:: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un accident assez brutal / Feat Alexandre Diame

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 14 Juin - 21:21
Après être sortie de la grotte, j'avais regardé mon téléphone et avais vu que Troy, un membre de l'Emblème que j'avais aperçu pour la construction de notre QG, avait envoyé un message il y a quelques jours sur le groupe des Guériaigles pour organiser une réunion suite à l'événement de Médéa à cause de la Team Anima. Il avait prévu de la faire dans les jours qui allait venir. Il fallait donc que je rentre à Bord-au-Vent au plus tôt, ce qui signifiait que j'allais devoir abandonner mon idée d'aller à Méridian pour le moment. J'avais donc fais demi-tour et m'étais mise en route pour la ville portuaire.

La route 4, qui reliait la grotte à Nox Illum, que j'avais emprunté pour rentrer était plutôt calme aujourd'hui. J'avais donc décidé de faire un peu de sport pour une remise en forme. Ça fait toujours du bien. J'avais alors commencé des exercices d'échauffement pour éviter de me blesser. Sinon, comment je pourrais arriver à destination à temps. Une fois terminés, je m'étais retournée vers mes deux pokemons pour leur demander si ils voulaient me suivre ainsi. A ma demande, Logan était allé se poser contre un arbre, ce qui signifiait qu'il n'était pas très motivé. Quant à Faelina, elle s'était déjà mise à courir.

"- Faelina, attends moi sinon je n'arriverai jamais à te rattraper."

Mais elle ne m'avait pas écouté et courrait encore et avec un petit peu plus de vitesse. Je m'étais dépêchée à faire rentrer Mangriff dans sa pokeball car je n'allais pas attendre que la motivation vienne à lui. Leopardus commençait vraiment à mettre de la distance entre nous, alors j'avais couru le plus vite possible afin de toujours la garder dans ma ligne de vue. Mais à la sortie d'un petit virage dont on ne voyait pas grand chose à cause de l'ombre des arbres, j'avais à peine eu le temps de voir une silhouette humaine, mais il était trop tard. Je courrais beaucoup trop vite pour réussir à l'éviter. Par conséquent, je lui avais foncé dessus de plein fouet. Le choc nous avait fait tombé tous les deux.

"- OUTCH !!! Je suis désolée de vous avoir bousculé aussi brutalement. Je ne vous avais pas vu. J'espère que je ne vous ai pas blessé ?"

Je m'inquiétais plus pour lui que pour moi malgré ma chute. J'avais les bras et les jambes écorchés d'avoir glissé sur les cailloux et mon poignet gauche me faisait atrocement mal. Mais j'essayais de ne pas lui montrer que je souffrais, alors je m étais relevée comme si de rien n'était avec l'aide de mon compagnon de course qui était revenu vers moi en entendant le bruit.

Une fois stable sur mes jambes, j'avais tendu une main, la droite bien évidemment, au jeune homme toujours à terre que j'avais renversé.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 15 Juin - 13:22
Décidément, Mhyone était une bien belle région. Je n’étais arrivé que depuis quelques jours et, après avoir finalement rempli toute les formalités administratives pour être un dresseur officiel, je m’étais mis tranquillement à explorer les alentours. Les routes qui bordaient la capitale regorgeaient de pokémons, et je voulais en profiter pour m’entrainer, et entrainer Nuts, à la grande aventure qui nous attendait. C’est donc le cœur léger, l’âme empreinte de liberté, que nous nous sommes mis à la recherche d’un adversaire. Fort heureusement, comme les pokémons, les jeunes dresseurs en quête d’aventure semblaient aussi être nombreux, et je n’eus aucun mal à proposer à l’un d’entre eux un petit combat amical.

Le combat fut plutôt accroché mais, malheureusement pour lui, sa petite équipe était essentiellement composée de pokémons électriques, ce qui était plutôt une bonne chose puisque Nuts n’y était pas le moins du monde sensible. En élaborant une patiente stratégie, faite de guérilla et de coups rapides qui rendaient insaisissable mon Kraknoix, nous avons réussi à triompher sans trop de dommages. L’inverse aurait été fâcheux, puisque, finalement, nous voulions explorer un peu plus loin. Je laissais Nuts dehors qui, comme à son habitude, grimpa sur mon épaule. En vue de mon projet, je cherchais également à savoir quel type de pokémons je pouvais rencontrer, et surtout où les chercher. Je repris alors la route. Il ne faisait pas trop chaud, et une légère brise venait aéré le coin désormais boisé que j’étais en train d’arpenter. Je me plongeais alors dans mes pensées, tout sourire, réfléchissant à ce que l’avenir pourrait bien me réserver. Je ne vis pas alors arriver l’ombre qui, au détour d’un virage, me percuta de plein fouet.

Heureusement, et sans vouloir me vanter, j’étais plutôt solide car, traverser le désert de long en large, finalement ça forge. Toutefois, ça ne m’empêcha pas de tomber en arrière et, avant d’avoir vraiment réalisé ce qui se passait, l’ombre, qui s’avérait être une jeune femme, c’était d’ores et déjà remise debout. Je me frottais l’arrière de la tête, un peu gêné, alors qu’elle s’excusait, remarquant les nombreuses blessures bénignes qui parsemaient ses jambes et ses bras. Je ne pris pas sa main pour me relever, pour ne pas non plus la faire chuter à nouveau, puis, lorsque je fus debout, je lui serrais la menotte avec conviction, un grand sourire aux lèvres, ne regardant même pas si je m'étais moi même fait mal dans la plus grande des insouciances.

« Oh, tu sais, moi ça va, c’est plutôt à toi qu’il faudrait le d’mander ! Et puis, t’es pas la seule à être en cause finalement, moi non plus je n’t’ai pas vu arriver ! » m’exclamais-je, avec un léger rire amusé. « Moi c’est Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex, c’est plus simple. Et je crois avoir toujours deux trois trucs en réserves dans mon sac pour les cas comme ceux-là. »

Oui, j’étais un peu un moulin à parole, direct, franc et la plupart du temps très amical. Et puis, je n’allais pas la laisser dans cet état ! Je me mis alors à fouiller dans mon sac, avant d’en sortir pansements et désinfectants.

« V’là ! ça devrait faire l’affaire. Enfin, pour tes égratignures. T’as mal autre part ? » J’étais toujours aussi direct, ne réfléchissant pas vraiment au fait que mon ton plutôt familier puisse gêner la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 17 Juin - 10:25
Le jeune homme s'était relevé sans même se préoccuper de la main que je lui avais tendu. Peut-être qu'il avait peur de me faire encore plus mal, vu que physiquement, j'étais bien amochée et que je ne pouvais pas le cacher, contrairement à la blessure de mon poignet gauche. Une fois qu'il était debout, il n'avais pas l'air d'avoir été blessé où que ce soit car il bougeait sans difficulté. Après, il était juste tombé sur le cul lui donc moins de chance d'avoir des blessures. Si seulement j'avais pu ne rien avoir parce que ça allait me faire perdre du temps, mais il était trop tard pour y penser. Ce qui est fait est fait. Il avait malgré tout serré ma main, sans trop forcé, comme pour me saluer. Cette action était accompagnée d'un sourire.

« Oh, tu sais, moi ça va, c’est plutôt à toi qu’il faudrait le d’mander ! Et puis, t’es pas la seule à être en cause finalement, moi non plus je n’t’ai pas vu arriver ! Moi c’est Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex, c’est plus simple. Et je crois avoir toujours deux trois trucs en réserves dans mon sac pour les cas comme ceux-là. »

Le garçon s'était présenté sous le nom d'Alexandre surnommé Alex. Il ne perdait pas un seul instant. Il cherchait déjà dans son sac quelque chose pour mes blessures et en avait sorti des pansements et du désinfectant. Il se baladait toujours avec ça sur lui ? C'est bien pratique en tout cas dans des situations comme à cet instant. Je devrais peut-être me trimbaler avec une trousse de soin à l'avenir, surtout qu'il m'arrive parfois d'être très maladroite. Il m'avait alors tendu ce qu'il avait extirpé de ses affaires.

« V’là ! ça devrait faire l’affaire. Enfin, pour tes égratignures. T’as mal autre part ? »

"- Merci pour les pansements Alexandre. Moi c'est Tohkami. Et ne t'en fait pas pour moi, à part ses petites égratignures, je n'ai rien d'autre. Mais toi, tu es sûr que tu n'as rien ?"

J'avais essayé d'être convaincante avec un sourire en disant que je n'avais mal nulle part ailleurs. Mais au moment de mettre les pansements sur ma peau désinfectée, il avait fallu que j'utilise ma main gauche. Au début, la douleur était supportable, mais au fur et à mesure que je mettais les protections, la douleur s'intensifiait et je n'avais pu retenir un cri de souffrance.

"- Aïe."

Bien évidemment, Alex m'avait entendu crier. J'avais fait mine que j'avais appuyé un peu trop fort sur mes plaies, mais il m'avait regardé d'un air inquiet et assez soupçonneux. J'avais alors su qu'il ne m'avait pas cru quand il s'était accroupi à côté de moi et avait attrapé ma main gauche pour l'inspecter. Il n'était pas brusque, bien au contraire, il faisait attention à tous ses mouvements. Mais j'avais tellement mal que je me mordais la lèvre inférieure pour m'empêcher de hurler à nouveau.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 19 Juin - 10:02
Je pris donc quelques instants pour soigner la jeune femme, le plus précautionneusement du monde. Il n’était pas rare de se blesser dans le désert, donc très jeune, nous apprenions à faire des bandages et à prodiguer les soins de base. C’était capital, puisque le premier hôpital était situé à plusieurs heures du village. En plus, si elle n’avait que des égratignures, ce n’était pas vraiment difficile à soigner, surtout dans une région comme Mhyone. Il n’y avait que peu de chance que du sable vienne coller à la blessure en tout cas. Tout en continuant de m’occuper de ses blessures bénignes, je lui répondais.

« Moi ? » Je lui souriais, un peu amusé. « Non, je n’ai rien du tout. Enfin rien de notable sinon je le sentirais. Enfin je pense. »  Effectivement, je l’aurais senti. Enfin, je devais peut-être avoir une ou deux contusions au niveau du bras puisque j’étais un peu tombé dessus, mais rien de vraiment inquiétant ou qui ne me causais une douleur déraisonnable.

Je me mis alors à désinfecter certaines de ses plaies, alors qu’elle commençait à apposer des pansements. D’un coup, elle poussa un petit cri de douleur. Au début, je pensais qu’il s’agissait simplement de la douleur provoquée par le désinfectant sur sa peau à vif mais, en final, il s’avérait que c’était tout autre chose. Elle avait du mal à utiliser son poignet gauche. Il devait avoir été abîmé par la chute, ce qui m’arracha une petite grimace. Je lui saisissais alors délicatement le poignet, sans me leurrer toutefois : si la blessure était grave, elle allait avoir mal. Le problème était qu’une blessure à cet endroit-là pouvait être de plusieurs natures différentes et, pour le coup, je ne savais pas trop ce qu’elle pouvait bien avoir. Je lui jetais alors un coup d’œil, arborant toujours mon sourire et en lui faisant un petit clin d’œil.

« Que des égratignures hein ? » Lançais-je sur un ton faussement accusateur, plus amusé et amical que froid et distant.  « Bouge pas, et essaye de le maintenir droit une petite minute. ».

Je sortais alors de mon sac un bandage, puis je cherchais autre chose autour de moi. Je sortais alors de mon sac un couteau et une sorte de colis postal en carton rigide. Je découpais alors une lamelle de carton, puis je regardais sa résistance. Satisfait, je revins vers elle et, en lui maintenant le poignet, je glissais le bout de carton en dessus. J’enroulais alors son poignet avec le bandage, afin de lui créer une attèle improvisée, évitant que son membre blessé ne bouge de trop et lui cause davantage de douleur. Après avoir vérifié que le dispositif tenait bien en place. Je reculais, satisfait, avant de reprendre.

« V’là. Ça devrait faire l’affaire en attendant. Désolé, mais j’ai pas de crème chauffante pour atténuer la douleur. Il devrait bien y avoir une pharmacie ou un centre Pokémon pas loin. » Sans lui demander son avis, je lui demandais de me suivre, repartant sur mes pas. J’étais persuadé avoir croisé un centre pokémon en revenant et au moins, là-bas, ils auraient de quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 21:47
Ça avait l’air de l’amuser de me soigner comme ça. En tout cas, il s’y prenait vraiment bien. À croire qu’il avait fait ça toute sa vie. Et moi ça me soulageait un peu. Ma peau me brûlait moins grâce au désinfectant, mais mon poignet était toujours douloureux. En tout cas, il m’avait confirmé que lui n’avait rien de “notable”, rien qui lui faisait mal pour le moment. Mais quand j’avais crié à cause de mon poignet, celui-ci s’était arrêté et m’avait regardé avec ce sourire qu’il avait depuis le début et me lança un clin d’oeil.

« Que des égratignures hein ? Bouge pas, et essaye de le maintenir droit une petite minute. ».

"- Je suis désolée, je ne voulais pas que tu t’inquiètes pour moi. Et puis je suis sûre que ça n’est pas grand chose. Ce n’est pas la première fois que je me blesse. Aïe, aïe, aïe. Mais là je pense que c’est plus grave que d’habitude."

Pendant je maintenais mon poignet droit, il était en train d’improviser une sorte d'attelle pour bloquer mon poignet afin que je ne puisse pas le bouger. Il comptait utiliser du bandage et un morceau de carton assez rigide. Une fois les matériaux nécessaires découpés, celui-ci avait attrapé mon bras afin de mettre en place son improvisation. Elle marchait à merveille. Je ne pouvais plus bouger mon poignet du tout et ça ne serrait pas trop.

« V’là. Ça devrait faire l’affaire en attendant. Désolé, mais j’ai pas de crème chauffante pour atténuer la douleur. Il devrait bien y avoir une pharmacie ou un centre Pokémon pas loin. »

"- Ne t’inquiètes pas pour la crème chauffante.Ton attelle improvisée est déjà très bien. Elle m’empêche de bouger mon poignet par inadvertance. Je ne pouvais pas espérer mieux, déjà que je ne m’y attendais pas. D’ailleurs, pour trouver une pharmacie ou un centre pokemon, je pense que le plus près c’est à Nox Illum."

Il m’avait embarqué avec lui sans même me demander si je voulais le suivre. Heureusement pour moi, j’envisageais de me rendre là-bas avant de reprendre ma route vers Bord-au-Vent. Cependant un léger silence s’était installé et me m’était mal à l’aise. J‘avais alors entrepris de faire un peu la conversation jusqu’à notre arrivée.

"- Moi j’ai choisi le groupe des Guériaigles car j’adore ce pokemon et puis la description qu’il donnait m’avait plu. Et maintenant je ne regrette pas du tout car les gens y sont vraiment géniaux. Et toi tu te plais dans ton groupe ? Qui est lequel d’ailleurs ?"

Tout en discutant, nous continuions notre chemin jusqu’à la capitale.Alex était de bonne compagnie. Il avait toujours le sourire et ne semblait jamais le perdre. Ça remontait vachement le moral d’avoir quelqu’un de joyeux à ses côtés.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 11:01
J’étais tout de même assez soulagé que mon attelle semble bien tenir en place. C’était un bon début et, si ça n’atténuait pas directement sa douleur, ça aurait au moins le mérite de ne pas permettre à sa blessure d’empirer. Pourtant, et même si la jeune femme m’avait remercié, elle semblait toujours un peu souffrir. C’était sans doute quelque chose de plus grave que ce que je ne pouvais soigner, alors autant ne pas prendre de risque. Une fois que j’eu fini de préparer la protection improvisée, je lui fis un petit clin d’œil.

« Nox ? Et bah on est partis dans ce cas. Et pas de soucis pour l’attèle, j’ai l’habitude de ce genre de choses. J’étais un casse-cou quand j’étais petit… Enfin je le suis encore maintenant je crois, et pouvoir se réparer est un atout non négligeable ! » J’éclatais de rire, avant de m’engager avec elle sur la route menant à la capitale de Mhyone. Les longs silences ne me dérangeaient pas, puisque j’avais l’habitude de voyager plutôt seul et que je me perdais facilement dans mes pensées, mais avoir de la compagnie était agréable aussi. Je répondais donc avec plaisir à la question que m’avait posée mon équipière du jour.

« Les Guériaigles ? » Je semblais pensif une seconde. « Ah ! C’était pas le groupe de ceux qui se sentaient épris de justice et tout le tintouin ? Enfin en gros hein, je t’avoue que j’ai pas prêté une grande attention à la description des groupes. Hm… Si c’est ça, c’est vrai que c’est quand même sympa ! Après j’en connais pas beaucoup plus que ça, c’est quel genre de personnes généralement ? Et puis il me semble que le groupe est fermé non ? » Je marquais une courte pause, avant de reprendre. « Moi je fais partie du… Sceau de l’ossatueur je crois. Enfin oui je le sais mais je suis jamais trop sûr du nom complet. Et oui je m’y plais, les gens sont plutôt sympas et accueillants, et puis ils disent jamais non à un bon combat. Après je t’avoue que je ne traine pas non plus qu’avec eux, les groupes n’ont pas une très très grande importance pour moi ! » Je fis un nouveau clin d’œil à la jeune femme, avant de réaliser que nous ne nous étions même pas encore présentés. Au vu des circonstances de notre rencontre, ce n’était pas si étonnant, mais je choisissais de rattraper le coup.

« Au fait, je m’appelle Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex. Je viens d’Hoenn, enfin du désert d’Hoenn pour être plus précis ! Et je suis venu représenter mon « peuple » dans la ligue de Mhyone ! » Je lui tendais à nouveau la main, attendant qu’elle se présente à son tour. Bien évidemment, j’avais pris soin de lui tendre la main droite, afin qu’elle n’utilise pas son poignet blessé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 13:18
Je me demandais toujours comment il savait faire tout ça et pourquoi il se trimballait avec une mini trousse de secours dans son sac. Mais mon interrogation avait été de courte durée car il venait de m’avouer qu’il était très maladroit quand il était petit. Il se blessait donc très souvent et avait alors appris à se soigner constamment et dans n’importe quelle situation. Cela le faisait rire de savoir qu’il était toujours aussi maladroit qu’avant. Je ne savais pas pourquoi mais au moins, ça ne le gênait pas.

Il avait ensuite répondu à ma question en énonçant rapidement les buts principaux du groupe dont je faisais parti. Mais il m’avait dit qu’il n’avait pas vraiment beaucoup regardé les description de chaque groupe. Je me demandais alors pour quelle(s) raison(s) il avait décidé de rejoindre le groupe des Ossatueur dont il m’avait dit qu’il faisait parti. Il trouvait que les groupes n’avaient pas de grande importance mais il se plaisait quand même bien dans le Sceau car aucun de ses confrères ne refusaient un petit combat amical.

"- Oui le groupe des Guériaigles a été fermé car nous étions beaucoup trop par rapport aux autres groupes. Le professeur Acacia voudrait que tous les groupes est à peu près le même nombre de gens dans ses rangs. Mais je pense qu’elle le réouvrira un jour ou l’autre. Après, il me semble qu’il y a pas mal de gens qui sont partis mais qui n’ont pas prévenu le Professeur, alors en théorie nos effectifs ont diminué. Quant au fait de faire parti d’un groupe, ça n’empêche pas de parler aux autres. Au contraire, je trouve que ça permet d’avoir encore plus de sujets de conversation car la plupart des dresseurs ont choisis leur groupe par rapport à ce qu’il proposait. Les Feunard c’est plus pour les concours, les Ossatueurs pour les combats et les Guériaigles pour la justice. Mais tu peux très bien aimer les combat est être chez les Feunard, rien ne t’en empêche."

Oups, il fallait peut-être que j’arrête de parler un peu. Sinon il allait me trouver trop bavarde. Effectivement, je venais de faire un sacré monologue. J’espère que je ne l’avais pas trop ennuyé avec tout ça. En tout cas,il avait repris la parole pour … se présenter. Il l’avait pourtant déjà fait juste après l’accident, mais je l’avais laissé faire.

« Au fait, je m’appelle Alexandre, mais tu peux m’appeler Alex. Je viens d’Hoenn, enfin du désert d’Hoenn pour être plus précis ! Et je suis venu représenter mon « peuple » dans la ligue de Mhyone ! »

"- Je m’appelle Tohkami et je viens de Hoenn également mais de Cimetronelle exactement. J’ai donc appris à vivre dans les arbres en harmonie avec certains pokemon insectes. Moi je suis juste venue ici pour visiter cette nouvelle région. Mais toi tu dis être venu pour représenter ton peuple dans la ligue de Mhyone. C’est à dire ? Tu veux devenir champion d’arène ou tu veux juste combattre le maître de la ligue ?"

Moi je n’aimais pas les combats pour le moment alors j’allais juste me contenter de visiter les lieux et de rencontrer tous les pokemons que je pouvais croiser. J’avais envie d’aider à remplir le pokedex dans son intégralité.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 13:52
La jeune femme semblait particulièrement enthousiaste et surtout bien au fait du fonctionnement des groupes, et je devais bien avouer qu’elle m’apportait des informations assez intéressantes sur le sujet. Je ne savais pas, par exemple, pourquoi le groupe des Guériaigles était à présent fermé, et je ne savais pas non plus que la raison était aussi simple que le nombre de gens qui l’avaient rejoint. Ça tombait certes sous le sens, mais je ne m’étais jamais fait cette réflexion. En revanche, je m’interrogeais tout de même. Je n’avais pas vu les appartenances aux groupes comme vraiment définissant les intentions d’un dresseur. Après tout, il y avait des champions issus du groupe Guériaigles comme du groupe des Ossatueurs. Enfin, elle avait surement raison quand elle disait que ça n’avait pas vraiment d’importance. Finalement, les dresseurs qui, comme moi, venaient de loin, ne connaissaient pas ce genre de principes et il était assez facile d’être pris au dépourvu. Mais j’étais tout de même satisfait par celui que j’avais choisis. Je lui répondais alors, un peu pensif.

« T’as probablement raison, finalement, les différences entre les groupes ne doivent pas être si énormes. De toute façon, c’est aussi à nous de savoir quelle valeur on leur prête et, même si j’aime beaucoup les gens que j’y ai déjà rencontré, je ne les trouve pas différents de ce que j’ai rencontré et qui n’étaient pas du groupe. Sans parler de ceux qui ne sont pas dresseurs. » Je m’interrompais un instant, un air amusé sur le visage. « Parce que, si on en croit la description, ça va être plutôt difficile de jouer une vaillante chevalière de la justice avec un poignet dans ton état ! » La taquinais-je.

Elle disait s’apeller Tohkami mais, plus important, c’était une compatriote ! Bon. Cimetronelle n’était pas vraiment la porte d’à côté par rapport à là ou j’avais l’habitude de vivre, mais quand même ! C’était toujours plaisant de voir des gens originaires d’Hoenn à Mhyone, on se sentait moins dépaysé tout à coup. Elle, elle semblait n’être là que pour le voyage, contrairement à moi, mais c’était tout de même agréable de pouvoir en discuter.

« Oh ! Cimetronelle ! J’y suis allé une ou deux fois lorsque j’ai tenté l’arène ! J’aime beaucoup l’ambiance avec les maisons perchées sur les arbres, ça change des autres villes ! J’y ai même passé une ou deux nuits et je dois bien avouer que c’est plutôt très agréable. On aurait presque pu se croiser finalement ! » Puis je répondais à la question qu’elle m’avait posée. « Alors oui, c’est un peu le projet. Les deux en fait. Techniquement, rien n’empêche de défier la ligue tout en étant un des champions dans le règlement. C’est juste un peu plus compliqué de coupler les devoirs de maitre d’arène avec ceux d’un challenger disons. Mais c’est encore un peu tôt pour le dire, je n’en suis qu’à mes débuts. Mais j’y arriverais ! » J’étais plutôt confiant à ce sujet, et il ne faisait aucun doute que je ne me laissais pas d’autre choix de toute façon.

« Et toi alors, juste visiter ou tu comptes t’attaquer aussi à la ligue un jour ? Ou tu es plutôt concours ? Enfin, je ne sais pas trop mais vous semblez bien vous entendre avec ton Léopardus, tu devrais peut être tenter ta chance ! »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 27 Juin - 22:57
Le jeune homme avait avoué que j’avais raison pour les groupes mais je donnais juste mon opinion. Tout le monde ne pensait peut-être pas la même chose que moi. Après tout, chacun son opinion sinon il n’y aurait pas d’intérêt. Dailleurs, il avait l’air de bien aimer se moquer de moi. Pas méchamment bien évidemment, du moins j’espérais.

« Parce que, si on en croit la description, ça va être plutôt difficile de jouer une vaillante chevalière de la justice avec un poignet dans ton état ! »

"- Ne te moques pas s’il te plaît. Si j’avais pu faire en sorte de ne pas être blessée, je l’aurai fait. En plus, il faut que je me rende à une réunion à Bord-au-Vent dans quelques jours. Il va alors falloir que ça guérisse vite sinon j’aurais l’air fine avec un poignet inutilisable."

Il me racontait qu’il avait déjà été à Cimetronelle quelques fois et qu’il trouvait que la ville était plutôt agréable et différentes des autres avec ses maisons dans les arbres. C’était vrai qu’on ne trouvait pas des villes comme celle-ci dans toutes les régions. Vivre dans les arbres était tellement reposant. Mais maintenant que nous avions un QG construit en hauteur grâce aux branches des arbres, j’avais l’impression d’être de retour chez moi. Et oui, j’habite au QG pour le moment. Il avait ensuite répondu à ma question par rapport à la ligue.

« Alors oui, c’est un peu le projet. Les deux en fait. Techniquement, rien n’empêche de défier la ligue tout en étant un des champions dans le règlement. C’est juste un peu plus compliqué de coupler les devoirs de maitre d’arène avec ceux d’un challenger disons. Mais c’est encore un peu tôt pour le dire, je n’en suis qu’à mes débuts. Mais j’y arriverais ! »

"- Tu voudrais essayer de faire les deux en même temps ? Je te souhaite bien du courage car apparement être champion d’arène demande déjà pas mal de travail. Alors défier en plus le Maître de la Ligue, ça va te demander beaucoup de responsabilité et d’organisation."

Il avait des ambitions lui au moins. Moi je ne savais toujours pas ce que j’allais faire. Je n’y avais pas vraiment pensé d’ailleurs. Pour le moment, je me baladais par-ci par-là pour faire des dessins de tout ce que je croisais. Mais rien de bien précis. Il m’avait alors demandé ce que moi, je comptais faire. Juste visiter ? Défier la ligue ? ou bien faire des concours ?

«  Enfin, je ne sais pas trop mais vous semblez bien vous entendre avec ton Léopardus, tu devrais peut être tenter ta chance ! »

"- En effet, on s’entend assez bien. Je l’ai depuis qu’il est tout petit. C’est mon père qui me l’avait offert pour mes 18 ans. Depuis, je m’en occupe tout le temps comme un petit chaton sans défense. Tenter ma chance à des concours ou défier la ligue ? Pour moi, la deuxième solution n’est pas vraiment envisageable pour le moment car je ne veux pas faire combattre mes pokemon juste dans le but de s’amuser. En revanche, les concours pourquoi pas, mais je ne m’y connais pas du tout. D’ailleurs je vais te présenter mon deuxième compagnon. Il s’appelle Logan."

J’avais sorti Mangriff de sa pokeball qui s’était étiré car il avait dû faire une petite sieste. Il nous avait regardé tour à tour avant de me lancer un regard interrogateur du genre : Pourquoi tu m’as réveillé ? Il se passe quelque chose ? J’avais alors éclaté de rire car ce dernier était totalement perdu et c’était la première fois que je le voyais dans cet état.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 11:35
Je fus assez surpris. Tohkami semblait avoir légèrement mal pris ma plaisanterie, mais ne m’en arrêtais pas là, ce n’était pas bien grave. Puisque j’étais quelqu’un de plutôt direct, il était fréquent que je tombe dans ce genre de situations, je ne m’y attardais généralement pas trop, puisque c’était inutile. Ou peut-être que c’était moi qui avait mal compris son second degré. Ça ne faisait rien, et je ne perdais pas mon sourire le moins du monde.

« Oh bah, si tu fais gaffe, ça devrait aller. Je sais pas à quel type de réunion tu vas assister, mais tu seras surement suffisamment guérie pour pouvoir y assister. Enfin, si tu te soignes correctement bien sûr ! » Je marquais une courte pause, avant de reprendre, curieux. « Et c’est une réunion de ton groupe du coup ? Je suis assez curieux de savoir à quoi ça peut ressembler. Nous généralement, ça ressemble plutôt à des treks d’entrainement dans les montagnes ou des lieux difficiles d’accès. C’est assez sympa j’dois dire. » Je pensais à la future expédition prévue au mont Kaygon, et j’étais sûr qu’elle nous réservait de sacrées surprises. Mais il était encore trop tôt pour le dire. Je répondais alors à sa remarque sur la ligue.

« Ouaip, je sais que ça sera surement compliqué, mais ça sera marrant de pouvoir s’affronter entre collègues. Et puis, c’est le genre de choses qui soudent un groupe ! Après, j’suis conscient que niveau timing, ça sera pas évident. Ça prendra le temps que ça prendra, mais je compte bien essayer tout de même d’obtenir tous les badges de Mhyone ! » Je souriais, motivé comme à mon habitude. Ce n’était pas nécessairement la voie la plus simple, mais je m’étais promis de m’y tenir.

« Ne pas les faire combattre pour t’amuser ? Hum, c’est une façon de penser. Après j’imagine que ça dépend des pokémons qui te suivent aussi. Par exemple, Nuts ici présent… » Je désignais le Kraknoix sur mon épaule. « … est un bagarreur fini. Hein mon grand. Disons que c’est du feeling. Je n’ai pas besoin de le forcer, bien au contraire, et c’est sa manière de relever les défis et de progresser. Mais la voie des concours est pas derrière niveau difficulté ! Tu comptes concourir dans quelles catégories si ce n’est pas indiscret ? Enfin, si ça fonctionne toujours comme chez nous. »

Je posais alors les yeux sur le Mangriff qu’elle venait d’apeller. Ça, c’était un pokémon bien de chez nous ! Il n’était pas réputé pour son agressivité, enfin en dehors des moments où il venait à croiser un séviper. Je le saluais alors avec un grand sourire, avant de reporter mon attention sur Tohkami qui avait éclaté de rire devant la mine endormie de son Mangriff.

« Et bah. On dirait qu’on vient de le déranger en pleine sieste. Et lui, tu l’as depuis longtemps aussi ? Enfin je veux dire, vous vous êtes rencontrés comment ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Juin - 22:46
Alex semblait être intéressé par la réunion à laquelle je devais assister. Il m’avait demandé si c’était une réunion par rapport à mon groupe. Il voulait savoir à quoi ça pouvait ressembler car dans le sien, il n’avait pas vraiment de réunion. C’était plus des escapades d’entraînement pour forger le moral et le corps que des moments de rassemblement pour parler. Mais il semblait aimer ça. Peut-être pourrai-je lui demander si je pouvais l’accompagner un jour. J’aime bien le sport et la découverte après tout.

"- Oui c’est une réunion de mon groupe. Elle doit consister à prendre une décision vis-à-vis de la Team Anima. Mais je ne peux pas vraiment t’en dire plus car je n’ai encore jamais assisté à une réunion des Guériaigles. Sinon les treks dont tu me parles, ce sont des expéditions en quelques sortes. Tu accepterais que je vienne avec toi un jour ? J’aime le sport et j’aime encore plus découvrir de nouveaux lieux, de nouveaux paysages."

Sa réponse à ma question sur le fait qu’il voulait être champion d’arène et défier la ligue en même temps m’avait fait prendre conscience qu’il était vraiment motivé, déterminé et qu’il ne reculerait pas même si ça devait lui prendre beaucoup de temps. Il savait que ça allait être compliqué mais il ne voulait pas abandonner pour si peu. Il aurait tous les badges de la région de Mhyone.

« Ne pas les faire combattre pour t’amuser ? Hum, c’est une façon de penser. Après j’imagine que ça dépend des pokémons qui te suivent aussi. Par exemple, Nuts ici présent  est un bagarreur fini. Hein mon grand. Disons que c’est du feeling. Je n’ai pas besoin de le forcer, bien au contraire, et c’est sa manière de relever les défis et de progresser. Mais la voie des concours est pas derrière niveau difficulté ! Tu comptes concourir dans quelles catégories si ce n’est pas indiscret ? Enfin, si ça fonctionne toujours comme chez nous. »

"- Mes pokemons ne sont pas du genre à vouloir se battre pour rien. En revanche, si leur vie ou la mienne était en danger, ils n’hésiteraient pas une seule seconde. Pour les concours, je ne me suis pas encore penchée sur la question et la possibilité de participer à l’un d’eux. Quant aux catégories, ce n’est pas la première chose auxquelles j’aurai pensé donc je n’en ai aucune idée."

Logan avait vraiment du mal à se remettre de ce réveil forcé que je n’avais pas prévu. Heureusement que je ne l’avais pas fait venir pour un combat sinon il aurait déjà été hors d’état. Cette pensée m’avait fait à nouveau sourire. Je m’étais alors penchée vers lui afin de lui caresser la tête en guise d’excuse. Mais celui ne s’était pas laissé faire longtemps et avait aussitôt redressé son buste pour montrer sa fierté devant la personne qui m’accompagnait.

« Et bah. On dirait qu’on vient de le déranger en pleine sieste. Et lui, tu l’as depuis longtemps aussi ? Enfin je veux dire, vous vous êtes rencontrés comment ? »

"- Oui je crois bien que je l’ai dérangé. Mais bon il va s’en remettre. Ça fait déjà un petit moment que je l’ai capturé. Ce jour là, j’étais parti dessiner dans les bois qui bordaient la route 3, mais un Vorastérie assez agressif m’a fait prendre la fuite. Quelques mètres plus loin, je m’étais retournée pour voir si je l’avais semé et en voulant reprendre mon chemin, le Mangriff était là devant moi en train de regarder mes dessins qui s’étaient éparpillés au sol. Alors je l’ai dessiné, puis j’ai essayé de le capturer. Et voilà."

Mon histoire avait un peu l’air trop banal, mais c’était pourtant la vérité. Certes je ne l’avais pas eu du premier coup mais bon, je n’avais pas non plus besoin de lui raconter tous les détails. Il voulait juste savoir comment on s’était rencontré au final.

"- Et toi comment as-tu rencontré ton Kraknoix ?"


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 10:26
Une décision vis-à-vis de la team Anima ? Effectivement, j’avais entendu parler de cet évènement qui a eu lieu quelques mois plus tôt. L’enlèvement du professeur, le vol de pokémon et toute l’agitation qui les accompagnait. Mais n’étaient-ils pas censés s’être cachés quelque part pour éviter de nouveaux assauts ou représailles ? Je trouvais ça un peu étrange que seul le groupe des Guériaigles soient amenés à en parler. Ou peut-être était-ce simplement que seuls les meilleurs dresseurs du Sceau étaient au courant chez nous, pour éviter toute dérives. Il fallait bien avouer que nous étions généralement assez prompts au combat, et que certains d’entre nous étaient plutôt difficiles à maitriser. Alors, si ça pouvait être amusant parfois, dans des situations complexes, cela pouvait entrainer des complications. Enfin, elle n’en savait sans doute pas bien plus pour l’instant, mais je ne pouvais pas m’empêcher d’être curieux.

« La team Anima ? Ils s’étaient pas fait battre déjà eux ? Enfin, t’en sais pas forcément plus pour l’instant, mais j’dois dire que ça m’intrigue. Nous, ils nous en ont pas parlé du tout dans le Sceau. ! » Je marquais une petite pause, avant de poursuivre. « Venir avec nous ? Moi ça m’dérange pas du tout mais faut quand même que je demande pour le prochain. Après tout, on est pas des groupes ennemis non plus, juste en légère concurrence visiblement. » Je ne pouvais m’empêcher de rigoler, puisque ça faisait tout de même un peu cliché. « Enfin, je demanderais ! Le prochain n’est pas pour tout de suite visiblement, mais je te donnerais une réponse quand je pourrais ! » Je souriais, car j’étais toujours content de rencontrer des gens intéressés par le dépaysement et le dépassement de soi. Les entrainements étaient généralement rudes, mais extrêmement efficaces.

Elle, visiblement, était un peu comme moi. Elle avait quelques rêves, ou du moins des bribes, et des objectifs, même si elle ne savait pas encore exactement comment faire pour y parvenir. Mais ce n’était que des détails, et surtout un peu le principe de l’aventure finalement. Avoir un chemin tout tracé, tout beau, tout propre, c’était pas vraiment ma tasse de thé.

« Hum je comprends, j’avoue que je n’ai pas non plus encore pensé à tout mais ça viendra ! T’as juste à vouloir t’y mettre sérieusement et ça ira tout seul de toute façon » Je lui fis un petit clin d’œil complice.

Le Mangriff avait décidément l’air bien mal luné, et semblait légèrement bouder sa dresseuse. Lorsqu’elle me raconta l’histoire de sa capture, je ne fus pas vraiment surpris. Les pokémons étaient plutôt nombreux dans les bois et il était fréquent qu’ils puissent déranger quelqu’un en train de dessiner. En revanche, le fait que le pokémon s’intéresse à ses dessins était plutôt amusant et surtout révélateur. Au moins, ils semblaient avoir une passion commune.

« Ahah, c’est plutôt marrant qu’il ait aimé tes dessins et accepté de poser pour toi. C’est pas banal comme rencontre. » Je marquais une pause, avant de continuer. « La notre a été un peu plus… Brutale. J’étais assez jeune, environ quatorze ans de mémoire, et j’avais décidé de chercher un compagnon de route pour partir pour la ligue d’Hoenn. Donc je suis allé dans le désert, mais j’me suis lamentablement paumé. Et vu que j’avais pas prévu assez d’eau, et que la tempête était plutôt costaude, ça ne s’est pas très bien fini. Quand je me suis réveillé, Nuts était là. Alors on s’est toujours demandé si c’est lui qui m’a ramené ou si j’ai eu de la chance et que je me suis évanoui pas loin du village, mais toujours est-il qu’on ne s’est plus jamais quittés, hein mon grand ? » Je taquinais le Kraknoix, qui poussa un cri d’approbation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 14:08
"- On a déjà affronté la Team Anima à plusieurs reprises effectivement. La dernière fois c’était il y a 1 ou 2 mois. On avait attaqué une de leur base qui se trouvait à Médéa. Je dis une car je suppose qu’ils en ont plusieurs mais personne ne le sait. Cependant, lors de notre assaut, certains membres ont réussi à s’échapper par la voie des airs."

Je lui avais expliqué que la Team Anima avait réussi à s’enfuir encore une fois. Il n’avait pas l’air très au courant de cette histoire. Apparement, personne dans le Sceau en parlait. C’était pourtant une chose assez importante. Après peut-être que son groupe ne voulait pas alarmer les nouveaux venus en expliquant ce que cette Team faisait exactement. Mais tous les dresseurs devraient être au courant à mon avis.

Il avait ensuite bifurqué sur le sujet des treks. Il m’avait dis que ça ne le dérangerait pas que je vienne avec lui mais qu’il faudrait d’abord qu’il en parle avec le reste des Ossatueurs car on était en quelque sorte des concurrents. Mais il me tiendrait au courant dès qu’il y en aurait un de prévu. J’avais hâte de pouvoir faire une excursion avec lui et son groupe dans les montagnes.

Nous nous étions ensuite mis à parler des concours et de son parcours d’arène. Il disait ne pas avoir pensé à toutes les contraintes que cela allait impliquer mais qu’il avait encore du temps devant lui pour s’y attarder. Pour lui, tant que l’on se mettait sérieusement à ce qu’on voulait, les choses iraient toutes seules. C’est vrai qu’il ne faut que de la motivation pour pouvoir se lancer dans des projets. Mais pour cela, il faudrait en avoir des concrets.

Il regardait avec un air assez amusé mon Mangriff. Sûrement par rapport à l’histoire que je venais de lui raconter. Il avait dû la trouver amusante probablement. Ou alors c’était l'attitude de Logan qui le faisait rire. Le pokemon n’aimait pas trop les caresse alors je m’amusais à le taquiner avec ça.

« Ahah, c’est plutôt marrant qu’il ait aimé tes dessins et accepté de poser pour toi. C’est pas banal comme rencontre. La notre a été un peu plus… Brutale. J’étais assez jeune, environ quatorze ans de mémoire, et j’avais décidé de chercher un compagnon de route pour partir pour la ligue d’Hoenn. Donc je suis allé dans le désert, mais j’me suis lamentablement paumé. Et vu que j’avais pas prévu assez d’eau, et que la tempête était plutôt costaude, ça ne s’est pas très bien fini. Quand je me suis réveillé, Nuts était là. Alors on s’est toujours demandé si c’est lui qui m’a ramené ou si j’ai eu de la chance et que je me suis évanoui pas loin du village, mais toujours est-il qu’on ne s’est plus jamais quittés, hein mon grand ? »

"- Ah oui effectivement, c’est pas un style de rencontre qu’on voudrait qui arrive tous les jours. Tu devais être un minimum anxieux à ton âge avec cette tempête qui balayait le désert et l’impossibilité de retrouver ton chemin ? En tout cas, heureusement que le petit Kraknoix était là à ton réveil. Je suppose que tu devais être content de l’avoir près de toi. En tout cas, vous avez l’air de très bien vous entendre maintenant et avec lui je pense que tu ne pourras plus te perdre en plein désert vu que c’est un type sol et que c’est son habitat naturel." le taquinais-je un peu.

La route paraissait beaucoup plus longue que lorsque je l’avais emprunté pour me rendre à la grotte. Peut-être à cause de mes blessures aux jambes qui me faisaient avancer moins vite. Mais j’étais en bonne compagnie alors ça ne m’avait pas vraiment dérangé. Je pensais alors à mon poignet et avait essayé de le bouger pour voir si il me faisait encore mal. Mais je n’avais pas eu à le bouger beaucoup pour regretter mon geste et faire une grimace de douleur. Alex m’avait vu faire et m’avait alors sermonné en me disant qu’il ne fallait pas que je le bouge tant que je n’avais pas vu un médecin.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn
Expérience : 837
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 15:11
Ils avaient affronté la team Anima ? Et bien. Enfin, ce n’était pas si surprenant puisque ça allait finalement plutôt bien dans la nature de leur groupe. Ils étaient finalement supposés être les justiciers de Mhyone, et je ne les ralliais pas vraiment en disant ça. Quant à savoir pourquoi les Ossatueurs n’étaient pas plus impliqués que ça… En fait, ce n’était surement pas parce qu’ils s’en foutaient, mais plus car nos différentes convictions personnelles divergeaient. Le but du groupe était de former des combattants au sein des dresseurs, et d’aller toujours plus loin dans notre quête de force et de renommée. Je pensais donc que c’était simplement une question de priorité, mais que, individuellement nous étions assez différents. Finalement, j’aurais moi aussi bien voulu me mesurer à la team Anima, mais pas par besoin d’héroïsme ou de preux chevalier, mais simplement par gout du risque et pour savoir ce que je valais. C’était peut-être en ça que nous étions dans différents groupes avec différents fonctionnements après tout. Je m’en satisfaisais bien, car je savais qu’indépendamment de tous ses sentiments, si je voyais un vol ou une attaque de pokémon en pleine rue, je serais le dernier à rester immobile. Une histoire de conviction personnelle, tout simplement.

« C’est bête, si j’étais arrivé plus tôt je serais bien venu avec vous. A croire que chaque région à son ennemi finalement. » Je pensais aux team Aqua et Magma qui avaient toutes deux sévies à Hoenn il y avait quelques années. « Enfin, j’imagine que, puisque certains se sont échappés, il est probable qu’ils sortent à nouveau de l’ombre un jour, donc on verra bien. » J’avais un air plutôt détaché, ce qui pouvait laisser penser que je ne mesurais pas l’éventuelle gravité de la situation. A vrai dire, ce n’était pas exactement ça, plutôt que nous y voyions, Nuts et moi, une manière de s’entrainer dans des conditions réelles, tendues et extrêmes. Et il fallait bien avouer que ça nous bottait bien, de pouvoir participer.

Alors que nous étions en train de parler de ma rencontre avec Nuts, je ne pus empêcher mon esprit de voguer vers des pensées nostalgiques. Sur certain point, mon village me manquait car, malgré toutes les difficultés, il y faisait bon vivre. Et cette période de rencontre avec mon pokémon avait été l’une des plus belles de ma vie, au bas mot.

« Angoissé ? Pas au début, la tempête souffle en permanence, mais une fois que t’es perdu, même si t’as l’habitude, y’a un petit sentiment d’angoisse qui se crée ouai ! » J’en rigolais aujourd’hui assez facilement. « Mais bon, quoi de plus normal, et je l’avais bien cherché vu mon manque de préparation. Quant à me perdre… Je l’ai traversé de long en large depuis ! C’était un challenge qu’on s’était imposés avant de venir à Mhyone. » Je souriais à cette pensée, à mesure que nous nous approchions peu à peu de Nox. Je vis alors Tohkami essayer de bouger son poignet, puis grimacer de douleur. Evidemment que ce n’était pas guéri.

« Hey, si t’arrête pas de bouger tu vas aggraver ta blessure ! Plus ça sera guéri vite et plus tu pourras rapidement te rendre à ta réunion. » J’enchainais sur un autre sujet, assez curieux. « D’ailleurs, je ne crois pas t’avoir demandé. Pourquoi avoir rejoint le groupe des Guériaigles si tu ne comptes pas vraiment faire combattre tes pokémons ? » J’avais une vision un peu restreinte mais, pour moi, dans le monde dans lequel nous vivions, il me paraissait plutôt compliqué de ne pas se battre si on voulait la justice.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Hoenn (Cimetronelle)
Expérience : 500
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Juin - 17:39
Alex avait dit qu’il aurait bien voulu pouvoir affronter lui aussi la Team Anima. Malheureusement, il était arrivé à Mhyone un peu trop tard. L’affrontement était déjà terminé depuis quelques temps. Cependant, si il avait été là, peut-être que moins d’ennemis se seraient échappés. Mais bon, inutile de repenser à ce combat qui avait assez mal tourné pour certaines personnes. Je pensais à Ren qui s’était retrouvé avec une belle équimose sur le côté de son ventre. Il avait eu de la chance.

« Enfin, j’imagine que, puisque certains se sont échappés, il est probable qu’ils sortent à nouveau de l’ombre un jour, donc on verra bien. »

"- Ne t’en fait pas, je suis sûre que tu auras l’occasion de les voir un jour. Je ne pense pas qu’ils abandonnent ainsi, juste parce qu’ils avaient été pris par surprise."

Alex avait la même expression que moi quand je pensais à mon père et mon village natal. Une expression de nostalgie. Mais cela n’avait pas duré longtemps car sa bouche dessinait à nouveau ce sourire auquel j’avais eu le droit depuis le début de notre rencontre. Puis nous étions revenus sur sa rencontre inhabituelle avec Nuts. Il disait ne pas être angoissé en temps normal quand il se perdait, mais s’étant trouvé seul dans ce désert, ce sentiment avait néanmoins fait surface par moment.

« Quant à me perdre… Je l’ai traversé de long en large depuis ! C’était un challenge qu’on s’était imposés avant de venir à Mhyone. »

Un challenge tout à fait normal au cas où il se retrouverait dans la même situation. Mais dans cette région, je ne crois pas qu’il y ait de désert même si je n’ai pas encore tout visité. J’avais regardé une carte détaillée qui expliquait chaque lieu et chaque route. Je savais qu’il y avait un marais, un volcan, une piste de skis mais un désert, je n’en avais pas le souvenir.

« Hey, si t’arrête pas de bouger tu vas aggraver ta blessure ! Plus ça sera guéri vite et plus tu pourras rapidement te rendre à ta réunion. »

"- Désolé mais je n’aime pas avoir les membres figés. J’ai besoin de les bouger, même mes mains ne restent jamais en place. Je ne supporte pas de ne rien faire."

Il avait ensuite changé de sujet. Il voulait savoir pourquoi j’avais choisi le groupe des Guériaigles si je ne voulais pas combattre et pas l’un des deux autres. C’est vrai que pour lui qui adore le combat et l’entraînement intensif, le Sceau était tout tracé. Mais moi je n’en savais rien.

"- Pourquoi je suis allée dans ce groupe ? C’est une excellente question. Quand j’ai lu les description, j’avais vu que les Ossatueurs étaient principalement basés sur le combat alors je l’avais exclut aussitôt des possibilités. Quand aux Feunards, c’était plutôt la voie des concours et comme j’étais très timide au début, je m’étais dit que ce n’était pas pour moi. Alors je suis partie chez l’Emblème par dépit. Mais je m’y plais bien donc je ne regrette pas mon choix."

Lui qui au début n’avait pas l’air de vouloir faire la conversation, commençait à prendre ses aises et à s’intéresser à cette région et tout ce qui la compose en me posant un tas de question. Je n’arrivais pas toujours à répondre à tout puisque je n’étais pas là depuis si longtemps que ça, 2 mois exactement.


Je parle en #04B431
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Réseau routier :: Route 4-
Sauter vers: