:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 3 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Versatile et volte-face

avatar
Région d'origine : Rhode
Expérience : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Juin - 15:49



Versatile et volte-face

Feat. Itsuka Tohkami & Kuromyne Lemee







Kuromyne Lemee souriant




Nous étions allongés là, dans l’herbe humide d’une pente en hauteur, d'où on voyait une route sans fin se prolonger à l’horizon. Mes bras profitait du frais de l’herbe en allant et revenant de ma tête a mes jambes, quand a celles-ci, elles tentaient de prendre toute la place qu’elles pouvaient. Silhe et moi ne nous reposions pas souvent, mais lorsque cela arrive, qu’il est bon de se prélasser et de se reposer un instant. A vrai dire, nous n’aurions pas eu a nous reposer une nouvelle fois si nous ne nous étions pas encore perdu pour aller Nox Illium. Un long soupir, venant des entrailles de mon corps, sortie de ma bouche pour rejoindre le vent frais du sud. Silhe, quand à lui, n’a pas l’air de s’en préoccuper, jouant encore au guerrier, ou bien dormant comme un ronflex, j’avais l’impression que pour le moment, tout cela lui convenait. En y réfléchissant, jusqu’ici, j'étais assez fébrile lors de mes rencontre avec les quelques dresseurs que j’ai croisé jusqu'à présent. Et même si mes intentions sont bonnes ou mauvaises, Silhe décide à chaque fois d’en faire autrement, ce qui bien évidement, influence assez les événements… Un autre soupir rejoignit le premier.

Enfin bref, Nox Illium, j’en était sûr, n’était plus très loin, et qui plus est, maintenant que l’on a pris tout les chemins possible des environs, il est indéniable que cette fois, c’est la bonne. En pensant cela, mon bras se leva tout seul, tentant d’attraper à la fois la brise fraîche, ainsi que le soleil caché par ma main. Je savais que c’était impossible, mais à cet instant, j’avais envie de les attraper, rien que pour moi. A cet instant, Silhe senti quelque chose. Il chercha dans plusieurs direction tout en se levant, puis se mis a courir sur la route, d'où nous venions. Il mouvait ses bras comme un athlète prêt à en découdre, et avait un visage déterminé.

J’avais beau l'appeler, rien n’y faisait, il ne m’écoutait pas. Dois-je vraiment me lever, et courir le rejoindre ? Il est apte à se débrouiller tout seul non ? Ce n’est pas mon pokémon après-tout… Jamais deux sans trois, un autre soupir vint se joindre  aux autre. Presques, ils pourraient remplacer le vent tant mes soupirs sont longs. Mes jambe me levèrent, mes bras prirent le sac, et mes yeux regardaient en direction de Silhe. Je n’avais pas envie de poursuivre, mais mon corps si, alors allons-y.

Avec ma fatigue accumulée, je peinais à suivre Silhe, qui était quand à lui, toujours énergique. De longues minute s'écroulent avant d’enfin croisé quelqu’un sur la route. tandis que juste avant,  il y avait tant de monde en direction de Nox Illium, avec des bricoles à n’en plus finir et maintenant, personne ! En la voyant, je leva les mains tout en lui indiquant Tarsal, afin que la personne l'arrête. D’ici, je ne voyais que ses cheveux violets et ses habits, et j'espère que d’ici, elle voyait les signes.
Silhe, subitement, s'élança encore plus rapidement vers la dame en violet, et se jeta sur elle, avant de se s'arrêter à quelque mètre, comme prêt à en découdre. Quelques instant après, j’avais enfin rejoint Silhe, qui était toujours en position de combat, avec les bras engagés.

- Silhe *Soupirant* Pourquoi tu m’a fait courir, la prochaine fois tu rentrera to-...

J’en avait oublié la présence de la fille aux cheveux violets. J'étais plus gêné par la situation, que fatigué par cette course a cet instant. Je fixais la fille pour la regarder de long en large, et après quelques seconde ou je le réalisa, ma main droite se referma et se serra.

- Désolé s’il vous a gêné, il recommencera pas, enfin j'espère. Silhe, dépêche toi, on y va. A cause de toi, je n’ai pas pu dormir.

En disant cela, je me retourna, et fit quelques pas avant de m'arrêter une nouvelle fois. La tête tournée vers l'arrière, je fit :

- Silhe ! Je n’ai pas la journée ! Arrête de l'embêter, et viens, sinon tu me rejoindra plus tard.

Tarsal ne répondait à aucun de mes mots, son regard était fixer sur les pokéballs de la fille aux cheveux violets, et à l’allure des bras, il tenait à en découdre. C’est dans ce genre de situations imprévue, que je préférerais ne pas être là, à être gêné par ses circonstances, alors que je ne souhaite qu’une chose, continuer cette route interminable.





J'ai envie d’arrêté de courir...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 547
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Juin - 12:07
La mission que nous avions fait avec Vixion, il y a de cela une semaine environ, m’avait exténué. Je m’étais alors reposée au QG jusqu’à aujourd’hui sans rien faire et sans trop sortir de ma chambre non plus. J’avais envie de calme et maintenant il fallait que je prenne l’air. Comme il y avait le Festival des Lumivoles à Nox Illum dans pas longtemps, j’avais décidé de m’y rendre dès maintenant et de dormir à l’auberge jusqu’au jour de l’événement.

J’avais donc emprunté la route 3, direction Nox Illum. Je n’avais pas sorti mes pokemons de leur ball respective car je voulais être tranquille. Une petite balade en solitaire me ferait énormément de bien. Pas besoin de surveiller qui que ce soit et surtout pas eux. Je marchais tranquillement les cheveux flottant au vent. Il faisait ni trop chaud, ni trop froid. Une journée vraiment agréable pour faire la route.

J’avançais tranquillement en fermant les yeux pour apprécier la douceur du vent et la chaleur du soleil sur ma peau. Mais j’avais entendu des bruits de pas, comme si quelqu’un était en train de courir, alors j’avais entrouvert mes paupières pour voir ce que cela pouvait bien être. Un tout petit pokemon courait dans ma direction et une fois arrivée à mon niveau, s’était mis en position de combat. Mais où pouvait donc être son dresseur ? En tout cas, il avait un Tarsal assez agressif avec les autres. Ca ne devait pas être simple quand il y avait du monde autour d’eux, à moins qu’il le garde dans sa pokeball.

Le dresseur venait enfin d’arriver en courant et avait commencé à sermonner son pokémon qui s’appelait Silhe. Mais il s’était arrêté dans sa phrase car il venait de remarquer ma présence. Il était gêné mais il m’avait regardé pendant un long moment malgré tout. Maintenant, c’est moi qui était gênée qu’il me fixe aussi longtemps. Je n’aimais pas trop ça sauf si c’était Ren. A sa pensé, un grand sourire s’était révélé sur mon visage pendant un très court instant.

- Désolé s’il vous a gêné, il recommencera pas, enfin j'espère. Silhe, dépêche toi, on y va. A cause de toi, je n’ai pas pu dormir.

Alors comme ça il était en train de faire la sieste quand son pokemon m’avait limite sauté dessus. Avec un pokemon aussi agressif, on ne fait pas une sieste en le laissant à l’air libre. Au contraire, on le surveille pour ne pas qu’il fasse de bêtise comme à cet instant précis. Je n’avais pas eu le temps de lui répondre qu’il était déjà sur le point de partir. Mais comme son Tarsal ne le suivait pas, il s’était retourné.

- Silhe ! Je n’ai pas la journée ! Arrête de l'embêter, et viens, sinon tu me rejoindra plus tard.

"- Ne vous inquiétez pas, il ne m’a pas fait de mal encore. Mais il est agressif avec tout le monde comme ça ? Ou c’est juste parce que c’est moi ?"

Le pokémon ne me regardait pas moi spécialement mais plus au niveau de ma taille, là où se trouvait mes deux pokeball. Et il n’écoutait pas son maître. On aurait dit qu’il ne l’entendait même pas. Mais je n’avais nul envie de faire un duel contre lui pour le moment alors je m’étais accroupi devant le Tarsal pour lui faire comprendre que je ne leur voulais aucun mal.

"- Hey, calmes toi petite canaille. Je ne veux pas me battre avec vous. J’empruntais juste cette route pour me rendre à Nox Illum, pas pour défier les autres dresseurs que je croiserai." J’espérais réussir à le calmer en disant cela et j’avais l’impression que ça marchait un peu.

Un fois le calme du pokemon revenu, je m’étais relevée pour parler à son dresseur.
"- Je me présente, je m’appelle Tohkami et je fais partie de l’Emblème des Guériaigles. Et toi comment tu t’appelles ?" J’avais envie de faire connaissance avec lui même si il avait l’air encore plus réservé que moi.


Je parle en #04B431


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Rhode
Expérience : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 9:41



Versatile et volte-face

Feat. Itsuka Tohkami & Kuromyne Lemee











Dos tourné à Silhe, mains à l'arrière de ma tête, celle-ci regardant en arrière vers silhe et la dresseuse, j'étais impatient de me recoucher dans ce douce et moelleuse herbe. Malheureusement, cela ne risquait pas d’arriver, en le comprenant j’émis un léger soupir en direction de mes pieds.

- Ne vous inquiétez pas, il ne m’a pas fait de mal encore. Mais il est agressif avec tout le monde comme ça ? Ou c’est juste parce que c’est moi ?

Qu’en savais-je ? Jusqu'à présent, Silhe a toujours agi par lui-même, et bien qu’il ne soit pas agressif, il lui arrive de surprendre par son tempérament changeant. Je haussai les épaules en réponse à la jeune femme, avec un léger sourire en coin incontrôlée lorsque je regardai Silhe.

- Hey, calme toi petite canaille. Je ne veux pas me battre avec vous. J’empruntais juste cette route pour me rendre à Nox Illium, pas pour défier les autres dresseurs que je croiserais.

Tarsal commençait à baisser ses bras et sa garde, son visage lui aussi commençait à changer, passant d’un visage voulant en découdre à celui du questionnement. J’étais étonné de la manière dont la jeune femme s’était prise pour calmer le Pokémon, sans doute car je n’ai pas agit ainsi depuis l’incident envers lui…

La jeune dresseuse se redressa, puis me regarda avant de me parler une nouvelle fois, maintenant que Silhe était calmé, ou perdu, je ne sais pas.

- Je me présente, je m’appelle Tohkami et je fais partie de l'Emblème des Gueriaigles. Et toi comment tu t’appelles ?

Et voilà qu’elle me dit son nom. Merci Silhe, grâce a toi cela va durer plus longtemps que prévu me fit-je, soupirant une nouvelle fois. J’hésitai un instant entre continuer mon chemin, ou me retourner et lui répondre. En fixant Silhe, j’eus l’impression qu’il était légèrement ému par la tendresse de la jeune femme. Il n’a pas l’habitude de montrer ses sentiments avec moi, pourtant, il a les larmes aux yeux devant une inconnu… Avec cela pris en compte, je ne voulais pas laisser Silhe derrière dans cet état. Je me retournai, en pivotant sur mes pieds, tout en gardant le haut du corps dans la même position. J’émis un bonjour de la main rapide situé au-dessus de ma tête, avant de la remettre à l'arrière.

- Je me nomme Kuromyne, ravis de vous rencontrer.

Quelques gouttes de pluie se mirent à tomber sur nous, interrompant ma réflexion sur la raison d’avoir répondu à la jeune femme aux cheveux violets. Quelques nuages gris commençaient à prendre place dans le ciel remplis de bleu et d’un soleil assommant. Le vent déjà présent augmentait de vitesse, donnant à nos cheveux et à nos vêtements de gracieux mouvements.

Silhe quanta lui ne s’était pas rendu compte de la pluie, on le dirait perdu dans ses pensées, avec cette même expression que depuis tout à l’heure. Son égarement soudain me fit réfléchir sur le pourquoi, mais je devais éviter de laisser s’installer un silence entre la dresseuse et moi.

- Voilà qui tombe bien, il commence à pleuvoir. Silhe, fais attention, reviens ici avant d'être trempé. *Je lui tendit ma veste faite de métal et de fourrure* Vous devriez vous aussi vous abritez, Mlle Tohkami.

Je ne voulais pas me mêler de ses affaires et quoi lui dire, mais si cela pouvait lui éviter de tomber malade avec une simple phrase, cela valait le coup. Silhe quanta lui n'avait toujours pas l’air de m’écouter. De longues gouttes ruisselaient le long de sa tête verte, venant se mêle aux quelques larmes de Silhe. Je m’avançai vers lui, regardant à la fois la jeune femme et celui-ci, veste toujours en main.

J’attenda que Silhe réagisse à ma proximité, sans effet. Je tendais alors ma veste au-dessus de lui, puis montrai du doigt un préau au milieu de l’herbe, assez éloigné, mais c’était le seul abri.

- La pluie ne va pas s'arrêter tout de suite apparemment *Soupirais-je* Allons sous ce préau, avant d'être mouillé de la tête aux pieds, qu’en dite vous ?

En réalité, la réponse qu'allait me donner la jeune femme importait peu, j’attendais simplement que Silhe réagisse et se mettent enfin à se déplacer afin de rejoindre l’abri.








Savoir ce que l'on me veut, c'est tout ce que je demande
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 547
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 13:41
J’avais l’impression qu’il n’avait pas envie de répondre et que je le dérangeais. Mais comme son Tarsal ne voulait pas le suivre et qu’il commençait à pleuvoir, il avait fini par me donner son nom. Il s’appelait Kuromyne. Mais notre discussion n’avait pas continué plus pour le moment car la pluie et le vent s’intensifiaient. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas retrouvée sous la pluie alors je restais immobile pour profiter de la fraîcheur des gouttes qui coulaient sur mes bras et mon visage. J’adorais cette sensation, une sensation de caresse. Mais le jeune homme n’avait pas l’air de trop aimer la pluie et s’inquiétait pour son petit pokemon.

- Voilà qui tombe bien, il commence à pleuvoir. Silhe, fais attention, reviens ici avant d'être trempé. *Je lui tendit ma veste faite de métal et de fourrure* Vous devriez vous aussi vous abritez, Mlle Tohkami.

"- Ne vous en faites pas pour moi, j’aime bien la pluie. Mais votre pokemon n’a pas l’air de vouloir bouger pour se mettre à l’abri. Vous devriez vous inquiétez pour lui plutôt que pour moi."

Je venais de le vouvoyer alors que je l’avais tutoyé un peu avant. Pourquoi ? Je me sentais tout simplement gêner vis-à-vis de lui car celui-ci me vouvoyait et je trouvais bizarre de ne pas utiliser la même expression de politesse.

Le dresseur du Tarsal s’était avancé vers lui tout en nous regardant chacun notre tour. Il espérait que son pokemon réagisse à sa proximité, mais ce dernier ne bougeait pas du tout. Il restait sous cette pluie qui l’avait totalement trempé. Le jeune garçon avait alors mis sa veste au-dessus de lui pour éviter qu’il soit encore plus mouillé. Puis il nous avait montré un petit préau à quelques pas de là où nous nous trouvions pour que nous allions nous y abriter jusqu’à ce que le mauvais temps se calme.

- La pluie ne va pas s'arrêter tout de suite apparemment *Soupirais-je* Allons sous ce préau, avant d'être mouillé de la tête aux pieds, qu’en dites vous ?

"- Je suis d’accord mais tu ne vas tout de même pas laisser ton pokemon sous la flotte ? Je vais venir avec toi car je pense, du moins je suis quasiment sûre que c’est de ma faute si il ne veut pas bouger."

Je m’étais donc approchée du Tarsal trempé par la pluie. A mon arrivée, celui-ci avait relevé la tête pour me regarder. Je ne savais pas vraiment si il pleurait ou si c’était des gouttelettes d’eau qui coulaient aux coins de ses yeux, mais son visage en disant long. Il était triste c’était certain. Il avait ensuite baissé sa tête vers mon bassin, là où se trouvait toujours mes pokeballs. Je crois qu’il veut vraiment son défi et j’allais le lui donner.

"- Hey petit, j’accepte ton défi à une seule condition, que tu viennes te mettre à l’abri tout de suite."

Le petit pokemon avait alors couru jusqu’au préau que lui avait indiqué son maître et attendait avec impatience. Décidément, il avait l’air vraiment motivé. Mais pourquoi est-ce que j’avais accepté, moi qui détestais me battre. Bref, maintenant il était trop tard pour faire marche arrière. Il fallait désormais que j’assume mon geste. J’avançais donc à la rencontre du Tarsal qui m’attendait de pied ferme.

"- Je tiens d’abord à vous prévenir que je déteste me battre. J’ai horreur de faire du mal aux pokemons. Les seuls moments où j’en affronte, c’est quand ma vie en dépend. En revanche, là elle n’en dépend pas du tout. Alors je ne garantis rien sur l’issus de ce combat."

J’avais pris une grande bouffée d’air frais, même plusieurs avant de décrocher une pokeball de ma ceinture. J’avais décidé de choisir Faelina pour ce face à face.


Je parle en #04B431


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Rhode
Expérience : 63
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Juil - 11:50
Lemee Kuromyne a écrit:



Versatile et volte-face

Feat. Itsuka Tohkami & Kuromyne Lemee











Plus les gouttes tombaient, moins j'avais envie de bouger. Ou bien d'être ici, je ne sais pas. Le vent en maraude donnait si froid a mon corps, qu’il était presque impossible de réfléchir plus dans ces conditions.

"- Ne vous en faites pas pour moi, j’aime bien la pluie. Mais votre pokemon n’a pas l’air de vouloir bouger pour se mettre à l’abri. Vous devriez vous inquiétez pour lui plutôt que pour moi."

"- Je suis d’accord mais tu ne vas tout de même pas laisser ton pokemon sous la flotte ? Je vais venir avec toi car je pense, du moins je suis quasiment sûre que c’est de ma faute si il ne veut pas bouger."


A quoi pense t’elle ? Que je me préoccupe d’elle ? Tsss, nullement, ce n’était que par respect, de plus si elle aime tant la pluie que ça, alors qu’elle y reste.

Silhe, lui, est bien assez grand, et ce n’est pas mon pokémon. S’il voulait se couvrir, il l'aurait fait, il n’y a pas mort d’homme. Qui plus est, même si on se connait assez peu, je sais que Silhe est habitué à entrer dans cette état.

Rejoignant le préau seul, je vit Tohkami s’approcher de Tarsal. D’ici j’avais du mal à entendre ce qu’ils se disaient, et même si je voyais la bouche de la jeune violette, ce n’est pas en m’improvisant à la lecture labiale que j’allais comprendre quoi que ce soit.

D’un coup, Silhe se regarda Tohkami, comme si elle avait dit le mot magique ! Avec ses petites jambes, il accourait vers moi, avec ce sourire aux lèvres. Rarement je le voyais ainsi, lui qui était toujours dans ses pensés, que l’on marche, nous reposons, ou mangeons…

Tohka suivis quelque peu après, faisant de ce préau, notre abri pour le moment a tout les trois. Silhe avait l’air excité rien qu’en regardant la jeune fille, et moi j’avais l’air idiot avec mes interrogations sur la situation. Silhe n’avait même pas l’air de faire attention a moi, et qui plus est, j’avais à peine envie de lui posé la question…

Tohkami pris de longues respiration, avant de commencer à mener sa main vers sa ceinture.

"- Je tiens d’abord à vous prévenir que je déteste me battre. J’ai horreur de faire du mal aux pokemons. Les seuls moments où j’en affronte, c’est quand ma vie en dépend. En revanche, là elle n’en dépend pas du tout. Alors je ne garantis rien sur l’issus de ce combat."

Alors finalement, elle allait se battre, après son discours de tout à l’heure ? Elle déteste se battre, et sa vie n’est pas en danger ici, alors pourquoi ? … Pour Silhe ? Mais qu’en a t’elle à faire ? Au moins, cela avait l’air de faire plaisir a Silhe, et puis cela me ferait passer le temps. Je m'interrogeais cependant sur le fait de savoir si c’était le combat de Silhe, ou le notre…

Elle hésita un peu entre ses deux pokéball, puis s'arrêta à la première. En un clic, celle-ci se grossi, avant d'être jeté devant nous. Un Leopardus en sortie.

Silhe était heureux à l’idée de voir le pokémon. Son comportement échaudé, ses bras prêts à frapper, et son sourire sur, rien ne trompait. Je n’avais aucune idée sur comment allait se dérouler ce combat.  Tohkami n’avais pas vraiment l’air sûre d’elle, mais semblait quand même prête à combattre, même si elle était plutôt réticente dans ses paroles.
Les deux pokémons se faisait face, sans qu’aucun ne bouge. Cette tension entre dresseurs et pokémons, je ne la ressentais pas, j’était a la fois à l’aise, et hésitant à l’idée de quoi faire. Il fallait que je demande.

Silhe, je…

A ce moment même, alors que je prenais la parole, Silhe s’élança en avant, afin d’assener le premier coup. Sa rapidité était comparable a un singe tentant de courir sur deux pattes. Mais il s’en donnait a coeur joie, cela se voyait. Droite - Gauche - Droite, il tentait d'être à la fois rapide et imprévisible, puis lorsqu’il arriva enfin au niveau du pokémon adverse, il tenta de l’attaquer avec ses poings.

L’action semblait être au ralenti, un spectacle ou je n’était qu’un spectateur, sans pour autant souhaiter en être acteur. A t’il vraiment besoin de moi ? Intérieurement, je voulais qu’il réussissent, peu importe ce qu’il voulais. Mais je n’en affichait aucun désir. De toute façon, s’il a besoin d’aide, il saura le dire, il est assez grand.









Je déteste mes efforts, encore plus lorsqu'ils sont inutiles
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 547
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 14:08
Je ne voulais pas vraiment me battre, mais je voulais faire plaisir au Tarsal car je n’aimais pas le voir triste. Surtout qu’il passait son temps à me regarder avec son regard brillant et suppliant, donc je ne pouvais le laisser ainsi. J’avais trop pitié pour lui, mais je ne comptais pas le laisser gagner même si j’allais faire en sorte que le combat dure un minimum.

Le dresseur du Tarsal était resté bouche bée quand il avait vu son pokemon revenir vers lui avec enthousiasme et conviction. Il n’avait pas entendu ce que je lui avais dit sous la pluie  et devait se poser des questions. Mais même une fois que nous étions arrivés sous le préau, celui-ci n’avait pas ouvert la bouche. Il regardait tout simplement son petit compagnon jusqu’à ce que j’attrape une pokeball.

Au moment où j’avais fait sortir Faelina, Kuromyne avait entamé une phrase qui devait sûrement s’adresser à son pokemon car il le regardait. Mais il avait suspendu sa phrase car le Tarsal s’était élancé le plus vite qu’il pouvait dans ma direction afin de débuter le combat contre Leopardus. Mais il avait foncé dans le vide car Leopardus avait sauté pour l’esquiver sans même que je le lui dise.

J’avais chuchoté à Faelina de s’amuser un peu avec lui en esquivant ses attaques physiques et en lui donnant quelques petits coup pas très violent. Etant un pokemon évolué, elle ne devrait avoir aucun mal à la mettre KO au moment opportun, alors je préférais la laisser faire pour le moment car je n’avais pas envie de m’embêter avec ça pour l’instant. Mais le Tarsal avait bien compris que les attaques physiques ne servaient pas à grand chose car il n’était pas assez rapide et il commençait à en avoir marre.

Il s’était alors retourné vers son dresseur. Pendant ce temps là, j’avais félicité mon pokemon. Mais maintenant qu’il ne pleuvait plus, il allait falloir mettre un terme à ce petit jeu et se battre correctement. J’avais envie de rejoindre Nox Illum et de poser mes affaires dans une auberge. Mais j’avais des doutes sur les intentions de notre adversaire. Comptait-il abandonner alors que c’était lui qui avait voulu se défi ? Il fallait que je leur demande.

“- Hey ! Silhe, c’est ça ? Tu abandonnes déjà notre combat ? Mon pokemon n'a même pas eu le temps de faire une attaque.”


Je parle en #04B431


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 3-
Sauter vers: