:: Ile Eschine :: Village Athiki Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Livraison [PV Eva]

avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 15 Mar 2017 - 22:16
    Parvenir au village Athiki fut plus compliqué que je ne l’aurais cru. Atteindre le marais sombrétoile, chose que je croyais être la tâche la plus complexe dans toute cette histoire, n’était rien en comparaison avec le traverser. Les créatures dont regorgeaient ces lieux marécageux visqueux s’avéraient être particulièrement agressives. Au cœur des eaux stagnantes et verdâtres, Jezebel et moi avions rencontré différents pokémons néanmoins ceux de type ténèbres semblaient être des plus mémorables. Pour commencer, une horde de Moufouettes nous a aspergé d’un liquide vert nauséabond tenace. Un cerfrousse m’a bouffé les cheveux, un Miamiasme a glissé sur le dessus de ma tête et tous deux provenaient de nulle part. Pour terminer, une colonie de Malosse a très bien faillit nous mettre au silence… Je ne prends pas même le temps de parler du reste de notre périple !

    Je retire au moins un élément de cette aventure et il s’agit que ce genre de pokémons à l’état sauvage ont tendance à être dangereux, colériques et imprévisibles. Ah, aussi, j’ai eu la chance de rencontrer une jeune fille adorable du nom de Luna Faylinn. Nous nous reverrons éventuellement, c’est certain.

    Suite à cette descente en enfer, je suis arrivée en compagnie de Duchess Jezebel jusqu’à une petite auberge au cœur du village Athiki. Les passants nous dévisageaient – probablement à cause des têtes d’enterrements qu’on faisait et de l’odeur pestilente qu’on dégageait – mais je m’en moquais et les ignoraient. Tout ce que je souhaitais, du plus profond de mon âme, c’était d’atteindre les douches de cette auberge. Ce n’est qu’après y avoir passé des heures en plus d’avoir essayé différent moyen de faire partir l’arôme que je ne mis les pieds à l’extérieur. Mes vêtements ? Je les ai brulés. J’en achèterai d’autres, tant pis.

    Je tiens le paquet brun dans ma main droite sur lequel un carton blanc repose, où est indiquée l’adresse de l’oncle de Georges. Malheureusement, les péripéties ont fait en sorte que de l’eau a fait partir les renseignements… Je lève les yeux au ciel, d’où une pluie fine commence à tomber. Je secoue la tête et entre dans le centre pokémon avant de me rendre au comptoir pour faire soigner Jezebel. Il y a beaucoup de monde. J’interroge l’infirmière Joëlle :

    Connaissez-vous un certain de Jocquevillard vivant dans le coin ? Je dois absolument lui rapporter ce paquet le plus vite possible. C’est urgent.

    Elle me fait signe que non de la tête et m’explique qu’elle travaille temporairement à l’Ile Eschine pour donner un coup de main à sa cousine, absente aujourd’hui. Je me mords la lèvre inférieure et récupère en même temps la pokéball contenant mon pokémon rose avant de le faire apparaitre à mes côtés.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar 2017 - 8:17
Absol ?

Assise confortablement sur l’un des nombreux canapés du centre pokémon, je regardais très tranquillement mon guide de Mhyone avec Miracle qui m’observait un peu curieusement. Mais qu’est-ce que je pouvais faire ici, si loin de ma petite maison à Elerya ? C’est très simple : la première chose que doit faire une jeune Ranger apprentie comme moi, c’est de connaître la région où j’allais avoir une juridiction. Logique. Ma supérieure a donc eu le loisir de me faire visiter toute l’île de Mirabèce, vu que c’était là-bas où était situé la base des Rangers, puis m’a demandé de me lancer dans une espèce de “tour des îles” avec un journal qui retrace mon parcours. Rien que ça.

Tri tri tri tri !
-Contente de voir qu’un petit retour chez toi t’a fait du bien.

Pagaille. Tritox femelle que j’avais capturé au Marais Sombrétoile et où j’avais failli avoir de gros ennuis avec des pokémons sauvages. En vrai, ce marais était très dangereux et cela ne m’étonnerait pas qu’il y ai des patrouilles de pokémons Ranger dedans. Si c’est le cas, je ne les ai pas croisés, mais c’était un territoire plutôt étendue.

On pourrait aller au Chemin Sacrée, cela pourrait être intéressant.

En vérité, j’ai plus l’impression de faire du tourisme que d’accomplir mon travail. Evidemment, je faisais des “petites missions”, principalement pour aider quand les personnes ne sont pas impressionnées par mon apparence et rassuré par mon Capstick que je portais au poignet, mais ce n’était rien d’extraordinaire. D’ailleurs, en parlant de Capstick, j’avais réussi à me lier d’amitié avec des pokémons sauvages à l’extérieur. Pas mal pour une débutante.

La destination était choisie, je refermais mon guide et attrapais mon sac à dos, prête à partir malgré la pluie dehors. Cependant, il manquait quelque chose… Juste une Absol. Pas d’inquiétude, elle n’était pas difficile à trouver : elle tournait joyeusement autour d’un petit pokémon rose. J’espère qu’elle ne prenait pas la créature pour une balle. Je laisse Pagaille monté sur mon épaule et me dirige vers ma petite fuyarde

Viens Miracle, on va y aller. Veuillez-nous excuser.
-Absol…

Et dire que c’est le pokémon que je connais le mieux et qui était probablement la plus puissante de mon équipe. Elle agissait encore comme un bébé pokémon. Bon, ce n’était pas bien grave, elle restait tout de même plus obéissante et revenait à mes côtés en frottant sa tête contre ma jambe.
La maladresse voulue que je jette un petit coup d’oeil sur le carton blanc au dessus d’un paquet. On dirait qu’il avait été arrosée d’eau et plus rien n’était lisible. Livré un paquet sans aucune indication, voilà qui était courageux, mais cela ne me regardait pas. D’ailleurs, je m’apprêtais à partir lorsque mon pokémon désastre m’agrippa, avec ses dents, le bas de mes vêtements.

Absol ! Sol absol sol.
-De Jocquevillard ? Oui, c’est bien le nom de Georges, mais de un, ce n’est pas poli d’écouter les conversations des gens et de deux, ce n’est pas notre préoccupation pour le moment. En route.
-Sol.

Vu que Pagaille n’aimait pas vraiment la pluie - et je pense que c’est le cas de la majorité des pokémons de type feu - je faisais rentrer mon pokémon dans sa sphère bicolore avant de me diriger vers la sortie du centre.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 16 Mar 2017 - 16:31
    Alors que je discutais avec l’infirmière, un pokémon s’était approché de mon rondoudou. Elle et lui semblaient bien s’entendre et avoir envie de jouer. Duchess Jezebel lâchait des petits cris amusés, observant le pokémon au pelage blanc tourner autour d’elle gracieusement. Je souris, prenant une seconde pour observer le quadrupède avant d’identifier son espèce. Il s’agissait d’un absol, une créature dont les mythes et légendes l’entourant inspirent la négativité et le chaos. Heureusement, je n’étais point superstitieuse et sa présence ne m’effrayait pas vraiment, contrairement à certains individus présents au centre qui le quittèrent en l’apercevant. Quelqu’un le rappela à l’ordre et je le vis rebrousser chemin jusqu’à rejoindre ce qui devait être sa dresseuse.

    J’entendis un morceau de leur conversation, qui me fit froncer les sourcils. La grande blonde et son absol connaissaient Georges de Jocquevillard ? Des cloches se mirent à sonner dans mon crâne. Je fis signe à Jezebel de me suivre avant d’aller à leur rencontre, les interpelant.

    Excusez-moi mademoiselle. Pardonnez-moi, j’ai entendu que vous connaissez un de mes amis, Georges. Je m’explique. Je m’appelle Esther Russell et voici Duchess Jezebel. Nous ne sommes pas familières avec le coin et cherchons à livrer ce paquet. Pouvez-vous nous aider ?

    Cela ne coûtait absolument rien de demander. Au pire, ce serait un non catégorique, tout simplement. Quant à moi, je devais livrer ce colis à qui de droit que ce soit seule ou accompagnée. Je montrai l’emballage brun à la femme aux cheveux blonds.

    Comme vous pouvez voir, l’adresse y était renseignée mais notre périple jusqu’ici ne fut point de repos. L’eau l’a effacé partiellement. On arrive à voir encore quelques mots, mais bon, ce n’est pas clair.

    Je remarquai en lui parlant le papier qu’elle tenait dans ses mains. Il s’agissait d’une carte, à première vue. Étais-je assez persévérante pour oser lui demander d’y jeter un œil ? Absolument.

    Écoutez, je ne veux pas vous déranger, j’imagine que vous avez plein de choses à faire. Mais… pensez-vous que je peux simplement jeter un œil sur cette carte ? Peut-être qu’en comparant les noms des rues je serai en mesure de déchiffrer l’adresse ?

    C’était un tantinet à la limite de l’impolitesse et je le savais. Rondoudou, qui patientait à mes côtés, tira la langue à l’égard de l’absol pour l’amuser. Quel clown celui-là !

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 17 Mar 2017 - 11:39
Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de sortir du centre pokémon, une petite voix féminine m’avait interpellé et, entendant pour la seconde fois le nom de Georges, je mettais tout naturellement retourné pour voir de qui il s’agit. C’était la jeune dresseuse - je suppose- de la petite boule rose que Miracle avait embêtée il n’y a même pas une minute. Cette même personne m’explique alors qu’elle avait perdu partiellement l’adresse du colis à cause de la pluie à l’extérieur. D’ailleurs, dans l’optique de ne pas me déranger trop longtemps, elle souhaitait m'emprunter ma carte pour essayer de trouver la rue.

Une amie vous dîtes ?

Je n’allais pas dire que Georges était quelqu’un de proche, on avait juste organisé l’Ossathlon ensemble. On va dire qu’on était des collègues de travail, tout au plus, mais cela me surprenait de sa part qu’il envoie une gamine faire des livraisons.
Pendant ce temps, Miracle était un peu surprise que la boule rose lui tire la langue et elle envoya un gentil petit Vibraqua pour la mouiller. Personne n’a dit que les pokémons désastres n’aimaient pas s’amuser avec les autres.

Allons nous asseoir, on va regarder ça.
-Absol !

La perspective de pouvoir encore s’amuser avec la petite boule rose l’enchantait particulièrement. J’invitais poliment Esther à rejoindre l’une des nombreuses tables vides du centre et je posais la carte au milieu. De toute façon, il pleuvait dehors et je pense que vis-à-vis de ma supérieure : aider une jeune demoiselle perdue à trouver une adresse pouvait accélérer mon augmentation de grade. Un plus grand grade signifie des missions plus importantes.

“Je dois vous avouer que j’explore moi-même la région, mais je vais vous aider pour arriver jusqu’à bon port.

Après tout, cela faisait un peu partie de mon nouveau travail, rendre service aux humains et aux pokémons. Je commençais alors à essayer de déchiffrer les inscriptions presque illisibles sur le colis et à essayer de trouver le nom d’une rue ressemblante sur le plan. Et bien, cela n’était pas si évident...


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Parmanie
Expérience : 357
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 21 Mar 2017 - 20:02
    Oui, Georges et moi nous nous connaissons depuis peu, mais je le considère comme un ami. Je lui rends ce service car il était occupé par l’organisation d’un tournoi quelconque, je ne me rappelle pas exactement du nom…

    La grande blonde accepta de m’aider. J’étais soulagée, puisqu’en dehors de cette idée je n’avais pas vraiment d’autre alternative pour trouver l’adresse de cette personne chez qui je devais me rendre rapidement. Elle m’invita à rejoindre une table à proximité, directement dans le centre pokémon, où elle étala volontiers la grande carte de la région. Jezebel, quant à elle, se secoua pour envoyer autour d’elle les gouttelettes d’eau reposant sur son pelage soyeux. Je l’ignorai, bien qu’elle venait tout juste de m’asperger, me concentrant sur la carte des lieux. Je m’installai face à la dresseuse du Absol, qui semblait enchanté d’avoir quelqu’un avec qui jouer en attendant.

    D’ailleurs, je suis bête, j’ai oublié de vous demander votre nom. C’est ma faute, j’étais trop obnubilée par la tâche, je suppose. Je suis bien contente d’être tombée sur vous, en tout cas.

    Après les présentations faites, je consultai la carte avec minutie, me concentrant sur la zone se situant près du village Athiki. Il y avait beaucoup de rues, rendant la tâche difficile. Je fronçai les sourcils. Du coin de l’œil, je guettais Jezebel qui lâchait des petits cris stridents en jouant à « chat » avec l’Absol qui possédait une dextérité nettement supérieure à la sienne.

    Duchess est encore jeune, j’ai du mal à contrôler ses excès par moments, ahah. Je me dis, tant qu’elle ne fait pas de mal à personne, c’est moins gênant. Je consultai toujours la carte, en parlant. Vous êtes dans le coin pour une raison particulière ? Vous avez mentionné l’explorer.

    Si c’était trop demandé, ou personnel, j’espérais qu’elle aurait le courage de me le dire. Je lui jetai un coup d’œil rapide. Impossible qu’une femme dans son genre ne s’abstienne de dire le fond de sa pensée. Sa carrure particulière et son tempérament calme m’inspirait une personne forte et assurée. C’était tout le contraire de moi.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 1668
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 22 Mar 2017 - 10:16
Occupé avec un certain tournoi hein ? Je pense que je voyais de quel événement il s’agissait, mais je ne préférais rien dire pour le moment. C’était sans doute de l’Ossathlon que j’organisais avec lui, mais pour l’instant, ce n’était pas quelque chose d’important. Je préférais scruter la carte à la recherche d’indice et trouver un nom qui correspondrait à l’adresse effacée. Esther fit alors remarquer qu’elle avait oublié de demander mon nom et me remerciait pour mon aide. Pour la première partie, je dirais que je ne suis pas du genre à me présenter spontanément si on me le demandait pas. C’était une habitude que j’avais et je n’avais aucune volonté de la changer. Pour la deuxième partie…

Ne me remerciez pas, c’est mon travail. Je suis l’apprentie Ranger Levsky et voici mon pokémon partenaire : Miracle.
-Absol ?”

Ma coéquipière avait entendu son nom et cherchait à comprendre si on avait besoin d’elle, avant que je lui fasse signe que tout allait bien. L’Absol devait être soulagée puisqu’elle repris immédiatement son jeu avec la petite boule rose, s’amusant comme une folle. Pour que le jeu ne soit pas trop déséquilibré, elle se laissait toucher de temps en temps et faisait mine d’être ralenti pour faire durer le jeu. Dire qu’elle a sept ans… Je me demande où est-ce que j’ai raté son éducation pour qu’elle ait encore autant de trait enfantin. Enfin, ce n’était pas une mauvaise combattante, loin de là.

“En tant que Ranger, je dois connaître toutes les régions qui peuvent être sous ma juridiction. Cela nécessite évidemment d’aller sur le terrain.” Ah… Je crois que j’ai trouvé quelque chose sur la carte. Je fronce les sourcils et vérifie que mon hypothèse est juste “ Ne vous inquiétez pas pour Duchesse. Les pokémons sont comme les humains, ils ont besoin de temps pour acquérir de la maturité.”

Je pose mon doigt sur le nom d’une rue qui pourrait plutôt bien correspondre à la fameuse adresse effacée… Bon, de toute façon, il n’y avait qu’un seul moyen de savoir. J’attrape la carte, la regarde encore un court instant pour m’imprégner des noms des rues puis je la range dans mon sac de campeur que j’accroche à mon dos.

Allons-y. Si ce n’est pas la bonne adresse, on reviendra ici.”

L’Absol arrête son jeu de chat et voit que c’est l’heure du départ. Il pleuvait encore dehors, mais cela ne l’a dérangeait pas personnellement. Ce qui l’intéressait, c’est la sacoche située autour de ma taille où je rangeais mes pokémons. Elle me fixe avec un regard intense et j’attrape une sphère bicolore pour faire sortir l’un de mes pokémons.

Une Aquali apparait, un peu surprise de sa présence dans le centre pokémon vu qu’elle n’était pas blessée par un quelconque combat, mais Miracle lui explique joyeusement qu’il pleut dehors et présente tout de suite sa nouvelle amie. Merveille adorait la pluie plus que tout. Normal, pour un pokémon Eau. Ba, je ne vois pas d’inconvénient à ce qu’elle m’accompagne.

"Bon. En route"

Je vérifie qu’Esther me suit avant de mettre correctement ma capuche et de sortir d’un pas assurée vers la sortie. Suite à cela, je prends un court instant pour me repérer et je me dirige vers la fameuse adresse.


Moi j'ai du Charisme et je suis une Pokémon Ranger  Cool
Merci Arya pour la T-card et l'Avatar !


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Ile Eschine :: Village Athiki-
Sauter vers: