HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Le vent se lève — Luna & Ren
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Le vent se lève — Luna & Ren
Mer 3 Aoû 2016 - 2:00
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell



Bord-au-Vent, 3 août 2016

Rappelez-moi de m'attacher les cheveux les prochaines fois où je décide de partir en balade au cœur de Bord-au-Vent, s'il-vous-plaît. C'est une bien jolie ville, mais ô combien venteuse. Elle porte merveilleusement son nom. Aujourd'hui, je serai capable de supporter ma chevelure qui se ramène dans mon visage à chaque trente secondes, mais ce sera la dernière fois.

Mon petit Miko, mon fidèle Evoli, et Alatys se baladaient tous les deux à mes côtés, le Sonistrelle suivant dans les airs, ce qui était plus simple pour lui. J'avais adopté cette habitude de sortir mes pokémons de leurs pokéballs, je ne sais pas pourquoi. Je préférais ça comme ça, parce que ça me permettais de tisser des liens plus facilement avec eux, et je savais que ça leur plaisait également.

Pour le moment, ma petite équipe me ravissait. J'avais envie de prendre un peu l'air aujourd'hui, tout simplement, et peut-être entraîné mes compagnons histoire d'acquérir de la puissance. Je visais les arènes dans un futur proche, mais avant, je devais avoir un meilleur niveau que la jeune dresseuse débutante que je suis présentement. Heureusement, je n'avais jamais eu de problème pour avoir une bonne relation avec les pokémons, ce qui aidait énormément.

Un peu plus loin dans mon champs de vision, je voyais une silhouette bleutée, qui n'avait rien d'humaine. C'était probablement un pokémon. Ce qui était assez étonnant dans un endroit pareil, je vais l'avouer. Les pokémons sauvages ne se montrent pas en plein jour de la sorte, ils sont cachés la plupart du temps. Intriguée, je me suis approché jusqu'à découvrir que cette silhouette appartenait à celle d'un Scarhino, pokémon de type insecte et combat. Je n'en avais vu que très rarement, il n'y avait pas réellement de pokémon de ces types à Minami, il y en avait à Bord-au-Vent, donc ?

J'ai opté pour l'hypothèse que ce pokémon appartenait déjà à un dresseur, je n'ai donc pas tenté de capture, et mes deux compagnons semblaient sereins à la vue du Scarhino. Pourtant, je ne voyais personne. Il avait fait une fugue ? Je me suis approché de lui, pour me pencher à sa hauteur et apposer ma main sur sa tête (en évitant sa corne, hein).

— Tu es perdu ?

Puis, un dresseur sauvage est apparu dans la scène ! Je ne l'avais pas entendu arriver, et il devait s'agir de son dresseur vu la réaction du pokémon, qui s'était précipité vers sa direction. Je me sentais soudainement, légèrement mal à l'aise.

— C'est votre pokémon ? Excusez-moi, je croyais qu'il s'était égaré alors j'ai voulu l'aider...

Bien qu'il est rare qu'un pokémon ne s'égare, on ne sait jamais, hein !
J'espérais surtout que ce jeune homme ne croyait pas que je voulais capturer son Scarhino. Mon Evoli et mon Sonistrelle semblaient perplexes par la situation, mais Miko avait l'air content. Il était sociable, parfois même trop. Il avait suivi le Scarhino de loin et courait en rond comme un débile. Même la scène la plus banale du monde lui apportait un peu de bonheur.

— Oui, hum... Lui c'est Miko, il vous apprécie déjà, on dirait.

Comme pour acquiescer, l'Evoli me regarda avec un air d'approbation et d'entrain. Alatys lui, s'était caché derrière moi, toujours aussi discret et timide. C'était quelque peu chaotique, mais amusant. Par contre, je ne voulais pas déranger ce dresseur inconnu. Il devait avoir autre chose à faire, et Miko s'en fichait totalement, d'après ce que je pouvais voir...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mer 3 Aoû 2016 - 3:29
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 14h20


Bon. Ça ne fait aucun doute, le centre pokémon de Bord-au-vent est le mieux caché de tout l'archipel. Je crois que j'ai battu un temps record dans ma recherche, et ça doit faire une bonne trentaine de minutes que je tourne en rond dans le centre-ville. Orion, qui somnole encore de sa longue veillée d'hier soir, s'est quand même décidé à m'aider, mais seulement après avoir aperçu le fameux «profond désespoir» dans mes yeux. Au bord du gouffre, il m'est encore venu en aide, plus dépité encore que d'habitude de ma capacité à rendre les choses simples difficiles à souhait. Le problème, tout héros qu'il soit, c'est qu'il m'a totalement oublié dans l'entreprise : je l'ai perdu de vue au détour d'une ruelle, et impossible de le retrouver depuis.

Donc me revoici au fond du trou. Dans cette ville, comme dans toutes les villes à mon humble avis, tous les pavés, rues, murs et maisons se ressemblent, comme si j'étais piégé dans un de ces labyrinthes de l'esprit contés dans les romans. Impossible de m'y retrouver, et dès que j'arrive à retenir un détail visuel, à autre vient prendre sa place deux ou trois enjambées plus tard. Mais bon ! J'ai encore toute ma tête, et je continue droit dans la direction qu'Orion semblait suivre, la dernière fois que je l'ai vu. Avec un peu de chance, je pourrais tomber sur lui par hasard et mettre une fin à ce calvaire.

♦    ♦    ♦

UNE FORME FAMILIÈRE. Un peu à la façon du gamin qui retrouve sa mère dans le grand centre commercial de Doublonville, j'étale un large sourire sur mon visage et, sans perdre de temps, me précipite à la rencontre de mon Scarhino. En plissant les yeux, je distingue une jeune fille, peut-être un peu plus jeune que moi, la main posée sur le crâne d'Orion avec l'air rassurant. Je m'imagine la scène sans trop de mal, dans le genre où elle l'aurait pris pour un pokémon égaré, triste d'avoir perdu son dresseur pendant une promenade. Mais c'est raté.

En l’occurrence, c'est plutôt le contraire. C'est le pauvre dresseur qui a lâché la main de son pokémon et qui s'est retrouvé dans de beaux draps. Mais ça, si on m'interroge, je préfère encore le passer sous silence. Ce que j'ai remarqué, avant qu'Orion ne se jette à ma rescousse, c'est que la fille n'avait pas une once d'hésitation dans sa démarche avec mon Scarhino, et que lui-même semblait heureux de la petite attention de l'étrangère. Un peu comme la Lyph d'antan, un éclair de curiosité me traverse l'esprit, et je m'approche lentement du chemin pour échanger les politesses.

C'est votre pokémon ? Excusez-moi, je croyais qu'il s'était égaré alors j'ai voulu l'aider...

C'est gentil de t-.. votre part. Il s'appelle Orion, on voyage ensemble depuis un petit moment maintenant.

Vouvoyer quelqu'un de mon âge, ça faisait longtemps. Sirius me l'a formellement interdit, donc j'ai pris l'habitude de ne plus le faire, mais ça reste un peu déstabilisant quand quelqu'un engage la discussion de cette façon. Aux grands maux les grands remèdes, et je ne tarde pas à détendre l'atmosphère avec un classique.

Oui, hum... Lui c'est Miko, il vous apprécie déjà, on dirait.

Vous.. Tu.. Enfin. Tu peux me tutoyer, je m'appelle Ren. J'incline légèrement la tête. Il s'appelle Miko ? C'est la première fois que je vois un Evoli comme ça. Il a beaucoup d'allure.

Façon un peu vieillotte de dire qu'il est beau, mais le message est passé. Surpris par une brise, je jette un bref coup d'œil aux alentours. Rien à faire, je reconnais toujours pas les lieux. Le regard décalé vers la jeune fille, j'aperçois un petit pokémon dans son dos, spécimen dont le nom me revient immédiatement en tête, comme par magie. Est-ce que ça serait pas parce que j'en ai déjà vu dans les pièces de Marc-Antoine ? En tout cas, ça expliquerait pas mal de choses.

Ton Sonistrelle a l'air en forme, lui aussi.

Je souris. J'en profite d'ailleurs pour glisser une question, ma façon à moi de répondre à mon élan de curiosité vis-à-vis de la scène de tout à l'heure. En soi, gagner la confiance d'un Scarhino n'est pas chose bien compliquée, mais Orion est prudent par principe, et ça fait un moment que je n'ai rien marqué de bien conséquent dans mon journal de bord.

Sinon.. Tu es habituée aux pokémons insectes ? Tu avais l'air à l'aise, tout à l'heure.



Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mer 3 Aoû 2016 - 13:39
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell


Mon interlocuteur n'avait pas réagit de façon négative à mon geste, j'étais soulagée. J'ai souris. Orion, c'était un joli nom. Rapidement, le dresseur me fit remarquer que je le vouvoyais, tout en se présentant. Je n'avais même pas remarqué que je l'avais vouvoyé, à vrai dire, c'était peut-être par simple réflexe de politesse. Je ne sais jamais si je dois vouvoyer ou tutoyer une personne, sauf si celle-ci est plus jeune que moi, mais Ren, il semblait avoir peut-être un ou deux ans de plus, c'était donc déstabilisant. J'étais plutôt ravie d'avoir sa permission pour le tutoyer, alors j'ai acquiescé d'un hochement de tête.

Ensuite, je me suis surprise à être touchée par le compliment qu'il a fait à Miko. Pourtant, c'était le pokémon qui devait l'être - et c'était probablement le cas vu sa réaction -, mais mes compagnons font également un peu partis de ma personne, donc, j'étais touchée.

— C'est très gentil ! Oui, il se nomme Miko, c'est mon tout premier Pokémon. Est-ce de même pour toi avec Orion ?

Après cet échange, Alatys, discret mais curieux, montra sa petite tête. Ren l'avait remarqué. Ensuite, il s'est rangé à mes côtés pour observer la scène. Il devait avoir compris qu'il n'y avait aucun danger dans les parages, et voulait prendre part à cette discussion. Peut-être voulait-il que je le présente aussi ? Il est vrai que ce serait la moindre des choses. Je caressa la tête de mon Sonistrelle et détourna mon regard vers le jeune homme.

— Il lui arrive d'être un peu méfiant au début. Je te présente Alatys.

J'étais fière de présenter mes pokémons, car je les aimais beaucoup. Nous formions une très bonne équipe, bien que petite. Je voulais rappeler Miko près de moi, mais je crois que je n'avais pas de soucis à me faire s'il restait près de Ren et son Scarhino, ça ne me dérangeait pas. Il était vraiment très intrigué par Orion, peut-être n'avait-il jamais réellement vu de pokémon insecte auparavant ? En parlant de pokémons insectes, Ren me demanda si j'étais à l'aise vis-à-vis ce type de pokémon, en faisant référence à mon geste de tout à l'heure. Je crois être à l'aise avec n'importe quel pokémon, à vrai dire. Peu importe son type et sa grosseur.

— Bien sûr ! Ma mère élève des pokémons, et elle en garde souvent en pension. J'ai vu des pokémons de toutes sortes pendant mon enfance jusqu'à aujourd'hui, c'est peut-être pour ça.

Je me souviens, quand j'étais petite, il y avait un Insécateur qui était resté un bon moment à la maison. À ce moment, il était aussi grand que moi, pourtant, je l'adorais, j'étais même triste au moment où il est reparti. Ah... que de souvenirs. Maintenant, je pouvais avoir mes propres pokémons, et hors de question de les laisser partir, eux !

Dans cette bulle de pensées subite, je me suis rendu compte que je ne m'étais pas présentée à mon tour. Où avais-je la tête ?

— Je suis enchantée de te rencontrer, Ren ! J'ai oublié de te dire mon nom, je m'appelle Luna ! Je viens de Minami. Es-tu de la région ?

S'il venait d'ici, peut-être connaissait-il Bord-au-Vent mieux que moi. Je voulais trouver l'emplacement du centre pokémon, si possible. J'avais l'intention de rester encore un peu dans cette ville, et il était préférable que je sois prête. On m'a dit que le centre était le premier endroit qu'il fallait situer, on ne sait jamais ! Mais comme je ne suis pas la meilleure pour me repérer...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Jeu 4 Aoû 2016 - 18:03
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 14h34

C'est ça. Orion est mon premier.

Elle m'explique que sa famille s'occupe d'une pension, d'où son ouverture d'esprit. Moi, je n'ai jamais visité ce genre d'endroit, mais je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une pointe de jalousie quand elle m'a décrit la chose. Choyer les pokémons des autres ? Je passe. Par contre, faire de nouvelles découvertes chaque jour sans avoir à bouger le petit doigt, c'est plus qu'un bon plan. Mais bon ! Je ne suis pas le plus à plaindre des dresseurs : même si c'est dans un contexte différent, j'ai eu moi aussi la chance de naître au contact des pokémons.

Luna, car c'est vraisemblablement son nom, se présente et m'interroge quant à mes origines. Elle dit venir de Minami, mais elle ne se doute pas que je suis incroyablement mauvais pour situer les lieux De ce que j'ai compris à mon arrivée à Mhyone, c'est une ville portuaire très animée et située au sud, un peu excentrée par rapport aux autres métropoles. Pour le coup, je n'y ai jamais mis les pieds, dans la mesure où je n'ai jamais fais plus lointain que la route entre Nox Illum et Viridia. Pas que j'anticipais des complications, mais l'installation de mon chez-moi et les nombreux travaux sur lesquels je travaillais déjà avant mon voyage m'ont littéralement emprisonné à la maison. Je pense même pouvoir considérer mon arrivée à Bord-au-vent comme un exploit et un record.

Je viens de Johto, à la base, mais j'habite maintenant à Viridia. Je mime une quinte de toux. En réalité, j'étais à la recherche du centre pokémon et.. je me suis..

Orion me fixe, la mine presque inquisitrice. Même Aries, endormie au fin fond de mon sac en bandoulière, doit être entrain de me juger avec ses petits yeux globuleux. C'est difficile à avouer, mais mon sens de l'orientation est ce qu'il est, et mes séances de confession ne sont pas prêtes de s'arrêter.

Je me suis perdu.

Je marque une pause. Pas étonnant, j'en suis pas fier.

Mais bon. Je vais bien finir par le retrouver. Et toi, Luna ? Tu es venue pour visiter ?

C'est plus ou moins mon cas. Il parait que Bord-au-vent est le modèle même de la ville reposante. Par rapport aux plaines qui l'entourent, elle ne couvre pas beaucoup de superficie, mais il doit bien y avoir deux ou trois détails qui pourront attirer mon attention. Et puis, j'ai prévu de me promener aux alentours, au cas où il y ai des pokémons insectes.


Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mar 9 Aoû 2016 - 1:03
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell


Ren venait donc de Johto, il n'était pas du coin, mais alors vraiment pas ! Johto était une région assez connue, malheureusement, je n'ai jamais eu la chance d'y mettre les pieds. Peut-être un jour, qui sait. Il habitait maintenant à Viridia. Une ville où je prévoyais d'aller très prochainement dans mon périple. Mais pour l'instant, je n'en avais toujours pas terminé avec Bord-au-Vent.

J'étais compréhensive face au fait qu'il se soit perdu. Après tout, même moi, Mhyonienne, j'arrive à me perdre à Nox Illum, donc bon... Je ne suis pas la mieux placée pour juger qui que ce soit. Il ne devait donc pas savoir où se trouvait le centre pokémon. Dommage. Mais bon ! Au final, il ne devait pas être bien loin, et puis, un centre, ce n'est pas le bâtiment le plus difficile à rater, avouons-le...

— J'aimerais bien visiter Johto, un de ces jours ! Mais bon, en attendant, oui, je viens visiter Bord-au-Vent. Même si je suis de la région, je ne connais pas énormément les villes.

Étant dresseuse depuis peu, je n'avais pas vraiment bougé de chez moi - ou très peu - auparavant. C'est ce j'appréciais de cette aventure, d'ailleurs, pouvoir découvrir de nouveaux lieux.

— Je.. Je voulais trouver le centre pokémon, et peut-être visiter les lieux aux alentours histoire de me situer. Ça te dit de venir avec nous ? Sauf si tu as autre chose à faire, bien sûr.

Mes compagnons étaient déjà prêt à poursuivre la route, et j'espérais que Ren et Orion acceptent de nous accompagner ! Plus on est de fous, plus on rit, dira-t-on. Et puis, je commençais à être de plus en plus à l'aise face aux inconnus ! Je faisais également confiance à mes pokémons. Je savais que si Miko se précipitait vers un dresseur, enjoué et intéressé, il n'y avait pas de quoi s'inquiéter. Miko avait un bon instinct, et comme Alatys était discret, je le connaissais timide et hésitant avec tout le monde, au début. Je n'ose pas voir sa réaction s'il rencontre quelqu'un de mauvais.

Mes deux amis à mes côtés, j'attendais la réponse de Ren à ma demande. Dans tous les cas, j'allais certainement garder contact avec lui, car je le trouvais bien sympathique, et son pokémon également ! Mais en effet, j'espérais qu'il vienne, ça ne pouvait que lui venir en aide, au fond.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mer 10 Aoû 2016 - 23:54
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 14h39

J'acquiesce une fois. Puis une deuxième. Et je transforme ça en rite d'attention, comme absorbé par les paroles de Luna. Pas besoin d'être omniscient pour le réaliser, j'ai de la chance d'être tombé sur elle plutôt que sur quelqu'un d'autre. Que ce soit pour Lyph, Alex, Sirius ou n'importe qui, ma brève expérience sociale m'a appris à préférer la compagnie de ces gens-la, car même si nos intérêts ne se croisent pas forcément, le courant finit quand même par passer. De toute façon, je ne suis pas difficile quant à mes fréquentations, et je cède généralement à la facilité en me laissant guider par l'instinct d'Orion. Même si, entre nous, il suffit qu'on fasse l'éloge de sa région natale ou qu'on lui offre une poignée de baies pour qu'il appose son sign of approval.

Mais bon, la question ne se pose pas. Luna a su me mettre en confiance, et c'est pour ça que je pense accepter sa proposition. Je pourrais bien laisser Orion me diriger, comme d'habitude, mais ça prendrait un peu de temps, sans compter les aléas probables qui pourraient m'arriver sur le chemin, comme le reperdre de vue ou tomber sur des personnes moins sympathiques. En soi, tout ça n'a rien d'insurmontable, mais ça serait quand même moins enrichissant que de faire le voyage avec Luna et ses pokémons.

Je la regarde, une main contre la nuque, et je jette un rapide coup d’œil à Orion pour avoir son avis. Il m'affiche une mine guillerette, comme motivé par davantage d'aventure. J'ai bien remarqué que Luna avait su s'attirer ses faveurs, donc ça ne m'étonne pas qu'il soit partant. Enfin ! Pas la peine de consulter Aries puisqu'elle dort, donc je pense que tout le monde est unanime. Je hoche la tête.

Bonne idée. Ça me va !


Et voilà. Le groupe Atalys-Miko-Orion-Aries-Luna-Ren est formé. Maintenant que la décision est prise, on se met en route sur le chemin. On s'en doute, mais comme ce n'est pas moi qui mène la marche, je m'affaire simplement à suivre le groupe sans contester les directions qu'il prend. Ce n'est pas comme si je savais me repérer, hein ? C'est drôle vu comme ça, mais même si j'aime être maître de mes mouvements, je n'ai aucun problème à me sacrifier au sens de l'orientation d'autrui. Qu'on m'embarque dans une crevasse ou dans un lieu paumé ? Pas de soucis. Au moins, la probabilité que ça arrive est beaucoup moins élevée, et ce n'est plus ma responsabilité.

Je profite d'ailleurs de mon manque d'implication pour reprendre la parole, un peu curieux d'en savoir plus.

Pour en revenir à Johto, c'est une belle région. A mon avis, en tout cas.. Je regarde Luna. Je suis comme toi. Je n'ai pas beaucoup voyagé, mis à part mes études à Doublonville. Par contre, je suis incollable sur Ecorcia et ses environs.

Je marque une petite pause. Orion, curieux, s'est approché de Miko pour l'observer sous tous ses angles. Ce n'est pas la première fois qu'il me fait le coup, et j'ai comme l'impression qu'il est fasciné par les Evoli, un peu comme si il essayait de deviner la forme qu'ils prendraient en évoluant, rien qu'en les regardant.

Sans vouloir être indiscret.. Je fronce les sourcils. Qu'est-ce que tu veux faire, plus tard ? Tu as évoqué ta mère, tout à l'heure, et ça m'a rendu curieux. Tu veux devenir éleveuse ?

Je fais des manières, mais c'est une question qui se pose beaucoup, aujourd'hui. Il n'y a pas un seul travail qui doit ne pas tourner autour des pokémons, et quand on sonde les enfants peu importe leur âge, on entend souvent des choses comme «Devenir un grand dresseur» ou «Capturer beaucoup de pokémons». Moi-même, et je le reconnais, ma vie tourne autour de mes ambitions. C'est même le meilleur moyen de me cerner, à mon goût, et je me demande si ce n'est pas le cas pour Luna également. Cette vilaine curiosité, je l'ai hérité du club de journalisme. C'est à eux qu'il faut se plaindre.


Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Jeu 18 Aoû 2016 - 18:30
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell


Enjouée par l'acceptation de Ren face à ma requête, je lui esquisse un grand sourire avant d'entamer la route vers le centre pokémon. Mes compagnons de voyage semblent tout aussi heureux, même le pokémon de Ren. Pour meubler le silence qui commençait à se créer, Ren pris la parole. C'est ainsi que j'ai appris sa ville d'origine, Ecorcia. Il me semblait déjà avoir entendu parler de cet endroit. Il y avait eu un événement assez marquant impliquant des Ramoloss, si je me souviens bien. Je ne voulais pas lui en parler, parce que c'était probablement quelque chose qui l'avait marqué s'il l'avait vécu. Non, à la place, j'allais répondre à sa prochaine question. Je ne savais jamais comment y répondre, mais j'essayais du mieux que je le pouvais

« À vrai dire... c'est... Je cherchais le mot exact. C'est compliqué. » Bien. Mais encore ? « Comme tu t'en doutes, je souhaites devenir une excellente dresseuse, avoir mes propres pokémons qui resteront à mes côtés. Mais je suis également intéressé aux découvertes, et aux recherches. Je ne pense pas devenir éleveuse, même si c'est un métier génial. J'ai marqué une pause pour reprendre un peu de souffle. Il y a beaucoup de choses que j'aimerais faire, et c'est... encore flou. »

J'étais encore jeune après tout, j'avais le temps d'y réfléchir. Et pour l'instant, c'était ma voie de dresseuse qui se traçait.

« Et toi ? J'ai cru comprendre que tu t'intéressais davantage aux pokémons de type insecte. »

J'ai jeté un coup d’œil à Orion, qui semblait intrigué par mon Evoli. Lui, c'était loin d'être un insecte.

Nous avons finalement trouvé le centre en peu de temps. Il était bien en évidence, et c'était rassurant. Nous sommes entrés à l'intérieur de celui-ci. Mes pokémons n'avaient pas besoin de soins, mais peut-être que ceux de Ren si. J'étais ébahi de constater à quel point les centres pokémons se ressemblaient tous, et les infirmières aussi, d'ailleurs. Elles avaient toutes les cheveux roses, comme moi. C'est marrant. Peut-être avais-je un critère de base pour devenir infirmière ? Ah ah.

« Tu sais, je crois que si je devais choisir mon type préféré, il s'agirait du type psy. »

J'ai lâché cette remarque tout simplement, alors que nous commencions à poursuivre notre route vers... je ne sais trop où. L'après-midi était déjà bien entamée, et peut-être que Ren avait à faire ailleurs.

« Oh. Voulais-tu aller quelque part en particulier ? »

J'étais en train de le monopoliser, et si ça se trouve, il devait partir. Ce serait dommage, par contre. Mais bon, je commençais à me lier d'amitié - je crois - avec ce dresseur, et c'était de même pour les pokémons. Je trouvais cette constatation agréable. C'est toujours plaisant de faire de bonnes rencontres.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Lun 22 Aoû 2016 - 15:45
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 15h25

Une dresseuse, donc. Ou peut-être une chercheuse ? Luna est encore indécise quant à sa vocation future, mais ça n'a rien d'un mal. A mon âge ou au sien, on ne réfléchit pas forcément à ces choses-la. La majorité préfèrent se laisser porter par le présent, en vivant au gré des expériences qui les font grandir; mais bien que ça soit mon cas dans une certaine mesure, j'ai quand même du mal à imaginer ma vie sans mes projets. Enfin ! Luna a du temps pour se décider, et ce n'est pas plus mal. La choix réfléchi prévaut souvent sur la décision instinctive, surtout quand on parle d'avenir.

Et toi ? J'ai cru comprendre que tu t'intéressais davantage aux pokémons de type insecte.

Je hoche la tête.

Je les côtoie depuis tout jeune. C'est le seul et unique type qui me passionne.
J'hésite un moment. Les pokémons insectes sont incompris, pour la plupart, et sont souvent considérés effrayants de par leur apparence.

Aries passe sa petite tête au-dessus de ma sacoche, mal réveillée de sa sieste.

Mais bien qu'ils soient particuliers, ils n'en demeurent pas moins intéressants. Ils sont très utiles à l'écosystème, et sont tout aussi fidèles que les autres pokémons. Je marque une pause. Je veux les populariser.

Je me suis posé la question, un moment, et puis je me suis souvenu de la facilité avec laquelle Luna s'était approchée d'Orion. Ce n'est pas le plus «repoussant» des insectes, comme pourrait le penser l'ignare lambda, mais ça reste un spécimen imposant, à l'allure pas forcément engageante pour un non-initié. Pour ça, je peux faire confiance à ma nouvelle rencontre qui, je l'ai bien compris, a un avis plus ouvert sur mon type favori. En soi, le contraire n'aurait pas eu de grosse incidence, car comme le témoigne l'épisode avec miss Highwind, je ne rechigne jamais à introduire quelqu'un à ma passion.

Mais bon ! C'est déjà un plus.

♦    ♦    ♦

Avec bien moins de mal que je n'en aurai eu seul, nous sommes arrivés au centre en un temps record. Là, j'ai laissé mes deux compagnons se reposer dans leur pokéball, car maintenant que Luna m'accompagne, je n'ai plus besoin de les fatiguer davantage. Près du comptoir, je met rapidement en route l'écran du PC de service pour jeter un œil à mes mails. D'après ma boîte, des followers ont laissés un message sur le dernier article que j'ai publié, il y a deux semaines. Peut-être des questions ? De toute façon, j'irai lire attentivement quand j'aurai plus de temps. Je n'ai pas envie de faire attendre Luna.

Je ferme ma boîte et m'approche de ma camarade.

Tu sais, je crois que si je devais choisir mon type préféré, il s'agirait du type psy.


Je commence avec un avantage, alors.

Je lui souris. Je ne suis pas ferru de combats pokémons, mais je connais assez bien ma table des types pour me permettre ce genre de remarque. Au moins, Luna a déjà une chose en tête pour ses futures ambitions, et dans la mesure où je ne m'y connais absolument pas en pokémons psy, peut-être pourra-elle m'en dire plus à l'avenir. Question de culture générale.

Oh. Voulais-tu aller quelque part en particulier ?

J'ai quelques petites idées.
Je compte sur mes doigts. Aller regarder le champion en action.. Participer à un cours d'ikebana avec Aries.. Entrer dans un salon de thé à la bonne heure.. Essayer de trouver des pokémons insectes..

Je regarde Luna. Bon, j'ai peut-être plus que des petites idées, mais je m'étais bien renseigné avant de faire le voyage jusqu'à Bord-au-vent, et étant donné que je suis le bon touriste basique, c'était inévitable.

Et toi ?


Si on visite ensemble, autant qu'on fasse des activités qui nous plaisent à tous les deux. Je ne suis pas difficile, et pour une fois que je m'accorde une petite pause hors-recherches, autant en profiter au maximum. Même si, entre nous, l'art floral n'a que pour seul et unique but de voir la spécialité de mon Larveyette en action.

Juste, pour information, je crois que les cours d'ikebana commencent bientôt. Il parait que c'est à côté du centre pokémon.


Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mer 24 Aoû 2016 - 2:51
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell


D'un air perplexe, enroulant une mèche rose de mes cheveux autour de mon index, j'analyse le propos de Ren concernant les pokémons insectes. Je veux dire, un pokémon insecte reste un pokémon. De plus, ils sont loin d'être laids, ils sont même, pour la plupart, absolument adorables. Venez me dire qu'un Couverdure est effrayant, qu'un Papillusion vous fait trembler de peur, ou qu'un Mimitoss vous donne la chair de poule. Expliquez-moi, s'il-vous-plaît.

« Les pokémons insectes n'auraient aucune raison d'être incompris. Je marque une pause. Les pokémons spectres ne sont-ils pas effrayants, parce que ce sont des fantômes ? Même certains pokémons psy peuvent avoir des apparences assez dérangeantes. Je m'égare un peu, mais n'aimant pas les préjugés, je poursuis : Les stéréotypes sur les insectes me passent par dessus la tête. »

J'étais heureuse de rencontrer des dresseurs comme Ren, qui apprécient les pokémons habituellement dévisagés par leur type. Personnellement, les jugements sur l'apparence, cela ne faisait pas parti de ma personne.

[...]

Je rigole suite à la réponse du dresseur.

« Je commence avec un avantage, alors. »
« C'est pas faux ! Je serais désavantagée si je devais t'affronter, mais cela ne t'assurerait pas la victoire ! »

En effet, je n'étais pas le genre de dresseuse à croire qu'un pokémon bat automatiquement un autre pokémon dont le type est plus faible. Un pokémon ne connaît pas uniquement des attaques de son type spécifiques, et puis, il y a le dressage, le cœur au ventre, la détermination, la communication, la relation... Plusieurs critères sont pris en compte dans un combat.

Enfin bref ! Ren avait plusieurs idées d'activités et d'endroits à visiter. Je n'en avais pas autant, pour ne pas dire aucune. ~ Mais bon, le dresseur semblait fortement intéressé par les cours d'ikebana. Je n'avais jamais assisté à ce genre de pratique, mais... hum... les fleurs, c'est joli, alors pourquoi pas. C'est un peu comme une forme d'art, alors pourquoi pas essayer quelque chose de nouveau, après tout, c'est une activité bien réputée à Bord-au-Vent. Je n'en avais pas entendu parler plus que ça, mais comme je n'avais pas de meilleure idée à l'esprit, j'ai décidé d'accepter.

Nous avons donc rebroussé chemin, vers le centre pokémon, où les cours avaient lieu non loin du secteur. Les démonstration étaient vraiment magnifique, et ça me mettait la pression car j'allais probablement faire un truc tout caca, n'était pas habituée. Mais qui ne tente rien n'a rien ! Peut-être allais-je me trouver un talent cacher pour l'art impliquant la flore.

Le professeur nous a expliqué les bases du fonctionnement, et nous a incité à faire une création. Par la suite, la classe voterait pour la plus jolie, la mieux réussie, dooooonc... probablement pas la mienne.

« Alors heu... je suis sur la bonne voie ? Ai-je demandé à Ren qui se débrouillait relativement bien avec Aries. Je ne m'y connais vraiment pas... Mais... ça m'a l'air pas mal, pour le moment, non ? J'sais pas trop. »

Miko participait avec moi, il s'amusait, mais se moquait surtout de moi. Je prenais cette activité au sérieux, alors que ce n'était que des fleurs. Allez, Luna, tu peux le faire, tu vas faire un beau truc ! Sûrement pas aussi bien que Ren avec Aries, qui semblait être expert(e) dans le domaine en question. Cependant, à force de tester des trucs, c'était presque beau selon mon impression. Ça doit être le syndrome de l'artiste ; il fait des trucs géniaux mais n'est jamais satisfait. M'voyez.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Jeu 25 Aoû 2016 - 18:24
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 15h49

Comme prévu, Aries est dans son élément. Elle est alerte, l'oeil affuté pour dénicher la moindre imperfection, la plus petite singularité qui, Ô malheur, pourrait faire s'écrouler tout cet équilibre de couleurs. Même son manque de pratique, occasionné par ses petites pattes et ses courtes mandibules, ne la décourage pas d'un iota. La plupart des Larveyette sont élevés par des Manternel, leur stade final d'évolution qui, de ce qu'on en sait, passe la majorité de son temps à créer des vêtements en feuilles pour habiller les plus petits. Que ce soit pour la découpe ou pour les patrons, il parait que même les grands couturiers de Kalos ont recours aux talents des Manternel quand il s'agit de créer une édition saisonnière. D'aucuns pourraient me dire que je suis avantagé, la raison de ma présence reste l'observation de ma petite protégée en plein exercice de ses talents. Même si, pour cette fois, c'est plutôt moi qui met mes mains à son service.

Côté gauche, ça a l'air de bien se passer. Enfin, je crois ? Je ne sais pas ce qu'elle en pense, mais pour avoir jeté un coup d’œil sur les autres concurrents, sa création me semble partir sur de très bonnes bases. Sorti de mon étude, l'activité n'a pas l'air de déplaire à Luna ou Miko, et même si je suis sûrement un des pires cas quand il s'agit de deviner à quoi pense quelqu'un, j'ai l'impression qu'elles s'amusent.

Du moins, j'espère.

En soi, je n'ai absolument aucune expérience en art floral non plus. Je me laisse guider par mon pokémon, j'essaye d'arranger quelques points qui me semblent pas très symétriques, mais c'est plus ou moins tout ce que j'arrive à faire dans l'affaire. J'ai laissé le soin à Aries de faire ajouter tout une myriade de fleurs dont je ne connais pas le nom, et je trouve ça plutôt joli. A voir si ça correspond aux critères du cours.

Alors heu... je suis sur la bonne voie ?

Je tourne le regard vers Luna.

Je ne m'y connais vraiment pas... Mais... ça m'a l'air pas mal, pour le moment, non ? J'sais pas trop.

Je juge sa création une seconde fois. Ça a plutôt bien avancé, et même si je ne suis pas un expert dans le domaine, je trouve ça plutôt joli. Tout ce que je sais, c'est que seul, je n'aurai pas pu faire quelque chose d'aussi élaboré que Luna, c'est dire à quel point ma créativité peut atteindre ses limites dans ces choses-la.

J'aime bien ! Tu es plus douée que moi, déjà. Je souris malgré moi. Tu en pense quoi, Aries ?

Je me tourne vers la professionnelle. Concentrée, elle s'autorise toutefois un bref regard vers le produit de la concurrence, et atteste alors d'un hochement de tête satisfait. Clairement, en langage Larveyette, ça veut dire que c'est déjà pas mal. Passé le côté recherches, l'activité est plus amusante que je ne le pensais ! Mais ça, c'est sûrement parce que Luna est là. Je malaxe une de mes mèches de cheveux, quand même disposé à donner un commentaire supplémentaire pour équilibrer les forces.

J'aurai peut-être ajouté la branche de cerisier.. Je réfléchis. Ce n'est plus trop la saison, mais les pétales roses iraient bien avec ta création, je pense. Et puis, ça rentre bien dans le thème.

Par là, je sous-entend que ça correspond bien à Luna. Les pétales et ses cheveux, c'est à peu près la même couleur, et comme la professeur nous a intimé de faire quelque chose «qui nous ressemble», je pense que l'ajout ne serait pas de trop. D'ailleurs, bien qu'Aries se soit lancée dans le thème sans lésiner, notre produit n'en demeure pas moins réfléchi : avec le peu d'informations sur moi dont elle disposait, elle est parvenue à faire quelque chose qui, à mon goût, me correspond assez bien. La multitude de branches, fleuries et multicolores, pourraient incarner ma passion pour la recherche ou ma culture générale, le fait que mes connaissances filent dans tous les domaines. Pareil, la grande branche feuillue symbolise sûrement ma passion principale, les pokémons insectes, et toutes les informations que j'ai accumulé sur eux jusqu'ici.

Pas mal du tout.

Le temps est écoulé !

♦    ♦    ♦

Au final, on a fini ex-æquo. Le travail d'équipe entre Miko et Luna a fini par payer, alors que mon manque d'imagination a légèrement abaissé le niveau de la création d'Aries. Pour le coup, je crois qu'elle me boude un peu, et ce pour l'unique et bonne raison que j'ai plus été un larbin qu'un réel partenaire. En soi, je n'avais pas spécialement envie de gagner, et je suis même plutôt heureux que notre travail a tous les quatre ait été reconnu. Nous nous retrouvons donc avec deux portes-clés souvenirs au lieu d'un, et même si le lot n'a rien d'extravagant, il est assez élégant pour que je l'utilise à l'avenir.

En tout cas, c'était amusant. Ça me motive d'autant plus pour continuer à visiter Bord-au-vent avec Luna. Il y a encore pas mal de choses à faire dans les parages.

Je l'interroge du regard.

A toi de choisir où aller, maintenant.


Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mar 30 Aoû 2016 - 3:28
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell




Ren m'a donné plusieurs conseil, et Miko a vraiment accroché à l'activité. Je ne m'y attendais pas, mais il est vrai que l'Evoli apprécie la nature. J'avoue y avoir pris goût aussi, c'était minutieux, mais le résultat en valait vachement la chandelle. J'étais fière de moi. Finalement, nos deux créations étaient très belles, je trouve. Le professeur était probablement de mon avis puisque nous avons fini ex-æquo, j'étais heureuse du résultat.

« Tu sais, si tu ne m'avais pas conseillé la branche de cerisier, tu aurais sûrement gagné ! C'était une très bonne idée ! »

C'était à mon tour de choisir une activité, mais je n'avais pas vraiment d'idée. À vrai dire, je connaissais à peine ce qu'offrait la ville de Bord-au-Vent, j'aurais peut-être dû me renseigner. Enfin si ! Je sais qu'il y a plusieurs boutiques et salons de thé, et apparemment on peut casser la croûte dans certains d'entre eux. Mon estomac commençait faire des petits bruits subtils, alors pourquoi pas grignoter un peu avant ce soir.

« Ça te dirait d'aller casser la croûte dans un salon de thé ? Ils sont réputés à Bord-au-Vent, apparemment. »

Et ; je n'avais pas de meilleures idées. D'ailleurs, il n'était pas obligé d'accepter, et pouvait librement proposer mieux. Même si ça pourrait être sympa, ça nous permettrait de discuter, et en apprendre un peu plus l'un sur l'autre. Pourquoi pas après tout ? En plus, on dit que les salons de thé ici sont toujours ornés de fleurs, cela doit être joli.

J'ai pris la branche de cerisier que j'avais gardé avec moi en souvenir du cours d'ikebana, et je l'ai attaché à l'une de mes mèches. Le rose correspondait parfaitement à celui de la fleur, c'était marrant. « Y aura peut-être du thé à la cerise ! ­»

Bon... la blague était un peu nulle, je le reconnais. Mais ce n'est point grave, il fallait bien un brin d'humour dans ce modeste monde. Enfin. Je voulais laisser mon partenaire accepter ou décliner l'invitation, avant de me précipiter vers le lieu en question. Une chose est sûre, j'appréciais fortement la compagnie de Ren, et c'était la première fois depuis le début de mon périple que je m'amusais, que je profitais, simplement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Mar 30 Aoû 2016 - 12:12
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 16h04

Ça me va. Je jette un œil à mon smartphone. C'est l'heure, en plus.

Et puis, pendant un instant, je bloque. Je n'ai absolument pas compris le jeu de mot de Luna, jusqu'à ce que, Ô miracle, je fasse suffisamment cogiter mon cerveau pour faire le lien. Afin de rattraper mon léger manque d'expressivité, je lance une réponse qui, bien que sortie de mon imagination et totalement hasardeuse, devrait plus ou moins convenir à la situation. Enfin, je crois ?

Ou des tartelettes à la framboise.

Oui. Je n'ai pas trouvé mieux, mais c'est pas mal. Ça rentre dans le thème, on va dire ! Pauvre Luna qui, malgré elle, me connait trop peu pour savoir que je suis l'homme le moins réceptif aux blagues du monde. J'essaye, j'essaye, mais même avec toute la volonté de l'univers, je n'arrive pas toujours à saisir où les gens veulent en venir. Je suppose que mon cerveau n'est pas calé pour ça.

Mais pour ce coup-ci, je me suis bien rattrapé.

Notre prochaine destination convenue, nous marchons jusqu'au salon de thé le plus proche. On arrive finalement devant une façade, assez fleurie et parée de mille couleurs. Peut-être que tous les salons sont décorés comme ça, ou peut-être pas, mais je suis certain que celui-la fait l'unanimité de par son architecture. Le bâtiment parait vieux, mais pas délabré. Plutôt traditionnel, en fait, et la multitude de plantes donne un air rafraîchissant à son enseigne. Comme Luna a l'air motivée pour y entrer, et que moi-même ne dirait pas non à un petit passage sur les lieux, nous passons la porte pour pénétrer la bâtisse. Très vite, nous sommes accueillis par le personnel et sommes installés, après un court temps de recherche, à une table de deux au fin fond du salon.

Il y a beaucoup de monde. Entre couples, seniors et habitués, les voix devraient logiquement filtrer à l'intérieur, mais ce n'est pas le cas. En réalité, tout est très calme, et la plupart des clients discutent placidement sans faire transparaître leur conversation. L'endroit, qui ressemble à un mélange entre une grande serre et un vieux bâtiment, n'usurpe pas sa réputation de retraite. Et puis, le personnel a l'air motivé. Sans que j'aie le temps d'adresser la parole à Luna, un serveur s'approche pour prendre notre commande.

Je ne vais pas me risquer à manger de nouveau car, de toute façon, c'est assez rare que je grignote entre les repas. Sauf circonstances atténuantes. Par contre, je peux m'autoriser à commander un gyokuro en hymne à ma région natale. Je me souviens que, à l'époque, je buvais ce thé dans toutes les situations possibles et imaginables, car en plus d'être bon, il fonctionne un peu comme le café. Bref, encore quelque chose que j'ai hérité de mon père. Ma commande terminée, c'est au tour de Luna, et ci-fait, le serveur note sur son petit carnet et s'en va poliment pour réitérer l'opération à une table éloignée.

Je souris à Luna.

La décoration me fait penser à notre cours de tout à l'heure. Je suppose que toutes les traditions sont liées dans cette ville.


Je regarde les murs. J'aperçois plusieurs fleurs de cerisier et, sans vraiment m'en rendre compte, je me met à penser que Luna se fondrait bien dans la décoration. Sauf que, dit comme ça, c'est un peu bizarre. Peut-être que ça rendrait mieux en images ? Bah. Ce n'est pas comme si j'étais photographe, et j'imagine que ma camarade, aussi gentille soit-elle, ne se laisserait pas accrocher aux murs par le personnel pour devenir une décoration.

Je grimace. A quoi est-ce que je pense ?

Donc, qu'est-ce qui te pousse à voyager ?

Eh. Bon changement de sujet. Pour le coup, je connais ses raisons, mais je ne connais pas ses motivations : les gens veulent devenir de bons dresseurs, certes, mais ils ne passent pas toujours le pas de l'émancipation. Aussi mignonne qu'elle soit, Luna doit avoir un caractère plus forgé qu'elle ne laisse l'entendre. Par exemple, moi qui ai poussé ma passion à son paroxysme pour en arriver à cette conclusion, j'ai du mal à envisager autre chose. Ça me rend curieux.

Mais bon. Rien n'exclu qu'elle veuille simplement suivre ses envies.


Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Jeu 1 Sep 2016 - 16:29
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell



J'observe la carte du salon, en analysant la liste de tous les thés et de toutes les tisanes possibles, sans compter les grignotines. Le menu est très varié, et je me retrouve indécise. Puis, mon regard s'arrête sur une ligne qui m'interpelle : « Thé blanc aux fleurs de cerisier. ­» Je souris. Impossible de résister. Je regarde le serveur fort sympathique, et lui fait part de ma commande. Le fameux thé, ainsi que quelques biscuits au beurre.

Le salon est très joli et très décoré. J'aime beaucoup ! Je crois que c'est le thème principal dans cette ville ; les fleurs. Il y en a partout ! On se croirait presque dans un jardin botanique, mais c'est agréable. L'ambiance est paisible et tranquille, j'essaye de ne pas parler trop fort pour ne pas déranger tout le monde. Je ne sais pas si j'ai une voix portante ou non.

« J'aime beaucoup l'endroit ! En plus, t'as vu, y a des cerisiers sur les murs ! Tu crois que je devrais acheter ce salon ? Il me correspond bien ! ­»

Je ricane. Ma remarque était irréaliste, mais c'était la faute de Ren ! Oui oui. Maintenant, j'allais associer tout ce qui a un rapport avec les cerisiers à moi-même. Je n'avais jamais fais gaffe avant.

Nous commençons en discuter en attendant notre commande. Ren me demande ce qui me pousse à voyager, et je ne sais pas vraiment ce que je dois répondre à cette question. Je réfléchis un instant, puis je me lance.

« Et bien... depuis que je suis toute petite je rêve de devenir dresseuse. Comme je te l'ai dis plus tôt, j'ai toujours vécu avec les pokémons. Je marque une légère pause. J'ai envie de découvrir un peu plus ma région, je ne connais pratiquement pas les villes en dehors de Minami et Nox Illum. J'aime beaucoup voyager, faire de nouvelles découvertes, des rencontres, et m'entraîner à devenir une meilleure dresseuse. J'ai l'impression de profiter de la vie, d'être libre et de voler de mes propres ailes ! ­»

Je m'emporte un peu trop. J'arrête mon monologue et je retourne la question à mon interlocuteur. « Et.. et toi ? ­» Je suis curieuse d'en savoir un peu plus sur Ren également, je ne connais pas vraiment ses projets.

« Voici votre commande, mademoiselle ! ­»

Le jeune homme de tout à l'heure dépose le thé et les biscuits devant moi, tout sourire, et fait de même pour Ren. « Merci beaucoup ! ­»

Les gens sont enthousiastes ici, ça fait plaisir. J'attends que mon thé ne refroidisse un peu avant de le boire, et je me contente de plonger l'un des biscuits dans celui-ci pour le manger. Ensuite, je me permet une deuxième question.

« C'était comment à Johto ? Tu comptes retourner là-bas ? ­»

Comme je l'ai mentionné plus tôt, j'aimerais bien visiter cette région un jour. Peut-être que Ren pourra être mon guide touristique, qui sait ! Ahah. Enfin, ce n'est pas pour aujourd'hui. Je dois déjà visiter toutes les villes de Mhyone avant, c'était mon objectif. Je goûte finalement mon thé aux fleurs de cerisier. Il est très léger, et délectable. Je ne regrette pas mon choix.

« Il est délicieux ! ­»

Oups. J'ai peut-être parlé un peu fort là, non ? Je n'espère pas. Hum. Je baisse la tête, en tournant la cuillère dans ma tasse. L'enthousiasme des gens aux alentours doit être contagieux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Lun 5 Sep 2016 - 2:24
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Le vent se lève
Classique
Mercredi 03 Août 2016, 16h14

Je vois. J'esquisse un sourire discret. Difficile de ne pas être d'accord. Découvrir de nouvelles choses, rencontrer des personnes intéressantes.. C'est amusant. Ça a le mérite de donner un nouveau point de vue sur le monde.

Tiens, c'est à mon tour. Pour le coup, j'attend que le service soit terminé, et je remercie le serveur qui, il faut l'avouer, a été plus rapide que son ombre pour faire son boulot. Mais on ne va pas se plaindre ! Curieux, je porte le liquide brûlant à ma bouche. Ô miracle, je me délecte de ma boisson comme d'une bonne surprise, agréable et inattendue. Je ne m'attendais pas à boire un délicieux gyokuro comme celui-la. Pas si loin de ma région natale. La mine éclaircie par cette bonne nouvelle, je repose la boisson chaude sur son socle et, croisant les bras, me lance dans mes classiques mais indémodables explications.

Pour la petite histoire, mon père était chercheur dans le laboratoire du professeur Ormes, et j'ai plus ou moins hérité de sa passion. A la seule différence que moi, ce que j'aime, c'est les pokémons de type insecte. Je compte devenir un expert dans le domaine, et j'ai déjà commencé à publier des thèses sur le sujet.

Je passe une main contre ma nuque.

Mais bon.. Elles sont assez abstraites, j'ai encore du chemin avant d'arriver à quelque chose de concret. C'est pour ça que je suis venu à Mhyone : capturer le maximum d'insectes possible, les étudier, et progresser dans mon domaine. Quant à Johto, c'était une belle région, bien que, sorti de Doublonville et Ecorcia, je n'ai pas vraiment eu le temps de faire du tourisme. Ce que je peux dire..

J'hésite un moment.

C'est que nous avons nos traditions, et les pokémons insectes qui s'y trouvent sont tous passionnants. Orion, mon Scarhino, vient du bois aux chênes, par exemple. C'est un endroit assez réputé pour ses spécimens.

Luna a l'air d'écouter attentivement.. Mais je n'ai pas grand chose d'autre à dire ! Le reste, c'est du détail, c'est superflu et ça m'étonnerait que ça l'intéresse. Je ne vais pas la fatiguer plus que de raison avec mes histoires sur les pokémons insectes, et maintenant qu'un quatre-heure se dresse entre nous et nos questions, autant profiter d'un petit répit. Marquant une pause, je porte de nouveau le thé à mes lèvres et, malgré moi, frétille de bonheur au contact de la petite tasse. Le bon thé et moi, c'est une grande histoire d'amour.

Il est délicieux !

Hmpf.

Ça, ce n'est pas sorti de nulle part. En fond, un homme, pas très âgé et les cheveux bleutés, détourne le regard alors qu'il porte lui aussi une tasse de thé à ses lèvres. Est-ce qu'il serait intervenu car Luna a trop haussé le ton ? Je suppose que tout le monde a ses habitudes, dans les parages, et ça ne me choquerait pas que certains y tiennent plus que d'autres. Toutefois, bien que je ne l'ai jamais rencontré personnellement, le garçon me dit quelque chose. Une figure connue des environs, peut-être ? Je n'ai pas bonne mémoire pour retenir les noms.

Je regarde Luna, le nez dans sa tasse. Elle a l'air un peu honteuse, mais elle s'en remettra. Je vais essayer de détendre l'atmosphère.. A ma façon. Advienne que pourra, car quand on touche à l'aspect humour de ma personnalité, on est souvent pas déçu par la facilité avec laquelle je me  retrouve à côté de la plaque.

Tu essayes de faire infuser tes cheveux ? Je me demande si ça renforcera le goût cerisier..

Je souris.

Ne t'en fais pas, je crois que personne ne t'a entendu. Je baisse le ton. A part le gars, là-bas au fond. Il me dit quelque chose. Tu le connais, toi ?


Re: Le vent se lève — Luna & Ren
Jeu 8 Sep 2016 - 16:38
Région d'origine : Mhyone
Messages : 532

Evanna Rainsworth

Evanna Rainsworth

Le vent se lève
Luna Faylinn & Ren Lowell



J'écoutais attentivement ce que me racontait Ren, à propos de son passé, de sa région, et des pokémons qu'il avait pu rencontrer. C'était très intéressant, et j'étais heureuse d'en apprendre un peu plus sur mon camarade. Il voulait approfondir ses connaissances sur les pokémons insectes, il était évident qu'il en connaissait déjà un rayon, et qu'il était passionné par ces spécimens. Je souriais. Cela me faisait plaisir de voir une personne avec de l'ambition et autant de passion dans un domaine en particulier. Personnellement, bien que le type Psy m'intéresse énormément, je ne choisis par uniquement mes pokémons en fonction de leurs types. J'y vais au coup de cœur, à l'instinct. Nous sommes tous différents !

« Il y a plusieurs pokémons insectes à Mhyone en plus, tu vas adorer ! »

J'essayais de ne pas parler trop fort, je crois que j'ai dérangé un jeune homme à une autre table, qui voulais le silence. Bon, après tout, je pouvais comprendre. Nous étions dans un salon de thé, c'était sensé être tranquille et paisible. Jusqu'à ce Ren me sort une blague qui m'a bien fait rire. Si j'allais faire infuser mes cheveux. Je n'ai pas pu m'empêcher de rigoler, je ne pouvais pas me retenir.

« Je vous serais reconnaissant de bien vouloir baisser le ton, s'il-vous-plaît. »

Je regarde en direction du garçon dont l'apparence semblait être familière à Ren. Je ne le connaissais pas, mais il est vrai que sa tête me disait quelque chose. Quoi qu'il en soit, pour le coup, alors que je m'amusais un peu, j'avais trouvé sa remarque à la limite de l'impolitesse, même malgré son « s'il-vous-plaît ».

« Excusez-moi de vous déranger avec ma joie. »

Mais qu'est-ce que je venais de dire là ? Bon, je ne l'avais pas dis très fort, mais il m'avait entendu, pour sûr. Ce n'était pas mon genre de sortir ce genre de répliques, je me suis rattrapé.

« Enfin... je veux dire... excusez-moi, c'est que j'ai une voix naturellement forte et... Bon, ça suffît les arguments. Je vais parler moins fort, toutes mes excuses. »

Le jeune homme à la chevelure bleutée s'en est retourné à ses occupations, pendant que moi, je rougissais comme une tomate. J'ai baissé les yeux, en terminant de déguster mon thé.

« Je... oui, je crois l'avoir déjà vu aussi, mais ça ne me revient pas. »

Aie-je dis dans un murmure à Ren.

Lorsque tous les deux avions terminés notre boisson chaude, nous sommes ressorti du salon en remerciant le personnel. C'est à ce moment que je me suis souvenu de cet homme. Enfin, je n'en étais pas certaine. J'ai sorti mon portable de ma poches pour regarder la liste des champions d'arènes de Mhyone. C'était ce que je pensais, Steve.

« Bon, et bien... le gars du salon, c'était le champion de l'arène de Bord-au-Vent. J'espère qu'il ne se souviendra pas de moi le jour où j'irai l'affronter ! »

Ce n'était pas demain la veille que cela allait arriver, mais quand même. En tentant d'oublier le fait que je me sois ridiculisée, j'esquissa un sourire nerveux à Ren.

« En tout cas, c'était très bon. Je passe un très bon moment. Je marque une pause. Demain, j'ai quelque chose de prévu, mais ce serait super qu'on se retrouve après-demain, tu en penses quoi ? »

J'ai lancé cette idée comme ça, sans réfléchir. J'espérais qu'il accepte, s'il n'avait rien de prévu ! Autant profité du fait que nous soyons tous les deux dans la même ville pour se revoir, et peut-être explorer d'autres endroits ! Après tout, c'est toujours plus amusant à deux.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~




T-CARDFICHE
EVANNA DISCUTE EN #C780A7
Re: Le vent se lève — Luna & Ren

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: