:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 6 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Se faire voler dans les plumes - ft. Alexandre Diame [Capture]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 1087
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 19:05

Alexandre Diame & Ivar Northway
Se faire voler dans les plumes.


Le soleil se levait lentement. La nature reprenait des couleurs tandis que les rayons de l'astre solaire commençait à les abreuver de leurs lumière. Le sol était toujours humide de l'ondée de la veille et reflétait par moment le ciel sans nuages. La route, quand à elle, était légèrement boueuse. Le paysage était contrasté, teinté de jaunes et de verts naissants avec l'aurore, tandis que les ombres restaient aussi noires que la nuit qui venait de se coucher. La frondaison des arbres ployait légèrement sous le petit vent qui soufflait de sa maigre force, produisant un son agréable et tranquillisant.

Deux jeunes hommes marchaient sur la route, la ville de Minami était encore visible au loin, calme, ils s'éloignaient d'elle. La plus petite des silhouette s'arrêta et huma l'air.

"Ça sent bon la pluie ! Nous avons eu raison de partir tôt de Minami. Nous avons toute la journée devant nous pour me trouver un emplumé et pour te trouver un ensablé !"

Ivar était visiblement de bonne humeur ce matin là. Et il avait de quoi ! Il allait essayer de capturer son premier pokémon. Le jeune homme n'avait qu'une vague idée de ce qu'il souhaitait capturer, ne connaissant pas tout les pokémon qui vivaient sur cette route. Il espérait tout de même tomber sur un Etourmi ou un Cornèbre. Mais tant qu'il s'agissait d'un pokémon Vol, cela lui allait !
L'autre jeune homme semblait être de bonne humeur aussi. Alexandre voulait lui aussi capturer un pokémon, préférant le type sol. Tout deux étaient curieux de savoir quelles créatures ils rencontreraient.

Ils s'étaient tout deux rejoint la veille à Minami, bien décidés à profiter de la journée. Les deux jeunes gens s'étaient abrité de la pluie dans un bar avant de trouver un hôtel pour se reposer pour la nuit. Levés quelques heures avant le lever du soleil, ils étaient parti sur la Route six, encore ensommeillés. La nuit avait été plutôt festive avant qu'ils n'aillent dormir, les deux garçons aimant bien la compagnie de leurs semblables.

Sans attendre une réponse de son camarade, le blondinet sortait de la route pour aller dans les champs avoisinant. Il venait de repérer un endroit parfait pour qu'une nichée de pokémon oiseaux se cachent : un petit promontoire en haut d'une colline rocheuse, entourée d'arbre. Le jeune homme marchait entre les grands troncs, tournant la tête dans tout les sens, espérant déjà tomber sur un pokémon, son camarade sur les talons. Trop excité pour ralentir l'allure, Ivar arriva bientôt au pied de la colline et commença son ascension, devant même parfois escalader la roche. Alors il assurait ses prises avant de continuer de monter, vérifiant que la paroi rocheuse ne céda pas sous ses pieds ou ses mains.
Après une bonne heure de détours, de marche et d'escalade, ils arrivèrent tout deux au sommet du petit promontoire, pour se rendre compte qu'il n'y avait pas de nid de Pokémon, et qu'en plus, s'ils avaient contournés la colline, ils auraient pu la grimper sans escalader. Une pente d'herbe verte permettait facilement l'ascension comme la descente sur la partie cachée. Cependant, la vue qui s'étendait devant eux était merveilleuse. Le soleil était encore bas dans le ciel, au loin, ils pouvaient voir les bâtiments de Minami. De l'autre côté, la route serpentait, disparaissant sous les arbres au bout d'un moment. Ils pouvaient même voir l'autre route, celle réservée aux bicyclette, qui jurait par son revêtement lisse dans ce paysage sauvage. Le relief montait de plus en plus en direction de Minami, ils étaient maintenant au dessus du niveau de la mer et s'en éloignait petit à petit. De là ou ils étaient, il y avait encore quelques falaises côtières. Ainsi, en se grandissant un peu, Ivar apercevait encore la masse brillante et ondulante de l'eau.

Ivar s'imagina d'ores et déjà s'envoler, sur le dos de son Roucarnage, s'élançant depuis le promontoire et prenant de l'altitude rapidement. Il était devenu membre du conseil 4. Non ! Il était maître pokémon et son Roucarnage et lui étaient respectés dans tout le pays. Une volée de pokémon oiseaux, indiscernables tellement ils étaient hauts dans le ciel, le tira hors de ses pensées. Il écarta les bras pour embrasser le paysage, au bord du précipice. La route 6 était réputées parce qu'elle pullulait de Pokémon Vol, c'est donc naturellement qu'Ivar l'avait choisie pour sa première capture. Il se tourna finalement vers son camarade.

"Alors ? Tu es prêt ? Nous avons des compagnons à trouver !" Et sur ces mots, il s'élança sur la colline, s'éloignant de la route mais se rapprochant de son destin.
 
 

MJ:
 



© Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3154
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 14:18
Se faire voler dans les plumes




Nous ne nous étions pas vus, avec Ivar, depuis cette fameuse affaire d’olive dans la Canopée. Je devais bien avouer être particulièrement enthousiaste à l’idée de voir mon ami et rival, et j’étais curieux de savoir s’il avait beaucoup progressé depuis la dernière fois. Je ne doutais pas qu’il devait avoir vécu tout un tas d’aventures, comme ça avait été également le cas pour moi. C’est donc avec plaisir que je remettais mes plans et ma visite à Meridian pour une autre fois, prenant à la place la route de Minami par les airs. Les températures commençaient à s’adoucir doucement, ce qui rendait les voyages assez agréables en cette saison. De toute façon, rien ne pressait, et un peu de repos me ferait surement le plus grand bien.

J’arrivais donc à Minami dans la soirée. Je retrouvais rapidement Ivar dans un bar. Le temps avait viré à la pluie mais, curieusement, ça ne me dérangeait pas le moins du monde. Zépar aurait surement été d’un tout autre avis que le mien. Cette pensée me fit sourire. Les Hippodoccus avaient une sainte horreur de l’eau, bien plus que les autres pokémons sols. Je reportais alors mon attention sur le blondinet, soucieux de passer une bonne soirée. Comme la plupart des gens, il ne semblait pas avoir remarqué le bijou que je portais alors à l’avant-bras, une sorte de grand bracelet en métal blanchi qui abritait surtout la gemme sésame que m’avait confié Chris. Mais ça m’allait bien comme ça. Avoir un tel atout dans ma manche était une situation plutôt souhaitable en fin de compte et, même si Ivar était mon ami, je n’allais pas non plus lui révéler tous mes secrets si facilement ! La soirée s’était passée plutôt simplement, ce qui était plutôt agréable dans ma vie en ce moment. Nous étions ensuite partis nous coucher après avoir trouvé un hôtel de libre, promettant de nous lever aux aurores le lendemain pour ne pas louper la capture de mon ami.

Et c’est donc ce que nous avions fait. Le soleil venait à peine de se lever que nous étions déjà sur la route 6, endroit réputé pour ce qui était de la présence de pokémons vol. Un choix plutôt judicieux dans le cas d’Ivar. Moi, je ne m’attendais pas vraiment à trouver un nouveau compagnon. Je n’étais là que dans le but d’éventuellement découvrir quelques espèces de pokémons sol pouvaient éventuellement vivre aux côtés de leurs confrères volants.  Perdu dans mes pensées, et amusé par l’attitude presque enfantine de mon partenaire, je marchais dans les pas d’Ivar qui paraissait particulièrement motivé et excité à l’idée d’intégrer un nouveau compagnon à son équipe.

Mon ami courait partout, et je le suivais à mon rythme, tranquillement, les bras croisés derrière la tête, profitant simplement de l’air frais et des odeurs que procurait la rosée matinale. Je devais toutefois me reconcentrer pour franchir certains obstacles, car Ivar avait décidé de ne pas emprunter les chemins traditionnels. Je me demandais alors, amusé, si moi aussi j’avais eu la même attitude que lui les premières fois que j’étais parti capturer un pokémon. Ce n’était pas impossible, alors je me ravisais bien d’émettre un quelconque jugement sur le jeune blondinet. J’étais simplement heureux qu’il paraisse aussi motivé, et sa bonne humeur était contagieuse.

Alors que nous grimpions une colline, Ivar brisa le silence. Je lui offris alors un sourire en coin, manquant de ne pas pouffer en entendant ses propos motivés. Je hochais alors la tête, lui répondant ensuite.

« Prêt, bien sûr. Mais tu sais, je suis surtout venu par curiosité, ce n’est pas sûr que j’ajoute un pokémon à mon équipe ! En revanche, tu devrais arrêter de t’agiter partout si tu veux pas les faire fuir… » Dis-je sur un ton taquin, alors que nous approchions du sommet de la colline.

M-M-Modération !:
 


© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 6406
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Sep - 15:46

Des pokémons apparaissent !

   


Alors que vous savourez l'air autour de vous, une nuée de Yanma remonte la pente, volant en rase-mottes, passant autour de vous avant de virevolter sur place en vous faisant face. Ils ont l'air plutôt curieux de vous. Vous remarquez aussi un arbre de sommet de la colline d'où provient des petits piaillements aigus. En y regardant bien vous pouvez apercevoir un bébé Roucool dans un nid.


Qu'allez-vous faire ?

PS : Yanma pour Ivar et Roucool pour Alex.


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 1087
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 3:52

Alexandre Diame & Ivar Northway
Se faire voler dans les plumes


Sans écouter le conseil de son ami, Ivar dévalait la pente de la petite colline quand un son impromptu arriva jusqu'à ses oreilles en même temps que deux formes qui avançaient vers lui. Le garçon essaya de freiner, dérapant un moment avant de chuter sur son séant dans une grimace. Alors que le son amplifiait, le jeune homme cessa de se masser les fesses, dirigeant son regard sur les deux étranges créatures qui approchaient d'eux. Les insectes volants étaient plutôt grands, au moins autant que Hrafn, c'est le vrombissement de leurs ailes qui avait attiré l'attention d'Ivar et entraîné sa chute, celui-ci, bien que faible auparavant, même pour l'ouïe fine du jeune homme, était maintenant beaucoup plus fort, presque entêtant. Le garçon se redressa lentement pour ne pas effrayer les deux pokémon, apparemment curieux de la présence du jeune homme maladroit et de son camarade. Les deux créatures se mirent à voleter autour d'eux, lentement en les observant. A leurs long corps rouge et leurs yeux cernés de verts, Ivar reconnut des Yanma.

Le sourire aux lèvres, il observait les pokémon insectes, c'était donc vrai, des types Vol traînaient dans la zone. Mille questions assaillirent son esprit en même temps. De quoi était capable cette espèce de Pokémon ? Devait-il essayer de capturer l'un des deux Yanma ?
Arriverait-il à l'élever ?
Il n'en savait rien et n'arrivait pas à se décider. Il sentait le regard d'Alexandre dans son dos, se demandant surement ce que faisait son ami quand un son, un léger piaillement non loin fit sortir le blondinet de ses pensées. C'était un petit cri, qu'il connaissait par cœur, celui d'un Roucool qui demandât à ce qu'on le nourrisse. Le jeune homme blond eut alors conscience que dans sa précipitation d'attraper un nouveau Pokémon, il avait oublier tout cela, de regarder et d'écouter ce qu'il se passait autour de lui.

Un sourire naquit sur son visage, s'élargissant lentement pour devenir l'expression même de la joie. Ivar ne sût dire s'il sourirait de nouveau ainsi, tout ce qu'il pourrait dire à l'avenir c'est que ce moment le comblait de joie. Il leva lentement sa main, après un regard à son frère d'arme, en direction du Yanma le plus proche, pour lui intimer de lui faire confiance, lui faire comprendre qu'il ne lui ferait aucun mal. Le pokémon insecte, curieux s'approcha légèrement comme pour voir si le dresseur avait à manger. Ce n'était pas le cas et finalement le pokémon recula, accélérant le battement de ses ailes avant de s'échapper avec son ami à lui, dépassant les deux dresseurs pour s'enfuir dans les cieux après le promontoire. Le jeune homme se tourna quand il passèrent, hypnotisé par le bruit de leurs ailes, le sourire enfantin toujours plaqué sur ses lèvres. Ivar ne regrettait pas de les avoir laissés s'enfuir, il avait déjà eu la chance d'attirer leur attention et cela le comblait. Il attraperait un autre Pokémon, il n'avait seulement pas voulu briser la beauté de ce moment, de cette première rencontre. D'un mouvement de tête il intima à Alexandre de reprendre la route.

"Allons-y, je ne suis pas venu pour bailler aux Cornèbres.

Et il reprit sa route, s'enfonçant entre les arbres, plus calmement cette fois. Il regarda une nouvelle fois en direction du nid ou le petit Roucool piaillait toujours, le petit bruit du minioiseau faisant remonter une foule de souvenirs dans l'esprit du jeune homme.


Modération:
 
 


©️ Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3154
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 13:44
Se faire voler dans les plumes




Alors que je suivais Ivar, j’observais l’enthousiasme du jeune homme finir par lui nuire. Alors qu’il dévalait le flanc de la colline, il ne semblait pas avoir remarqué la présence des deux pokémons vol qui bourdonnaient tranquillement en contrebas. Il tenta alors un dérapage contrôlé qu’il ne contrôlé que paternellement, tombant lourdement sur les fesses. Je ne pus m’empêcher d’éclater de rire devant la scène, voyant que mon ami ne s’était finalement pas fait trop mal, et je m’approchais des curieux pokémons.

Le type de prédilection d’Ivar restait une énigme pour moi, mais le bourdonnement calme et incessant des deux pokémons – qui avaient l’air d’être de type insecte – étaient littéralement fascinants. Comme Ivar, je m’approchais alors d’eux, tranquillement, sans me presser, afin de les observer de plus près. Le blondinet avait l’air particulièrement concentré, aussi, au lieu de le déranger, je préférais sortir mon pokédex afin de me renseigner davantage sur le pokémon en face de moi. Je mis alors des écouteurs pour entendre la description intégrée à la page du pokémon.

Pokédex
Yanma, pokémon translaile !
Yanma a un champ de vision de 360 degrés sans avoir besoin de bouger les yeux. Il vole incroyablement bien et peut faire des figures acrobatiques. Ce Pokémon descend en piqué sur ses proies.


Le pokémon était plutôt gros pour un insecte, mais semblait tout de même assez paisible, malgré la description de prédateur qu’en faisait le pokédex. De toute façon, je n’étais pas vraiment inquiet, et j’attendais simplement qu’Ivar prenne une décision concernant les pokémons vol. Allait-il en choisir un des deux pour devenir son premier compagnon ? Où choisirait-il de continuer ses recherches pour être sûr d’obtenir ce qu’il voulait ?

Il me fit alors signe d’approcher des gros pokémons, ce que je fis tranquillement, sans me presser. Visiblement, les deux insectes semblaient plus curieux qu’agressifs, ce qui était indéniablement une bonne nouvelle pour nous. Cependant, ils se désintéressèrent assez vite de nous lorsqu’il vire qu’aucun d’entre nous n’avait quoi que ce soit pour les sustenter. Ils passèrent alors devant nous, sans nous prêter plus d’attention, avant de s’envoler dans le ciel et de disparaitre rapidement. Ivar n’avait pas l’air trop déçu, car il se retourna rapidement vers moi, un grand sourire sur le visage. Alors qu’il me parlait de ne pas bailler au Cornèbre, je secouais la tête, désespéré, un petit sourire en coin. Moi, je ne faisais que le suivre hein, s’il y en avait bien un qui avait la tête ailleurs pour l’instant, c’était plutôt lui !

Je lui emboitais donc simplement le pas, profitant de la fraicheur de la journée. Au moins, le pokémons vol vivaient au grand air, et, même si je n’avais pas vraiment l’intention de capturer un pokémon aujourd’hui.

M-M-Modération !:
 


© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 6406
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 19:09

Des pokémons apparaissent !

   


Suite à votre rencontre avec les Yanma, vous vous enfoncez entre les arbres. Il ne se passe pas grand chose jusqu'à ce que vous entendiez des cris plutôt aigus sur votre droite. En serpentant entre les arbres vous arrivez sur une zone plutôt dégagée où vous constatez un drôle de manège un Furaiglon est sur la branche d'un arbre et fais face à un Hoothoot sur la branche d'un arbre en face de lui. Derrière chacun d'eux d'autres Pokémons de la même espèce prêts à soutenir leur leader si ca part en combat. Les deux oiseaux ont l'air de se disputer mais vous n'en connaissez pas la raison. Cependant, vous constatez que le Hoothoot leader est chromatique !


Qu'allez-vous faire ?

PS : Furaiglon pour Ivar et Hoothoot pour Alex.
PS2 : Vous pouvez choisir la couleur du chromatique.


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 1087
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 3:12

Alexandre Diame & Ivar Northway
Se faire voler dans les plumes


Ils marchaient depuis un moment, seuls dans les bois. La pente était plus douce que sur la colline précédente et Ivar ne doutait pas que plus loin sur la route, tout ce paysage commençait à se transformer en falaises abruptes à cause de la proximité de la montagne. Le jeune homme était au aguets et beaucoup moins excité que précédemment et il semblait en être de même pour son camarade, le blondinet était plus que déterminé à repartir avec un nouveau compagnon.
Le bruit qu'il perçut était léger d'abord, puis gagna en ampleur. Les sons venaient de leur droite. A pas de Lougaroc, le jeune homme se rapprochait de la cause de la cohue, ignorant ce qu'il allait découvrir. Et il ne fut pas en reste. Arrivant dans une petite clairière, il fut témoin d'un spectacle qu'il ne pensait pas voir un jour dans sa vie. Deux arbres se faisaient face et apparemment, les piaillements entendus venait de ceux-ci. Quand il leva les yeux il aperçut d'abord les deux pokémon qui semblaient se disputer, lâchant des petits cris l'un vers l'autre. D'un côté se tenait un Furaiglon, particulièrement bruyant, houspillant le Hoothoot qui se tenait en face de lui. En analysant mieux la situation, il vit que deux autres pokémon de la même espèce à chaque fois se tenaient devant ce qui était apparemment leurs chefs respectifs. Cependant, le Hoothoot qui répondait au chef des Furaiglon avait un plumage d'une couleur différente : c'était un pokémon chromatique.

Ce fut un grand dilemme pour le jeune dresseur de type Vol. Choisir l'emblème de son groupe, qui était un pokémon courageux, brave et puissant ou le pokémon rare qui se tenait en face ? Il tourna la tête vers Alexandre.

"Le choix n'est pas facile, mais je pense qu'il est fait. Je te laisse le chromatique si tu es tenté par autre chose qu'un type Sol. Mais je risque d'avoir besoin de toi."

Il souriait, prêt à ce qui allait se produire. Il ne doutait pas que les Furaiglon défendrait leur perchoir ardemment, il saisit donc la pokéball de Hrafn d'une main leste et en fit sortir son compagnon. Peut-être que la vue d'un autre pokémon Vol plus costaud les feraient se liguer contre lui, pensant qu'il menaçait leur territoire. Fidèle à ses habitudes de fierté, le rapace ne put s'empêcher de lâcher un cri strident, attirant l'attention des petits Pokémon sur lui, et prit un peu de hauteur après quelques battements d'ailes. Ivar comptait bien isoler le furaiglon pour l'ajouter à son équipe.

"C'est partit Hrafn, il est temps de se trouver un nouveau camarade de jeu ! Provoque-les d'un cri et lance Hâte !"
 


© Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3154
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Sep - 11:12
Se faire voler dans les plumes



Alors que je suivais tranquillement Ivar à travers les arbres, je ne pouvais pas m’empêcher de demander pour quelle raison mon ami avait décidé de ne pas tenter sa chance avec les Yanmas. Certes, il ne m’avait pas parlé de cette espèce dans son équipe de prédilection, mais ils pouvaient tout de même s’avérer assez utiles en combat. Et puis, c’était un double type qu’Ivar n’avait pas. Enfin, il devait avoir ses raisons, et je m’abstenais bien de lui faire la moindre remarque. Moi aussi, il m’était arrivé de devoir faire ce genre de choix après tout, et le spécialiste de type vol devait être assez concentré comme ça.

La scène qui nous attendait alors dans les bois avait tout pour être surprenante. Un groupe de Furaiglons semblait prêt à en venir au bec avec un groupe de Hoot-Hoot. Le leader de ce dernier avait d’ailleurs une couleur bien particulière, ce qui lui donnait une certaine allure. J’attendais alors l’avis d’Ivar. Cette capture le concernait, et je voulais simplement savoir s’il avait décidé d’intégrer l’un des pokémons autour de nous à son équipe. Je n’eus pas à attendre longtemps et, curieusement, son choix ne m’étonna guère. Le Guériaigles était tout de même la marque de son groupe, ce qui lui donnait une dimension symbolique certaine. J’hochais alors la tête en direction de mon ami, avant de saisir la pokéball de Zépar à ma ceinture. Il fallait que nous arrivions à isoler l’un des Furaiglons pour faciliter sa capture. Je répondais alors à Ivar.

« T’inquiète, je suis davantage venu pour t’appuyer que pour tenter une capture. Je vais t’aider à capturer un Furaiglon, puisque c’est ce que tu veux ! » Lui lançais-je.

Je fis alors apparaitre Zépar, à qui je donnais immédiatement mes consignes. Le pokémon avait beau paraitre un peu balourd et endormi, il ne fallait pas le sous-estimer.

« Zépar ! Utilise bâillement sur le leader du groupe de Furaiglons ! Et enchaine avec bélier sur l’arbre où se trouvent les Hoot-hoot ! » Le solide pokémon sol bailla alors à sans décrocher son immense mâchoire, et le Furaiglon, qui ne l’avait pas vu venir, sembla devenir somnolent. Zépar chargea ensuite l’arbre qui abritait les pokémons concurrents, qui s’enfuirent aussitôt en poussant des cris de protestation. Je ne voulais pas attaquer directement les petits pokémons, de peur de leur causer de trop lourdes blessures sans avoir possibilité de pouvoir les soigner par la suite. Je laissais alors Ivar et Hafrn prendre le relais.
.

M-M-Modération !:
 


© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 1087
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 14 Sep - 21:56

Alexandre Diame & Ivar Northway
Se faire voler dans les plumes


Il y était enfin, sa première capture. Le jeune homme ferma les yeux un instant, sentant l'adrénaline monter en lui autant que les signes caractéristiques de cette montée. Son souffle s'accélérait, sa vue se brouillait autour et devenait plus précise là ou il focalisait son regard. Bientôt ses réflexes deviendraient plus rapides et il serait complètement emporté dans le combat. Qu'est-ce qu'il aimait cette sensation !
Leur plan fonctionnait, les petits furaiglons fonçaient sur Hrafn pour l'attaquer tandis que leur chef s'endormait doucement à cause du bâillement de l'hippopotas. Et bientôt, le ballet aérien commença, Hrafn esquivait les attaques de ses assaillants sans pour autant leur répondre, de crainte de les blesser plus que nécessaire. Le puissant rapace aurait pu les distancer aisément, mais l’objectif était de les séparer de leur chef le temps qu'il s'endormit. Ce moment ne tarderait pas à poindre, Ivar le guettait du coin de l'oeil.

"Hrafn ! Pique vers le sol !"

Et le rapace fit un mouvement que le dresseur ne lui soupçonnait pas. Il était en train de battre frénétiquement des ailes pour prendre de l'altitude, quand il les ouvrit en entier pour que le vent s'y engouffre, le faisant basculer en arrière à la grande surprise des petits pokémons qui le suivait. Ainsi, après sa rotation, il referma ses ailes pour chuter avec le plus de vitesse. Définitivement, son pokémon était de plus en plus à l'aise avec les manœuvres aérienne ! Ivar ne l'avait même pas vu progresser à ce point.

"Maintenant ! Redresse et lance vive-attaque sur celui au sol !"

Une nouvelle ouverture d'aile et le rapace perdit de la vitesse, touchant le sol du bout de ses serres pour reprendre plus facilement son envol, soulevant un nuage de poussière tandis que le bout des membres emplumés touchait le sol. Et l'attaque commença, le pokémon devenu plus rapide grâce à la préparation du combat, tandis que l'énergie qu'il déployait pour augmenter encore sa vitesse était presque palpable, un nuage de poussière suivait le rapace à la trace. Il percuta le furaiglon avec force, celui-ci venait de s'endormir et roula sur quelques mètres quand Hrafn rouvrait les ailes pour freiner. Les autres furaiglons le suivait toujours et il reprit de l'altitude pour continuer son ballet aérien.

"C'est le moment !" S'écria Ivar, se le disant plus pour lui même que pour qui que ce soit d'autres. Et il lança la fameuse pokéball, celle qui déciderait si ce furaiglon deviendrait un de ses compagnons ou non.



© Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3154
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 11:29
Se faire voler dans les plumes




Le plan d’Ivar était plutôt astucieux et nous avions réussi à coordonner nos attaques. Zépar avait fait fuir les Hoot-hoot qui s’étaient envoler sans demander leur reste quand l’arbres sur lequel ils avaient pris position s’était presque déraciné sous l’impact de l’imposant pokémon sol. J’avais peut être un peu exagéré, mais l’essentiel était là : Ivar avait le champs libre. Enfin presque, puisque, contrairement aux Hoot-Hoot, les Furaiglons semblaient particulièrement tenaces, et surtout, ils n’étaient visiblement pas prêts à abandonner leur partenaire qui s’endormait peu à peu. Hafrn prit alors le relais, tentant d’occuper les pokémons vols et de créer l’occasion qui permettrait à Ivar de capture son nouveau compagnon.

Je ne pouvais, pour ma part, guère faire plus. C’était à présent à mon partenaire de jouer aussi, je pris place en m’asseyant et en m’adossant contre un arbre pour observer le beau ballet aérien que nous offraient les pokémons vols. Zépar, avec son air toujours fatigué, vint s’allonger à côté de moi, posant son énorme tête sur mes genoux, et fermant les yeux, s’endormant presque immédiatement grâce à mes caresses. Il avait beau être imposant, il avait un côté plutôt touchant et amusant avec son attitude totalement décalée. Cette dernière causait d’ailleurs souvent bien des soucis aux dresseurs que j’affrontais, pour la simple et bonne raison qu’ils le sous-estimaient souvent, alors qu’il était pourtant aussi fort que mes autres compagnons, Caim évidemment mis à part.

Je me reconcentrais alors sur ce qui se passait dans le ciel, et sur la lutte d’Hafrn qui enchainait les figures aériennes pour occuper les deux Furaiglons qu’Ivar avait provoqué. Le plan du blondinet semblait parfaitement se dérouler, me confortant dans l’idée que je n’avais pas besoin d’intervenir. Et puis, c’était un moment qui lui appartenait. La capture d’un nouveau pokémon était quelque chose d’assez intense dont il devait profiter seul. Toujours était-il que le bâillement de Zépar avait finalement fait effet, et que le petit pokémon oiseau était tombé par terre. Alors qu’Hafrn continuais d’occuper ses deux compagnons, Ivar saisit l’opportunité que lui avait offert son équipier pour lancer une pokéball. Il avait raison, car c’était surement le meilleur moment pour le faire. J’observais alors la petite boule rouge et blanche se refermer, espérant qu’elle ne s’ouvrirait plus, confirmant ainsi la réussite de mon ami.
.

M-M-Modération !:
 


© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Expérience : 6406
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 11:51

Lancer de pokéball !




Tu lances ta ball sur le Furaiglon au sol. Tu perçois que celui-ci se réveille au moment où ta Pokéball le happe. La Pokéball tombe ensuite au sol, puis oscille une fois, deux fois, trois fois... avant de s'immobiliser définitivement. Félicitations, le Furaiglon est donc attrapé.

Tu dépenses 1 pokéball et 25 XP.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 1087
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 15 Sep - 15:04

Alexandre Diame & Ivar Northway
Se faire voler dans les plumes


Ivar battait des paupières, incrédule. Il avait réussi à capturer son premier pokémon, un petit furaiglon ! Il ne bougeait plus et Hrafn vint se poser à côté de lui, ses poursuivants s'étaient enfuit, ils étaient maintenant seuls ici avec Alexandre, Zépar, Hrafn et la pokéball qui trônait dans la clairière. Ivar en approcha lentement et la saisit, se demandant ce qu'il devait faire maintenant : faire sortir le petit oiseau ou le laisser se reposer dans son antre rouge et blanche. Puis il lui faudrait un nom, aussi. Finalement il décida de le faire sortir de sa pokéball. L'oiseau avait l'air plus petit de près que de loin et en plein combat, il observait Ivar de ses yeux perçants, le défiant d'approcher la main. Mais le jeune homme n'en fit rien, il fouilla dans son sac à la recherche d'une baie ou d'un fruit, il en avait tout le temps dans une petite boite pour Hrafn, puis s'accroupit et posa la pomme devant lui. Le petit pokémon pencha la tête sur le côté et le Roucoups s'approcha lui aussi.

"Hé petit gars, nous sommes tes nouveaux amis. Je suis Ivar et je te présente Hrafn."

Le petit oiseau penchant encore plus la tête, la voix calme d'Ivar l'intriguant visiblement, la plume ornant sa tête bougeant légèrement ce faisant, un idée de prénom germa dans la tête du jeune homme. Enfin le furaiglon s'approcha en sautillant, venant picorer la pomme, visiblement ravi.

"Je suis désolé de t'arracher à ta famille, mais je vais avoir besoin de toi."

Le garçon se voulait souriant et le petit furaiglon l'observait, venant donner un coup de bec dans la pomme de temps en temps. Il était encore méfiant et cela était bien normal. Enfin Ivar approcha sa main sur pokémon qui lui fila un coup de bec dans les doigts avant de s'envoler avec sa pomme, se postant sur une branche non loin. Le blond se mit à sucer son index ensanglanté, l'oiseau ne l'avait pas pincé assez fort pour qu'il ait réellement mal mais l'entaille saignait. Ils allaient devoir créer une certaine relation de confiance entre eux et visiblement ce serait plus difficile qu'avec Roucoups.
Ivar se redressa et se tourna vers Alexandre, suçant toujours son index, sauf quand il parlait. Il sourit à son camarade.

"Merci beaucoup pour ton aide ! Décidément, il semblerait que tu sois là à chacune de mes épreuves. Dit l'adolescent en riant légèrement. Quels sont tes projets pour la suite ? Tu vas à Méridian affronter Elise ?"

Pendant ce temps le furaiglon était revenu vers Ivar, sa pomme dans le bec et plongeait la tête dans le sac du jeune homme pour y trouver un autre fruit, ne tardant pas à sortir la boite contenant quelques baies réservées à Hrafn qui se mit à faire de petits cris. Ivar fit comme s'il ne le voyait pas, voulant laisser les deux pokémon faire connaissance. Ils sautillaient sur place, lâchant de petits cris bien que Hrafn fut plus assuré que son nouveau camarade. Ils ont dû sceller un accord que le jeune homme ne comprit pas et les deux pokémon s'envolèrent. Il leva les yeux pour les observer et on aurait dit que Hrafn ne perdait pas de temps pour apprendre au Furaiglon à être aussi agile que lui dans les airs, lui montrant ses meilleurs manoeuvre aérienne que le petit oiseau semblait essayer de reproduire. Le jeune homme sourit.

"Nous pouvons aller jusqu'à Meridian ensemble si tu le souhaites."  


© Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3154
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 10:48
Se faire voler dans les plumes




Légèrement en retrait, j’observais non sans une certaine fierté la réussite de mon ami. Même à moi, il m’avait fallu plusieurs tentatives pour parvenir à ajouter un premier pokémon à mon équipe, et ce qu’il venait d’accomplir n’était pas un mince exploit. Alors certes, la première fois, j’avais tout de même cherché un pokémon bien précis, mais tout de même, les captures étaient bien souvent assez compliquées, surtout pour la première, et j’étais content que mon ami – et Rival – ait réussi si vite. De plus, la situation était plutôt assez amusante, au vu de son choix. Je ne me souvenais pas avoir croisé un Guériaigle chez les Guériaigles, justement.

Toutefois, Ivar se rendait compte que cela ne suffisait pas encore totalement. Le Furaiglon avait beau avoir l’air, pour l’instant, un peu moins fort que le Roucoups du jeune blondinet, il n’en était pas moins farouche, et était encore assez sauvage. Il allait falloir beaucoup de temps au jeune homme pour qu’ils apprennent à se faire confiance. Et je parlais d’expérience. Caim n’avait pas hésité à attaquer Shax sous sa forme de Libégon alors qu’il n’était qu’un petit Gobou, et Zagan n’avait pas été en reste. Maitriser les Ardeurs d’un Tyranocif s’était avéré très complexe et, fort heureusement, j’y étais parvenu. Même Paimon, la petite dernière, ne paraissait même pas impressionnée par la différence de taille entre elle et ses coéquipiers, et avait un tempérament parfois difficile à calmer. Toujours était-il que c’était finalement le quotidien et le lot des dresseurs de faire face à ce genre de situations, et je ne doutais pas un instant des capacités d’Ivar à ce sujet.

Alors que je regardais le curieux manège des pokémons vols, je me relevais, faisant grogner l’Hippodoccus qui s’était confortablement installé. Je fis alors revenir Zépar dans sa pokéball pour qu’il puisse finir sa sieste en paix, avant de me retourner vers Ivar en lui offrant un grand sourire.

« C’est plutôt toi qu’il faut féliciter. Tu sais, à part Zépar qui a foncé dans un arbre, je n’ai pas non plus fait grand-chose ! Pour quelqu’un qui capture pour la première fois, tu t’es particulièrement bien débrouillé ! » lui dis-je avec un petit clin d’œil, avant de poursuivre. « Pour mes projets, effectivement, je dois aller à Meridian pour combattre la championne là-bas. Disons que je suis sur une bonne lancée et que je voudrais enchainer. Les prochains sur ma liste seront surement Steve puis Mélody, à Nox Illium, pour finir. Ça sera sympa de finir mon parcours là où je l’ai commencé. » Dis-je sur un ton amusé.

Les deux pokémons vols continuaient à se chamailler dans le ciel, ou alors à faire connaissance. Il fallait bien dire que je ne connaissais pas trop leurs coutumes en la matière. Je laissais ça à l’expert. La proposition d’Ivar me surprit toutefois, même si l’idée me plaisait bien. Je lui répondais alors.

« Tu veux venir avec moi à Meridian ? Et bien… Pourquoi pas, après tout ! Tu veux assister à mon éventuel combat, si nous convenons d’un entretien avec la championne ? ça serait une première pour moi, d’habitude, j’y vais seul. » Ce n’était même pas dis tristement, car c’était de toute façon un moment où seul l’affrontement comptait à mes yeux, mais l’idée d’avoir un ami à mes côtés, même passivement, durant le combat était plutôt plaisante.



© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Johto
Expérience : 1087
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Sep - 18:25

Alexandre Diame & Ivar Northway
Se faire voler dans les plumes


Son camarade allait donc bel et bien combattre la championne de Méridian, Elise, réputée parce qu'elle était aussi l'ancien Maître Pokémon avant d'être remplacée par Finn. Ses pokémons étaient de type Normal mais on racontait qu'elle s'occupait pas que d'une équipe de six créatures, mais bien de presque une centaine de pokémons qui se promenaient librement dans les jardins du château de Méridian.
Ivar voulait voir la ville, il paraît qu'elle avait gardée la beauté et la force de l'époque ou elle avait été construite, le château la surmontait fièrement. C'était assurément un bel endroit et le jeune homme était curieux de le voir en vrai. Puis il voulait savoir a quel point son camarade était fort, bien qu'il en avait déjà une très nette idée. Mais l'encourager pour son combat contre la championne lui ferait plaisir, alors pourquoi ne pas l'accompagner jusque là-bas et faire d'une pierre deux coups. Il pourrait même glaner quelques informations sur les tactiques de combats d'Elise et étudier tout ceci plus tard.

"Alors je t'accompagnerai jusqu'à Méridian ! Après tout, nous n'avons qu'à suivre la route, lui répondit le jeune blond en souriant. Puis je suis curieux de voir à quel point le fossé entre nous deux va être difficile à combler.

Ivar siffla entre ses doigts et les deux volatiles rappliquèrent. Le Furaiglon ne répondait pas à l'ordre direct de son nouveau dresseur mais imitait plutôt Hrafn qui était habitué à ce genre d'appel. Il rappela les deux pokémons dans leurs pokéballs et indiqua d'un signe de tête qu'il était prêt à partir pour la suite de leur voyage.

"Bon parlons sérieusement, les pokémons c'est pas si important que ça, depuis que je ne t'ai pas vu, tu as fait de nouvelles conquêtes monsieur le dragueur ? lui demanda le jeune dresseur avec un ton taquin. Après tout, je suppose que tu n'a pas revu Léa."

Sur cette plaisanterie, Ivar reprit la marche, faisant demi-tour afin de regagner la route. Maintenant qu'il avait attrapé son nouveau compagnon, il préférait éviter de se perdre dans la nature, sans nourriture et fatigué. Un mauvais souvenir montait subrepticement en lui. Il le chassa rapidement, attendant la réponse de son ami tout en pensant à la façon dont il allait entraîner le petit rapace qui venait de rejoindre son équipe.



© Nephilith pour EPICODE.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 3154
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Sep - 10:37
Se faire voler dans les plumes




Je ne pus m’empêcher de sourire à la remarque de mon ami. A vrai dire, il était presque plus confiant que je ne l’étais. Non pas que j’étais particulièrement stressé, car ce n’était pas dans ma nature, mais il fallait tout de même considérer que nous parlions alors de l’Ex-maitre de Mhyone, ce qui n’était pas rien. Bien sûr, je savais que je pouvais y arriver, sinon je n’aurais pas tenté ma chance, mais le combat prendrait surement une dimension que je n’avais encore connue nulle part ailleurs. Je tâchais donc de m’y préparer au mieux mais, contrairement aux autres champions, l’Ex-Maitre possédait une multitude de pokémons, ce qui rendait ses compositions d’équipe particulièrement difficile à prévoir, même en l’étudiant à l’avance. De plus, le type normal restait tout de même l’un des plus difficile à gérer, à mon sens, à cause du petit nombre de ses faiblesses. Enfin, de toute façon, il faudrait bien en passer par là. Je souris alors mon ami, avant de répondre.

« Tu vas un petit vite en besogne, il est aussi possible que je me prenne une raclée, c’est l’Ex-maitre après tout. » Dis-je avec un clin d’œil et un ton amusé, croisant alors les bras derrière ma tête, relevant cette dernière vers le ciel alors que je marchais. « Donc, rassure-toi, le fossé n’est pas nécessairement très grand non plus. Et puis qu’il le soit ou pas, je te rappelle que tu dois vite le combler pour qu’on puisse s’affronter et définir qui de nos deux équipes, sol ou ciel, est la plus puissante ! » Lançais-je sur un ton exagérément grandiloquent.

J’observais Ivar rappeler ses deux pokémons, le suivant à travers les bois pour retourner sur le chemin. Sa remarque me fit sourire, car une personne que je connaissais bien m’avait sensiblement fait la même il y avait peu de temps. J’étais plus amusé que vexé, et je ne pus m’empêcher de laisser échapper un petit rire, détendant mes bras qui retournèrent le long de mon corps. En revanche, Ivar avait raison sur un point, et supposais bien. Je n’avais bien sûr pas revu Léa, et je n’y avais pas spécialement pensé non plus. Je ne m’inquiétais pas trop, car je supposais qu’il en allait de même de son côté. Elle avait davantage été une amie pour qui j’avais éprouvé une attirance qu’une âme sœur, et c’était très bien comme ça.

« Il faudra vraiment m’expliquer pourquoi vous me dites tous ce genre de chose. » Dis-je, sur un ton amusé, grattant l’arrière de ma chevelure. « Entre Artémis, et toi, c’est la deuxième fois en quelques jours, je vais vraiment finir par vous croire ! » Dis-je en rigolant, avant de poursuivre, un chouilla plus sérieusement. « Et non, je n’ai pas vraiment revu Léa, ni fait d’autres « Conquêtes ». Disons que j’ai été… pas mal occupé, ces derniers temps. »

Je ne mentais pas. Outre mes rencontres et les galères traditionnelles qui avaient tendance à me tomber dessus, j’avais aussi subit l’entrainement de Chris et préparé ma confrontation avec Elise, ce qui laissait, finalement, assez peu de place pour une quelconque romance.




© ANARCISS pour épicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 6-
Sauter vers: