:: Mhyone :: Minami Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

From here to eternity ▬ Nathaniel

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 10 Mai - 22:03



Retour à la case départ, retour à l'hôtel.

☆ Putain mais t'es con, j'ai cru que c'était un truc grave, bordel.
☆ Ahahahahah, pardon, c'était trop tentant !!!

Elle soupire. Elle avait rush (en traînant Nath' derrière-elle) jusqu'au hall de l'hôtel, où elle se tenait debout en compagnie de Philibert qui était bien content de sa vanne.

Il lui avait expliqué, complètement mdr, que c'était rien en fait, juste les parents de Valentine qui débarquaient par surprise parce qu'ils ont un tournage dans le coin.

Attends, what ?

En fait elle vient de percuter mais ses parents vont venir ici.

Large sourire. La journée avait déjà bien commencé pour bien des raisons (mais ce qui se passe au jardin des plantes reste au jardin des plantes) (mais continue autre part) mais là, elle était encore un peu plus rayonnante. Elle aimait ses parents, vraiment. Et au final, elle avait rarement été séparée d'eux aussi longtemps donc elle était trop contente de les revoir.

☆ Bon ben on va attendre, ils t'ont dit qu'ils arriveraient bientôt non ? C'est cool, on va pouvoir déjeuner ensemble.

Elle s'est tournée vers Nathaniel pour partager son sourire avec lui.

Et ensuite elle s'approche.

☆ ...Tu fais pas le con, hein.

Air sévère. D'un coup, comme ça.

Non parce qu'elle le connaît, le bougre.

Ça promet.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 12 Mai - 19:00
«Coucou Philou !»

Bah oui, ça faisait un bail.

Mais ça n'empêche que c'est un peu l'incompréhension.

Bon, ok, le cheminement est simple : il l'a appelé, il lui a annoncé que ses parents arrivaient, et maintenant elle est contente.

Logique ! Elle lui a déjà expliqué qu'elle aimait sa famille. Eeeet.. techniquement, lui aussi, mais si Mia et Edgar se déplaçaient de Médéa pour venir le voir, ça serait sûrement pour lui flanquer une rouste.

Surtout Maman.

«Cool, j'ai faim !»

Il esquisse un sourire. Un grand sourire. Le genre de sourire qu'on aime pas voir sur son visage. Val en profite d'ailleurs pour le rappeler à l'ordre : bonne idée, mais bien trop tardive pour lui faire changer d'avis.

«Bah non, c'est pas mon genre !»

Le garçon lève un pouce vainqueur, toujours fidèle à lui-même. En vrai, le petit air sur sa tronche laisse indiquer qu'il prépare quelque chose. Mais quoi ?

Ce qui est sûr, c'est qu'il est impatient de rencontrer Maman et Papa Vallory.

«Je suis sûr qu'on s'entendra super bien. Et puis si ça passe pas, j'ai plein de blagues cool pour détendre l'atmosphère. Laisse-moi faire, tu vas voir, je gère à cent pour cent !»

Pff.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Mai - 16:03



Ooooookay. C'était pas SUPER rassurant d'un coup mais, bon, honnêtement, c'est pas comme si elle s'attendait à mieux venant de lui. Elle soupire. Bon, tant pis. Ce serait juste bien de pas faire TROP nimp' après tout ça (et donc l'épisode du jardin des plantes) MAIS elle savait dans quoi elle se lançait, hein....... Quelle idée, aussi.

☆ Ok, non, évite les blagues, s'il-te-plaît.

Elle était, genre, sûre à 300% que lui et sa famille partageaient pas du tout le même humour. Mais bon. Voilà.

Bref. Elle avait plus qu'à attendre et à croiser les doigts pour que son idiot de petit ami (ah bah oui du coup, ça fait bizarre mais voilà) fasse pas TROP n'importe quoi.

Elle commence à faire les cent pas, un peu stressée, quand même, mais surtout impatiente. Un peu comme une petite fille.

Finalement, la grande porte du hall de l'hôtel s'ouvre pour laisser passer un employé de l'hôtel, des bagages plein les bras, et... deux petits Mistigrix bien familiers qui se mettent à courir dans le hall dans un concert de petits cris et à sauter sur ce pauvre Philibert qui n'avait rien demandé à personne. RIP le costume bien repassé.

☆ ELINA. SEREN.

Ton sec et sévère. Les deux boules de poils se redressent, un frisson dans le dos, et se laissent glisser le long des jambes de Philibert pour reposer leurs pattes sur le carrelage, les yeux baissés, avant de trottiner doucement vers l'origine de la voix, à savoir, une grande femme blonde, distinguée, la tête droite, bras croisés. Elle retire ses lunettes de soleil. Le portrait craché de Valentine. La même aura.

☆ Maman !

Valentine, souriante, se laisse tomber dans les bras de sa mère, Eléonore Vallory, achevant de redevenir, l'espace d'un instant, la petite fille qu'elle restera un peu toujours pour eux. La mère recoiffe quelques mèches blondes de sa fille, un doux sourire sur ses lèvres.

☆ Contente de te revoir aussi, ma grande.

Une petite étreinte, et Valentine recule d'un pas.

Petit rire alors qu'Elina et Seren sautillent à côté d'elle, enthousiastes à l'idée de la retrouver.

☆ Héhé, moi aussi je suis contente de vous revoir.

Plus que Philibert, sûrement, qui est, neuf fois sur dix, leur victime désignée. Ah ça, ils rigolent moins quand Titi est dans les parages.

La porte du hall s'ouvre à nouveau, cette fois, sur la silhouette de Arthur Vallory, dans un costume sombre et distingué, qui précède l'ombre imposante d'Elizabeth, sa fidèle Majaspic, toujours aussi grande.

☆ Papa ! Elizabeth !

Le retour de mini-Valentine alors qu'elle s'élance vers son père, heureuse de compléter et d'achever la réunion de famille.

☆ Eh bien, on dirait que notre visite surprise te fait plaisir.

Elle hoche doucement la tête en signe d'approbation.

Il avait toujours un ton posé, une note un peu impérieuse dans la voix, mais avec une teinte de chaleur pour les gens qui le méritaient. Mais il en imposait, ce grand homme.

Rieuse, elle laisse Elizabeth lui effleurer la joue en signe d'affection, avant de se reculer de quelques pas.

☆ Aaaah, trop contente de vous revoir ! Vous auriez dû me dire que vous alliez tourner dans le coin, pfff !

Mais bon, c'était bien les surprises, surtout quand elles étaient bonnes.

☆ Ah, oui, au fait, je vous ai pas présentés. Lui, c'est Nathaniel, c'est, euh...
☆ Ton guide, non ?
☆ Ah, euh, oui, mon guide, c'est ça.

C'est vrai qu'elle avait publié ça sur internet, alors forcément.

Petit rire. Un peu gêné. En fait elle se sentait à l'aise avec tout ça......

......Jusqu'au moment où elle se retrouvait face à ses parents.

C'était un peu bizarre d'un coup.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 11:46
Ouah, ils sont comme sur la photo ! Et le Majaspic est encore plus grand que ce qu'il pensait, c'est ouf.

«....»

Bref. Val les accueille, trop mignonne et tout, même carrément différente de d'habitude. C'est rigolo de la voir comme ça ! Et puis..

Et puis c'est à lui.

«Coucou, vous pouvez m'appeler Nath.» Le garçon pose ses mains sur ses hanches. «Eeeet...» Il échange un regard avec la jeune femme. «Bah, comme on dirait que je me suis fais rétrograder, je suis le guide. Même si je connais aussi bien l'île que vous, haha !»

Il penche la tête, m'oui..

Bon, il connait bien quelques trucs, quand même.

«Mais vous allez tourner un film ? Genre, vraiment ? C'est quoi comme type ?»

Son visage s'illumine.

«EST-CE QUE JE PEUX VENIR ?»

Le garçon sourit, inconscient.

«Je peux jouer un figurant, comme le gars au téléphone en arrière-plan, ou un serveur, et tralala..» Il compte sur ses doigts. «Mais voilà, quoi. C'est trop cool d'être dans un film.»

C'est même le début de la gloire !

«En plus, j'ai fais du théâtre.»

«PIKA !»

Noisette baisse la tête. Il a compris, lui, il a bien saisi que c'était genre, le pire moment pour qu'il fasse son numéro, pour qu'il passe pour un débile. Mais il l'a fait, parce que c'est Nath, parce que c'était inévitable et que s'il devait recommencer, il le ferait.

Alors le Rocabot s'éloigne un peu, assez loin pour ne plus entendre les conneries de son dresseur.

Et il lance un regard dépité à Valentine, l'air de dire «Désolé».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 14:56



Elle croise un instant le regard de Nathaniel et lui répond en levant les yeux au ciel et en haussant les épaules. Bah oui non mais c'est pas sa faute, c'est genre, euh, pas le premier truc que tu dis pour commencer une conversation et présenter quelqu'un pour la première fois non c'est logique oui ou oui ???

Ça viendrait.

Par contre voilà, ça y est, il commençait déjà à parler, genre, beaucoup trop, genre, comme d'habitude.

Rien d'étonnant, pourtant.

Valentine tente de prendre la parole pour l'interrompre mais sa mère est plus rapide qu'elle.

☆ Ahah, eh bien, ce n'est pas aussi simple que ça, tu sais, mais ton enthousiasme fait plaisir à voir.

Elle lâche un doux et léger rire cristallin. Le même que Valentine.

☆ Mais bon, pourquoi pas ? On a toujours besoin de figurants.

Regard furtif vers son mari qui reste stoïque et impassible. Comme souvent.

Alors que Valentine en était à se demander si tout ça était une bonne idée et à essayer de trouver un moyen de passer à autre chose, sa mère décida de poursuivre. Elle avait toujours été très à l'aise pour faire la conversation avec de parfaits inconnus.

☆ Pour répondre à ta première question, on vient tourner quelques scènes pour le deuxième volet du Silence des Doudouvet. C'est un peu vieux, mais tu as peut-être déjà eu l'occasion de voir le premier ?

Chacun de ses mots sonnaient tellement naturels. Et elle étincelait. Rien d'étonnant à ce qu'elle ait, maintenant, tant de premiers rôles à son actif.

Bon, Valentine s'impatiente un peu.

☆ Okay, c'est trop cool, mais on pourrait continuer de parler de tout ça au restaurant non ? Ce serait quand même plus sympa ! Et puis vous avez sûrement faim, après le voyage et tout ! Allez, c'est par là !

Et hop, elle tourne les talons et direction le luxueux restaurant de l'hôtel tout au bout du rez-de-chaussée.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 14 Mai - 21:43
«Ouais, c'était cool !»

Bon, ça remonte grave, il était toujours à la maison à cette époque. Il l'a sûrement regardé avec Jean un jour où ils avaient rien à faire.

Y'a moyen.

MAIS LA C'EST TROP COOL IL VA POUVOIR JOUER  !!

Même figurant, quoi. C'est le début d'une carrière de gloire florissante et d'un profit incommensurable ! Il va devenir riche et célèbre, comme Valentine, et pouvoir manger au resto seize étoiles tous les jours..

Comme Valentine.

«Oui !»

Et pour ça, faut qu'ils discutent business.

♦    ♦    ♦

Ça y est, tout le monde est à table.

LES CHOSES SÉRIEUSES COMMENCENT.

Eeeet...

«Qu'est-ce que je vais commander, héhéhé...»

Le garçon a les yeux rivés sur le menu. Il a déjà complètement oublié la proposition de tout à l'heure, parce que oui, plus important encore que de tourner dans un film, il faut qu'il se remplisse le ventre.

ET PAS N'IMPORTE OU.

Ah, il va changer de menu, pour cette fois.

Étrangement, il est plus calme que tout à l'heure. Peut-être l'excitation du repas qui s'annonce ? Ou l'ambiance du lieu ? M'ouais, nan. C'est pas son genre. C'est juste qu'il est pas con, il sait que ça fait un moment que Val a pas vu ses parents, et il a pas envie de monopoliser la parole.

Ça serait pas gentil.

Alors à la place, il choisit ce qu'il va commander, et il presse sa paume contre sa joue. Finalement, son regard vient s'ancrer sur la jeune femme qui parle, qui parle. Ses yeux se perdent sur les traits de son visage, sur ses lèvres, et il rougit un peu.

C'est vrai qu'elle est mignonne.

Pfft..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 9:20



Le cadre était agréable. Des notes marines, légères, qui rappellent la proximité des lieux avec les eaux, et dont les vagues se marient avec les touches luxueuses auxquelles on pouvait aisément s'attendre dans un hôtel de ce standing.

Commandes passées, Valentine s'était perdue dans une chaleureuse conversation avec ses parents. Elle avait beaucoup à dire : que d'aventures depuis son arrivée ici. Que de nouveautés, aussi. Que de changements. Aussi. Beaucoup.

Entre deux phrases qui s'échappent doucement de ses lèvres, elle croise le regard de Nathaniel.

Sourire. Un peu envoûtant. Un peu envoûtée, enivrée. Par tout, par l'instant, par le moment.

Le regard d'Eléonore Vallory, furtif, espiègle, se pose l'espace d'un court instant sur les deux jeunes gens.

C'est finalement Arthur Vallory qui se fait entendre.

☆ Dis-moi, Valentine, pourrais-tu venir avec moi, en attendant que nous soyons servis ? J'aimerais te donner quelque chose.

Elle le regarde, un peu perplexe.

☆ Cela prendra seulement deux petites minutes.

Son regard passe de sa fille à sa femme avant qu'il ne se lève doucement, invitant Valentine à le suivre. Elle hausse les épaules et s'exécute, lâchant un petit « je reviens » avant d'emboîter le pas à son père.

Un large sourire se dessine sur les lèvres d'Eléonore alors qu'elle porte désormais toute son attention sur le jeune homme blond.

☆ Alors, dis-moi, comment se passe le voyage avec Valentine ?

Ça c'était la question d'usage, d'introduction. Mais, plus important. Elle se penche légèrement vers lui.

☆ Vous êtes proches, non ? Qu'est-ce que tu penses d'elle ? Elle te plait ?

Graaaand sourire.

L'instinct.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 12:22
Pouf, même pas le temps de l'admirer que Val disparaît déjà.

Qu'est-ce qu'il fait, maintenant ? Il n'a plus de point d'ancrage.

Sauf que non, pas question de s'ennuyer : sitôt partis, maman Vallory se jette sur lui comme un Vostourno sur un Rattata. Tiens donc, c'était inattendu.. !

Ou pas, finalement.

Nath n'est pas dupe, il savait bien qu'on finirait par lui poser des questions.

Mais justement, c'est que des questions.

Haha.

«C'est cool, même si, en vrai, elle a pas du tout l'habitude et elle se plaint tout le temps.» Il s'enfonce dans son siège. «Mais je peux pas trop lui en vouloir, c'est pas son truc.»

Et puis il hausse un sourcil. Ouah, elle est plus perspicace qu'il ne l'aurait imaginé ! Bon, en vrai, elle a le look et le profil qui colle avec le talent, mais ça ne lui serait pas venu à l'esprit de faire une corrélation entre tout ça, donc oui, il est étonné.

Un peu.

«Hm..» Il croise les bras. «Je peux pas vraiment parler en son nom..»

Elle a dit qu'il était son guide. Bah, euh, faudrait savoir, hein !

«Moi, en tout cas, je suis amoureux d'elle, ça ne fait pas de doute. Après, pourquoi.. » Le garçon fait une moue. «Je sais pas si j'arriverais à l'expliquer, sachant que j'ai déjà du mal à le comprendre moi-même. Disons que je l'aime tout simplement ?»

Il rit doucement, mais en soi, il n'aurait pas pu être plus honnête.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 18:55



Rire.

☆ Je m'en doutais !

En même temps, c'était évident, il suffisait de les regarder. C'était dans leurs yeux.

☆ Il n'y a pas forcément besoin d'explications. Je sais de quoi je parle.

Le coup de foudre, l'amour inexplicable, elle connaissait. Avec la différence d'âge en plus. Elle s'accoude à la table et plonge son regard dans le sien.

☆ Elle t'aime aussi, ça se voit. La connaissant, elle doit pas vraiment tout comprendre ou trop savoir quoi faire mais elle est toujours sincère dans ce qu'elle fait, Valentine, tu sais.

Et dans ce qu'elle ressent aussi.

☆ Enfin bref ! Bon courage, elle a son caractère ! Ça risque d'être intéressant.

Clin d’œil et petit rire.

Valentine est de retour, suivie de son père, toute enjouée. Elle se réinstalle à table rapidement (juste à temps pour l'arrivée de l'apéritif et de l'entrée) et exhibe avec fierté sa nouvelle possession.

☆ Regarde, regarde !

Elle agite une pierre lune sous le nez de Nathaniel, un large sourire sur ses lèvres, avant de sauter au cou de son père, toute heureuse.

Regard amusé de maman Vallory qui reprend ensuite la parole.

☆ Alors, vous savez où vous allez aller après Minami ?

Et Valentine de hausser les épaules.

☆ J'ai rien de prévu pour l'instant donc je sais pas... Et toi ?

Regard doux vers Nathaniel.

Même si elle n'avait, elle, personnellement, professionnellement, rien de prévu...

Elle n'avait plus vraiment besoin d'objectifs précis, maintenant.

Si ce n'est passer du temps avec lui. Encore un peu.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 15 Mai - 20:31
Ça oui, elle a du caractère. Mais il l'aimerait sûrement pas autant si c'était pas le cas. Et puis, il s'est préparé à rien, il s'est juste contenté de suivre ses sentiments et de voir là où ça le menait : c'était sûrement le bon choix, même si l'information a eu un peu de mal à passer.

Il sourit. Parce que quand il pense à Val, c'est la seule réaction qui lui vient. C'est marrant la vitesse à laquelle il s'est attaché à elle, nan ? Il n'a jamais été comme ça, pourtant. Les gens, pour lui, c'étaient juste des noms qui défilaient dans sa vie, qui allaient et venaient et laissaient parfois leur marque. Il y en a eu des gentils, des moins gentils, des géniaux et des horribles : au bout du compte, ils finissaient tous par disparaître.

Sauf sa famille.

Et puis il s'est habitué, il a toujours été très sociable, mais pas sentimental pour autant : il vivait pour lui-même, il était égoïste à sa manière, même s'il mettait un point d'honneur à être tourné vers les autres.

Alors, quoi ? Pourquoi est-ce qu'il a envie de dévouer une partie de lui à cette fille ?

Parce qu'il est amoureux ? Ça reste incompréhensible, comme sentiment : c'est très humain, et en même temps, il a l'impression que ça dépasse l'entendement. Et pourtant, à chaque fois qu'elle croise son regard, tout devient plus clair. A chaque fois qu'elle sous-entend qu'elle veut rester un peu plus longtemps avec lui, il fond. A chaque fois qu'il entend sa voix, qu'il ressent sa présence, son cœur se met à battre.

Plus vite, encore plus vite.

«...»

Son regard se perd : une seconde, deux secondes. Et puis ses yeux retrouvent ceux de sa bien-aimée. Il sourit.

«Je m'en fiche tant qu'on est ensemble.»

Arrêt sur image. Pendant un instant, il a eu l'impression d'être seul avec elle. Mais c'est pas le cas, hein ? Il dévisage l'assemblée. C'était une simple question, pourtant ! C'est quoi cette manie de se perdre dans ses pensées ? Ça lui arrivait jamais avant.

«Ehm..» Il se redresse. «A Bord-au-Vent, peut-être ? On peut aller partout, de là-bas. Mais on pourrait très bien profiter encore un peu de Minami. Il y a plein de choses à voir, et..»

Il faut se relâcher.

«Et c'est tout.» Allez, un peu de nerf. «Vous inquiétez pas, je tâcherai de trouver des endroits sympa pour ses vlogs. Avec moi, sa côte de popularité va monter encoooore plus haut !»

Le garçon relève le menton.

«On s'y connait dans la famille !»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 17:34



Valentine sent un peu la chaleur monter à ses joues. Entre gêne et profonde satisfaction d'entendre ces mots.

☆ Ahah... ben moi ça me va alors je te suis de toute façon.

Petit sourire.

☆ On compte sur toi, alors !

Sourire pleinement satisfait de maman Vallory qui s'amuse des ailes maladroitement déployées de sa fille. Quel joli spectacle.

Tout comme celui des plats qui défilent, qui défilent.

Le repas touche finalement à sa fin. C'est à ce moment que papa Vallory tire son téléphone de sa poche. Il le fixe un instant avant de lever les yeux vers sa femme, occupée à converser avec Valentine.

☆ Il va falloir qu'on y aille, toute l'équipe est déjà sur place.

Eléonore esquisse une fausse moue avant d'approuver d'un signe de tête. Le boulot, le boulot. Et puis elle était la tête d'affiche, la star, elle n'allait pas se faire attendre et désirer, quand même. C'était pas le style de la maison.

☆ Eh bien, au travail, alors !

Elle se lève puis pose les yeux sur Valentine puis Nathaniel.

☆ Vous venez ?

Après tout, il voulait faire la star, non ? Et puis, ça serait sûrement un bon moment.

Valentine interroge le blond du regard.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 2 Juin - 18:18
Bon, pas de réaction bizarre. C'est..

C'EST BIEN OUAIS.

Il peut chill maintenant, plus besoin de se prendre la tête, de s'interroger ou de faire de l'introspection à la con.

«Ouep !»

Le garçon se lève et attrape vivement la main de sa petite-amie. Allez, un peu de nerf, y'a du pain sur la planche là ! Pas question de manquer une occasion de devenir une super-star comme elle et toute sa famille.

Ils garderont pas leur gloire pour eux, non on non..

«Viens Val, faut y aller, ça va être trop cool !»

La célébrité n'attend pas.

♦    ♦    ♦

Boum, arrivée au tournage.

Franchement, c'était pas trop long, genre une bonne dizaine de minutes. Mais dix minutes à parler qu'avec maman et fille Vallory, sans que le père dise grand-chose, bah ça inspire pas la confiance. Pour le coup, même Nath qui est pas un pro de l'empathie il a remarqué que ça allait pas trop.

Il s'est peut-être levé du mauvais pied ?

«Woah, c'est grand !»

Les parents avancent, sûrement vers le réalisateur. Ils mettent un peu de distance, et c'est précisément le moment pour..

Pour quoi, d'ailleurs ?

Le garçon tapote l'épaule de Val. Il attend qu'elle se retourne et lui vole un baiser, rapide, taquin, mais toujours amoureux. Mission complete.

«Héhé..»

Et il sourit avant de se remettre en marche. C'est qu'il prend goût à tout ça !

«Allez, tu traînes ! Tu crois qu'ils vont me donner quoi comme rôle ?!»
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 9:40



L'équipe du tournage avait pris ses quartiers a proximité du jardin des plantes, pour du tournage en plein air. C'était une gigantesque fourmilière à ciel ouvert. Il fallait au moins ça pour le tournage de la suite de ce classique du thriller qui se déroulerait cette fois à l'international. Une sordide histoire de tueur en série dont les Doudouvets semblent annoncer la venue. Eléonore Vallory y tenait le rôle principal, celui de l'enquêtrice chargée de l'affaire et convaincue que tout cela est une sombre répétition de son combat du premier volet.

Bref.

Les parents Vallory vont voir André (le réalisateur, grosses lunettes de soleil, béret vissé sur la tête, superbe moustache en guidon de vélo et chemise à carreaux). Valentine, elle, elle connaît ce genre de paysage, d'ambiance, alors elle traîne distraitement des pieds, saluant des gens qu'elle connaissait.

☆ Mh ?

Elle se fige un instant en sentant les lèvres de Nathaniel sur les siennes. Tiens, ça lui semblait loin d'un coup. Elle s'était habituée. Il a l'air satisfait de lui. Elle fait un pas en avant, l'attrape par le col, et capture ses lèvres à son tour. Sourire satisfait, air hautain. Ils sont quittes.

☆ Va savoir.

Le pire c'est que connaissant monsieur le réalisateur il serait capable de trouver un truc. Même nul. Et de le convaincre de le faire. Cet homme pourrait vendre une armée d'aspirateurs au président de la marque qui les fabrique.

Et d'ailleurs.

Alors que maman Vallory se retourne pour les désigner du regard, elle sent celui de André se placer sur eux, derrière ses grosses lunettes de soleil. Et le voilà qui s'approche, d'un pas vif. Trop vif. Il s'est téléporté ou quoi ???

☆ JE N'AI JAMAIS VU ÇA !

On sent l'accent made in Kalos.

Il dévisage Nathaniel de haut en bas, bafouant toutes les notions de distance de sécurité et d'espace vital.

☆ CETTE NON-PRÉSENCE, CE CHARISME COSMIQUE À FAIRE PÂLIR LES OMBRES DE HONTE, CETTE FACULTÉ À SE FONDRE DANS L'AIR ET LA TEMPORALITÉ DES SENS, SE JOUANT D'EUX TEL UN ÉQUILIBRISTE DE L'INCONSCIENT, NON, VRAIMENT, TU ES L'HOMME QU'IL ME FAUT POUR REMPLIR LE VIDE DE TA PRÉSENCE ÉPHÉMÈRE! VIENS PAR ICI, MON GARÇON !

Valentine pouffe de rire alors que André, dont on ne sait pas s'il vient vraiment de faire des compliments au blond, le capture et l'entraîne sans lui demander son avis vers la cabine d'essayage la plus proche.

Ça promet.

coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Mhyone
Expérience : 1490
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 12:53
«Ah ! Euh..»

Le garçon sourit. Ouais, bon, c'est surtout parce qu'il sait pas quoi faire d'autre. Mais bon, c'est le rôle de sa vie, alors hors de question de laisser apparaître la moindre faille.

«J'ai pas tout compris, mais ça veut dire que je suis génial, non ? Je vous s-...»

Ah ben cool, il est pris. C'était pas la même chose pour l'entretien d'embauche de la piscine : le manager lui a tourné autour pendant un bon quart d'heure en lui posant des questions, toujours les mêmes questions. Genre, grosse intrusion dans sa vie privée, quoi ! Heureusement qu'il a l'habitude de la déballer lui-même, mais c'était quand même super malaisant.

Et tout ça pour se faire virer, en plus. Pfff !

«Eh, je suis trop classe ! Je crois que j'étais fais pour être dans la police. Je devrais peut-être me reconvertir..» Il saisit son menton. «Ou pas, haha !»

Le blond tourne sur lui-même, fait une pose, puis une deuxième. C'est ça d'être une star ? C'est pas si difficile, il suffit d'être soi-même. Pas étonnant que Val fasse sa diva si c'est inné. Il devrait peut-être prendre exemple sur elle ?

Genre, lui emprunter de sa supériorité.

Il mime une quinte de toux.

«Valentine, ma belle, apportez-moi le script !»

Sauf que c'est tout sauf elle qui lui amène. Eh, il a pas demandé l'assistant, il a demandé Valentine ! V-A-L-E-N-T-I-N-E ! Le service est déplorable, sur ce tournage. Et pourtant, ils sont censés tourner un des films les plus populaires de la décennie. Allons bon, un peu de sérieux.

Et son chef qui s'impatiente. Y'a vraiment plus de saisons. Les stars ont le droit de se reposer, elles aussi.

«BIEN, MAINTENANT QUE TU CONNAIS TON RÔLE TU N'AS PLUS QU'A T’IMPRÉGNER DE L'ESSENCE MÉTAPHYSIQUE DE CE QUI IMPLIQUE ÊTRE UN FIGURANT DE LA POLICE. TA PRÉSENCE INNÉE NE SAURAIT ÊTRE DÉNATURÉE POUR CET INSTANT ALORS AGIS DE FAÇON NATURELLE ET LA SCÈNE SERA UN FRANC SUCCÈS.»

«Bien évidemment.»

Qui est-il, après tout, si ce n'est le plus bel acteur des temps modernes.

Mais bon.

C'est pas pour tout de suite.

Pour l'instant, il doit répéter un peu, et quand viendra sa scène, c'est-à-dire un peu après l'introduction, il pourra montrer ses talents au monde entier. Heureusement, comme il a une bonne mémoire visuelle, et que franchement, y'a pas non plus grand-chose à mémoriser, il devrait s'en sortir sans trop de soucis pour recracher son texte.

Alors il file à la rencontre de Val, parce qu'aussi légendaire qu'il puisse être, sa présence lui manque déjà.

«Yo ! Je suis formidable, pas vrai ? Avec ce costume, et tout, et tout..» Il sourit, visiblement content de lui. «Je passe bientôt, mais j'ai encore un peu de temps à tuer. Tu veux jouer au policier et à la voleuse ? Evidemment, je suis le policier.»

Alors oui, pause. Qu'est-ce que ça veut dire, ça ? Il y a une bonne explication. Nathaniel, quand il était petit, s'est étonné de mouvements étranges dans la maison et a interrogé à voix haute ses parents pour savoir ce qu'il se passait.

La réponse : ils jouaient au policier et à la voleuse.

Le sens ? Toujours inconnu, si ce n'est que dans sa tête, ce jeu mythique devait être assez incroyable pour bafouer les règles du sommeil. Quelques années plus tard, son grand-frère Jean et Emy lui sortirent la même excuse, toujours pour les mêmes raisons.

Mais qu'est-ce que c'est que ça, à la fin ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Illumis ; Kalos.
Expérience : 618
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 3 Juin - 13:32



Valentine a mal aux côtes. Dans sa tête, il doit sûrement être persuadé d'être comme un poisson dans l'eau, mais vu de l'extérieur, c'est un spectacle magnifique. Elle se mord les lèvres pour se retenir très fort de rire. Un grand moment de cinéma en perspective. Il s'y croit tellement. C'est mignon, dans un sens.

Par contre ce cher André est toujours fidèle à lui-même. Elle se demande comment sa mère arrive à comprendre ses directives, parfois. Bon, sûrement parce qu'elle a ça dans le sang mais voilà. Un être humain normalement constitué ne devrait pas être capable de s'exprimer d'une façon aussi cryptique, c'est sûrement illégal quelque part, c'est pas possible.

Mais dans le genre, son petit-ami est pas mal non plus, en fait.

☆ Hein ?

Elle arque un sourcil, perplexe. Attends, hein, quoi ? Ça veut dire quoi, ça ? Elle sait pas trop pourquoi, mais ça sonne bizarre, à ses oreilles. Que... hein ?

☆ Ok, euh, je sais pas c'est quoi ton jeu mais non. Allez, tiens, hop, va bosser, je regarde et tout ! La gloire, tout ça.

Car, comme souvent, le tournage d'une scène ne prend pas bien longtemps avec sa mère, qui a enfilé sa tenue d'enquêtrice OP en un rien de temps. On la voit, la mine concentrée, penchée sur le corps inerte d'un figurant (bien vivant) recouvert d'un drap blanc, tandis que les objectifs des caméras, sous le commandement mystico-tyrannique de André, tournent à plein régime. La tension est palpable alors qu'Eléonore Vallory égraine ses répliques, le temps passe, solennel, jusqu'à ce que...

☆ C'EST BON, ON COUPE, C'EST DANS LA BOÎTE. SCÈNE SUIVANTE, FIGURANTS A, B, D, F, EN PLACE, ON TOURNE DANS UNE MINUTE.

Les fourmis ouvrières s'agitent en un mouvement, un ballet coordonné. Acteurs et figurants s'éclipsent pour laisser la place à d'autres, une demoiselle vient remaquiller et recoiffer Eléonore Vallory dans un geste plein de célérité et de maîtrise, tandis qu'Arthur Vallory, posté aux côtés du réalisateur, observe l'ensemble avec attention. Après tout, son argent va dans tout ça.

Valentine, un peu à l'écart, souriante, agite la main en direction de sa mère, puis, éventuellement, de son blond de petit-ami devant qui les portes de la gloire de la figuration s'ouvrent. Elle mime un « bonne chance » de ses lèvres.

L'assistante du réalisateur égraine nom de la scène et numéro de la prise avant d'annoncer le début du tournage dans un claquement sourd, accompagné d'un tonitruant « ÇA TOURNE » de André le visionnaire, déclenchant l'ensemble des caméras de son ordre précis.

C'est au figurant D de faire le premier pas.
coded by pinn @ thq



Stick to the B-E-A-T, get ready to ignite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Minami-
Sauter vers: