:: Mhyone :: Méridian Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans les rues de la vieille ville [Faust]

avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1604
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Jan - 18:25
Les fêtes de Noël étaient passées, tout le monde reprenait sa vie de tout le jour. C’était également le cas pour moi et j’avais rendez-vous avec un autre dresseur le soir même au Château de Dulem. J’étais arrivé quelque peu en avance à Méridian, ce qui faisait que j’avais tout l’après-midi à tuer avant d’approcher de l’heure à laquelle on devait se retrouver. Heureusement, j’avais de la chance quant au lieu puisque la cité médiévale était juste à côté de la Route 5 où j’avais capturé ma Momartik qui n’était à l’époque qu’une petite Stalgamin. C’était donc le meilleur endroit pour aller l’entraîner un peu. Elle en avait besoin étant donné que j’avais acheté une Capsule Technique contenant Laser Glace au Marché de Noël de Canopée et que j’avais vraiment envie de lui apprendre. C’est ainsi que je me suis retrouvé sur cette route recouverte de neige avec trois de mes compagnons. En effet, quelques recherches à l’auberge où j’avais déposé mes affaires m’avaient permis de découvrir que Moyade et Osselait étaient eux aussi capables d’apprendre cette technique glacée. J’allais donc profiter de l’atmosphère fraiche pour l’enseigner à mes trois compagnons.

Après une matinée d’entraînement, Princesse, Seigneur et Vicomte étaient tous les trois capables de libérer un véritable Laser frigorifique. J’étais fier de mes compagnons qui avaient tous fait de leur mieux pendant cette séance de travail. Ils avaient tous bien mérité du repos et un bon repas. Nous sommes donc revenus en ville tous les trois. Seigneur et Princesse flottaient derrière moi et je tenais Vicomte dans mes bras puisqu’avec ses petites pattes, il avait du mal à tenir à la cadence à laquelle j’allais avec les autres. C’est vrai que je n’avais pas vraiment l’habitude des pokémons qui devaient marcher au sol pour se déplacer. Tous mes autres compagnons étaient capables de flotter dans les airs. Avant, je devais porter Stalgamin, mais depuis son évolution, ce n’était absolument plus nécessaire. Quoi qu’il en soit, nous sommes allés dans le café à l’ambiance médiévale que j’avais découvert avec Rachel le jour où on avait échangé nos pokémons. C’était toujours aussi bon et je pense que mes compagnons s’étaient tout autant régalé que moi vu les grands sourires qu’il y avait sur leurs visages. Même Vicomte qui passait quand même son temps à chercher la bagarre avec les pokémons qu’il croisait avait l’air tout calme et bien repus.

Tout le monde étant assez balourd après un tel repas, une balade digestive dans les rues de la ville ne serait donc pas de refus. Notre petite troupe s’est donc mise doucement en marche à travers la cité. À chaque fois que je croisais quelqu’un je baissais les yeux pour essayer de me faire le plus discret possible. Enfin, ça aurait été bien plus facile si mon Osselait ne passait pas son temps à bouger dans tous les sens dans mes bras pour crier sur tous les pokémons qui passaient à proximité de nous. Il n’était pas resté calme bien longtemps celui-là…


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 253
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 13 Jan - 18:56
Dans les rues de la vieille villeDepuis l’évolution de mon Capumain, j’essayais de le sortir un peu moins souvent. A l’époque il pouvait facilement monter sur mon épaule et accompagner la plupart de mes voyages, mais depuis qu’il était devenu un beau Capidextre, il était beaucoup plus encombrant. J’avais donc décidé de sortir mon petit nouveau, Kobe, pour m’accompagner. Je me rendais à Méridian, ville dans laquelle je ne m’étais jamais rendu. Elle était de l’autre côté de la montagne. Le trajet avait été fastidieux, une longue grotte baignée dans le noir. Bien heureusement, un voyageur qui passait par là avait accepté de me guider jusqu’à la sortie. Arrivant finalement à l’extérieur, j’ai rencontré un tout nouveau paysage au climat différent. Il neigeait, recouvrant la cime des arbres ainsi que le chemin d’une épaisse couche de poudreuse blanche. J’ai fermé bien au chaud ma veste, me couvrant les mains de gant et d’un bonnet que je n’avais pas revu depuis que je les avais mis dans mon sac au départ de Parsemille. Les lunettes d’aviateurs me furent également grandement utile, me permettant d’avancer sans pour autant me prendre les multiples flocons dans les yeux.

Le trajet dura plus ou moins longtemps et nous sommes finalement arrivé en fin d’après-midi dans ce qui était apparemment la ville de Méridian. Une jolie petite bourgade à l’aspect médiéval. L’ambiance était chaleureuse, accueillante, comme si on nous ouvrait les bras pour se réchauffer après cette excursion frigorifique. Toujours ma paire de lunette vissait sur les deux yeux, je continuais à avancer à travers les ruelles à la recherche d’un possible endroit pour me restaurer et passer la nuit. Ce n’est qu’au détour d’un chemin que j’ai croisé une ancienne connaissance.

« Hey ! Timothy, c’est bien toi ? »

Une grande quantité de Pokémon l’accompagnait, donc beaucoup que je ne connaissais pas. Il s’est retourné à mon appel, sans vraiment comprendre qui j’étais. J’ai alors retiré ma paire de lunette, le regardant d’un grand sourire. Je ne l’avais pas revu depuis notre enquête à Minami. Qu’il faisait bon de retrouver une personne que je connaissais dans un lieu qui m’est si inconnu ! Je me suis approché de lui, tendant ma main pour le saluer, mon Porygon toujours à mes côtés.

« Qu’est-ce que tu deviens depuis le temps ? »

Il s’était bien écoulé plusieurs mois depuis notre dernière rencontre. Je ne pensais pas le trouver dans un lieu si loin de notre lieu d’origine !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1604
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Jan - 18:23
Nous étions tous les quatre en train d’avance tranquillement quand j’ai entendu quelqu’un crier mon nom dans la rue. C’était assez inattendu puisque je ne connaissais pas tant de monde que ça et que je ne m’attendais donc pas à tomber sur l’une de mes connaissances. Sur le coup, je me suis dit qu’il pouvait s’agir de Ren, le dresseur avec qui j’avais rendez-vous dans la soirée. S’il était en avance, il pouvait très bien avoir décidé de faire une petite visite de la ville comme moi. Quelque peu stressé à l’idée de me retrouver engagé dans une discussion, puisque c’était à cent pourcent certain que c’était ce qui allait se produire, je me suis retourné lentement dans la direction d’où provenait la voix. Je me suis retrouvé devant un garçon brun avec d’énormes lunettes sur le visage. Je n’arrivais pas à savoir de qui il pouvait bien s’agir. Normalement je devais le connaître puisqu’il savait qui j’étais et m’avais appelé par mon nom. Déjà que parler avec quelqu’un était difficile pour moi, mais si en plus, je n’arrivais pas à me souvenir de l’identité de mon interlocuteur, ce serait vraiment folklorique…

Il semblerait que mon incompréhension soit visible sur mon visage puisque le garçon a retiré ses lunettes en m’adressant un large sourire. Au moins, ça n’avait pas l’air de le perturber tant que cela que je n’arrive pas à le reconnaître dès les premières minutes. Lorsqu’il a retiré ses lunettes, je me suis souvenu de lui, c’était le garçon de Minami. Celui avec lequel Takeshi et moi avions réalisé cette enquête sur un trafic de faux pokémons chromatiques. Je ne l’avais vu qu’à cette unique occasion et malheureusement, je ne parvenais pas à me souvenir de quel pouvait bien être son nom. Il ne fallait pas qu’il s’en rende compte puisque je serais vraiment gêné qu’il ait besoin de le faire. Je devais donc faire tout mon possible pour jouer la comédie et faire comme-ci je m’en souvenais. Et en même temps, il faudrait que je plonge au fond de ma mémoire pour essayer de retrouver l’identité de cet anonyme face à moi. Je connaissais son nom alors il fallait juste que je me débrouille pour que ça revienne.

Peu de temps après avoir retiré ses lunettes, le brun s’est approché de moi et m’a tendu la main tout en me demandant ce que je devenais depuis notre dernière rencontre. Je n’aimais pas trop avoir d’interaction avec les autres, mais pour ne pas qu’il se sente bête à rester la main tendue devant lui, j’ai tendu la mienne pour qu’on se les serre afin de se saluer. Je me suis également forcé à sourire un minimum pour ne pas avoir l’air trop froid alors que lui était vraiment amical dans sa façon de me parler dans les quelques mots qu’il avait prononcés. En le saluant, j’avais gardé les yeux baissé en direction de nos mains afin d’éviter de croiser son regard. Prenant une grande inspiration, je me suis lancé dans une tirade saccadée pour répondre à la question qu’il venait de me poser :

-Bon… Bonjour. Pas ma… mal de cho… cho… choses ont é… é… évo… évolué de…depuis la der… derni… dernière fois. Nota… notamment mes po… pokémons. J’ai au… aussi a… a… agr… agrandi mon é… é… équipe a… avec de nou… nouveau com… compagnons. Et toi ?

Alors que je finissais de parler, j’ai senti mon Osselait qui s’énervait dans mes bras et bougeait dans tous les sens en criant son nom de manière assez menaçante. Il avait encore certainement vu un autre pokémon et cherchait la bagarre comme à son habitude. J’ai donc resserré ma prise sur lui pour éviter qu’il ne s’échappe et saute sur l’autre créature. J’ai d’ailleurs regardé ce qu’il menaçait et j’ai vu un drôle de pokémon rose et bleu qui flottait à côté du dresseur dont j’avais oublié le nom. Vu leur proximité, il devait s’agir d’un compagnon à lui alors il était hors de question que mon type Sol fasse des siennes. Néanmoins, j’étais aussi intrigué que lui devant cet étrange créature que je n’avais jamais vu auparavant.


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 253
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Jan - 19:47
Dans les rues de la vieille villeJe ne sais pas s’il m’a vraiment reconnu. J’ai sentis un moment d’hésitation au moment de ma poignée de main, bien que ce ne soit que quelques instants. Ce n’est pas très grave, ce n’est pas comme si nous avions voyagés plusieurs jours ensemble ou que cela faisait plusieurs fois que je le voyais. Il m’a finalement serré la main, souriant légèrement. Il n’a pas vraiment levé la main de nos poignées, sûrement toujours aussi timide qu’à notre première rencontre.

« Faust. Je m’appelle Faust, mais ne t’inquiète pas si tu ne t’en souviens pas ! »

Nous avons lâché prise tous les deux. Si ma mémoire n’était pas mauvaise, je me souviens qu’il tenait déjà un Pokémon dans ses bras. Un Stalgamin si je me souviens bien ? Je crois qu’il ne faisait que pleurer à l’époque, il a donc un nouveau Pokémon ? A l’écoute de ses paroles j’ai cru comprendre que oui. En regardant légèrement sur sa gauche, j’ai pu apercevoir un Momartik. Il n’était donc devenu si grand. J’ai pu également voir entre ses bras un petit Osselait s’agitait, comme s’il était énervé contre quelqu’un ou quelque chose. Quelque chose ? Me tournant en direction du regard agressif du Pokémon Sol j’ai pu croisé Kobe. Il avait toujours le même air indifférent, calme, comme s’il identifiait en permanence son entourage.

« Je vois que ton petit Osselait a l’air d’en vouloir à mon Porygon ! Je te présente Kobe, il a rejoint récemment mon équipe. Je l’ai capturé sur l’île Eschine en compagnie de ma petite amie, c’était une très belle journée ! »

J’ai alors pensé à notre dernière rencontre. A l’époque je ne possédais que Milow et Jersey. Je vais les lui montrer, ainsi que ma petite nouvelle ! J’ai alors attrapé les balles situées dans ma poche avant de les rendre à leur taille originelle. J’ai pressé chacun des trois boutons laissant apparaître leur propriétaire. Jersey s’est alors envolé, avant de rejoindre mon épaule tandis que Merida comme à son habitude, cachait derrière ma jambe. Milow quant à lui devait se souvenir de notre compagnon, lui tendant ses deux petites mains comme guise de salutation.

« Si ma mémoire est bonne, tu avais déjà rencontre Jersey, le petit Furaiglon accroché à mon épaule ! Milow lui a bien grandis depuis notre dernière fois, c’est un beau grand Capidextre maintenant ! »

Le sourire de Milow faisait comprendre que ces compliments l’avaient touché. J’ai alors attrapé Merida, pour l’emmener jusqu’à mes bras. La soulevant par-dessous les ailes, elle s’est finalement collé contre moi, tremblotante comme une feuille morte.

« Elle, c’est Merida, une petite Vostourno que j’ai capturé peu de temps après nos péripéties à Minami. Elle est un peu timide mais est franchement adorable. Et toi tu peux me présenter tes nouveaux compagnons ? »

J’étais tout de même assez curieux de voir ce qu’il pouvait bien posséder maintenant. Rien que sa grande Momartik m’impressionné, alors je pense que ses autres camarades doivent valoir le détour !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Unys
Expérience : 1604
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 15 Jan - 18:49
Et mince… Il avait compris que je ne me souvenais pas de son nom puisqu’il a pris le temps de se présenter à nouveau. Il m’a rappelé qu’il s’appelait Faust et que ce n’était pas grave si je ne me souvenais pas de son nom. Dès qu’il a fini de parler, je me suis mis une gifle mentale puisque maintenant ça me paraissait complètement évident et je me demandais comment j’avais fait pour l’oublier puisque ce n’était pas spécialement compliqué à retenir comme nom en plus. Quoi qu’il en soit, il avait beau dire que ce n’était pas grave, pour moi ça l’était vraiment et ça avait le don de me gêner au plus haut point. Mon visage devait être rouge de honte à l’idée de me retrouver dans cette situation. Heureusement pour moi, on n’est pas resté très longtemps sur le sujet puisque le dresseur aux grosses lunettes a remarqué l’état d’agitation totale de mon petit Vicomte. Il a semblé en déduire la même chose que moi puisque son regard s’est posé sur son pokémon avant qu’il ne prenne la parole pour en parler.

Il m’a dit qu’il avait remarqué que mon Osselait voulait s’attaquer à son Porygon. C’était donc ça un Porygon, je n’en avais jamais rencontré auparavant et était assez surpris par son apparence, surtout qu’il n’avait pas l’air très actif comme pokémon. Depuis tout à l’heure, il se contentait de rester à côté de son dresseur, le regard comme perdu dans le vide. C’était assez spécial et je n’avais pas vraiment une idée bien précise du type qu’il pouvait avoir même si je supposais qu’il devait s’agir d’une créature du type Psy. Dans la suite de ses propos, Faust m’a annoncé qu’il s’appelait Kobe et qu’il l’avait capturé sur l’Ile d’Eschine. C’était la même chose pour moi à propos de vicomte puisqu’il venait du Parc Safari situé sur cette même ile, à la seule différence que j’étais seul à ce moment-là. Suite à ses propos, Faust a attrapé ses pokéballs pour libérer ses autres compagnons qui sont tous apparus tout autour de lui. L’un deux, un grand singe avec deux énormes mains au bout de chacune de ses queues, s’est approché de moi et m’a tendu ses deux plus petites pattes. Je me suis donc empressé de les lui serrer avec un grand sourire, il était vraiment mignon celui-là. D’autant plus que je me souvenais de lui, même s’il n’était pas aussi grand à l’époque et n’avait qu’une seule queue. Faust m’a bien vite apporté l’explication en commençant à me présenter ses pokémons. En premier, il m’a parlé de celui qui était perché sur son épaule, son Furaiglon que j’avais également vu lors de notre dernière rencontre. Ensuite, le tour du singe est arrivé et il m’a alors fait comprendre que Milow avait évolué, ce qui expliquait beaucoup de choses. Le jeune homme a fini sa présentation en me parlant du petit oiseau coloré qui se cachait derrière ses jambes avant qu’il ne l’attrape pour le coller contre lui. Le pauvre pokémon avait l’air complètement apeuré vu comment il tremblait, il me ressemblait quand j’étais en compagnie d’autres humains. Faust m’a alors dit qu’il s‘agissait d’une Vostourno toute timide. Sa présentation terminée, il m’a demandé de lui présenter mon équipe à mon tour.

Je me doutais bien que ce moment finirait par arriver alors je n’étais pas vraiment surpris, même si j’étais stressé comme à chaque fois que je devais prendre la parole. Heureusement, je serais entouré de mes compagnons alors ce serait plus facile pour moi comme ils seraient là pour me soutenir. Prenant une grande inspiration, j’ai levé le pokémon que j’avais dans les bras en direction de mon interlocuteur avant de commencer à parler :

-Ce pe… petit teigneux là, c’est Vi… Vi… Vicomte, mon O… O…. Osselait. Lui au… aussi vi… vient d’Eschine, du sa… sa… saf… safari ex… exac… exactement. En… ensuite i… ici, on a Princesse, ma Mo… Momartik que tu a… a… avais ren… ren… rencontrée à Mi… Mina… Minami quand elle é… était juste u… une petite Sta… Stalgamin. Et en… enfin, là c’est Sei… Seigneur, mon Moyade. Lui au… aussi é… était là-bas, c’é… é… était un Vi.. Vi… Viskuse et i… il a… avait été ca… ca… capturé par les tra… trafiquants.

Suite à cette première salve de présentation, j’ai repris mon souffle quelques instants avant de tendre Osselait à Seigneur en lui disant de bien le tenir pour qu’il n’aille pas s’attaquer aux pokémons de Faust. J’étais sûr que si je le posais par terre, il était capable de se jeter sur le Capidextre bien qu’il soit immense à côté de lui. Le problème de Vicomte étant réglé, j’ai attrapé mes trois dernières pokéballs pour en libérer leur contenu. Les trois pokémons se sont donc mis à flotter devant moi et j’ai pu commencer à les présenter l’un après l’autre de ma petite voix stressée :

-A… Alors i… i… ici, c’est Ba… Baron, mon Exagide qui é… était en… encore un Mo… Mo… Mono… Monorpale à Minami. À côté, tu p… p… peux voir Marquise, ma Bro… Brocélôme et en… enfin, Du… Duchesse, ma Bau… Bau… Baudrive.

À chaque fois que j’annonçais leur nom, mes pokémons faisaient un petit signe pour montrer que c’était d’eux que je parlais. Exagide a tourné sur lui-même autour de l’axe de son épée, Brocélôme s’est mise au garde à vous comme d’habitude et Baudrive a fait de petits mouvements verticaux, montant et descendant à un rythme assez lent. J’avais réussi à présenter mes six compagnons, ce qui était déjà un effort considérable pour moi. J’ai donc regardé en direction de Faust avec un léger sourire pour voir s’il avait quelque chose à ajouter.


Avatar par Elisthel. Merci ! o/

#TimGhost

Champion de l'arène de Médéa


 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Méridian-
Sauter vers: