:: Mhyone :: Minami :: Plage des secrets Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nocturne rythmé - Ivar Northway

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Sep - 0:38

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
Artémis sortit enfin de la foule de jeunes gens dansant et buvant dans le bar. La fête battait son plein dans les rues de Minami, la ville festive, et la blonde pensait célébrer son retour à Mhyone en participant à l'une de ces soirées. Au début c'était amusant, elle buvait avec modération, dansait occasionnellement avec ses congénères, mais bien vite l'atmosphère devint asphyxiante et la jeune femme avait besoin d'air frais. S'étant donc frayée un chemin parmi les fêtards et fêtardes, Artémis se retrouvait enfin à l’extérieur, à nouveau capable de profiter de sa liberté. Elle pouvait toujours entendre la musique provenant du bar qu'elle venait de quitter, aussi elle choisit de s'éloigner du centre-ville en direction de la plage, où l'atmosphère serait bien plus calme et silencieuse. La blonde ne faisait pas trop attention à ce moment-là, ainsi elle n'aurait probablement pas remarqué si elle était suivi ou non. En même temps, elle semblait bien trop absorbée par sa contemplation du ciel nocturne pour faire attention à quoi que ce soit.

Pourtant, après quelques minutes de marche, la dresseuse arriva enfin à la plage. Elle s’arrêta un instant pour observer la beauté du paysage qui s'offrait à elle. Le léger vent marin soulevait à peine sa chevelure blonde et faisait se mouvoir les drisses des bateaux à terre, provoquant une mélodie improvisée qui s'avérait reposante. Couplée aux sons des vagues s'écrasant sur la plage, Artémis se sentait bercée par la nature elle-même. Très lentement, elle s'assit sur le bord du muret séparant la ville et la plage, les jambes pendantes au dessus du sable. Le regard vert de la jeune femme se posa à nouveau sur la mer, se perdant dans la ligne flou qui devait être l'horizon, mais qui était rendu indiscernable par l'obscurité de la nuit. Artémis resta là un moment, parfaitement silencieuse et immobile devant la mer, comme une statue. Elle aurait pu rester ainsi encore longtemps.

Malheureusement, la malchance chronique de la dresseuse de Pokémon Ténèbres semblait la suivre partout, même dans ses moments les plus intimes et sereins. Des bruits de pas résonnaient derrière la blonde, qui ne les entendit que trop tard. Elle se tourna en direction des sons pour en découvrir la source : Deux grands gaillards qui ne devaient pas être beaucoup plus vieux qu'elle s'étaient posés dans le coin. Sa main se posa sur sa poitrine, sentant son cœur battre à toute vitesse. Une fausse frayeur. Quoique ces deux-là avaient l'air assez louche. Ils étaient trop loin pour qu'elle puisse les reconnaître, mais leurs silhouettes lui disait quelque chose. Pour ne pas avoir l'air de les fixer, la jeune dresseuse se retourna et décida de s'éloigner, clairement pas confortable en présence des deux jeunes hommes. Artémis descendit donc de son muret pour rejoindre la plage. Après avoir soigneusement enlevé ses chaussures, la jeune femme marcha un instant avant de s'asseoir sur le sable frais.

Non sans surprise, elle put entendre des pas quelques instants après s'être assise, qui semblait s'être arrêté plus près cette fois. Seconde frayeur de la soirée, elle ne sursauta pas comme auparavant, mais elle avait définitivement des sueurs froides. Que ce passait-il, était-ce les mêmes deux ? La blonde ne voulait pas se tourner à nouveau par peur d'attirer l'attention et peut être déclenché une réaction chez ses suiveurs. Instinctivement, elle posa ses deux sur son sac, où se trouvait ses deux Pokéballs au cas ou. Elle se serait sentie bien plus en confiance si elle les avait en main directement, car niveau rapidité, fouiller dans un sac à la recherche d'une des billes bicolores, c'était pas encore ça.

"Eh dis donc, chérie, ce serait pas toi que j'ai croisé sur le ferry ? lança une voix enrouée et rendu ridicule par l'alcool probablement. Mais siiii, t'es la peste qu'a eu du bol et m'a battu avec son vieux piaf de mes deux !"

Artémis se tendit d'un seul coup, complètement ignorante de quoi faire dans ce cas. Devait-elle se lever et tenter un combat ? Elle se souvenait du jeune homme, c'était un des voleurs de Pokémon qu'elle avait combattu avec Alexandre il y a plus de deux mois. Un vrai connard, elle ne savait pas trop s'il tentait de la draguer ou de l'énerver, mais y repenser l'emplissait toujours de colère. Le rencontrer dans de tels circonstances, la nuit, seule, sur la plage, ne pouvait être qu'une autre manifestation de la poisse monstre qu'Artémis traînait tout les jours. Il lui avait donné du fil à retordre sur le bâteau, tenter de le vaincre alors qu'il était cette fois accompagné d'un allié et elle seule n'était pas très judicieux...

"Oh ! J'te parle poupée ! Retourne toi au moins, c'est quoi ces manières. Eh mec, regarde c'est bien elle dont j'te parlais. Une vraie beauté, mais qu'est-ce qu'elle était chiante à tout l'temps me prendre la tête en combat. Hein t'étais chiante ? reprit le voleur en s'approchant, la dresseuse continuant de jouer l'ignorance.
-Ouais ça va, elle est pas mal, répondit enfin le compagnon du premier, confirmant qu'ils étaient bien deux. Rien qu'de penser que tu t'es fait latter par une vieille meuf comme ça, ça me fait rire et ça m'dégoutte.
-Oh, ferme ta gueule un peu, je l'ai laissé faire, j'me disais qu'elle allait se jeter dans mes bras p't'être ahah. Bref, c'est pas pour ça que j'suis venu. T'es vraiment grave belle ce soir."

La blonde se leva d'un seul coup pour faire face aux deux jeunes hommes qui se tenaient encore à une bonne distance. Toutefois elle ne pouvait pas courir vers la ville puisqu'il bloquait le chemin, et derrière elle il n'y avait que la mer. Machinalement, elle se gratta le cou en regardant partout et nulle part à la fois. La panique et la peur l'empêchait d'agir, elle ne savait pas quoi faire. Les deux garçons s'approchèrent dangereusement d'elle et tentèrent de l'agripper. A l'instant même où elle sentit une des mains des jeunes voleurs la toucher, elle se mit à hurler et se débattre, espérant que quelqu'un se trouva par chance dans le coin. Artémis pouvait surement les garder à distance quelques instants, mais ils étaient tout de même plus fort et nombreux.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Sep - 5:04

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocture rythmé


La brise soufflait agréablement, tandis que la nuit tombait sur la ville. Ivar était en route pour réaliser sa première capture. On lui avait parlé de la route 6 qui, à première vue regorgeait de Pokémon Vol. Il n'en fallait pas plus pour faire son bonheur et l'attirer dans le coin. Mais en passant dans la ville de Minami, festive en cette belle nuit d'été, il n'avait pas pu s'empêcher de rester profiter des festivités. Il avait discuté avec plusieurs jeunes gens de Minami, tous agréable mais nullement dresseurs. De temps en temps, il dansait, le charmant jeune homme ne semblait pas avoir de mal à trouver de partenaires.

Son voyage lui faisait prendre confiance en lui et le dresseur était de bonne humeur ce soir là. Humeur qui se retrouva rapidement amplifiée par l'alcool. S'étant fait un peu d'argent, il avait pu se payer un bon repas ainsi que quelques verres de la bière locale, qui était d'ailleurs légèrement trop amère à son goût. Cependant, il continua à festoyer un moment avant de se lasser de la musique et de l'ambiance. C'est donc à pas mesurés qu'il se dirigea lentement vers la plage. Tout était désert, la légère brise n'était pas assez virulente pour soulever le sable, ce qui rendait le tout agréable. Mais ce qui arracha à Ivar un grand sourire rêveur, c'est ce magnifique ciel étoilé qui s'étendait à perte de vue au dessus de la mer. Les deux s'unissait comme des amants au niveau de l'horizon, se mélangeant pour créer une masse unie seulement perturbée par les légère vagues qui ondulaient à la surface de l'eau. Un frisson parcouru la nuque de jeune homme, de ceux qui surviennent quand on profite d'un moment que l'on ne verra sûrement qu'une seule fois dans sa vie. Même à Johto, il n'avait jamais rencontré pareil ciel. Dans ce même temps, il se rappela que tout ce qu'il avait connu là-bas, c'était sa ville natale : Doublonville. Il posa sa main sur la pokéball à sa ceinture, ou se reposait son fidèle compagnon. Depuis leur rencontre avec Alexandre, ils n'avaient pas manqué de combats ni de défis et son Roucoups avait énormément progressé. Ils en avaient déjà parcourus du chemin. Et pourtant, tout cela ne faisait que commencer.

Marchant tranquillement sur la plage, les yeux rivés sur les constellations au-dessus de lui,
il se remémorait tout ce qu'il avait appris lors de son voyage, laissant ses pas le guider sans faire attention.

"Décidément, nous avons bien fait de venir jusqu'ici mon beau. se dit-il à lui même, en s'arrêtant pour prendre la pokéball de Hrafn dans sa main. Je pense même que nous pourrions y rester, qu'en penses-tu ? il ne semblait pas se préoccuper du fait que son pokémon ne l'entendit pas à travers la sphère rouge et blanche. On est bien ici. Demain, je te laisserai voler au-dessus de la mer si le temps est clément."

Il fut tiré de ses rêveries par des éclats de voix, plus loin sur la plage et quand il dirigea ses opales gris dans cette direction, il distingua trois personnes, seulement éclairée par les lumières de la ville. Il n'était donc pas le seul à souhaiter le calme du son des vagues par ces temps de fêtes. Il s'approcha du petit groupe, puis constata qu'il y avait quelque chose qui clochait. Les gestes étaient trop brusques, les voix trop forts pour des personnes qui recherchaient le calme de la nuit et de la plage. Avec la forte musique de la ville, qui s'entendait encore derrière les premiers bâtiments sur le bord de plage, il avait du mal à comprendre ce que les jeunes gens disaient. Cependant il pressa le pas, voyant rapidement qu'il y avait deux hommes qui faisaient face à une jeune femme.

"Oh, ferme ta gueule un peu, je l'ai laissé faire, j'me disais qu'elle allait se jeter dans mes bras p't'être ahah. Bref, c'est pas pour ça que j'suis venu. T'es vraiment grave belle ce soir." dit l'un des malotru alors qu'Ivar arrivait enfin à portée d'oreille. L'un des jeune homme s'approchait de la demoiselle, tentant de l’agripper, celle-ci reculant pour essayer d'éviter le contact. Il n'en fallut pas plus au jeune dresseur pour saisir le problème et courir sur les quelques mètres qui le séparait encore de la troupe. Ivar ne réfléchit pas, sûrement légèrement embrumé par l'alcool, il savait qu'il n'y avait que la violence pour faire partir ce genre de personnes. Il fonça sur le plus violent des deux hommes, le percutant à la taille. Ils s'écrasèrent tout deux, le sable volant à côté. Le jeune dresseur avait voulu le choc violent. Il se remit rapidement de sa chute, contrairement à son adversaire qui resta sur le dos, pantois. Ivar n'attendit pas pour se mettre à califourchon sur lui, armant son poing.

"Vous n'avez pas honte de venir faire chier une jeune femme qui n'a rien demandé ?" cria Ivar pour couvrir les bruits de protestation de son adversaire. L'autre homme se jeta sur lui, pour le faire basculer de son ami à ce moment là et le jeune homme retomba dans le sable, tandis que les deux se levaient.

"T'es qui toi ? Tu veux jouer au chevalier, hein ? T'es en mal de coups dans ta gueule ?"

Ivar vint se poster devant Artémis, tendant son bras devant elle dans un geste protecteur. "Vous feriez mieux de déguerpir avant que je ne vous rosse, avec ou sans Pokémon."

"Nous rosser, un gringalet comme toi ? Tseuh, m'fait pas rire." et pourtant, ces mots furent accompagnés d'un rire, tandis que l'homme toisait Ivar, le regardant de haut avant de frapper son poing contre sa paume. "Et bien nous allons régler cela entre hommes."

Ivar tourna légèrement la tête en direction de la jeune inconnue derrière lui, un léger sourire en coin s'affichant sur le visage.

"Tu ferais mieux d'en profiter pour partir, avant que je ne me fasse exploser pour rien."

Et il prit rapidement sa pokéball pour en faire sortir Hrafn. Le Pokémon oiseau se posa sur le sable en lâchant un grand cri strident. Il ne tarda pas à s'envoler, battant des ailes à un mètre cinquante au dessus du sol. Ivar attendait que son adversaire fasse lui aussi sortir son Pokémon.
  


© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Sep - 11:37

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
L’agresseur le plus téméraire s'approchait beaucoup trop d'Artémis, qui reculait par petits bonds pour l'éviter. Il continuait évidement son speech, mais la jeune blonde ne comprenait plus, ou n'entendait que certains mots à cause de son état de panique avancée. Et ce qu'elle pouvait encore comprendre n'arrangeait rien à sa situation, elle se voyait déjà violentée par ses malfrats et privée de ses Pokémon par la suite. Alors que la blonde tentait d'articuler des paroles, n'importe quoi, son regard perçut brièvement une silhouette s'élançant à toute vitesse vers celui qui s'approchait de trop d'Artémis. La blonde poussa un cri de surprise alors que devant ses yeux, un inconnu venait de percuter son assaillant et l'avait plaqué à terre. Par prudence, elle reprit encore ses distances en reculant de quelques pas, son regard toujours fixé sur la scène.

D'un seul coup tout s'était accéléré, l'ancien voleur de Pokémon étalé sur le dos semblait encore étourdi du choc que le blond le menaçait déjà de son poing. Pas le temps de répondre, le nouvel arrivant se fait à son tour plaqué sur le sable par le copain du premier, provoquant un second hoquet de surprise de la part d'Artémis. Finalement, la blonde reprit ses esprits tandis que son nouvel allié se postait entre elle et les jeunes hommes. Ces derniers continuaient d'envoyer des phrases plus provocatrices que la précédente, ponctuées par leur langage fleuri. La blonde avait beau être parfaitement lucide, elle n'en était pas moins perdue quant à son rôle. Devait-elle fuir comme lui conseillait son bienfaiteur ? Ou tenir tête aux malfrats maintenant qu'elle n'était plus seule ? Alors qu'elle tergiversait, les trois hommes se défiaient maintenant en combat Pokémon, et avant d'envoyer son propre compagnon, le blond intima à la demoiselle de s'enfuir pendant qu'ils s'occupaient de les retenir.

"O-oui bien sur.."

Artémis s'écarta encore de la scène, suivant le judicieux conseil du dresseur au Roucoups, et observait à bonne distance le combat qui se présageait. Le duo d'anciens voleurs de Pokémon semblait s'être mis d'accord pour laisser la grande-gueule se battre seule face au blond. Visiblement il prenait très au sérieux cette idée de combat entre homme. L'adversaire sortit alors une Pokéball de sa ceinture et se tourna une dernière fois vers Artémis pour lui envoyer un sourire immonde avant de laisser apparaître dans un éclair blanchâtre un Nostenfer. La chauve-souris à quatre aile prit également de l'altitude, comme le volatile en face, et les deux se toisaient avec animosité, impatient de se confronter.

"Super, encore un dresseur avec un piaf, commenta l'assaillant avant de pointer du doigt la blonde. Il va finir comme le tien la dernière fois celui la ! J'peux te dire qu'j'en ai marre qu'y ait tout le temps tes p'tits copains qui viennent te sauver la mise, ajouta-t-il avant de reporter son attention vers son adversaire. Et toi j'ai bien l'intention d'te faire mordre la poussière à toi et ton Pokémon, t'es p't'être pas le bouffon avec les ch'veux violets de la dernière fois mais rien qu'à t'voir j'suis en pétard.
-Mec, ferme la un peu et finis le vite fait, ça me saoule déjà.
-Vous m'faites tous chier !"

Prise d'une certaine honte suite à ces commentaires, Artémis se recroquevilla à nouveau pour paraître le plus petite possible, les yeux toujours rivés sur le match. Le dresseur qui avait enfin terminé de parler, suivit les conseils de son acolyte et lança enfin son premier ordre.

"Poison-Croix ! Met moi cette tafiole au tapis illico !"

La créature ailé s'élança en direction du volatile du blond à pleine vitesse, ses ailes avants brillant d'une lueur violette inquiétante.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 18:12

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocturne rythmé


Son adversaire s'éloigna de quelques pas, après avoir exprimé le fait de vouloir écraser Ivar. Il lança rapidement sa pokéball et un Nostenfer en sortit, Ivar connaissait ce pokémon, bien qu'il n'en n'ai jamais croisés. Mais il s'était renseigné sur beaucoup de Pokémon Vol, s'étant même demandé si celui-ci ne lui convenait pas pour remplir son équipe. C'était donc une créature rapide, grâce à ses quatre ailes, plus que Roucoups, elle était aussi plus grande.

"Poison-Croix ! Met moi cette tafiole au tapis illico !"

"Esquive !"

Ivar n'eut pas le temps de se remémorer tout ce qu'il savait du Pokémon que le gredin lança sa première attaque. Le Nostenfer était vif, mais Hrafn était habitué aux attaques frontales. D'un grand battement d'ailes il s'éleva un peu plus dans les airs tandis que le Nostenfer passait sous ses pattes, les lueurs violettes de ses ailes toujours menaçantes. Sur un nouvel ordre de son dresseur, il se retourna subitement, frappant le Roucoups avec ses ailes. Ivar gronda, il ne pensait pas qu'il était aussi vif et qu'il savait aussi bien voler. Par chance, Hrafn ne fut pas empoisonné. Une idée commença à germer dans la tête d'Ivar.

"Maintenant ! Vive-attaque !"

Hrafn prit de l'altitude et fit une figure pour se retrouver face à son adversaire, repliant les ailes pour lui tomber dessus en piqué, prenant de la vitesse. Le Nostenfer n'eut pas le temps d'esquiver et perdit un peu d'altitude sous le choc. C'est ce que cherchai Ivar.

"Tu vas pas te laisser faire par un maudit Roucoups ! Morsure !"

"Hrafn ! Lance Hâte et esquive !"

Ivar avait fait prendre le dessus à Hrafn grâce à l'altitude, l'attaquant serait bien moins rapide s'il devait battre des ailes pour en reprendre que s'il lui fondait dessus ou l'attaquer à même hauteur. Cela suffit pour que Roucoups rassemble son énergie et esquive plus facilement le nouvel assaut, plus rapide grâce à l'attaque Hâte. Mais le Nostenfer essaya la techniques précédente, et fondit sur Hrafn après un rapide looping, malheureusement le pokémon d'Ivar était devenu trop rapide et esquiva une nouvelle fois l'attaque. Le pokémon chauve-souris se retrouvait de nouveau à plus basse altitude que Hrafn.

"Mais tu vas toucher cet abruti ! Morsure !"

"Hrafn ! Cyclone ! Cloue-moi ce Pokémon au sol !"

La progression du Nostenfer fut d'abord ralentie, puis stoppée à mesure que les battements d'ailes du Roucoups montaient en rapidité et en puissance et que les rafales de vents descendants se créaient. C'était le point fort de cette famille de Pokémon, leurs puissantes ailes leurs permettaient de créer de grandes rafales. Les Nostenfer eux, n'était plus du tout à l'aise une fois au sol et ne pouvait pas redécoller aussi facilement. L'attaque de Hrafn ne tarda pas à projeter de grandes gerbes de sables dans tout les sens, aveuglant en partie les deux combattants et leurs spectateurs et le Nostenfer commençait à perdre de l'altitude, s'épuisant à force de battre des ailes. Puis le pokémon poison chuta violemment dans le sable, s'enfonçant dans celui-ci, s'embourbant les ailes tandis que l'attaque Cyclone l'empêchait de reprendre son envol et de se dégager du sable.

Et Ivar donna son dernier ordre à son Pokémon, qui fondit sur son adversaire, ailes pliées, prenant rapidement de la vitesse. Le choc souleva de nouvelles gerbes de sable qui aveuglèrent les dresseurs une fois de plus. Roucoups immobilisait deux des ailes du Nostenfer avec ses pattes et lui donnait de grands coups de becs. L'autre Pokémon se débattait comme il pouvait, mais les petites ailes de son dos étaient écrasées dans le sable sous son propre poids et ses petites pattes lui empêchait de répondre, là ou les serres de Roucoups bloquaient les autres ailes du Nostenfer, plus grandes mais devenues inutiles.

Le Nostenfer cessa bientôt de se débattre, trop épuisé et Roucoups poussa un cri strident, fixant son adversaire de ses yeux perçants. Ivar en faisait de même avec la brute, un léger sourire en coin sur les lèvres.

"On dirait bien que tu as perdu." dit-il alors que la lumière rouge familière rappelait le Nostenfer dans sa pokéball.

"Vous ne perdez rien pour attendre, toi et ta petite copine là. Si j'vous recroise, je vous éclate la prochaine fois."

"Allez, viens mec ! On s'casse !"

Et les deux gredins détalèrent, retournant vers la ville, tandis que le jeune dresseur riait de voir ces brutes fuir devant lui comme d'ils avaient croisés Darkraï. Ivar se tourna en direction d'Artémis et la rejoint rapidement, Hrafn se postant à côté de lui de quelques coups d'ailes. Le jeune homme posa une main affectueuse sur la collerette de plumes ornant la tête de son Pokémon, observant la demoiselle qui se tenait devant lui. Il trouva la jeune femme plutôt mignonne, mais s'abstint de tout commentaire désobligeant. Ce n'était pas son genre.  

"Et bien, on dirait que tu as eu de la chance que je me trouve dans le coin ! Je m'appelle Ivar. Enchanté." Lui dit-il en souriant, sans que ses opales gris ne cessent de détailler son interlocutrice.

 


© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 22:58

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
A l'instant même ou le premier ordre fut donné, les Pokémon volants commencèrent leur danse, s'esquivant, se heurtant, prenant de l'altitude ou en perdant, les deux silhouettes ailés se mouvaient rapidement. Avec la distance qu'elle avait pris, Artémis ne pouvait pas suivre parfaitement les hostilités, mais elle devinait la plupart des actions grâce aux ordres calculés du blond et aux hurlements rageurs de son adversaire. A première vue, la chauve-souris se tenait en position de dominance, elle était bien plus rapide que la blonde n'avait imaginé et plutôt tenace. Cependant le Roucoups du camp adverse n'en était pas moins déterminé et tout aussi coriace. L'affrontement entre les deux bestiaux souleva plus d'une fois un nuage de sable qui rendait la contemplation du combat d'autant plus difficile pour la jeune dresseuse, qui n'avait que ses bras pour se protéger. Étrangement, toute forme de peur s'était évaporé à l'instant même où le jeune homme avait fait appel à son Pokémon. Mais même si Artémis se sentait parfaitement en sécurité maintenant que son bienfaiteur prenait les devants dans son combat, elle sentait tout de même une certaine honte à ne pas s'être levée contre ses assaillants, elle aussi était dresseuse et capable. Pourtant elle n'avait rien pu faire, absolument rien, et cela la rendait malade.

La blonde fut sortie de ses pensées négatives par le cri victorieux du Roucoups, qui trônait face au corps inapte au combat de son adversaire aux quatre ailes. Artémis soupira de soulagement, mais ne s'approcha pas, les yeux maintenant rivés sur les perdants, qui juraient et menaçaient à nouveau de revenir pour se venger. Une fraction de seconde, elle se crispa à cette idée, mais les deux voyous s'enfuirent presque immédiatement après, n'ayant visiblement aucune envie de se frotter à nouveau au Pokémon du blond. Ce dernier vint rencontrer Artémis rapidement après, suivi de son oiseau. La blonde ne pouvait cacher son soulagement et sa gratitude envers le dresseur, et son visage semblait s'être légèrement illuminé à sa vue.

"Et bien, on dirait que tu as eu de la chance que je me trouve dans le coin ! Je m'appelle Ivar. Enchanté.
-En effet ! Merci beaucoup, Ivar, répondit-elle alors qu'elle arborait enfin un sourire reconnaissant. Je m'appelle Artémis, de même. Merci encore, je ne crois pas que je m'en serais sortie toute seule."

La jeune femme se frotta la nuque, affichant une moue gênée. Par sa faute elle avait dérangé la soirée du blond, elle se sentait un peu coupable. Le regard émeraude de la blonde s’arrêta un instant sur celui de son interlocuteur, qui semblait la détailler depuis qu'ils étaient assez près pour mieux se voir. Elle sentit le rouge lui monter aux joues, mais tentait de ne rien montrer. Elle fit donc de même, profitant du calme nouveau pour mieux observer son sauveur de ce soir. Et en effet quel sauveur. C'était indéniablement un beau garçon, et la jeune femme se sentit d'autant plus gênée. Maintenant qu'elle y pensait, elle croyait se souvenir l'avoir aperçu plus tôt dans la soirée, de loin dans un des nombreux bars qu'elle avait traversé. C'était donc un sacré coup de chance qu'il ait lui aussi quitté les festivités au bon moment pour l'aider.

"Je suis vraiment désolée de vous avoir embarqué dans mes histoires, et je sais qu'on se connait à peine mais, hm... Elle hésita une seconde avant de continuer. Si jamais il y a quelque chose que je peux faire pour vous remercier ce serait avec plaisir."
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 1:44

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocturne rythmé



C'est le jeune homme qui lâcha le regard en premier, le posant ensuite sur Hrafn. Il savait que celui-ci pouvait être inconvenant, autant par la pâleur de ses yeux que par son insistance naturelle à détailler les personnes avec lesquelles il conversait. Généralement, il n'était pas mauvais pour discerner la plus petite expression faciale et s'attachait à continuer ce genre de rituel. Cela lui permettait d'aiguiser son sens de l'observation et d'éviter les mauvaises surprises. Dans tout les cas, la jeune femme semblait plus que gentille, il n'insista donc plus quand il la vit s'empourprer, par contre Hrafn n'eut pas autant d'égards auprès de jeune fille. Le pokémon fixait la jeune fille de ses yeux perçants, la main d'Ivar toujours posée sur sa tête. Le jeune homme se demanda s'il attendait des remerciements, ou s'il imitait simplement son dresseur, ce qui lui arracha un sourire.

Elle le regardait maintenant, arborant un sourire reconnaissant. Ivar préférait cela, l'inquiétude enlaidissait les gens. Artémis, comme elle venait de se présenter, le remercia de l'avoir aidée et s'excusa de l'avoir embarqué dans ses histoires. Le jeune homme observait les légères vagues qui venait lécher le sable à quelques mètres d'eux, leur son l'apaisait. Il ne sait pas pourquoi, mais il en était de même quand il entendait le doux bruissement des feuilles dans les arbres ou son sifflement violent quand il s'infiltrait dans un lieux étroit. Il reporta son attention sur Artémis, il ne voulait pas qu'elle prit sa rêverie pour du désintéressement.  

"Si jamais il y a quelque chose que je peux faire pour vous remercier ce serait avec plaisir." avait-elle dit pour terminer sa tirade. Pour lui faire plaisir ? Il n'en savait rien. Il était tout simplement content d'avoir agit de façon chevaleresque. Mais rester en charmante compagnie ne le dérangeait pas. Il finit par enlever sa main du plumage de son pokémon et offrit son bras à Artémis.

"Alors je te demanderai seulement de me laisser t'accompagner jusqu'à ce que tu sois en sécurité. Je n'aimerai pas que ces brutes recroisent ta route et cela me permettra de profiter d'une discussion agréable. Répondit-il en souriant. Et tu peux me tutoyer tu sais, je ne suis pas si vieux que ça !"

Hrafn quand à lui, n'attendit pas que son dresseur ait finit de parler pour prendre son envol, soulevant un peu de sable au passage. Il avait plus que mérité de profiter d'un vol calme au bord de la mer. A ce moment là, Ivar le revit tel qu'il était quand ils se sont rencontrés, chétif Roucool avec un foulard rouge autour du cou, apprenant à voler, prendre de la vitesse, vriller. Le pokémon qui s'envolait là, avait bien changé. Il ne lui restait que le fanion rouge à son cou. Et un peu de son caractère aussi, il faut l'avouer.

Ivar reporta son regard sur Artémis, attendant sa réponse. Il pensait, sûrement à juste titre, qu'elle avait eut son lot d'aventure pour la soirée et qu'il valait mieux en éviter d'autres. Lui-même était de cet avis.



© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 22:08

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
La blonde ne s'attendait à rien de particulier suite à sa proposition. A vrai dire, elle voyait déjà le jeune homme refuser poliment, la laissant pour le reste de la soirée après avoir agis pour l'aider. Ou alors quelque chose du registre de la drague à la limite, l'inviter pour boire un verre ou rejoindre à nouveau la piste de danse en ville. En tout cas elle s'était imaginé bien des chose mais certainement pas ça. Le bras du blond était présenté face à la jeune femme, courbé et formant une anse qui n'attendait que la main d'Artémis pour commencer leur marche. La demoiselle ne put réprimer un petit sourire amusé devant le geste qu'elle jugeait légèrement vieillot, mais d'une certaine manière très poli et gentleman de la part d'Ivar.

"Je n'y vois pas d'inconvénient. Au moins je serais accompagné d'un dresseur plus que compétent et particulièrement galant," répondit-elle avec un léger rire.

D'un geste délicat, elle posa sa main dans le creux du bras offert, son sourire ne la quittant plus. Cette nouvelle proximité ne la mettait pas mal à l'aise, et lui donnait même un sentiment de sécurité qui la rassura d'autant plus. Elle se sentit enfin totalement calmée, l'adrénaline des actions passées disparaissant petit à petit. Le Roucoups profita de cet instant pour prendre son envol, soulevant un nuage de sable infime alors qu'il prenait de l'altitude. L'oiseau n'avait rien à voir avec le Cornèbre de la blonde, il était bien plus grand et majestueux que la corneille d'Artémis, et de lui émanait une aura de combattant fier mais encore jeune. En apparence, le parfait opposé du compagnon ailé de la dresseuse, qui lui paraissait fourbe et bien plus mesquin. Une fois que l'oiseau d'Ivar se perdit dans l'obscurité de la nuit, le regard émeraude d'Artémis se posa à nouveau sur son nouveau guide alors qu'elle lui faisait comprendre qu'ils pouvaient y aller.

"Je suis à l’hôtel en plein centre-ville, si jamais tu ne connais pas le chemin je peux guider, reprit-elle sur un ton neutre. C'est quand même dommage de pas avoir plus profité de la plage."

La blonde tourna la tête en direction de la mer, respirant encore une fois l'air frais de la nuit. En effet, cette soirée aurait été parfaite sans l'intervention de ces malotrus. Elle serait probablement restée encore une bonne heure si elle en avait eu l'occasion, l'atmosphère était si apaisante et douce comparée à la fièvre festive qui animait les bars de la ville. De sa main libre, elle recoiffa une mèche blonde derrière son oreille, se faisant une raison. De plus, elle pouvait revenir autant de fois qu'elle le voulait pour profiter de la côte, son séjour à Minami devait durer un certain temps.

Elle commença donc à marcher en compagnie d'Ivar, trouvant sa compagnie très appréciable, malgré le peu de dialogue qu'ils avaient échangé jusqu'à maintenant. Ce devait être l'impression qu'elle avait de lui, il avait l'air si avenant et poli, il avait un certain charme. Leur pas dans le sable les menèrent rapidement à l'escalier rejoignant la ville.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 2:25

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocturne rythmé




"Je suis à l’hôtel en plein centre-ville, si jamais tu ne connais pas le chemin je peux guider, reprit-elle sur un ton neutre. C'est quand même dommage de pas avoir plus profité de la plage."

Après ces mots, les deux jeunes gens prirent la route ensemble. Ivar appréciait la compagnie d'Artémis, bien que silencieuse, elle lui était agréable. Pendant un moment ils marchèrent, observant tout deux la mer, aussi calme que leur esprit, après la tempête qui venait de se terminer aussi vite que ce qu'elle avait commencé. Il détourna les yeux des vagues pour observer la jeune fille à sa droite, du coin de l’œil, se demandant un instant si il n'avait pas l'air trop pataud, ses bottines en cuir lui donnant un peu de mal à marcher dans le sable. De plus, il avait peur d'avoir été trop insistant en lui offrant son bras, après ce qu'il venait de se produire et il ne voulait pas cela.

Un coup d’œil vers Artémis le rassura, la jeune femme arborait un fin sourire, qu'il lui trouva particulièrement charmant, elle était calme et semblait seulement vouloir profiter d'un moment de paix en bonne compagnie. Il se mit alors à sourire, lui aussi, posant les yeux là ou son pokémon avait disparu. Cela ne l'inquiéta pas non plus, Hrafn était un oiseau intelligent et il saurait retrouver Ivar dans tout les cas. Ainsi, le jeune homme resta silencieux, concentré comme il l'était à ne pas être trop maladroit dans sa démarche. Ils arrivèrent à la sortie de la plage plus vite qu'il ne l'aurait voulu, étant restés tout les deux souriants mais silencieux. C'est donc avec un ton légèrement maladroit que le jeune homme brisa le calme qui les enveloppait.

"Je suis aussi d'accord sur le fait que nous n'avons pas suffisamment profité de la plage." Dit-il en rougissant légèrement. Il était rare que ses joues s'échaudent et il ne comprit pas vraiment pourquoi il perdait ses moyens actuellement.

Sans forcer, de façon à ce que la jeune fille n'ait qu'à retirer sa main pour reprendre sa route, il l'enjoignit à continuer de marcher le long de la plage. La chaleur que la main délicatement posée sur son bras lui était agréable et il avait envie de prolonger cet instant. Le garçon était aussi heureux de passer un moment calme en charmante compagnie, que désireux de savoir pourquoi la plage était dénommée ainsi. Cependant, les joues toujours rouges de part le fait qu'il ne voulait pas forcer sa nouvelle camarade à l'accompagner, il continua de parler maladroitement, pour essayer de briser ce sentiment de gêne impromptu qui s'insinuait en lui.

"Je viens de Johto, de la banlieue de Doublonville, précisément. Et toi ? Tu es originaire de Mhyone ?"

Il ne sut pas sur le moment pourquoi il avait choisit ces mots. Peut-être essayait-il de joindre le geste à la parole, en espérant que se livrer un peu à la jeune femme lui ferait comprendre qu'il voulait faire durer cette promenade ? Il s'arrêta tout de même, ne retirant pas son bras et l'observant, en quête d'un signe ou d'un geste qui lui ferait comprendre que la ballade continuait ou s'arrêtait après qu'il l'eut accompagnée.
Le calme apparent d'Artémis le mit cependant à l'aise et les rougeurs sur ses joues disparurent tandis qu'il attendait que la jeune femme reprennent la marche si elle le désirait.
 


© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 21:07

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
La balade silencieuse des deux jeunes gens prit fin bien trop rapidement au goût d'Artémis. Comme elle avait su l'exprimer plus tôt, quitter la plage si tôt était une forme de déception pour la blonde, qui avait appris à profiter de l'atmosphère calme  et reposante. Cependant, un autre facteur s'était ajouté entre temps, et la compagnie d'Ivar, quoique silencieuse, rendait le moment d'autant plus charmant. Il y avait quelque chose dans le fait de partager cet instant avec quelqu'un d'autre, quelque chose qu'Artémis avait particulièrement apprécié. Ce ne fut donc pas étonnant d'entendre un léger soupire déçu franchir les lèvres de la demoiselle alors qu'elle et son compagnon ralentissait.

C'est alors qu'Ivar intervint, répétant à son tour ce qu'avait déjà dit la blonde plus tôt. Sa voix n'était toutefois pas aussi assurée qu'auparavant, ce qui interpella la jeune femme. Son ton paraissait un peu maladroit. Elle tourna son regard vers le blond pour voir ce qui pouvait bien provoquer un tel changement, et elle eut un peu de mal à déceler quoique ce soit dans la pénombre. Cependant elle remarqua tout de même les légères rougeurs qui montaient aux joues du blond et parut surprise un instant. Elle n'eut pas le temps de répondre que son interlocuteur se mouvait de manière à l'inciter en direction de la balade. A nouveau, elle remarqua qu'il n'avait pas briser leur lien. Tout cela montrait bien qu'Ivar appréciait la compagnie d'Artémis autant que cette dernière la sienne. Le rougissement laissa tout de même la jeune femme perplexe, était-ce elle ou la situation qui provoquait une telle réaction chez son compagnon de balade ? La simple idée qu'elle pouvait en être la cause la rendait à la fois flattée et très gênée.

Ivar reprit, tout aussi maladroitement -voir plus- que la première fois, son rougissement ne s'arrangeait pas et provoquait la même réaction chez la blonde. La question plutôt banale avait été jetée comme une bouée de sauvetage à la mer, et Artémis afficha un sourire amusée en voyant le blond aussi maladroit. Lui qui s'était montré très gentleman, elle trouvait à la fois amusant et mignon qu'il se trouva si décontenancé en cet instant. Pour ne pas aggraver la situation, Artémis décida de ne pas le taquiner à ce sujet, et entama de répondre avec le même sourire.

"Non, de Kalos. Une ville qui se nomme la Frescale, répondit-elle en suivant le mouvement précédent de son interlocuteur, faisant comprendre qu'elle le suivrait dans la suite de la promenade. Tu ne dois pas connaitre, elle n'est pas aussi connue qu'Illumis ou Doublonville."

Même si elle tentait de ne pas le montrer, Artémis était également gênée. Elle ne voulait toutefois pas rendre la discussion embarrassante, et tentait de mettre son interlocuteur à l'aise, ainsi elle se sentirait elle aussi bien mieux. Alors qu'ils reprenaient leur marche, la blonde se surprit à légèrement serrer le bras du jeune homme, et par la même occasion observa une distance bien moindre entre eux deux. Le rapprochement s'était probablement fait tout seul, sans qu'aucun des deux ne le provoqua, mais Artémis ne pouvait que se sentir d'autant plus gênée. Elle continua donc la discussion pour ne pas tomber dans un silence embarrassant.

"Donc tu es un dresseur c'est ça ? Si tu viens de Doublonville, ça fait combien de temps que tu voyages à Mhyone ?"
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 2:53

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocturne rythmé


La ballade reprit donc son cours, les deux jeunes gens semblant apprécier ce moment de partage. La compagnie d'Artémis était agréable pour Ivar, ce qui le gênait, mais il commença à se détendre quand elle reprit la parole, lui faisant comprendre que la promenade continuait. La peur de la gêner disparue et il se laissa donc aller à la discussion, ses joues reprenant une teinte totalement normale. Il tourna légère la tête vers la jeune fille et lui offrit un sourire. Artémis lui expliqua qu'elle venait de La Frescale, lui disant qu'il ne devait sûrement pas connaitre la ville, beaucoup plus petite que la capitale de Kalos ou que Doublonville. Pourtant, le jeune homme blond avait passé pas mal de son temps à regarder des cartes des différentes régions pour décider d'ou commencerait son voyage avant d'arrêter son choix sur la région de Mhyone. Kalos n'était pas exclue de ses choix et il avait vu apparaître le nom de la ville native d'Artémis au Nord-Est de la carte. Son sourire s'élargit quand les souvenirs remontèrent, c'était Hrafn qui avait fait le choix de Mhyone, tirant un coin de la carte avec son bec, par jeu.

"Détrompe-toi ! J'ai déjà vu La Frescale sur une carte quand même. C'est une ville dans une région enneigée au Nord-Est de Kalos, n'est-ce pas ?" Dit-il calmement. Il ne voulait pas avoir l'air intelligent ou impressionner la jeune fille, seulement signaler qu'elle ne venait pas d'un trou si paumé que cela.

Il souriait toujours, remarquant que la pression qu'exerçait la main d'Artémis sur son bras s'était légèrement accentuée et que par ce fait, la jeune blonde s'était rapprochée de lui. Cette proximité ne le mettait pas mal à l'aise, depuis qu'il avait réussi à engager la discussion, tout malaise avait disparu de sa voix. Bien au contraire, il trouvait la compagnie de sa compagne actuelle particulièrement agréable et il savait que ce moment de calme sous les étoiles n'aurait pas été le même s'il ne l'avait pas rencontrée. C'est toujours avec un sourire, qu'il leva ses opales gris vers la voie lactée, fortement visible par ce temps magnifique. C'était la première fois qu'il la voyait réellement, jusqu'ici il s'était trouvé dans des endroits trop lumineux pour qu'elle n'apparaisse. Certains racontaient que les pokémon venaient de quelque part, dans les astres et avaient atterrit ici avant de s'y installé. Cette légende touchait particulièrement l'espèce des Mélofée.

"Donc tu es un dresseur c'est ça ? Si tu viens de Doublonville, ça fait combien de temps que tu voyages à Mhyone ?"

Le garçon réfléchit un moment à la question. Il avait perdu le compte des jours durant son voyage, pourtant, cela ne faisait pas si longtemps qu'il avait entamé son voyage à Mhyone, peut-être un mois, voir deux mais il n'en était plus sûr.

"Oui, je suis dresseur. Je me spécialise dans le type Vol, et le Roucoups en train de voler quelque part au-dessus de la mer et mon seul compagnon pour l'instant. Répondit-il, souriant toujours en portant son regard au loin pour tenter d'apercevoir la silhouette de son pokémon, sans succès cependant. Je suis arrivé à Mhyone il y a à peine plus d'un mois, je pense. J'avoue avoir perdu le compte des jours !"

Et cette dernière phrase lui arracha un rire léger, qui venait à peine rompre le calme qui les entourait. D'après lui, c'était une bonne chose qu'il ait perdu le compte des jours, cela voulait dire que son voyage ne faisait que commencer et surtout, qu'il se plaisait dans ce qu'il faisait.

"Depuis combien de temps es-tu à Mhyone ? Je n'ai pas vu de pokémon à ta ceinture, es-tu dresseuse aussi ?"


 


© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 20:48

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
Le visage d'Artémis s'illumina un instant alors qu'Ivar avouait connaitre la ville nordique. Nichée dans un coin assez peu touristique de la région, la ville natale de la blonde n'était pas souvent reconnue par la majorité des voyageurs étrangers. Il n'y avait en effet rien de bien intéressant, mise à part l’accès à la caverne gelée au nord. Pas d'arène, pas de laboratoire, seul un imposant moulin tournait grâce au vent froid des montagnes au centre de la ville. Artémis avait toujours déploré que sa ville n'attirait pas autant l'attention que d'autres à Kalos, mais d'un autre côté peut être était-elle la seule à apprécier l'atmosphère particulière de cette ville enneigée qu'était la sienne.

"Exactement ! répondit-elle sur un ton qui traduisait bien la surprise et la joie qu'elle ressentait. Il y neige tout le temps, c'est très joli. J'espère que tu pourras y aller un jour, ce n'est pas la destination idéale pour les dresseurs mais ça vaut le coup d’œil."

Après avoir joué les offices du tourisme en vendant l'image de sa ville, Artémis tourne son regard vers l'avant. Elle ne se concentrait pas particulièrement sur un point du paysage, mais plutôt sur l'instant. Le jeune homme à ses côtés observait le ciel étoilé tout en guidant la marche. La blonde, elle, profitait qu'il soit trop concentré sur sa contemplation pour le regarder du coin de l’œil. Il semblait s'être remis de ses émotions précédentes et paraissait de nouveau collecté. Artémis sourit légèrement, se sentant elle aussi bien mieux maintenant qu'il n'était plus gêné. Ils continuèrent donc leur balade dans la fraîcheur de la nuit, Artémis posant sa question pour continuer la discussion.

La réponse fut intéressante. Alors s'était un spécialiste du type Vol, ou du moins il voulait se spécialiser dans ce type. La blonde avait l'impression de croiser beaucoup de dresseur se consacrant ainsi à seulement un type de Pokémon. Vixion, Alexandre, et maintenant Ivar... Sans oublier sa personne. La demoiselle trouvait que c'était amusant. Par la suite, il avoua n'avoir pour le moment que son Roucoups pour compagnon, mais elle sentait dans sa voix que ce n'était pas une situation qui allait durer. Et en effet sa seule présence à Minami pouvait être expliqué par cette envie d’agrandir son équipe. La route 6, qui se trouvait au nord de la ville, était réputée pour être le théâtre d'une guerre de clan entre deux groupes d'oiseaux, en plus d'abriter toute une variété d'autres spécimens ailés. C'était très probablement la prochaine destination du dresseur au Roucoups. Ce dernier continua, répondant qu'il devait être à Mhyone depuis environ un mois. Donc pendant qu'elle était absente. Cela lui rappela que son voyage à elle commençait à dater, et qu'elle devait un peu se bouger pour rattraper son retard.

"C'est un peu compliqué. J'ai du m'absenter de Mhyone pendant deux mois pour certaines raisons et je viens à peine de revenir en fait. Mais sinon ça doit faire à peu près quatre mois que j'ai commencé mon voyage, répondit-elle simplement. Et oui je suis dresseuse. Je devais pas en avoir l'air vu ma situation de tout à l'heure ahah..."

Le rire sonnait distinctement faux, et on pouvait sentir qu'Artémis n'était pas très à l'aise en repensant à ce malheureux incident. Surtout lorsqu'elle repensait à son incapacité à agir, alors qu'elle aussi avait des Pokémon qui pouvait la défendre. Elle soupira pour ne pas se laisser noyer dans ces idées noires, et continua.

"En tout cas c'est amusant de croiser un autre dresseur qui se spécialise dans un certain type. Surtout le type Vol, je n'en avais pas encore croisé ! Tu comptes devenir champion d'arène ? Je sais que beaucoup de dresseurs à Mhyone ont ce poste comme objectif."
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Sep - 22:16

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocturne rythmé


Une région enneigée, cela était tentant quand il se rappelait les quelques photos qu'il avait pu voir sur son ordinateur quand il faisait ses recherches. On voyait peu la neige à Doublonville, il ne l'avait même jamais vue. Mais ne doutait pourtant pas qu'il pourrait la voir à Mhyone, elle devait bien receler son lot de pics aux neiges éternelles.
Ils continuaient encore et toujours leur promenade et Ivar appréciait de plus en plus la compagnie d'Artémis. Elle lui parla de son absence, pour quelques raisons, apparemment son voyage avait déjà commencé depuis quelques temps. Puis c'était une dresseuse ! Le jeune homme s'en doutait, cependant il ne l'aurait pas affirmé ainsi. Elle lui parla de la situation dans laquelle elle s'était mit, essayant de rire sur celle-ci, pourtant cela sonnait faux. La jeune femme avait apparemment un peu honte de ne pas avoir su se débrouiller toute seule.

"Tu sais, il arrive à tout le monde de perdre ses moyens. Ils étaient deux et trop insistants, je comprends tout à fait que tu n'ai pas su quoi faire." Dit le jeune homme, repensant lui-même à ses mésaventures datant d'avant qu'il ne rencontre Hrafn. "Puis cela nous permet de profiter d'une belle ballade, il y a du positif dans toute situation."

Le ton d'Ivar était rassurant, tout comme le sourire qu'il porta à la jeune fille en tournant la tête vers elle, l'observant de nouveau de ses opales gris. Artémis ne tarda pas à reprendre la conversation sur une note plus légère, lui expliquant qu'il était le premier dresseur qu'elle croisât à s'intéresser au type Vol et lui demandant quel étaient ses objectifs. Champion d'Arène ? Le dresseur y avait pensé un moment et il est vrai que l'idée était tentante, mais il voulait aller plus loin que cela pour l'instant. Pourquoi ne pas défier le Maître actuel ? Il suivrait les vents et ne s'arrêterait que quand il se brûlerait les ailes.

"Oui, j'ai rencontré quelques dresseurs qui se spécialisaient dans un certain type, mais je suis ravi d'être le premier spécialiste du type Vol que tu rencontre. Dit-il en bombant légèrement le torse de façon exagérée, avant de reprendre sur un ton plus sérieux. Je t'avouerai que devenir Champion d'Arène est quelque chose qui me plairait. Je pense que chaque spécialiste vise cela. Cependant, une petite voix dans ma tête me dit que cela ne nous suffirait pas à Hrafn et moi, que nous voudrions voler encore plus loin."

En prononçant son nom, le dresseur se rendit compte que son pokémon amorçait une descente, juste au dessus d'eux. Il se mit à planer tranquillement à quelques mètres des jeunes gens, laissant le vent s’engouffrer dans ses grandes ailes.

"Mais tu ne m'as pas parlé de tes compagnons ! Tu te spécialises dans un certain type, toi aussi ?"

Ivar était intrigué par les pokémon que possédait la jeune fille, se demandant aussi si elle avait les même rêves que lui. De quel type sont-ils ? Étaient-ils puissants ? Il lui tardait d'en savoir plus.



© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 19:51

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
Les paroles rassurantes du blond redonnèrent le sourire à la jeune femme, qui se sentit aussitôt bien mieux. Elle se contenta de hocher la tête pour acquiescer. Si on voyait le bon coté des choses, Artémis avait fait la rencontre d'Ivar par la même occasion. Elle reprit donc la discussion, un sourire au lèvre, et posa sa question.

Ce à quoi le jeune homme répondit en exagérant un mouvement fier. La blonde rit légèrement avant d'écouter la réponse plus sérieuse. Il avoua donc que le poste de champion l’intéressait, et que c'était en fait l'objectif de la majorité des spécialistes d'un type. Seul bémol, il sentait que tenir une arène ne serait pas assez pour lui et son Pokémon. Il devait partager les mêmes objectifs qu'Alexandre alors. Tout deux paraissaient intéressés mais ne pensaient pas que le poste les satisferaient. Cela fit réfléchir d'autant plus Artémis, qui elle-même songeait à cette histoire d'arène et de champion depuis maintenant quelques temps. La demoiselle leva son regard un instant, ayant aperçu la silhouette du Pokémon oiseau de son compagnon de balade s'approcher d'eux.

Ivar reprit ensuite, posant à son tour une question à la blonde. Il voulait en savoir plus sur elle, et plus précisément sur son équipe. La jeune femme replaça son sac à main d'un coup d'épaule, comme pour vérifier que ses Pokéballs y étaient toujours, avant de répondre :

"Oui, du moins je comptes bien m'y atteler, dit-elle en regardant droit devant elle. Ça peut paraître un peu étrange, mais je me spécialise dans le type Ténèbres. Je sais qu'il y a beaucoup de préjugés à leur propos, mais je ne sais pas, continua-t-elle en se sentant obligée de justifier son choix. C'est juste que je me sens plus proche d'eux je suppose. Désolée, je ne sais pas comment l'expliquer."

Elle finit sa tirade en riant à nouveau, franchement cette fois. La blonde avait tenté d'expliquer ce qu'elle-même ne pouvait comprendre. Jamais elle ne s'était demandée pour quelles raisons se sentait-elle plus familière avec les type Ténèbres d'ailleurs. Probablement qu'elle aussi au fond, pouvait se montrer mesquines. Cette pensée la fit doucement rire à nouveau.

"Pour mes Pokémon, je suis accompagnée d'un Cornèbre et d'une Grotadmorv, continua la jeune femme, s'attendant à une certaine réaction de la part du garçon à ses côtés. Nous ne formons pas l'équipe la plus puissante de Mhyone, mais je pense me débrouiller plutôt bien."

Artémis se montrait très confiante par rapport à d'habitude. Certes elle n'était encore débutante, mais elle avait déjà traversé un certain nombre d'épreuve et entraîné ses deux compagnons particulièrement bien. Du moins, c'est ce que la jeune femme pensait, peut être était-elle dans le faux. Dans tout les cas, elle offrit un sourire confiant à son nouvel ami, se retournant pour lui faire face. C'est alors que la question de l'arène revint. Il avait été franc à ce sujet avec elle, et avait avoué ses objectifs. Par pure politesse, la demoiselle se devait d'elle aussi lui faire part de ses buts. Et puis, cela lui permettra d'avoir un avis extérieur, après tout elle n'en avait parlé à personne jusqu'alors.

"Et comme tu l'as dit, il semble que beaucoup de spécialiste tente de devenir champion d'arène. Je pense en faire partie, du moins j'y ai pas mal réfléchie dernièrement, avoua-t-elle en venant jouer avec une mèche de cheveux. Peut être même trop. Je ne suis encore qu'au début de mon voyage, je ne devrais probablement pas déjà penser à sa fin, continua la blonde avec un léger soupir. Désolée, je parle, je parle, je dois avoir l'air fine à raconter tout mes états-d'âmes à un inconnu. J'espère que je ne te dérange pas."

Encore une fois, elle rit nerveusement, un peu gênée d'avoir tant parler d'elle. Ce n'était pourtant pas dans ses habitudes. Surement la fatigue du soir, ou la confiance qu'elle plaçait déjà en Ivar.
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 320
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 20:31

Artémis Bleuette & Ivar Northway
Nocturne rythmé


Ivar était content d'avoir réussi à calmer les appréhensions de la jeune fille. Ce qu'il lui avait dit, il en était persuadé. Après tout, la vie de dresseur était tout sauf un long fleuve tranquille et de la plus mauvaise des rencontres pouvait ressortir quelque chose de bien, que ce soit pour l'intéressé ou pour ses pokémons.
Leur rencontre en était la preuve vivante, s'il ne l'avait pas aidé sur cette plage, autant ne se seraient-ils jamais rencontrés.
Artémis se livra bientôt sur la nature de ses pokémons. Ainsi, elle possédait un Cornèbre et une Grotadmorv. Le premier faisait parti des volatiles que le jeune homme avait parfois pensé à ajouter à son équipe, il le trouvait particulièrement intéressant sur bien des plans et notamment sa capacité à leurrer son adversaire pour l'handicaper facilement. En revanche il savait beaucoup moins de choses sur les Grotadmorv, soupçonnant que si c'était une dresseuse de type Ténèbres, il était certainement sous sa forme d'Alola. La voyant justifier son choix, le garçon rit en coeur avec la demoiselle.

"Tu n'as pas à te justifier. Si c'est avec ces compagnons que tu te sens le mieux, tout va bien ! Je ne peux pas non plus expliquer pourquoi je préfère les types Vol."

Elle lui expliqua donc qu'elle pensait son équipe assez puissante. Peut-être était-elle plus puissante que ce qu'elle le pensait elle-même ? Me garçon ne pouvait répondre à sa place. Puis ils n'avaient pas combattu, peut-être une autre fois. Mais l'envie de voir ce que son interlocutrice valait s'insinua en lui. Les dresseurs veulent se mesurer aux autres par nature et Ivar n'échappait pas à cette règle, de plus, on en apprenait souvent plus sur une personne en se battant contre elle qu'après de nombreuses discussions. Il fut surprit quand la belle se planta rapidement devant lui. Elle triturait une de ses mèches de cheveux de l'index, la tournant et la retournant entre ses doigts.

"Et comme tu l'as dit, il semble que beaucoup de spécialiste tente de devenir champion d'arène. Je pense en faire partie, du moins j'y ai pas mal réfléchie dernièrement, avoua-t-elle. Peut être même trop. Je ne suis encore qu'au début de mon voyage, je ne devrais probablement pas déjà penser à sa fin, continua la blonde avec un léger soupir. Désolée, je parle, je parle, je dois avoir l'air fine à raconter tout mes états-d'âmes à un inconnu. J'espère que je ne te dérange pas."

"Je pense que devenir champion d'arène est un but logique pour un spécialiste et très noble. Et je pense aussi que réfléchir à la fin du voyage, permet de ne pas se perdre pendant celui-ci. Après tout, la plupart des dresseurs veulent devenir plus puissants, quel autre objectif se fixer alors ? Être champion d'arène est un rôle important et permet de rencontrer de bons dresseurs et de les mettre à l'épreuve."

Le garçon vint détacher ses cheveux, plus pour être plus à l'aise que pour refaire sa queue de Ponyta. Si lui-même était attiré par le titre, plus il avançait dans sa carrière de dresseur, plus il était attiré par des titres plus importants et qui lui donnerait une plus grande liberté. Puis de nombreuses légendes sur des Pokémons extraordinaires l'attirait incommensurablement.

"Puis le voyage ne s'arrête jamais vraiment. Même les champions d'Arène ne cessent de progresser. Tout cela ne dépend que de toi, lui dit-il en souriant. Après je ne vois pas pourquoi un spécialiste deviendrait forcément un champion d'arène. Nous ne sommes pas moins bons que les non-spécialistes."

Le garçon détourna le regard, observant son pokémon qui se posait non loin d'Artémis, la regardant d'en bas. Apparemment, il était a l'aise avec elle, ce qui n'était pas le cas pour tout les humains. Pour le moment, seul Ivar arrivait à le caresser sans que celui-ci ne se rebiffe. Peut-être y arriverait-elle ? Elle était calme et le jeune homme jugea qu'elle avait le tempérament pour s'occuper de tels rapaces. Une poigne de fer dans un gant de velours et un calme à tout épreuve pour ne pas faire paniquer l'oiseau. Voilà ce que l'on préconisait usuellement. Ce n'était cependant pas une science exacte.

"Enfin, tu ne m'embête pas du tout. Cette discussion est des plus agréable. Je suis même honoré que tu partages tes états d'âme avec moi. Et je ne suis plus vraiment un inconnu."

Le garçon passa une main dans ses cheveux malmenés par le vent qui avait forcit, reportant son regard sur la demoiselle. Il ne put s'empêcher de la trouver belle. Elle lui souriait gentiment, semblant avoir prit plus confiance en elle au fur et à mesure de la discussion.
Était-ce ce changement d'esprit qui plaisait à Ivar ? Dans tout les cas il était heureux d'avoir aidé la demoiselle, de partager ce moment avec elle et n'échangerait sa place pour rien au monde.

"Ou compte-tu aller ensuite ? Le défi des arènes t'intéresse-t-il ?"



© Nephilith pour EPICODE.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kalos
Expérience : 939
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 22:38

Nocturne rythmé

Artémis Bleuette et Ivar Northway
Les paroles d'Ivar aidèrent la blonde à se rassurer quant à sa situation. Sa manière de décrire le rôle d'un champion d'arène, ce à quoi il fallait s'attendre, Artémis s'y voyait déjà. Artémis, championne de type Ténèbres. Cela arracha un sourire satisfait qu'elle ne pouvait pas contenir. Et ses inquiétudes quant à la compatibilité entre le rôle et son voyage furent également écartés par les dires du blond. Certes les champions ne traversaient pas la région tout le jour, mais ils apprenaient toujours et faisaient de belles rencontres à chaque défi. Apprendre aux challengers tout en apprenant soi-même. La jeune femme était charmée par cette idée.

Ivar continua, après avoir détaché ses cheveux d'un mouvement. Artémis contempla un instant la chevelure blonde du garçon, surement assez pour qu'il le remarqua. Le regard émeraude de la jeune dresseuse suivait les légères vagues que créait le vent, appréciant chaque détail. Elle se força finalement à revenir sur son interlocuteur pour ne pas paraître impolie, mais elle aurait tout de même préférer détailler un peu plus le jeune homme. Dans la pénombre de la nuit, il était difficile de réellement voir la personne. Pour en revenir à la discussion, la blonde se contenta d'acquiescer silencieusement alors que le Roucoups venait se poser à proximité. La distance qui la séparait de l'oiseau était moindre, ainsi elle sentit que le Pokémon devait se sentir confortable en la présence de la blonde, ce qui la rassura. Elle n'eut toutefois pas le courage d'approcher sa main, mais son regard se posait souvent sur le Pokémon, le détaillant lui aussi grâce à la proximité nouvelle.

"J'en suis ravie. J'apprécie également notre discussion, répondit-elle doucement. Et en effet, nous ne sommes plus vraiment inconnus je suppose."

Le vent s'étant levé, Artémis sentit qu'elle devait arborer une coupe abracadabrantesque considérant le nombre de fois où elle dut replacer des mèches se frayant un chemin sur son visage. Ne voulant toutefois pas s'aventurer sur le terrain glissant qu'était ses cheveux, la blonde se retint de mimer le mouvement de son compagnon et se contenta de l'observer. Il avait reposer son regard sur elle, et ses yeux gris avaient croisés ceux d'Artémis. Cette dernière se sentit gênée un instant mais se reprit aussitôt.

"Où je comptes aller ? Eumh.. A vrai dire je ne sais pas, avoua-t-elle avec un sourire amusé. Je fais juste le tour de Mhyone pour le moment, histoire de profiter de mon retour. Après, je pense me diriger vers le Mont Kaygon, vers Elerya, en espérant y trouver un certain Pokémon."

Amusant de voir que la jeune femme qui, il y a deux mois de cela, ne traversait Mhyone qu'en cas de besoin, se retrouvait maintenant à vagabonder sans autre objectif que s'amuser et profiter de sa vie de dresseuse. En seulement quelques semaines, elle avait l'impression d'avoir tellement changé. Quant au Mont Kaygon, Artémis croisait les doigts pour y trouver un Solochi. La montagne étant réputée pour abriter des Pokémon Dragon, la blonde y avait déjà fait une expédition un peu foireuse à la recherche du petit quadrupède. Sans succès, malheureusement, mais elle comptait bien retenter sa chance, malgré les dangers que pouvaient cacher les massifs montagneux.

"Pour les arènes je ne pense pas, du moins pas encore. J'attend d'entraîner un peu plus mes Pokémon avant de me lancer, dit-elle. J'aimerais me donner à fond et faire bonne impression. Ça me semble indispensable pour une de leur futur collègue ahah."

Elle s'imaginait déjà face à Elise, l'ancienne Maîtresse de la Ligue, ou encore le redoutable Steve et ses types Fées qui promettaient de donner du fil à retordre à la jeune femme. Autant de défi qui faisait à la fois peur à la blonde et trépigner d'impatience. Son esprit compétiteur avait mis du temps à se former, mais enfin elle se sentait comme une vraie dresseuse. Ayant répondu, elle retourna la question à Ivar.

"Et toi alors ? Je suppose que tu vas t'aventurer sur la route 6, j'ai entendu dire qu'il y avait beaucoup de type Vol là-bas."
©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Minami :: Plage des secrets-
Sauter vers: