HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
Helden sterben nicht — Solo
Helden sterben nicht — Solo
Ven 2 Sep 2016 - 17:55
Région d'origine : Mhyone
Messages : 507

Nathaniel Miller

Nathaniel Miller

Helden sterben nicht
Solo
Samedi 25 Août 2016, 17h51

ARRIVÉ ! Haha. J'ai beau grandir, les surprises me font toujours le même effet. De base, j'adore le côté aléatoire d'un cadeau inconnu, mais c'est d'autant plus excitant quand ça a un rapport avec ma passion. Notons-le, mon père a toujours eu le chic pour m'offrir ce qu'il y avait de mieux pour moi : instruments de recherche, outils ergonomiques, livres passionnants.. Je n'ai jamais été déçu, et même ma mère s'en remettait à lui pour me faire plaisir. Ça, je pense qu'il peut s'en enorgueillir.

MAIS CETTE FOIS.. !

Bon, il a loupé mon anniversaire de plus d'un mois. C'est un fait, il s'en est excusé après, tout comme ma mère et mes deux sœurs, d'ailleurs. Deux mois d'avance, quand même ! Mais le colis était bien là, accompagné de son petit mot annuel. Autant dire que je savais je serais satisfait, car je n'ai, pour ainsi dire, jamais été déçu, mais à ce point ? C'est encore mieux que l'ordinateur de l'année dernière. Encore mieux que tout ce qu'il m'a jamais offert jusqu'ici. Encore mieux que... AAH ! Un fossile.

UN FOSSILE ! Pas n'importe lequel, car je ne déborde pas d'envie pour tout caillou trouvé sous terre, mais bien un fossile en étroite relation avec ma passion. Un fossile griffe. Si on suit un peu l'actualité, on sait qu'il a été découvert à Hoenn, et qu'après qu'il soit réanimé grâce à la technologie inventée à Kanto quelques années plus tôt, il a repris sa forme originelle d'Anorith.

Un pokémon insecte.

En gros, moi, Ren Lowell, amoureux du type insecte depuis mon plus jeune âge, et à la recherche de ses spécimens les plus rares, suis désormais en possession d'un fossile d'individu ayant vécu il y a des milliers d'années. OH ARCEUS. Difficile de contenir ma joie, ou tous ces sentiments contradictoires qui virevoltent dans mon esprit. J'ai touché le gros lot, donc merci Papa, merci Maman, vous n'aurez plus à vous inquiéter de votre retraite quand j'aurai déposé mes brevets.

Enfin. Je marche rapidement dans les couloirs, jusqu'à atteindre les étages inférieurs. C'est un peu inhabituel, vu comme ça, mais ce bonheur tranquille n'a rien d'extraordinaire pour moi. Je m'emporte facilement, quand ça touche au cœur, et que ce soit pour ce fossile ou pour ma rencontre avec Estelle, mon attitude peut attester de légers changements. Pas que j'en sache davantage, dans la mesure où je n'ai absolument pas abouti sur le sujet, mais ma réaction reste naturelle, légitime.

J'arrive enfin. La salle est grande, et malgré l'heure, plusieurs scientifiques s'affairent dans tous les sens pour conclure leur besogne. Avec du recul, ça me rappelle un peu l'ambiance du laboratoire du professeur Ormes ! L'atmosphère certes calme, mais dynamique, les passionnés littéralement engloutis dans leur travail, et le petit pas en avant dans nos recherches qui, malgré toute la labeur abattu, nous donne le sourire.

Là, j'ai l'impression d'être à ma place.

Docteur Jerry Vive ? J'aurai besoin des services du centre.

Oh ! Un fossile, c'est ça ? Il regarde mon paquet. C'EST SÛR, MÊME ! Dis-moi, mon garçon, tu t'appelles comment ?

Ren Lowell. Je souris. Enchanté, docteur, c'est e-...

Lowell.. Ren.. TU ES LE FILS D'ADAM ! Je me disais bien que tu lui ressemblais !

Je hausse un sourcil, surpris. Vous connaissez mon père ?

C'est vrai qu'il m'en avait vaguement parlé.

Bien évidemment. Et je te connais toi. Tu étais encore petit quand je suis passé chez Ormes, mais à l'époque, je m'étais très bien entendu avec ton père. Ses recherches étaient remarquables, et ses casses-croûtes me manquent encore aujourd'hui. Mais toi, Ren, tu n'étais vraiment pas plus haut que ça ! Il mime une hauteur avec sa paume. C'est à la fois surprenant, et même excitant de rencontrer son fils dans de telles circonstances. C'est un plaisir !

C'est un plaisir pour moi également, docteur. Vos travaux dans le domaine de la recherche n'ont rien à envier à mon père, après tout. Vous êtes un des pionniers de la réanimation. Ma mine s'éclaircit. J'ai amené un fossile griffe pour le faire réanimer.

Un Anorith, donc.. Tu t'intéresses aux fossiles, toi aussi ?


Plus ou moins. Plutôt aux pokémons insectes, à vrai dire. C'est ma spécialisation, et vous comprendrez donc qu'obtenir un spécimen aussi vieux, c'est une chance inestimable pour moi.

Tu l'as dis, mon garçon ! Tu m'as l'air comme ton père. Tous les trois, on a la même étincelle dans les yeux, celle qui nous pousse à donner le maximum de nous-même pour notre passion ! C'est comme ça qu'on réussit.

Je hoche la tête.

J'en suis également convaincu.

Je fais passer le colis à un assistant. Très vite, la petite équipe met en marche les interrupteurs et prépare la machine de réanimation. Je suis bien averti, et je sais que le processus risque de prendre un, deux, voir trois jours, mais je me suis préparé à ça, et je trouverais bien un moyen de m'occuper pendant le temps d'attente.

Eh, Ren. Et si tu venais dîner à la maison, ce soir ? J'ai plein de choses à te raconter sur ton père, et j'ai aussi envie de savoir ce que tu comptes faire de ton avenir. Ça te dit ?

Je regarde l'homme, enthousiaste.

Oui !

Ça passera plus vite que prévu, dirait-on.


Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: