HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Ven 3 Juin 2016 - 3:45
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Avachie dans le siège à roulettes du laboratoire d'Acacia, une jeune femme semblait à moitié endormie. L'écran devant elle ne cessait de changer de luminosité, à cause d'une vidéo qui avait continué de tourner malgré l'endormie. Sur les genoux de la demoiselle, une boule noire roupillait paisiblement, partageant visiblement le plaisir de sa dresseuse à dormir n'importe où. La lumière du soleil tomba sur le visage de la fille, qui grommela et tourna la tête. Ce geste inconfortable suffit à l'éveiller légèrement. Il lui fallut encore de longue minutes avant de se décider à laisser tomber son rêve qui s'effritait et ouvrir les yeux. Les informations semblaient mettre du temps à s'assimiler, mais le geste de la main qui attrape la souris pour mettre la vidéo en pause se fit très naturellement. Quelle heure... Midi et demi... Sa nuit avait été trop courte. Elle soupira et attrapa l'autre dormeur, le soulevant légèrement avant de le reposer sur le siège qu'elle quittait. Une fois debout, elle s'étira longuement. Ce n'était clairement pas l'endroit le plus confortable au monde, mais elle avait l'habitude. Quant à Acacia... La jeune femme parcourut rapidement les salles du laboratoire, la trouvant avachie sur son bureau, bavant sur ses feuilles de recherches. Bien évidemment. Booon... Elisthel se décida à jeter un œil dans les placards de la cuisine du laboratoire. Vides. Son soupir était à fendre l'âme tandis qu'elle ouvrait la porte du frigo. De la salade. Ça ressemblait bien au Professeur. Bon, ben... Ce serait de la salade. Y avait des tomates qui traînaient aussi... ça ferait l'affaire. Tant pis pour la vinaigrette. La jeune femme ne mit pas longtemps à préparer un semblant de repas. Il valait mieux ça que rien, mais elle comptait bien acheter des petites choses en ville après. Pour l'heure, elle s'occupa de mettre son plat improvisé en œuvre, attrapant le seul saladier potable du laboratoire. Elle n'osa pas jeter le sac en plastique qui avait contenu la salade dans la poubelle pleine à ras-bord  de bol de ramen vides. Quelques minutes plus tard, elle déposait ledit saladier sur la table de la cuisine, attrapant... des bols et des fourchettes. Mon dieu. Acacia était véritablement une adulte irresponsable. Un nouveau soupir, et elle remarqua la petite chose noire qui l'observait avec des yeux fatigués.

Elisthel lui sourit, s'abaissant à sa hauteur et tendant sa main vers lui. Il s'approcha doucement, se frottant contre la main de sa dresseuse et se laissant tomber par terre. Elle en ricana et l'informa qu'elle allait le nourrir. Rapidement, elle ouvrit l'autre porte de la pièce, qui menait à la nourriture pokémon. Il y en avait de toutes les sortes. En quantité non négligeable. Cette seule information suffisait à faire comprendre à n'importe qui que la vie d'Acacia était dédiée aux Pokémons – pas à sa vie en elle-même. Un nouveau bol remplit plus tard, elle le présentait à son Goupix qui renifla un instant la chose avant de se mettre à mâcher mollement. Le réveil était trèèèès difficile, semblait-il. Puis, se dirigeant vers l'endroit où dormait précédemment le Professeur, elle la trouva, identique à quand elle l'avait laissée. Elle commença à l'appeler, mais aucune réponse. Alors ce fut la manière forte. Elle alluma un des ordinateurs de la pièce, mit le volume à fond, et trouva la musique la plus énergique qu'elle put. Le sursaut du Professeur suivit de sa chute de la chaise l'informa qu'elle avait réussi son coup.

« Tu ne te réveillais pas. Debout la scientifique, il est déjà treize heures. Enfin presque. Faudrait penser à refaire tes stocks. »

Un peu sonnée, la dite Professeur se releva doucement, marmonnant une série de chose incompréhensible. Elle suivit sa jeune amie avant de lui rétorquer, d'une voix plus claire :

« Et toi, tu devrais déjà être sur les routes, à l'aventure !
-Et qui s'occuperait de te nourrir, si je fais ça ? »

Acacia ouvrit la bouche, mais resta muette. Certes. Elle allait devoir sortir de son laboratoire et aller acheter des choses. Quelle horreur. Cette pensée lui ayant bien fichu le cafard, elle se plongea dans son bol de salade avec l'air le plus maussade du monde. Puis, la porte s'ouvrit. La porte d'entrée du Laboratoire. Elisthel le savait, parce qu'elle grinçait comme pas possible et que toutes les deux étaient trop flemmardes pour l'huiler. C'était vendredi, le jour de congé des assistants. Ça ne pouvait donc pas être l'un d'entre eux. Curieuse, Elisthel fit signe à l'endormie de rester là pendant qu'elle allait jeter un œil. Elle s'arma d'un épais classeur de recherches trouvé en chemin, et se plaqua contre le mur près de la porte qui menait à l'entrée. Elle entendait des voix, mais était trop nerveuse pour comprendre ce qui se disait. D'un coup, elle ouvrit la porte et pointa son menaçant classeur vers...

« Heu... ? Mais vous êtes les touristes ! Les deux frères qui font peur ! »

Un instant elle plissa les yeux, comme si elle se rendait compte qu'elle avait dit un truc qu'il ne fallait pas.

« Enfin je veux dire... Godzilla ! Si, je me souviens de Godzilla, c'était le Salamèche qui... Hm. Elle balança le classeur dont elle était armée vers un bureau, où il s'écrasa lamentablement. Que puis-je pour vous ? »
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Ven 3 Juin 2016 - 14:13
Région d'origine : Kanto
Messages : 343

Troy O'Bowen

Troy O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Ambiance - Deep Six:
 

Nouvelle entrée du journal audio – vendredi 3 juin 2016 – 13h08.

« John et moi avons enfin mis la main sur le Professeur Acacia. Deux jours plus tôt, la femme avait évité les questions de mon frère puis, sans donner de nouvelles, s'était éclipsée du Festival des Lumivoles. Du moins, elle eut tout le temps du monde pour ôter son costume de série B et nous espionner sans que nous connaissions son visage. Sur le net, monsieur et madame retouchent leurs images pour ressembler à des modèles parfaits de beauté ; impossible de les utiliser comme portraits-robots, nous refermerions nos griffes sur la moitié de la populace de Nox Illum. Par chance, son adresse nous a été servie sur un plateau d'argent, ou plutôt entre les lignes de la presse locale. Nous allons lui rendre visite. Nous allons au laboratoire pokémon de Nox Illum. »

Troy appuya sur le bouton « pause » de son dictaphone, le rangea dans sa veste de costume, puis alluma une cigarette de ses mains libres. Les cendres rougies dansèrent au gré du vent, virevoltèrent jusqu'aux pieds d'un immense bâtiment qui se dressait sur le chemin des frères O'Bowen.

L'itinéraire leur était tout indiqué. Un civil s'en était assuré.

« Vous voyez l'arène ? Bah ce n'est pas du tout là. Vous longez les quais, traversez le pont puis, quand vous voyez une girouette Roucoups sur le toit d'une épicerie couverte de prospectus, c'est que vous êtes allés trop loin. »

L'ainé O'Bowen dut battre en retraite, sous peine de descendre la moitié de son paquet de cigarettes, et d'enchaîner sur la connerie sur pattes qui lui faisait face. John, heureusement, voix de la raison qu'il est, avait rebranché le câble défectueux du crâne du clown pour récolter des informations utiles.

Bon, comment on s'y prend ? La technique habituelle ? Je critique sa nouvelle permanente et tu la brosses dans le sens du poil ?

Il tira une bouffée de nicotine, adossé au rebord de la porte du laboratoire.

L'émotion avait inondé son emploi du temps des deux derniers jours. De la colère, surtout. Entre la niaiserie contagieuse du festival, la stupidité des messages de Kimberley du 38 à qui il s'était abonné par erreur, et les deux fusionnées en un unique soldat du parti anti-humour, Troy voulut se jeter du haut du pont. Finalement, il aurait préféré être marié, la corde au cou.

Il saisit son portable, écoutant toujours son frère d'une oreille attentive. Le monde appartient aux multitâches, êtres humains inclus.

Putain, je me fais agresser par les messages de cette cruche depuis deux jours. J'ai dû me planter quelque part. Écoute son dernier crime contre l'humanité. Sa réponse au pseudo-article 10 Moyens De Faire Évoluer Son Pokémon. « Wow ! Le huitième est tellement vraie quoi ! Je vais tester le deuxième ^^ Mon Pikachu va faire un petit bronzage xDDD » Smiley content.

« :] » – Destinataire : @NekoKimberley.

Trois jours plus tard, on l'avait ajouté à quarante-cinq abonnements.

Tu vois ma tête ? C'est l'allégorie du désespoir.

La porte du laboratoire s'ouvrit. Une fille les menaça du tranchant de son classeur, et se ravisa aussitôt en croisant le regard blasé de Troy.

Heu... ? Mais vous êtes les touristes ! Les deux frères qui font peur ! Enfin je veux dire... Godzilla ! Si, je me souviens de Godzilla, c'était le Salamèche qui... Hm. Que puis-je pour vous ?
Nous présenter à Acacia.

Troy bouscula l'épaule d'Elisthel, se faufila dans le laboratoire. La cité étincelante avait aspiré son quota sympathie pour le mois. Ce fut à John de réparer les pots cassés, morceau par morceau, comme toujours.

Code Couleur HTML:
 
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Dim 5 Juin 2016 - 17:55
Région d'origine : Kanto
Messages : 81

John O'Bowen

John O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Deux jours après le festival, John et Troy prenaient le temps d'enregistrer les informations qu'ils avaient obtenues avant de se rendre au laboratoire pokemon. Là-bas se trouvait le professeur Acacia, les deux frères n'avaient pas eu l'occasion d'en apprendre plus sur ce qu'elle savait et ils comptaient bien se rattraper aujourd’hui.

Ils étaient donc en face du bâtiment. Le laboratoire n'avait pas d'étage et était très peu décoré.

— Bon, comment on s'y prend ? La technique habituelle ? Je critique sa nouvelle permanente et tu la brosses dans le sens du poil ?
Troy semblait énervé, John avait constaté que son frère passait beaucoup de temps à insulter son portable durant les deux derniers jour et il n'avait toujours pas compris pourquoi.

"On fait comme d'habitude oui, mais évite d'en faire trop. On doit éviter de la vexer, rappelle toi on est des dresseurs, pas d'interrogatoire musclé, pour l'instant. Mais à part ça, tu fabrique quoi avec ton portable depuis deux jours ?"

— Putain, je me fais agresser par les messages de cette cruche depuis deux jours. J'ai dû me planter quelque part. Écoute son dernier crime contre l'humanité. Sa réponse au pseudo-article 10 Moyens De Faire Évoluer Son Pokémon. « Wow ! Le huitième est tellement vraie quoi ! Je vais tester le deuxième ^^ Mon Pikachu va faire un petit bronzage xDDD » Smiley content.

John faillit en cracher sa cigarette, il offrit une légère tape à l'épaule de son frère et lui adressa un regard compatissant. Mais Troy était vide, encore plus vide que d'habitude, cette histoire allait le ronger.

"Courage Troy, t'as vécu pire que ça. Allez, rentrons."

John poussa la porte en tirant une bouffée sur sa cigarette. A l'intérieur tout avait l'air vide, les frères O'Bowen étaient dans un petit hall dont la porte du fond s'ouvrit quelques minutes après leur arrivée. Une gamine avec un classeur les observa, c'était la fille du festival qui avait un Goupix noir.

— Heu... ? Mais vous êtes les touristes ! Les deux frères qui font peur ! Enfin je veux dire... Godzilla ! Si, je me souviens de Godzilla, c'était le Salamèche qui... Hm. Que puis-je pour vous ?
— Nous présenter à Acacia.

John n'eut même pas le temps de réagir que Troy avait déjà bousculé la gamine et franchit la porte. Le cadet se massa les tempes, son frère était une interface sociale défaillante. John s'approcha de la jeune fille pour vérifier si tout allait bien.

"Excuses le, il est un peu à cran ces temps-ci. On est venu voir le professeur. On va bientôt quitter cette ville et n voulait connaître les pokemons que nous serions susceptible de rencontrer durant notre aventure."

John repris une bouffée pour observer la réaction de la jeune fille, avait-il eu l'air crédible ?

"Sinon, je ne me suis pas présenté au festival, John O'Bowen. Et le type sympathique qui a passé la porte c'est mon frère, Troy. Je te propose qu'on aille le retrouver, je ne connais pas bien votre prof pokemons, mais elle pourrait mal réagir au grand pouvoir de sociabilité de mon aîné. Ou alors il va juste se perdre cet idiot."

John n'attendit pas réellement la réponse de la demoiselle et ouvrit la porte, la tenant pour qu'elle puisse passer. John réfléchissait, en tant que dresseurs il ne pourrait pas poser de questions trop directes, mais Troy en aurait-il seulement conscience ?
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Mar 7 Juin 2016 - 19:00
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Une bousculade, une phrase. Un instant, Elisthel sentit la colère monter en elle mais se força à ne rien dire, aidée par le cadet des deux frères. Ce dernier se présenta et se montra plus compréhensif, et plus poli. Malgré tout un poil agacée, la jeune femme indiqua la porte du doigt et se mit en route vers l'intérieur du labo, prête à gérer ces deux... ces trois énergumènes. Le professeur en faisait forcément partie.

« Elisthel Firefly. Mal réagir, elle en est incapable. La seule chose qu'elle sait faire, c'est dire les choses à côté de la plaque. Je ne sais même pas comment elle a pu arriver ici sans se mettre à dos la moitié de la ville. »

Acacia était souvent distraite, mais sa capacité à ne rien prendre suffisamment au sérieux posait un problème. Rien que la faire manger était un problème. La demoiselle ne chercha même pas les explications farfelues qu'elle allait encore sortir aux deux frères, et se contenta de retrouver sa chaise précédemment perdue et son Goupix, l'air beaucoup plus en forme. Ce dernier avait fini de manger, et il semblait bien décider à jouer. Il jaugea du regard les deux hommes qu'il avait déjà vu auparavant, et ce fut avec une certaine méfiance qu'il se posa sur les genoux de sa dresseuse et s'assit. Même s'il avait l'air plutôt calme, Elisthel semblait avoir compris que la petite créature faisait preuve d'une grande loyauté et n'hésiterais pas à protéger cette dernière, même contre un truc qui faisait deux fois sa taille. Quant au professeur, le nez plongé dans les feuilles de salade, encore endormie, elle redressa difficilement la tête vers l'aîné des O'Bowen, et leva la main en mâchouillant bruyamment une feuille de salade. Lorsqu'elle eut fini, sa voix enrouée commença son habituel dialogue :

« Bienvenue dans mon laboratoire ! Tu es ici pour recevoir ton premier pokémon et parcourir le monde dans l'espoir-
-Ils ne sont pas là pour ça. »

Déconcertée, le professeur rabaissa sa main et poussa le bol de salade vers ses imprévus convives, tentant de remettre un nom sur leur visage. Flûte alors. Elle attrapa vivement une feuille de salade qu'elle mastiqua aussitôt, et se mit à fixer les deux hommes de manière concentrée. Elisthel soupira, les invitant à s'asseoir et poursuivit.

« Servez vous. Si vous vouliez poser une question, je crois que c'est maintenant... »

Toujours aussi concentrée, le professeur Acacia ne sembla même pas remarqué qu'ils avaient bougés, et la jeune femme commençait à se demander ce qui l'avait arrêté. Elle se redressa soudainement et s'écria :

« Aaaaah ! Mais je le reconnais, lui ! Ooooh ! Tu es tombé amoureux quand tu m'as vue dans ce formidable costume de Lumivole, hein ?! Oui, je sais, il était génial, mais vois-tu, mon cœur est déjà pris par les pokémons ! Je ne puis envisager une quelconque relation... sauf si tu me supplies, peut être. »

La jeune dresseuse n'osa rien dire. Le prof était irrécupérable. Elle jeta un coup d’œil en coin à John, à qui était destiné cette tirade et poussa un long soupir avant de porter sa main à son visage, blasée. Elisthel s'enfonça davantage dans sa chaise et tenta de se faire toute petite, espérant ainsi faire oublier à quel point cette savante était incapable et irrécupérable.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Mar 7 Juin 2016 - 20:16
Région d'origine : Kanto
Messages : 343

Troy O'Bowen

Troy O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

La réputation d'Acacia la précédait. Une créature haute en couleurs aux faits et gestes conflictuels, dont la présence inspire crainte et respect. Des figures semblables avaient fait couler de l'encre, autrefois, pour composer les livres d'Histoire, mais toutes étaient affublées du grade de « tyran ».

La femme salua Troy de la main, avachie sur son bureau, une moissonneuse-batteuse à la place des dents. Elle s'empiffra de salade, la bouche grande ouverte à en voir sa glotte, s'investissant d'une grâce sordide à chaque coup de mâchoire. Un escargot dont la coquille a des allures de laboratoire.

Hey.

Troy profita de l'intérêt du professeur pour son frère. Il se faufila sur un côté, passa son doigt sur une étagère poussiéreuse, décrypta les noms verticaux sur la reliure de bouquins. Il cherchait matière à cerner sa proie, mais cette flemme omniprésente lui fit l'effet d'un océan tempétueux plutôt que d'une mer calme dans laquelle il pouvait nager. Troy laissa son frère parlementer avec la boule d'extravagance. À vue d’œil, ils avaient le même âge, et il se sentait presque coupable d'avoir arraché John à tant de paires de miches de Kanto.

Quoique. L'abandonner aux griffes de cette abomination larvesque se révéla être un fantasme latent qui n'avait encore jamais effleuré son envie.

Troy contourna une Elisthel en position latérale de sécurité. Il scruta les alentours depuis l’œil de son portable, enregistra le maximum d'informations. L'idée de brandir son Fantominus de poche lui titilla l'esprit, mais la discrétion de sa couverture volerait en éclat dès l'ouverture de la pokéball. Dommage. Inspecter le dédale du laboratoire aurait pu être fructueux. Et puis, ce...

La sonnerie du portable de Troy résonna dans la pièce.

Oui, allo ? Non, je ne peux pas te parler. Je suis un peu occupé. Je te rappelle dans cinq minutes le temps de...

L'homme jeta un coup d'œil autour de lui. Pour être discret, il fut discret. Règle numéro un de toute mission : mettre son portable sous silencieux. L'ennui post-Team Rocket avait émoussé son bon sens d'enquêteur, et il en récoltait les fruits sur le tas. Il se retourna dos aux autres et parla à voix basse.

Ehm. Désolé pour ça. Vous pouvez continuer.

Troy rangea son portable dans la poche de sa veste de costume. Il le troqua contre une boîte d'allumettes et son paquet de cigarettes, extirpant l'une d'entre elles via ses lèvres. Dans un réflexe machinal, il embrasa l'allumette.

Ça ne vous dérange pas si je fume ?

Qu'importe la réponse de ses hôtes, l'ainé O'Bowen mit le filtre de son cancer en bouche et tira une bouffée de nicotine. Il étouffa l'allumette, la brisa en deux, posa les morceaux sur un meuble couvert de bordel.

C'est bien ce que je pensais.

Code Couleur HTML:
 
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Mer 8 Juin 2016 - 21:22
Région d'origine : Kanto
Messages : 81

John O'Bowen

John O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Comme on pouvait lire sur internet, le professeur Acacia était une pièce de théâtre à elle seule. A peine les deux dresseurs sous couverture arrivés qu'elle commençait déjà à réciter son texte. Cependant elle fut très vite forcée à l'improvisation lorsque Elisthel la coupa en pleine tirade. La jeune fille avait confié juste avant au cadet des frères O'Bowen que le prof de la région était très douée pour penser à l'opposé de la réalité et la phrase suivante d'Acacia ne fit que confirmer les dires d'Elisthel.
John fixa un instant le professeur. Comme à son habitude il tentait de repérer un indice sur la personnalité des gens en face de lui, déformation professionnelle. A première vue la femme devait avoir approximativement son âge et si elle n'était pas aussi excentrique, John aurait presque pu la trouver attirante. Le pseudo-dresseur se contenta d'un sourire à la remarque avant de commencer son "interrogatoire". Pendant ce temps son frère semblait vouloir faire un rapide tour du labo.

"Désolé de vous décevoir mais je ne viens pas pour ça aujourd'hui, mais je penserai à vous proposer de venir boire un café la prochaine fois que je passe dans le coin. Mon frère et moi... Il désigna Troy du doigt... nous sommes venu vous poser quelques questions sur la région."

Il laissa le temps au prof de continuer à vouloir faire croire qu'elle pouvait se contenter d'herbe pour vivre. A la manière dont elle mâchait frénétiquement les feuilles, elle avait plutôt l'habitude de viande que de feuillage.

"On vient de Kanto, donc on est pas forcément familier avec les espèces de pokemon qu'on peut trouver sur l'archipel. Et on cherche un moyen simple d'avoir les infos sur ce qui se passe dans la région. Donc bah... Si vous pouviez nous renseigner sur le type de pokemons qu'on trouver dans le coin ça serait sympa."

Une petite mélodie se mit à résonner dans la pièce, John ne se tourna même pas, il connaissait cette musique par cœur, ce thème héroïque un poil trop joyeux pour la personnalité de la personne l'utilisant. Son frère avait dû oublier de couper son portable. Confirmation à peine quelques secondes plus tard lorsque Troy s'excusa.

"Sinon j'ai une question qui n'a aucun rapport. John désigna la jeune fille et son pokemon renard du doigt. Elisthel est votre assistante ?"

Et c'est à cet instant que l'interface sociale défaillante entra en action. Avec le tact d'un éléphant défonçant une porte Troy enflamma une cigarette pour cracher un nuage épais au dessus du groupe. Mais dans une lucidité surprenante il se ravisa après une seule bouffée et s'approcha. Il avait une idée derrière la tête ?
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Ven 10 Juin 2016 - 17:02
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Elisthel aurait voulu ignorer les deux hommes de la même manière qu'ils l'ignoraient. Certes. Ils étaient là pour voir Acacia et elle n'était qu'une intruse à la fête, de toute évidence. Même son amie semblait l'avoir oublié. Un peu énervé, elle hésita une seconde à se lever et à arracher la cigarette des mains de l'homme, mais se ravisa. De toute façon, il l'éteignit la seconde après avoir pris une première bouffée, ce qui sembla satisfaire le professeur. Retrouvant un semblant de sérieux, cette dernière en profita donc pour se lever, et faire son drama.

« Oubliez le café, je déteste ça. Messieurs. Vous avez frappé à la bonne porte. Laissez moi vous présentez ma géniallisime invention. J'ai créée une application spéciale visant à aider les jeunes nouveaux dresseurs de la région et les touristes en vadrouille ! INSCRIVEZ VOUS ! Elle leur flanqua deux tablettes ultra perfectionnées ouverte droit sur la page de son application. Puis, elle se mit à sautiller sur place en poursuivant. Inscrivez vous, inscrivez vous, inscrivez vous, inscrivez vous, inscrivez vous, inscri-
-Oui, c'est bon, on a compris. Je vais faire l'explication à la place de cette adulte irresponsable. Acacia était quasiment en train de se rouler par terre pour exprimer son important désir. Elle manqua de s'agripper à la jambe de Troy pour le supplier de s'inscrire. Cette application est une sorte de réseau social personnalisé pour dresseur. Vous devez choisir un des quatre... hm... groupe, et vous aurez ensuite la possibilité de partager et de communiquer avec tous les autres dresseurs y appartenant. Acacia se releva subitement.
-Je ne vous donnerais aucune autre information concernant les pokémons de la région. C'est plus drôle si vous les découvrez par vous-mêmes ! Si vous voulez des infos pour les événements, je vous conseille le groupe du Feunard ! Enfin, les descriptions sont notés dessus, hein. »

Acacia semblait plus en forme et agrippa Elisthel par l'épaule avec un grand sourire avant de poursuivre son discours :

« Ce n'est absolument pas mon assistance, c'est une fan !
-... Ce n'est absolument pas un professeur, c'est une larve qui ne pense pas à se nourrir.
-Aie ! Mon égo ! Ma fierté de professeur ! Nooon, je suis touchée ! Jamais je ne m'en remettrais, comment as-tu pu me trahir ainsi, ô toi ma sublime élève... ?
-C'est ça, essaye de te rattraper avec des compliments. Non, je suis communément ce qu'on appelle une squatteuse. Je me sers des ordis du laboratoire. Je m'assure que ce génie un peu débile reste en vie, aussi.
-Ahaha, regardez-là ! Elle a les joues toutes roses, c'est mignooon ! »

Elisthel se dégagea rapidement de l'étreinte du professeur Acacia qui semblait joyeuse au possible. Cette dernière sortit de la pièce, légèrement agacée, pour aller rejoindre un des ordinateurs qu'elle affectionnait tant. Cette satané femme qui ne comprenait rien au reste du monde ! Comment pouvait-elle continuer à se comporter comme cela devant de parfaits inconnus. Furibonde, elle lança le premier jeu qui passait sous sa souris pour éviter de martyriser cette dernière à outrance. Acacia quant elle se mit à fredonner simplement, et commença à ranger les assiettes vides d'Elisthel et elle-même. Tout en rangeant, elle lâcha :

« Je peux vous offrir un peu de salade, mais guère plus. Comme je vous l'ai dit hier, je ne donne pas d'informations sur la région ou autre. C'est important, un voyage initiatique. Mais vous deux, vous n'avez pas vraiment l'air là pour ça. Elle prit un verre d'eau qu'elle bu immédiatement. Elle les dévisagea l'un après l'autre, et poursuivit. Je ne vais pas m'avancer sur ce que je crois. Mais par pitié, faites au moins semblant de ressembler à des dresseurs. Le costard... Vous avez déjà croisés des dresseurs en voyage en costard ? Elle soupira. Je n'ai plus rien à dire. »

Ce fut peu après que Elisthel décida de sortir de sa bouderie intense et revint vers le professeur, se rendant compte qu'elle avait laissé son Goupix dans la pièce. Ce dernier regardait d'un air méfiant les deux dresseurs, un poil intrigué. La jeune femme s'empressa de l'attraper dans ses bras et observa les deux adultes. Elle aussi était adulte, mais elle restait plus jeune et surtout, plus petite qu'eux. Il la dépassait d'une bonne tête. Elle leur demanda simplement :

« Vous avez fini ? »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Ven 10 Juin 2016 - 18:04
Région d'origine : Kanto
Messages : 343

Troy O'Bowen

Troy O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Le dos d'Acacia chassa la poussière du sol. Dans une prouesse inouïe de lavage de cerveau, le professeure avait calé une tablette entre les mains de l'ainé O'Bowen. Il fixa l'interface pendant un temps, la cigarette aux lèvres, et décala sa jambe lorsque l'Excentricité en personne s'agenouilla vers son entrejambes comme pour le supplier - voire plus si affinités.

Je vous déconseille le café.

Troy se balada dans l'océan d'informations chaotiques, de liens et d'images, de gros titres et d'annotations fugaces. La jeune fille expliqua le rôle de ces fameux « groupes » : partager des informations entre les membres d'un même réseau social. Il se souvint d'un message de la fameuse @NekoKimberley, fière au possible quant à son adhésion dans la Rune du Feunard. Mille voix se rassemblèrent dans son esprit : jamais de la vie...

Plus que trois groupes, donc.

Ces réseaux sociaux pouvaient être intéressants. La récolte d'informations est le nerf de la guerre, et les frères O'Bowen ne pouvaient s'asseoir sur cette mine d'or virtuelle. Entre le cercle de larbins d'Acacia, les types lambdas qui rassemblent 90% de la population, et les frustrés aux pokéballs plus grosses que des noix de coco, le choix fut rapide.

Va pour l'aigle. Choisis ta peine de mort, John.

La phrase se perdit dans le bataclan des deux femmes hystériques. Elles s'échangèrent des piques, des versions de faits, des envolées lyriques qui crucifièrent l'âme de Troy, martyr de son époque.

Dire qu'on comptait lui soutirer des infos...

Elisthel se renfrogna, vaincue par une Acacia à domicile. La conquérante s'éleva sur son nouveau piédestal - alias la patience de son élève/fan/tuteur - et éclaircit sa voix. Elle dissimula sa flemme derrière la prétendue bizarrerie de porter un costard au vingt-et-unième siècle, mais Troy en souriait déjà.

Je ne vois pas l'intérêt de crapahuter sur les routes en pyjama pour imiter des gamins en manque d'argent. Le duel pokémon est une chose sérieuse, complexe. Des adultes tiennent les rênes de la profession. Puis, notre défunt père nous a bassiné avec le fait de nous vêtir comme si nous allions être enterrés au crépuscule. Une grenouillère pikachu dans un cercueuil ? Non.

Il remplit le formulaire d'adhésion à l'Emblème du Guerriaigle depuis la tablette.

Vous êtes une femme de goût. Vous savez à quel point c'est ridicule.

Troy confia le bijou technologie aux mains du professeur. Hélas, il ne lui partagea rien d'autre : pas le moindre sourire, ni le moindre remerciement.

Mais vous avez raison. Ce voyage initiatique n'est pas fait pour nous. Le professeur Chêne, votre collègue de Kanto, nous a déjà baigné dans les arcanes du dressage de pokémons, avec option « duel pour les nuls ». Le reste, nous l'avons appris sur le tas.

Il adressa un clin d’œil à son frère, et posa ses fesses sur le bureau d'Acacia.

Nous ne sommes pas là pour nous ouvrir à une quelconque philosophie sur la manière de cohabiter avec ces dangereuses chimères. Mon frère désire soumettre la Ligue de Mhyone à l'épreuve ; je l'accompagne et l'épaule dans ses stratégies, avant chaque combat. Une machine bien huilée, fait par des professionnels, pour des professionnels. Mais le Maître ne répond pas.

Troy dégaina son téléphone de la poche de son costume. Il ouvrit ses notes et lança une application d'enregistrement vocale. L'endroit était calme. Parfait.

Avez-vous des informations sur sa disparition ? Il parait qu'il était sous étroite surveillance, d'où le fait que l'on connaisse la date exacte de sa disparition. Sans compter que sa part « suspecte » entretenait de nombreux fantasmes autour de lui. Le Maître fuyait-il quelque chose ? En tant que premier maillon d'une vaste chaîne de dresseurs en devenir, vous faites partie de ce monde. Vos anciens clients - ceux qui vous remercient encore d'avoir reçu leur premier pokémon - doivent vous tenir au courant de ce qu'ils savent.

Il plongea son regard dans celui de la professeure. Avec une telle intensité, des témoins innocents auraient pu croire qu'il la dévorait des yeux. Mais c'est bien là l'essence du charme : le rôle du chat et de la souris ; du maître et de l'esclave ; du seme et de l'uke.

N'est-ce pas ?

Code Couleur HTML:
 
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Dim 12 Juin 2016 - 18:37
Région d'origine : Kanto
Messages : 81

John O'Bowen

John O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Aïe, l’ego de John venait de prendre un petit coup de bâton. Mais l'homme responsable qu'il était ne pouvait se permettre d'avoir l'air blessé qu'on refuse ainsi ses avances. Il observa donc avec attention les informations marquées sur la tablette qu'Acacia venait de leur tendre.
On lui offrait quatre groupes. Les larbins, les excentriques, les justiciers et les bourrins.

— Va pour l'aigle. Choisis ta peine de mort, John.

Le cadet grimaça, son frère venait de lui couper l'herbe sous le pied. Si il voulait obtenir le plus d'informations possible il ne pouvait décemment pas prendre le même groupe que son aîné. Le "dresseur" étudia les options restantes, alors qu'Acacia et Elisthel semblaient engagées dans une joute verbale. John et Troy étaient là pour résoudre cette histoire de bateaux et d'accès coupés, le groupe Roigada ne lui serait d'aucune utilité pour ça. Feunard et Ossatueur en revanche, pouvaient fournir des infos utiles sur ce qui se passait dans la région. Finalement le doigt de John se posa sur le groupe du pokemon combat.

"On va avoir besoin de savoir où sont les dresseurs puissants et comment les battre."

Pendant qu'il remplissait le formulaire Elisthel quitta la pièce pour bouder. Et c'est donc Troy qui commença à expliquer la situation au professeur. L'excuse pour les costards ne fit pas tiquer John. C'est vrai que cela pouvait paraître étrange, mais était commun de croiser des gens en costume dans les grandes villes et à Kanto John avait vu plusieurs dresseurs pokemons se balader avec un tel accoutrement. Peut-être que s'était un problème culturel.

"On vient de Kanto, là-bas il n'est pas rare de croiser des dresseurs qui aiment s'habiller correctement. Après tout n'importe qui peut s'adonner au dressage de pokemons non ?"

Après cette remarque John se replongea dans son formulaire. GRAVE ERREUR. Car au moment où Elisthel refit irruption dans la pièce, l'interface sociale de Troy ne chargea pas les bons fichiers. John observa son frère alors que ce dernier venait d'offrir un exemple parfait d'interrogatoire à Acacia. Le cadet eut un long soupir et observa Acacia, si la jeune femme avait déjà des soupçons, la déformation professionnelle de Troy n'allait pas aider à les lever.

"Excusez le, le caractère de notre père déteint un peu trop sur lui parfois. Quand on est élevé par un militaire on prend parfois de mauvaises habitudes. Pour faire simple on veut connaitre un peu le caractère du Maître. Savoir si il avait beaucoup de rivaux et si en plus des quatre arènes on va devoir vaincre une horde de fans ou d'ennemis avant d'avoir une chance de l'atteindre. A supposer qu'on le retrouve d'ici là."

John rendit sa tablette au prof, il était maintenant officiellement un "Tryhard", c'est à dire un dresseur qui ferait tout pour gagner. D'un sens ça lui allait, ça le forcerait à entraîner ses futurs pokemons et ça lui permettrait d'avoir des infos sur les champions et leurs pokemons. Il se tourna ensuite vers la jeune fille qui devait se demander si les deux frères allaient bientôt attacher son prof chéri à une chaise pour lui offrir un interrogatoire musclé.

"Eh bien je pense qu'on en a plus pour très longtemps. Sinon je me demandais aussi, sans vouloir briser votre duo. Mais si la dame t'as donnée un pokemon c'est surement pour que tu parte à l'aventure non ? Chez nous c'est ce que fait le Professeur Chen. Ou alors t'es déjà une dresseuse accomplie et à ce moment là je pourrais te demander quelques conseils."
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Dim 12 Juin 2016 - 19:32
Région d'origine : Mhyone
Messages : 389

avatar

Elisthel Firefly
Acacia observa posément sa jeune amie et les intrus dans le laboratoire. Un simple coup d’œil en arrivant avait suffit à faire comprendre à la jeune femme que ces deux individus n'apporterait que des ennuis ; elle avait naïvement cru pouvoir les en détourner. Maintenant, Elisthel observait la scène, l'air perplexe et perdue. Entre celui qui posait des questions en établissant un argumentaire un peu trop poussé pour une simple réflexion et celui qui l'appuyait, l'adulte semblait fatiguée. Elle pinça l'arrête de son nez un court instant, faisant un clin d’œil à Elisthel. La jeune femme répondit par un haussement de sourcil, se demandant ce que l'énergumène avait encore inventé. Cette dernière saisit une pokéball, la lança en l'air, et Elisthel eut à peine le temps de crier aux deux garçons de s'écarter. Le Crocorible du Professeur s'écrasa sur la table, la pulvérisant au passage, prenant place sur une bonne partie de la pièce avant de hurler pour montrer sa vaste toute puissance.

« Je vous présente Crocorible, un de mes pokémons. Je suis sûre qu'il vous plaît beaucoup. Son regard se tourna vers Troy, l'air de se moquer ouvertement de lui après le regard qu'il lui avait envoyé. En effet, c'est moi qui ai donné son premier pokémon au Maître actuel. Je sais qui il est, je sais en général tout ce qui lui traverse l'esprit. Et j'adooore cette capacité que j'ai ! Mais il y a quelque chose que j'aime encore plus. J'aime forcer les gens à communiquer. Beaucoup de ceux qui sont devenus dresseurs ont recherchés la force de vaincre ; celle que possède ce pokémon par exemple. Mais nombreux ont oubliés des tas de choses en chemin. C'est pourquoi, au lieu de répondre à toutes les questions de tout un chacun, j'ai créé ce réseau sur lequel vous vous êtes inscrits ! Les réponses à vos questions sont là dedans ! Elle tourna les talons d'un air satisfait, se dirigeant vers l'une des portes de la pièce. Et pour le costard ; j'imaginais juste votre peine lorsque vous devrez affrontez les montagnes et les marées. C'est pour ça que les dresseurs s'habillent si mal ! »

Le Crocorible ne bougea cependant pas d'un pouce le temps que le Professeur s'éclipse dans une autre pièce. Elisthel s'en approcha d'un air blasé, lui caressant volontiers la tête. Son Goupix avait sursauté devant un tel colosse, mais ce n'était pas la première fois que la jeune femme voyait la bête. Cette dernière était toute gentille lorsqu'on la connaissait, mais terriblement efficace en combat. Sa grande mâchoire s'entrouvrit un instant, dévoilant ses crocs acérés. La jeune dresseuse soupira presque en rigolant.

« Du calme, du calme... Pas dit qu'il y ait un match aujourd'hui. Hm. Si vous n'aviez pas compris, si jamais vous désirez quand même qu'Acacia réponde à toutes vos questions, je crois qu'il faudra passer par un petit match pokémon contre lui d'abord. Il rugit à nouveau, agitant la queue qui finit d'achever la pauvre table. Caaaalme. Il est euh... Il aime se battre. Enfin bref. Vu l'état dans lequel il a mit la pièce – et ce dernier détourna immédiatement le regard de la dresseuse, l'air peu concerné – je pense qu'il vaut mieux sortir. »

Elisthel fit signe au mastodonte de la suivre, et ils quittèrent la pièce devenue trop étroite assez rapidement. Acacia se débrouillerait elle-même avec la table. Quelle idée, aussi. Et dire qu'elle avait semblait tellement fière ! Cette idiote. La jeune femme retrouva son Goupix et expliqua à John un instant les raisons qui faisaient qu'elle n'était pas encore partie.

« Hm, disons que je suis un peu flemmarde. Je n'ai pas très envie de bouger. Puis, qui a dit que parce qu'on reçoit un pokémon, on doit partir tout feu tout flamme à l'aventure ? »

Quand même... Elle avait rarement vu le Professeur s'échapper d'une situation grâce à l'un de ses pokémons. D'habitude, elle préférait tellement fanfaronner qu'elle ne ratait aucune occasion de se pavaner. Et pourtant elle avait pris la fuite. Ces deux là lui avaient posé un tel problème ? Perdue dans ses pensées, elle jeta un regard circonspect aux deux frères avant de leur demander.

« Du coup... Vous allez vous battre contre lui ? Et il rugit encore une fois, visiblement trop heureux de la question. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Mar 14 Juin 2016 - 21:41
Région d'origine : Kanto
Messages : 343

Troy O'Bowen

Troy O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Comme aurait dit son frère, Troy venait de déplacer son Cavalier en B3 ; il fit de l’œil à la Reine, perdue dans son monde en blanc et noir. John déposa des oreillers rembourrés aux ronds-de-jambes devant Acacia, et ce pour amortir la réaction hâtive qu'une telle avalanche de questions aurait pu apporter.

Le visage de la professeure vira de la curiosité à l'ennui, de la fatigue à la presque inconscience. Un clin d’œil venu de nulle part jura avec son rôle de femme désabusée qui, malgré son personnage, lui allait comme un gant.

Ou plutôt, comme un masque.

Acacia brandit une pokéball et la balança vers son bureau ; la créature qui en sortit brisa les pieds de la table, ainsi que le calme relatif du laboratoire.

Je vous présente Crocorible, un de mes pokémons. Je suis sûre qu'il vous plaît beaucoup.

Le portable de Troy lui susurra de douces menaces à l'oreille.

Un mètre cinquante de chair et d'écailles. Cent kilos d'armes mortelles au relent de danger imminent. Un four capable de broyer une voiture pour le petit déjeuner, sans même lui couper l'appétit pour le repas de midi.

C'est moi qui ai donné son premier pokémon au Maître actuel. Je sais qui il est, je sais en général tout ce qui lui traverse l'esprit.

Quel aveu. Troy ne pouvait rêver mieux ; la femme tendait une carotte que la monture de son Cavalier allait dévorer d'une bouchée, direction la case C5.

Beaucoup de ceux qui sont devenus dresseurs ont recherchés la force de vaincre ; celle que possède ce pokémon par exemple.
Vous nous menacez.

Troy tira une bouffée de sa cigarette, et agrémenta l'enregistrement audio de son portable d'une piste vidéo trop curieuse. La perle de technologie avala les moindres faits et gestes de la chimère à s'en faire éclater le ventre.

Le Crocorible resta à sa place lorsque sa maîtresse battit en retraite. La jeune femme s'en occupa comme de son propre pokémon, son propre enfant, et guida les deux frères sur la pseudo marche à suivre : un duel contre des informations. Ou comment se cacher derrière les menaces acérées d'une créature dont la volonté est asservie pour ne pas se mouiller.

Du coup... Vous allez vous battre contre lui ?

Troy jeta un œil à son frère. Il se contenta de hocher la tête, convaincu d'un plan à la hauteur de la réputation de la fratrie : bornée jusqu'au bout.

Oui. John va se battre contre lui. Ce n'est pas une professeure qui se mettra en travers de notre chemin - surtout si l'on prétend être capable de pulvériser l'équipe du Maître. Dis à ton « amie » que nous acceptons le défi.

L'ainé O'Bowen rejoignit son frère, un sourire narquois gravé sur les lèvres. Un mélange d'excitation et de perfidie guidait ses pas.

Nous arrivons dans cinq minutes, dit-il à Elisthel avant de se retourner vers John, une main posée sur son épaule. Ne te démonte pas, j'ai un plan, lui souffla-t-il à l'oreille. J'ai besoin de ton jeu d'acteur. Le même regard de braise que lorsque tu m'as convaincu d'arpenter l'académie de police. Tu vas montrer à cette cruche ce qu'il coûte d'interférer avec le bras armé de la Justice. Tu lui feras la totale : la phrase choc, le torse bombé, le regard à l'horizon, la pokéball en main... jusqu'à ce que tu reçoives un coup de fil salvateur d'une personne importante à qui tu te devras de répondre. Sois imaginatif. Moi, pendant ce temps, je fouillerai dans les petits papiers numériques de Madame Louche en personne. Il doit y avoir un registre des entrées et sorties des pokémons. Le nom du Maître se cachera sur l'une des centaines de lignes du formulaire, j'en suis persuadé. Nous aviserons par la suite. D'ailleurs, si tu peux extorquer le nom du premier compagnon du Maître auprès d'Acacia...

Troy afficha un sourire carnassier - peut-être pire que celui du Crocorible.

Je compte sur toi, petit frère.

Code Couleur HTML:
 
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]
Lun 1 Aoû 2016 - 15:34
Région d'origine : Kanto
Messages : 81

John O'Bowen

John O'Bowen
RECHERCHES VERTES ET SALADE PRÉCISE

Acacia avait sortie le grand jeu. D'un seul geste elle rappelait aux deux frères qu'ils n'étaient pour l'instant que des débutants et que c'était les pokemons qui faisaient la loi ici.
John pesta intérieurement, encore une fois c'était la force brute qui allait vaincre. L'immense pokemon lézard avait l'air pressé d'en découdre. Mais se fut finalement Elisthel qui fit le premier mouvement, en entrainant tout ce petit monde hors de la salle principale, surement pour éviter trop de dégâts en cas d'affrontement. Elle profita du déplacement pour répondre à la question de John, qui avait été mise en suspend par l'arme de guerre sur pattes. Alors c'était une feignante ? Pas si étonnant quand on regarde le scientifique qu'elle devait accompagner tous les jours. John oublia un instant le pokemon ténèbres et se permis une tape amicale sur l'épaule de la jeune fille.

"Trouve toi une motivation et part à l'aventure, c'est ce que font les jeunes de Kanto. Sinon tu risque de devenir comme ton petit prof."

Un grognement sourd rappela à John qu'il se trouvait à quelques mètres d'un des pokemons du "petit prof". L'homme se concentra donc sur son principal problème, auquel Troy venait visiblement de trouver une solution. L'ainé prit son frère par l'épaule et l'entraina un peu plus loin, lui expliquant son plan pour s'introduire dans les fichiers d'Acacia. John l’arrêta en milieu de phrase et lui offrit une tape similaire à celle qu'il avait donné à Elisthel.

"Je pense qu'on ne devrait pas trop pousser notre chance pour aujourd'hui. Ce pokemon est hors de notre atteinte. On se replie et on repense notre stratégie. De toute façon Acacia ne bougera pas, on pourra toujours l'avoir plus tard."

Le cadet recula de quelques pas et jaugea le lézard géant.

"Bon ! Je sais que tu es pressé d'en découdre, mais... T'as gagné ! Nous on va sortir et commencer notre quête pour devenir les meilleurs dresseurs. Toi continue de nous attendre, on reviendra quand on aura un défi digne de ce nom à te proposer. Ah et si un café ne convient pas au cerveau génial qui te sert de dresseuse, je serais heureux de lui proposer un combat pokemon à notre retour."

D'un grand geste théâtral John se détourna du pokemon pour faire face à la sortie, adressant un geste de la main à Elisthel tout en lui souhaitant bonne chance pour la suite de ses aventures.
Une chose était sûre désormais, si ils voulaient faire avancer l’enquête, les deux frères allaient devoir se créer une équipe de pokemons plus puissante.
Re: Recherches vertes et Salade précise. Ou l'inverse ? [O'Bowen]

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: