaient une mine désolée. Veuillez excuser Lily. C'est une abo adorable, mais elle a un tempérament un peu trop taquin. Il eut une idée et se tourna vers les trois individus, incluant les pokémons dans sa proposition. Mon père a mit à disposition des clients un salon où boire du thé ou d'autres boissons. Souhaitez-vous y aller, avant de finaliser vos achats ? Il hésita, puis se lança. Je vous offre ce que vous voulez. Tous les trois. Autant un geste commercial, qu'un geste d'amitié. Il voulait s'excuser du comportement de sa abo.

Je ne me suis pas encore présenté, je suis désolé de mon impolitesse. Je suis Jaffar Jefmin, fils du propriétaire de la Mandragore. Et voici Lily, la abo. Il s'inclina un peu, tout en posant de côté derrière le comptoir les livres.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 17:05
C’est une proposition généreuse qu’il serait difficile de refuser. Surtout que j’ai ma part de responsabilité dans cette histoire, même si je préfère payer maintenant.

J’avais appris Provoc à ma Absol, mais je ne lui avais pas appris à résister à la provocation. Le comble. En même temps, c’était un pokémon très sensible qui pouvait passer des larmes au rire en un instant. Et comme elle passait la plupart de son temps avec Merveille, cette dernière prenait exemple sur elle. Il faudrait que je fasse attention. Mais visiblement, j’étais pas la seule qui devait être attentif aux réactions de ses pokémons en présence de d’autres créatures apprivoisées.

Nous étions retournés au comptoir et le jeune homme se présenta sous le nom de Jaffar et la Abo sous le nom de Lily. Je tiquais cependant un peu sur sa façon de se présenter, il y avait quelque chose qui m’avait surpris.

Vous êtes libraire… ou vous êtes le fils du propriétaire de cette librairie ?

Je le regardais avec le plus grand sérieux du monde. J’avoue que niveau famille,je n’étais pas très représentative. Mes parents étaient rarement là et j’ai dû me débrouiller très tôt toute seule. D’ailleurs, depuis que je suis arrivée ici, je ne leur ai pas envoyé une lettre. Il faudrait que je le fasse.

Vous présentez Lily comme un pokémon unique… Et vous vous définissez par vos liens de parenté, comme si vous ne pouviez pas vous définir autrement.” Je m'interromps un moment “ C’est surprenant.

J’avais dit cela d’une voix très calme, ce qui pouvait paraître un peu déstabilisant pour certains.Je ne sais pas si je suis très claire, mais je me comprenais parfaitement. Bon, avec tous ça, la politesse voulait que je me présente à mon tour.

Je suis Eva et je vous présente Miracle.
-Absol !
-Et Merveille.
-Evoli !

Les deux pokémons s’avançèrent et baissèrent respectueusement avec leur plus beau sourire. Ah. Là, je préférais leurs comportements. Là c’était mature et je ne demandais finalement pas mieux. Sur ces présentations, j’attrapais mon sac et commençais à fouiller dedans, dans le but d’attraper mon porte-feuille.

Combien je vous dois pour les livres ?


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 19:04

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Il hocha la tête - il était un peu content de voir qu'elle avait accepté sa proposition. Depuis qu'ils étaient installés à Méridian, depuis environ quatre ans, il n'avait jamais fait d'efforts pour se lier à quiconque. Il évitait les gens, comme on esquiverait un nuage de souffre. Pourtant, là, c'était différent. Un petit peu, en tout cas. Il haussa les sourcils, et rectifia ses dires, qui étaient peut-être un peu floues. Ses joues rosirent vaguement. Les deux, à dire vrai. Mon père a acheté cette librairie, et je l'aide à la tenir. Il ne dit rien sur le fait que son père était un ancien explorateur en manque d'aventures, et qu'il voulait faire le tour du coin pour en extraire ses mythes. Il se tut sur son envie de faire comme lui, et le fait qu'il aimât autant la librairie que son désir de partir à l'aventure. Il était encore jeune selon son paternel, et il préférait le voir tenir la librairie familiale plutôt que vagabonder. Ce qui faisait grincer des dents son fils.

Il pencha la tête, clignant stupidement des yeux. Peut-être parce que j'ai l'habitude qu'on me jauge à son aune dit-il, assez rapidement, comme si il regrettait déjà sa phrase alors qu'elle n'était pas finie. Il haussa les épaules - tout cela semblait un peu trop psychanaliste à son goût. Il n'aimait pas parler de son père, ou de leur relation étrange, entre amour fusionnel et incompréhension brutale. Ils avaient tant en commun, et tant de disputes germaient à cause de ces mêmes envies. Sa mère lui manquait. Elle savait les prendre tous les deux, les amadouer, les apaiser.

Enchanté de vous connaître sourit-il vers les trois individus face à lui. Lily se laissa descendre, peut-être pour mieu faire connaissance ; elle savait à présent qu'elle était tenue à l'oeil. 150 pokédollars, s'il vous plaît. Puis, une fois payé, il l'invita à le suivre. Ils passèrent sous deux arches menant à des petites pièces, jusqu'à une cour intérieure : pavée, l'herbe à leurs pieds dépassaient des dalles anciennes ; il y avait un peu de soleil et il y avait un côté exotique avec les tables et les meubles. Une espèce de haut-vent permettait d'ouvrir, comme aujourd'hui, quand il faisait beau. Un groupe était installé, plus loin, calmement en train de converser ; un homme gigantesque, très loin de la carrure fine de Jaffar, leur lança un regard en coin de sous ses sourcils broussailleux. Il sourit et retourna à sa conversation, un corboss sur l'épaule. Jaffar leur trouva un coin au soleil avec un peu d'ombre. Nous avons des boissons fraîches ou chaudes, des sodas, des jus de fruit. Qu'est-ce qui vous ferait plaisir ? Il alla ensuite chercher ce qui avait été demandé, servit le tout et s'installa confortablement, la abo allongée dans une flaque de soleil. Vous comptez vous informer pour prendre soin de votre évoli, ou vous espérez en avoir plus ? Il avait eu envie de l'interroger. Pour créer un lien - c'était bien comme ça qu'on faisait ? Cette reine des glaces l'intimidait, avec son ton de voix imposant et son visage, mais bizarrement, peut-être parce qu'elle ne s'efforçait pas de devenir son amie à tout prix, il se sentait bien avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 19:44
Sentirais-je une pointe de regret dans sa voix ? C’est certain, mais à propos de quoi, allez savoir. A vrai dire, j’espérais juste que notre petit échange le fasse un peu réfléchir sur comment il pouvait se définir, c’est pour cela que je n’insistais pas plus. C’est triste de se définir par rapport à quelqu’un, on avait toujours son ombre qui nous planait et c’était un poid trop dure à porter pour quelqu’un de normal.

L’Abo décida finalement à s’approcher de Miracle et Merveille. Mes deux pokémons se sentaient à leur avantage : à un contre deux, c’était presque trop facile. Cependant, sociabiliser avec quelqu’un qui s’est montré légèrement méprisant se révélait beaucoup plus compliqué qu’un combat, mais ça, c’est une bataille qu’elles devront mener seules.

Je sortais le nombre de pokédollars adéquat avant de suivre Jaffar jusqu’au salon dont il avait parlé précédemment. Enfin… Salon. Je ne l’aurais pas dénominé ainsi, mais c’était un endroit charmant. Ce qui avait retenu le plus mon attention, en dehors du soleil magnifique et de la cours parfaitement aménagée, c’était cet homme gigantesque mais discret et de son étrange Cornèbre sur son épaule. Je ne pensais pas qu’on faisait ce genre de rencontre dans les librairies.

Un chocolat chaud pour moi, un jus de Baie Litchie pour Miracle si vous en avez et du lait d’Ecremeuh pour Merveille.

Une fois les collations amenées, tout ce petit monde apprécia de le déguster au soleil, pendant que je restais à l’ombre avec mon chocolat. Qu’il fasse chaud ou froid, le chocolat chaud était ma boisson favorite. Jaffar me demandait ce que j’espérais du livre que j’avais acheté.

Les livres n’enseignent pas tout. Seul l’expérience le fait, mais ce sont des guides qu’il ne faut pas négliger.

En vérité, je voulais savoir quand est-ce que c’était le bon moment pour donner une pierre d’évolution à ma Evoli, même si je ne m’attendais pas à une réponse du style “Attendez 97 jours et donnez lui sa pierre d’évolution”.

Les Absols n’évoluent pas, la question ne s’était donc jamais posés. Puis d’autres pokémons comme Lily évoluait quand ils ont suffisamment d’expérience. Mais Evoli était particulier et elle pouvait évoluer n’importe quand juste en touchant une pierre. Compliqué cette histoire.

Est-ce que vous pratiquez les combats pokémons avec Lily ?” demandais-je en sirotant mon chocolat chaud.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 19:57

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Jaffar avait préféré ignorer son imposant père - il avait totalement le look décalé d'un aventurier, les cheveux longs et broussailleux, la barbe longue, le tout d'un noir de jais qui s'associait au plumage de son corboss. Tout chez lui indiquait plus un homme au tempérament physique que mental ; or, il aurait été idiot de sous-estimer l'intelligence qui brillait dans ses yeux noirs. Mais Jaffar, aussi bien admirait-il son géniteur, pour le moment préférait l'ignorer. Leurs disputes précédentes l'avaient laissé en froid.

Après avoir rapporté les commandes et prit quelques choses pour Lily et lui, il s'installa et sirota son thé aux fruits rouges. Hm, il est vrai que les livres n'enseignent pas l'expérience de la vie, mais il est toujours bon de puiser dans leur source intarrissable de savoir déclara t-il le visage penché sur la droite, pensif. Il préférait toujours la compagnie des livres à ceux des êtres vivants. Sans les livres, nous ne pourrions user de notre mémoire à court terme pour puiser dans les expériences d'autrui. C'est gâce à eux que l'histoire peut poser ses pierres, et que nous pouvons, eh bien, évoluer pleinement. L'expérience comptait aussi bien entendu. Mais les expériences permettaient à autrui d'apprendre, non ?

La question le laissa perplexe. Pas ... Pas vraiment, non. C'était flou, comme réponse. Il se reprit, racla sa gorge et avala un nouvelle gorgée de thé avant de répondre. En fait, je ne suis pas spécialement fan des combats. Mais Lily adore ça. Donc, bon, on se bat de temps en temps, mais c'est plus pour elle que pour moi. J'ai un peu du mal avec la violence fit-il d'un ton penaud, comme si il s'excusait d'être une mauviette. C'était ce que beaucoup pensaient - qu'il n'aimait pas les combats parce qu'il avait le sang froid, comme sa abo, et pas le sang chaud et ardent des dresseurs. Il haussa les épaules. Je n'ai pas pour ambitions de devenir maître, ou un truc du genre, du coup, ça ne m'importe pas trop. Il jeta un regard à la demoiselle - pourquoi avait-elle posé cette question ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 20:36
Une chose était sûre, c’était un connaisseur en matière de livre et il avait l’art de les défendre. Enfin, comme quelqu’un qui avait vécu dans une librairie toute sa vie. J’avoue que je n’avais rien ajouter là-dessus, les livres possédaient le savoir des anciens et des nouveaux, mais cela ne devait pas nous empêcher de garder notre esprit critique. Après tout, l’histoire et le savoir sont écrits par les vainqueurs et les privilégiés.

Je lui demandais ensuite s’il faisait des combats pokémons. La réponse était mitigée : il en faisait pour faire plaisir à son pokémon, mais lui n’appréciait pas. Dommage. Vu comment la Abo avait l’art de provoquer Miracle et Merveille, j’aurais voulu voir comment elle se débrouillait en situation réel.

Je vois.

Je finissais d’une traite mon chocolat chaud et je me penchais pour voir si mon équipe avait terminé sa collation. Leurs regards ainsi que leurs grands sourires satisfaits indiquait que c’était clairement le cas.

Pas besoin de vouloir devenir maître pour ressentir le frisson du combat, entendre le coeur de son pokémon battre pendant la bataille et sentir le lien fort qui unis un pokémon et son dresseur. “ Je me levais et attrapais mon sac à dos pour le remettre à sa place. “ Mais si vous n'appréciez pas cela, c’est votre droit le plus stricte et il y a d’autres façons de ressentir ce genre d’émotion forte.

L’aventure, l’exploration et pourquoi pas des concours ? Je songeais sérieusement à cette possibilité depuis que j’ai rencontré une Ossatueur qui avait déjà participé à ce genre d’événement.

Merci pour la collation.

Miracle et Merveille se levèrent et commencèrent à me suivre, en direction du comptoir où Jaffar avait posés les livres que j’avais achetés.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 20:47

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Etait-elle déçue qu'il ne réponde pas qu'il avait la flamme, qu'il adorait combattre ? Il ne savait soudain plus comment se comporter - l'avait-il déçu, d'une façon ou d'une autre, en étant lui-même ? Il songea avec amertume que c'était là une habitude, avec son père. Il avait fini sa tasse de thé, et la douce chaleur de la boisson se répandait dans ses veines, lui donnant envie d'argumenter, de préciser ses choix - alors qu'il n'avait pas à le faire devant une presque inconnue.

Oui, il y a d'autres façons fit-il d'une voix basse, en répétant les derniers mots. Il aurait dû se sentir rassuré : elle comprenait son point de vue. Alors pourquoi il se sentait diminué, incomplet ? Comme si il se moquait de lui-même ? Lily lui lança un regard curieux. Je vous en prie. C'était comme une scène de théâtre - il se sentait hors de lui-même, cotoneux. Il suivit la troupe et rendit les livres à la demoiselle, mais posa sa main sur les couvertures des livres. Il voulait ajouter quelque chose. Je pense que ça ferait plaisir à Lily de, eh bien, voir où un combat pourrait la mener. Je ressens un lien fort avec elle et il n'osa pas défier Eva du regard, mais il y avait dans sa voix une volonté farouche, et si les combats ne sont pas forcément ce que j'aime le plus, si ils permettent de s'épanouir à ma abo, je n'ai rien contre. Il repoussa ses cheveux en arrière, soudain intimidé. Mais je ne suis pas sûr qu'on fasse le poids, vous vous ennuiriez sûrement. Lily lui donna un coup de tête ; il lui fit un sourire d'excuse.

Il n'avait pas l'habitude de combattre. C'était son père, qui adorait ça, avant la mort de maman. Il aimait se battre contre un peu tout le monde, fier de sa force et de la puissance de ses pokémons. Au fond, la violence lui faisait peur, mais l'adrénaline, sur le coup, l'épanouissait. C'est comme manger du chocolat à foison : on sait qu'on sera malade demain, qu'on aura mal au ventre, on se sent coupable, mais on ne peut pas s'en empêcher. Il avait détesté devoir ramasser Lily à la petite cuillère, blessée et KO. Mais elle aimait ça - donner tout ce qu'elle avait. Il redressa le dos, les joues roses. Oui, je pense que j'aimerai bien me battre un jour contre vous et Merveille, ou Miracle. Lily siffla et dodelina de sa tête en losange vers les trois personnes, comme pour donner son assentiment. Vous êtes dresseuse, dans la vie ? demanda t-il à brûle-pourpoint ; une telle envie de se battre, ça devait cacher une dresseuse courant après les badges non ? Ou une future maîtresse d'arène ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 21:08
Moi qui croyais que la conversation s’était arrêtée là. Alors que je m’apprêtais à récupérer mon livre, voilà que Jaffar avait une soudaine envie de se battre. Enfin… Envie. Il le faisait pour sa Abo et dans un sens, c’était assez admirable. Tout le monde ne pouvait pas mettre ses désirs de côté pour faire plaisir à quelqu’un, je suis sûre qu’il ira loin avec Lilye. Cette pensée m’arracha un léger petit sourire qui disparut aussi vite qu’il était venu

Oui. Je suis dresseuse, mais si je me bats, c’est pour renforcer mon lien avec mes pokémons et percer les secrets de la Méga-Evolution. Ma différence avec vous, c’est que je prends du plaisir à participer activement à ces matchs.

Les goûts et les couleurs, c’était des choses sur lesquelles on ne pouvait pas discuter. D’ailleurs, j’avais eu l’impression qu’il était plutôt réservé et là il se pliait en quatre pour demander un combat. La nature humaine est définitivement très surprenante.

Je vous laisse choisir votre adversaire, mais je vous préviens : mes deux pokémons n’ont pas le même niveau. Prenez le temps de regarder avec votre coeur et vous verrez de quel membre de mon équipe je suis la plus proche.

Miracle et Merveille se présentèrent donc fièrement devant la Abo et Jaffar. Ils adoptèrent la même position : assise sur leurs arrières-train et avec un grand sourire. Pendant ce temps, j’observais discrètement le comportement de nos deux futures adversaire tout en rangeant les livres que j’avais achetés dans mon sac.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 21:54

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Jaffar s'étonnait lui-même : ne devait-il pas garder la boutique et rester calme ? Est-ce qu'il outrepassait son rang, lui-même ? Ou est-ce qu'il essayait autre chose, pour une fois ? Peut-être que c'était ça, la vraie aventure. Se lancer corps perdu dans une acivité, plaisante ou non, qui saura vous faire sentir vivant. En tout cas, il sentait contre sa main son coeur battre à l'unisson de celui de Lily. La abo avait ses yeux d'or scintillant, et la lumière formait un halo mauve autour de son corps écailleux et frais. Il y a tant de gens qui trouvent une vraie motivation dans la vie. Mais peu vivent pleinement. Je vous admire pour ça, Eva. C'était bizarre de dire ça, mais tant qu'il y était, autant dire ce qu'il pensait, non ? Être dresseur et pouvoir tisser des liens forts, c'était une chose ; être dresseur pour vivre à travers ses pokémons, vivre avec eux, c'était différent, subtilement. Il sentait la force qui se dégageai de la blonde, et comme un papillon par une flamme, il se sentait un peu attiré par cette puissance. C'était purement humain, et tristement lointain de son quotidien.

Choisir mon adversaire ? Il en fit une question, mais se pencha pour prendre sa décision ; est-ce que c'était souvent le cas ? Est-ce que ceux qui avaient moins de pokémons pouvaient choisir qui ils affrontaient ? Il observa calmement l'évoli et l'absol. Il y avait chez eux une grâce féminine, qui le subjugua un instant ; il repoussa son sentiment et se força à regarder avec l'âme d'un dresseur. Je pense que l'Absol est votre plus vieille amie, mais c'est un peu en trichant que je crois le deviner - il me semble qu'elle a le réflexe de s'approche de vous, ou de vous coller à la jambe, ou encore de chercher votre regard. Le genre de réflexes qu'on acquiert à la longue, en vivant avec l'autre. Peut-être que je me trompe dit-il en grattant sa joue du bout des doigts, un peu gêné de faire une pareille déduction. Miracle me semble d'un autre niveau ; est-ce bien elle la plus forte ? Ou me fourvoie-je ? Lily descendit en rampant jusqu'au sol, avec souplesse, et se dressa sur son corps serpentin ; elle n'avait plus l'air taquine, et ne prenait l'air ni féroce ni agressif. Elle jaugeait leurs adversaires, incapable de réfréner son impatience à l'idée de combattre - et de, peut-être, se faire des amies.

J'aimerai bien voir Miracle méga-évoluée, un jour. Une absol éveillée ; quelle sublime image ! Abo n'avait guère droit à ce genre de petit avantage. Le regard de Jaffar se posa sur Merveille. Quant à toi, tu es un tel phénomène, tu es capable de tant de choses. Peu importe qui sera mon adversaire -vous êtes déjà toutes deux valeureuses à mes yeux. Qu'est-ce qui lui prenait de dire ce genre de trucs ? Mettons ça sur le compte de l'adrénaline. Il haussa les épaules pour excuser son côté causant. Voulez-vous sortir ? Ou faire cela dans la cour ? demanda t-il, pour la forme ; il n'avait aucune idée si il y avait des règles ou non. Mais il se sentait impatient d'en finir - Lily sifflait près de ses jambes, mélodieuse et radieuse.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 22:15
Est-ce que j’ai entendu que quelqu’un m’admirait ? Voilà qui est surprenant. Et un peu agréable, je devais avouer. Pourtant, il n’y avait rien à envier. J’aurais dû partir voyager beaucoup plutôt au cours de ma vie au lieu de rester et de refuser une première opportunité lorsque j’étais infirmière à Frimapic. Aujourd’hui, je ne faisais que rattraper le temps que j’avais perdu, mais je n’avais pas envie pour autant qu’on me plaigne. Je vais de l’avant, toujours plus loin, jusqu’à ce que le chemin s’arrête définitivement. En vérité, je ne veux pas vraiment qu’on m’admire. Je ne suis qu’une humaine comme les autres : j’ai des réussites et j’ai fait des erreurs au cours de ma vie. Beaucoup d’erreur.

C’est vrai. Je connais Miracle depuis 7 ans maintenant et Merveille est un bébé qui est né il y a une semaine. Il est normal que je sois plus proche avec ma Absol qu’avec ma Evoli : le temps à un impact sur l’épaisseur du lien qui nous unis. Et évidemment, j’ai eu plus de temps pour l’entraîner.

L’Abo s’était rapproché de Miracle et d’Evoli. On sentait que son attitude avait bien changé : elle ne les regardait plus de haut et cherchait à les jauger d’égal à d’égal. Quand je vous dis que les combats pokémons pouvaient avoir un impact positif sur nos compagnons, la preuve était là.

Sol !
-Li !
-Tu manies bien les mots, elles se sentent flattées. Je pense qu’il est temps de partager notre premier match Merveille. Qu’est-ce que tu en penses ?
-Evo !

L’idée de faire enfin comme l’Absol ravissait la plus jeune de l’équipe et elle était prête à en découdre. Non pas qu’elle détestait l’Abo, non, elle voulait juste ressentir le frisson du combat et surtout celui de la victoire. Puis… très franchement, si j’envoyais Miracle au combat contre Lilye, je craignais que la différence de niveau se fasse trop ressentir et cela n’allait pas être productif.

Je te laisse choisir le terrain. Choisis celui où tu es le plus à l’aise.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kantô
Expérience : 150
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 25 Jan - 22:28

LEVSKI
Eva

JEFMIN
Jaffar

La reine des glaces


Il eut un bête sourire de triomphe en entendant qu'il avait raison. Il aurait peut-être fait un bon enquêteur ? Idiot. Mais il y a toujours une joie simple de voir que ce qu'on avait cru deviner est vrai. Sept années ? Ca fait long. Elle doit être très puissante. Lui-même connaissait Lily depuis tout petit, mais ça ne comptait pas, elle était à sa mère avant, et si l'abo avait toujours agi comme une seconde génitrice, il ne l'avait jamais entraînée. Peut-être aurait-il dû ; participer aux camps de vacances, ou à des balades pokémons. Mais il était toujours fourré le nez dans ses livres, ou à rêvasser aux projets de son père ou à ses voyages.

Enchanté Merveille d'être ton premier adversaire ! Abo ! Ils étaient d'une telle vitalité, soudainement. Lily siffla encore, puis comme si elle choisissait elle-même, ils se dirigèrent de nouveau vers la cour. L'autre groupe l'avait quitté, mais si l'on faisait attention, on pouvait voir derrière une vitre la forme imposante de l'homme brun et broussailleux. Profitons du soleil, alors. Cela lui semblait une bonne idée. Il se tint debout au milieu de la cour, dans un espace dégagé. Est-ce qu'il y a des règles à suivre, ou ce genre de trucs ? Il haussa une épaule, de nouveau gêné de son ignorance à ce sujet ; il se promit de se tenir au courant, ne serait-ce que par curiosité.

Lily glissa jusqu'à lui et enroulée sur elle-même, attendit impatiemment le début des hostilités. A vous l'honneur. J'ai choisi le terrain, je vous laisse donc débuter, et je vous suis. Lily ? Donne tout ce que tu as. Peu importe qui gagnera ou perdra : l'important, c'est qu'aujourd'hui, on fasse ça ensemble murmura t-il à sa douce Abo. Merci encore à vous de vous opposer à nous, qui sommes débutants. Il ne souhaitait pas bonne chance - parce que Merveille comme Lily se battraient jusqu'au bout, et qu'il sentait ça jusque dans la moindre fibre de son être, pathétiquement humain.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: