HAUT
BAS

AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
Dim 27 Nov 2016 - 10:45
Région d'origine : Kalos
Messages : 17

Nathan Rokwald

Nathan Rokwald

 

 
« La carte qui mène aux rencontres »

 
Feat Soburin Ikeda

 

 
Cela faisait un moment que je marchais et je sentais mes pieds qui commençaient à chauffer, non pas de fatigue mais j’avais du mal à devoir suivre à droite et à gauche la Sonistrelle qui était prête à tout moment de se perdre dans la forêt nous entourant. Et croyez-moi, je n’avais pas du tout envie de la chercher dans un enfer naturel. Surtout que de mon œil attentif je faisais attention au moindre buisson bougeant de façon suspecte, un vieux réflexe du passé. Afin d’avoir l’esprit tranquille je n’ai pas hésité à faire rentrer Lilly dans sa pokéball, en guise de punition et de leçon. Le fait qu’elle soit une créature nocturne ne me laisse pas beaucoup de repos la nuit, étant donné que sa nature fofolle la pousse à sauter et voler partout. J’espérais avec le temps qu’elle se calmera un peu plus et qu’elle me laissera davantage de repos, car s’occuper d’elle était tout un métier.

Après avoir quitté Nox Illum j’avais marché sur la Route 1 pour partir en direction de Viridia, sous les conseils de ma mère. « Et surtout pense à me trouver un scoop là-bas, qu’elle disait… », en effet j’y allais en partie pour l’aider dans son travail tout en profitant de l’aventure pour l’occasion. Comme quoi elle ne perdait pas le nord et savait saisir les opportunités, celle-là. Décidément j’étais bien entouré ici, à Mhyone… Même si au fond j’en venais à sourire, même à rire. C’est peut-être ce genre d’expériences que je recherchais depuis longtemps, au final. J’aurais beau me plaindre, j’étais heureux au final. Sauf pour ce qui était de la carte. Je vérifiais plusieurs fois sur l’appareil la localisation de Viridia, mais impossible de me retrouver sur la Route 1… On m’avait pourtant précisé que ce serait difficile de se perdre, et bien il faut croire que j’ai réussi l’exploit. Je soupirais en profitant de m’asseoir sur un banc en bois à disposition.

De là je déposais mon sac afin de décharger le poids sur mes épaules, tout en posant le housse de mon violon sur le côté avant de davantage me concentrer sur la carte. Concentré dans ma réflexion, j’en venais à oublier l’heure et c’était mon estomac qui allait me rappelait. Après autant de marche, un petit casse-croûte s’imposait… Décidant d’appeler Lilly pour qu’elle partage un repas avec moi, je sortais des biscuits à son attention. Elle les gobait un par un en se servant de ses petites griffes, enjouées de manger. Pour ma part je dégustais un sandwich fait maison, profitant d’un met réalisé par ma mère. Cela faisait bien quelques années que je n’avais pas pu profiter de sa cuisine, et elle avait encore beaucoup de choses à apprendre comparer à notre père qui était né avec un couteau de cuisine à la main. Comme quoi être éleveur pokémon ça aide pour plusieurs choses.

En relevant la tête je pouvais apercevoir une figure se rapprocher, ce qui attira tout de suite mon attention. Quelqu’un s’approchait et j’y voyais là l’opportunité de retrouver mon chemin ! Remballant rapidement les restes en laissant la Sonistrelle terminait son repas en se posant sur ma tête, je remettais mes affaires sur mon dos avant de m’approcher davantage de la jeune dame.

▬ Excusez-moi madame, je viens de Nox Illum et je souhaite aller à Viridia. Vous connaissez la bonne direction ? »

Je gardais pour moi la réaction que j’eu en voyant une belle femme avec des habits qui m’étaient inconnus. Bien que cela lui donnait un côté très classique je ne pouvais m’empêcher de la trouver à la fois raffinée et sobre. Bien que je ne pouvais pas vraiment juger l’apparence des autres alors que moi-même je portais encore mes habits de prestations à Kalos, à savoir une veste noire sans manche classique avec chemise blanche et cravate noir. J’aurais pu profiter d’être à Nox Illum pour changer de garde-robe mais pour l’instant cela suffira, j’image. Et puis c’était les habits avec qui j’étais le plus familiarisé. J’attendais avec patience la réponse de la dame, Lilly offrant un grand sourire à cette dernière alors qu’elle agitait doucement les oreilles à son attention.




   
Codage by TAC

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
Dim 27 Nov 2016 - 17:08
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda
Une histoire de carte et de dragons
"L'oiseau en cage rêvera des nuages"

Soburin se trouvait à Nox Illum depuis bien une semaine, chez le meilleur ami de son père afin de travailler sur quelques recherches personnelles. Certes, elle aurait pu le faire à Elerya mais Keigo et Jeraya étaient particulièrement bruyants ces-derniers temps, impossible de travailler en tout quiétude. De plus la grande ville faisait profiter Soburin de ses nombreuses boutiques diverses et variées pour le plus grand plaisir de son équipe de dragons. Parlons en donc de cette fameuse équipe. Soburin était actuellement affolée en dépit de son faciès affichant une neutralité absurde ; pourquoi cet affolement intérieur ? Ryūjin, son Minidraco avait enrôlé Kusanagi dans une quelconque aventure et ils avaient disparus depuis une dizaine de minutes. Où pouvaient-ils bien être ? La Rosalienne n'en avait aucune idée et la peur agitait son estomac, savoir le Coupenotte nouveau-né en compagnie du rebelle Minidraco ne la rassurait pas le moins du monde. Ainsi, les plus experimentés de son équipe s'étaient dispersés, Ago la Carchacrok avait usé de sa vitesse phénoménale afin de naviguer à travers la forêt aux alentours tandis que Hiryō usait des airs.

Et Soburin avançait sur le sentier, élevant de temps à autre la voix pour interpeller ses plus jeunes Pokémon, le Minidraco et le Coupenotte. Mais rien, seul la brise lui répondait. La jeune femme se passa une main sur son faciès fin, soupirant dans sa main. Pourquoi donc avait-elle tant de mal avec Ryūjin ? Elle avait pourtant réussit à gérer l'évolution de son Bruyverne et à présent, ce-dernier était redevenu comme avant en dépit de sa possessivité exacerbé, de sa méfiance aberrante. Des bruits de pas sortirent la brune de sa torpeur et elle dégagea sa main de son visage, posant ses prunelles aux reflets pourpres sur un jeune garçon à la chevelure aussi blanche que la sienne était ébène. Une cicatrice était apparente sur son faciès, ce ce qu'elle nota de frappant. Ou... Tiens, une Sonistrelle ! Soburin écarquilla un peu ses mirettes, observant le Pokémon Dragon/Vol d'un air curieux, en oubliant presque la présence du dresseur.

« Bonjour petite Sonistrelle... Qu'elle est mignonne ! Tu es en bonne santé dis donc, on s'occupe bien de toi ? »

Soburin fondait devant l'immense sourire du Pokémon face à elle. Une mauvaise habitude, à chaque fois que la Rosalienne se trouvait face à un Pokémon Dragon, elle en oubliait presque les convenances et sa politesse pourtant à toute épreuve. Se rendant compte de ce point, la jeune femme en kimono glissa une main devant sa bouche, posant son regard sur le garçon avant de s'excuser, inclinant son buste en même temps afin de saluer.

« Excusez-moi de mon impolitesse, j'étais subjuguée par votre Sonistrelle... »

Viridia. Il demandait la route pour Viridia. La jeune femme, une fois redressée, eut un léger sourire.

« Vous êtes sur la bonne voix mais il y a encore pas mal de chemin et vous allez devoir traverser une forêt assez dense... Attendez, dîtes-moi, vous n'avez pas vu deux Pokémon Dragons passer ? Un Minidraco et un Coupenotte ? »

Au même instant, des puissants bruits d'ailes furent audibles et descendant des cieux, le Bruyverne de la jeune femme venait se poser à ses côtés, l'air frustré de n'avoir rien trouvé. Ses prunelles d'or se posèrent d'abord sur le jeune garçon, le jaugeant longuement avant qu'elles ne se glissent sur la jeune Sonistrelle. Vieux souvenir. Le grand Bruyverne se rappelait lorsque lui-même était un jeune Sonistrelle insouciant, posé sans cesse sur l'épaule de Soburin. Cette-dernière eut un léger soupire de soulagement, pour une fois, son compagnon n'avait pas été agressif envers un inconnu.

« Ah, voici Hiryō, mon starter et mon plus fidèle allié... Tu n'as rien trouvé mon grand ? »

Soburin l'observait, une lueur d'inquiétude dans le regard mais visiblement, il n'avait rien pu trouver. Avec un peu de d'espoir Ago aurait plus de chances dans sa quête !
© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
Dim 27 Nov 2016 - 20:50
Région d'origine : Kalos
Messages : 17

Nathan Rokwald

Nathan Rokwald

 

 
« La carte qui mène aux rencontres »

 
Feat Soburin Ikeda

 

 
Tout en restant silencieux j’observais l’étrange mais rafraichissante réaction de la dame face à Lilly, cette dernière venant presque à rire d’amusement face aux compliments, peut-être même à rougir qui sait ? Un léger sourire se dessiner sur le coin de mes lèvres alors que je levais lentement mon unique œil comme amusé par la joie du pokémon, cette dernière s’agitant de façon gentille un peu plus sur mes cheveux. Mon attention fut davantage centrée sur la jolie femme qui venait à s’excuser de son comportement, bien que je n’y voyais personnellement aucun mal. Je levais doucement la main pour l’agiter de droite à gauche, un sourire arrangeant se profilant sur mon visage.

▬ Oh non il n’y a aucun soucis, je pense qu’elle apprécie beaucoup ton attention. »

J’écoutais attentivement les renseignements utiles qu’elle m’apportait, m’informant sur le chemin à entreprendre pour me rendre à Viridia tout en me disant que la traversée d’une forêt sera nécessaire. Je restais pensif un instant, les informations que j’avais reçu plus tôt finissant par se confirmer avec les dires de la dame. Au fond de moi j’étais rassuré, même si à présent j’étais intrigué par la quiétude lisible sur le visage de mon interlocutrice. Tendant une oreille attentive, j’en venais à recevoir sa demande : un couple de pokémons dragons ?

▬ Hmm… Il ne me semble pas avoir vu de pokémons comme eux sur ma route. Tu as vu quelque chose, Lilly ? »

Le regard de la Sonistrelle était bien plus intéressé par une ombre volante qui s’approchait de plus en plus, finissant par se poser à quelques pas de nous. Je levais mon bras afin de protéger mon visage de la poussière se soulevant par les battements d’ailes, avant de laisser la surprise changer mon visage alors que j’observais le pokémon qui venait d’apparaître. Un Bruyverne venait de faire son apparition, et il ne manqua pas de nous surprendre à Lilly et moi-même. Je fus plutôt intimidé par le regard puissant du pokémon qui se posa sur moi, puis sur mon compagnon de route. J’hésitais presque à parler durant ce petit laps de temps avant que ce ne soit la dame qui présente le Bryuverne comme étant son pokémon. Ainsi elle était une dresseuse et de ce que j’avais compris elle possédait trois pokémons. Impressionnant, une flamme d’admiration brillait dans mon regard avant que je ne remette mes idées dans le contexte actuel.

▬ Je peux peut-être t’aider à les retrouver ? Si ce sont des jeunes pokémons ils n’ont pas dû aller bien loin. A plusieurs je suis sûr qu’on les retrouvera plus facilement. »
▬ Soni, ni ! »
▬ Tu veux aider, Lilly ? Va et utilise tes ondes pour les retrouver dans les bois. »

Sans tarder la Sonistrelle quittait son nid de fortune pour s’envoler à coups d’ailes entre les arbres, son petit cri retentissant à travers les branches alors qu’elle profitait de l’écholocation au maximum. « On devrait chercher par ici » proposais-je à la dame alors que, en passant ma main sur les sangles de mes bagages je commençais à avancer dans une direction opposée à celle de Lilly. Pour couvrir un maximum de terrain il était nécessaire de scinder deux groupes, et j’avais un moyen très efficace pour que la Sonistrelle puisse me retrouver même si nous nous perdons de vue. Alors que je marchais tout en gardant un œil attentif sur les alentours, j’en venais à me rappeler des marques de politesse.

▬ Pardon, j’ai oublié de me présenter : je m’appelle Nathan Rokwald, je viens de la région de Kalos. Je me demande s’il y a une raison particulière pour que Minidraco et Coupenotte s’aventurent tous seuls dans la forêt ? »

Ma curiosité était sincère et fondée, bien que je puisse comprendre qu’un pokémon cherche à respirer de temps à autre en s’écartant de son dresseur, mais deux ? La coïncidence était plus ou moins étrange. J’espérais pour la dame que rien de grave n’était arrivé à ses pokémons.





   
Codage by TAC

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
Lun 28 Nov 2016 - 11:38
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda
Une histoire de carte et de dragons
"L'oiseau en cage rêvera des nuages"

« Je veux, merci à vous deux. »

Soburin souriait doucement, reprenant un peu de couleurs. S'ils étaient autant à chercher, ils finiraient par trouver mais la Rosalienne avait surtout peur qu'ils tombent sur un Pokémon plus puissant qu'eux, un dresseur ou un braconnier aux intentions pas forcément bonnes. Ne sait-on jamais... et les deux étaient encore assez faibles en dépit de la hargne du Minidraco. Hochant la tête, la brune adressa un léger regard à son Bruyverne qui décida de partir dans la direction qu'avait emprunté Lilly, visiblement, il ne désirait guère la laisser seule dans les environs. Peut-être qu'il éprouvait une once de nostalgie à la vue de la petite Sonistrelle ? Soburin l'avait rarement vu protecteur envers un Pokémon inconnu mais, c'était déjà une belle avancée. Trop grand et trop imposant pour passer entre les arbres, le grand dragon prit de l'altitude tout en usant de ses sens pour suivre Lilly à la trace, scrutant en même temps les alentours.

« J'ai également oublié, pardonnez-moi. Je suis Soburin Ikeda, venant de la région de Johto. Pour ce qui est de la raison..., la jeune femme soupira doucement, un peu lasse. Ryūjin, mon Minidraco est un Pokémon possédant un caractère très marqué, Kusanagi, le Coupenotte, est né il y a quelques jours mais il adore l'aventure et découvrir de nouvelles choses. Il est surtout très influençable alors j'imagine que Ryūjin l'a emmené dans quelques aventures pendant que je mettais en place un entraînement adapté pour eux à l'aide de mes deux autres Pokémon. »

Soburin arborait un air un peu pensif, se demandant comment les deux garnements avaient pu échapper à la vigilance pourtant excellente d'Ago. En parlant d'Ago ! Un courant d'air puissant fit comme plier les branchages aux alentours et une immense Carchacrok fonçait dans leur direction, les pattes vers l'arrières, courant à une vitesse impressionnante. Certes, elle pouvait aller bien plus vite mais elle ralentissait peu à peu, dérapant légèrement devant les deux humains, se redressant de toute sa hauteur. Ses prunelles d'or semblaient déborder d'inquiétude. Elle s'agitait, montrant une direction, grognant, essayant de mimer quelque chose qui s'apparentait à une... grotte ?

« Et... c'est Ago, mon dernier Pokémon... Qu'est-ce qu'il y a... une entrée ? Une grotte ? Tu es trop grande pour passer ? »

Soburin, un sourcil arqué, tentait de démêler les dires de sa dragonne qui était affolée, les pupilles dilatées. La jeune femme sourit pour tenter de la rassurer, posant doucement une main sur la peau rugueuse de la Carchacrok.

« Bien, Nathan... Tu as un moyen de rappeler Lilly rapidement ? On aura besoin d'elle je crois bien. »

Si l'entrée était si petite que ça, cela signifiait que son starter ne pourrait pas non plus passer, le seul espoir reposait sur les épaules de la petite Sonistrelle !

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
Lun 28 Nov 2016 - 13:19
Région d'origine : Kalos
Messages : 17

Nathan Rokwald

Nathan Rokwald

 

 
« La carte qui mène aux rencontres »

 
Feat Soburin Ikeda

 

 
Je prenais note des circonstances entourant Soburin et ses pokémons, venant à facilement comprendre les tenants et aboutissants de l’histoire. Il était plus que probable que le Minidraco au fort caractère ait entraîné son ami aventurier dans une épopée plus ou moins floue, une intrigue des plus dangereuse pour quiconque n’est pas sur ses gardes. La balafre sur mon visage en était la preuve. Concentré sur ma tâche, j’élevais ma voix à travers les bois en appelant les deux pokémons dont les noms avaient la même sonorité que la dame. J’étais d’ailleurs intéressé par sa région d’origine : Jhoto. Chaque lieu disposait de sa propre ligue et de ses propres défis, rien de plus passionnant pour n’importe quel voyageur en herbe.

Même si je fus rapidement coupé dans mes pensées à l’arrivée plus que fulgurante d’un Carchacrock qui s’arrêtait net devant Soburin et moi-même, soulevant au passage un léger nuage de poussière qui manqua de me piquer l’œil. Un autre pokémon de type dragon, et il semblerait qu’il était lié à la dresseuse. Cela faisait donc déjà quatre pokémons jusqu’à présent, j’étais impressionné de la voir autant accompagné et ses deux compagnons les plus grands n’étaient pas à sous-estimer. Mon cœur battait légèrement plus vite bien qu’une nouvelle tension s’ajouta dans l’air : les deux pokémons avaient été retrouvés, mais étaient inaccessibles pour le grand dragon. Mon expression se durcissant alors que je comprenais les enjeux de la situation, je décidais de devancer Soburin et son pokémon pour courir jusqu’à la grotte, ayant bien reçu la demande de la dresseuse.

Une fois proche de ladite paroi rocheuse, je remarquais bel et bien une petite fente permettant d’accéder aux tréfonds de la grotte. Déposant mon sac à dos par terre, j’ouvrais mon étui pour laisser mes yeux se poser sur mon violon, ce dernier en parfait état. Je restais un instant à le regarder alors que j’inspirais profondément, saisissant l’instrument avant de le poser contre mon épaule et le tenir sur la longueur de mon bras, mon autre main allant jouer avec les cordes. Je collectais mes pensées, allant chercher au fond de moi ce que je souhaitais le plus en ce moment : appeler Lilly. D’un geste doux et subtile je démarrais la mélodie, les notes de musique s’accumulant au fil des secondes alors qu’une délicate mais enchanteresse musique s’échappait de mon violon.

Mon unique œil fermé, j’évitais les pensées inutiles, utilisant mon unique talent pour aider Soburin. La mélodie traversait la forêt nous entourant, emportée par la brise alors qu’au bout d’une minute je pouvais entendre les légers mais rapides battements d’ailes de la Sonistrelle. Sans même avoir besoin de rouvrir l’œil j’avais un grand sourire sur mes lèvres, finissant par augmenter la cadence de la mélodie avant de lever l’archet et de pointer la petite entrée dans la grotte. Sans qu’un mot ne soit dit, la petite Lilly répondait d’un cri convaincu alors qu’elle entrait en vitesse dans la fente, pénétrant les profondeurs obscures de la grotte. Rouvrant lentement mon unique œil, je poussais un long soupire avant de souffler légèrement, me tournant vers Soburin avec un léger sourire.

▬ Lilly les ramènera, je vous le promets.

Je profitais de l’instant pour m’asseoir sur un rocher sur le côté, mes jambes commençant à se sentir douloureuse après avoir autant marché aujourd’hui, mélangé à l’empressement de la recherche. Il ne restait plus qu’à attendre le retour du trio de pokémons. Pour le mieux.





   
Codage by TAC

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda
Dim 11 Déc 2016 - 17:07
Région d'origine : Johto.
Messages : 394

Soburin Ikeda

Soburin Ikeda
Une histoire de carte et de dragons
"L'oiseau en cage rêvera des nuages"

Soburin observa Nathan filer en courant en direction de l'endroit indiqué par la fière dragonne, la jeune femme eut un léger sourire en coin, rassurée. La brune leva son regard en direction d'Ago qui planta ses prunelles dorées dans celles sombres de sa dresseuse, la faciès inquiet. Soburin caressa doucement la peau dure de sa Carchacrok.

« Tu veux bien me porter ma belle ? Nous le rattraperons plus vite. »

Sans attendre, Soburin fut soulevée en douceur entre les bras de la dragonne qui la serra contre son torse étroit, s'appuyant fortement sur ses appuis tandis que les bras de la Rosalienne passait autour de son cou, le Dragon des Sables se propulsa à une vitesse phénoménale, semblant complètement voler au-dessus du sentier. Ago ralentissait peu à peu pour s'arrêter à quelques mètres du Kalosien, la doucereuse musique s'élevant alors pour parcourir les alentours. La brune fut re-déposée au sol, intriguée par ce talent de violoniste insoupçonné, observant le jeune garçon complètement concentré et échappant de son instrument un mélodie des plus agréables. C'est alors que les rapides battements d'ailes de Lilly furent audibles, suivit par ceux plus amples et puissants du Bruyverne qui vint se poser en haut des rochers, s'y agrippant à l'aide de ses griffes aiguisées, plantant ses mirettes d'or sur Nathan.

La geisha croisa ses mains devant elle, le cœur battant et le regard rivé sur la petite entrée dans la paroi. Ses jambes avaient beau faiblir à cause de sa nervosité, Soburin ne bougeait aucunement, le visage plus pâle qu'à l'accoutumée alors qu'Ago faisait les cents pas, sa lourde queue balançait de gauche à droite. Et enfin, Hiryō sur son perchoir prêtait son ouïe pour tenter de capter quelque chose. Ce fut au bout d'une dizaine de minutes qu'un petit cri fut audible suivit par deux prunelles rubescentes. Kusanagi, le petit Coupenotte montra alors patte blanche, bondissant de la paroi en poussant des petits cris joyeux, courant directement vers les jambes de Soburin, un large sourire aux lippes. Ago poussa un grondement puissant, prenant son fils adoptif contre elle, le soulevant dans les airs en grognant de soulagement... Et quand était-il pour l'intrépide Ryūjin ? La Minidraco semblait sortir à contre-cœur, le faciès courroucé, glissant doucement hors de la fente pour venir couler dans l'herbe, jetant un regard noir à Lilly puis à Soburin, Ago et Kusanagi.

« Ryūjin.... Il va vraiment falloir que l'on discute de ton attitude déplorable. »

La voix de la dresseuse avait perdu sa chaleur pour devenir plus froide et plus sérieuse, ses prunelles sombres perdaient de leur éclat pourpre alors qu'elle soutenait le regard de son jeune dragon indomptable. Ce-dernier s'enroula sur lui-même, le menton haut, fier et arrogant. Ago fronça ses sourcils, prête visiblement à mettre une raclée au dernier intégré à l'équipe tandis que le Bruyverne ignorait ce qu'il se déroulait, soupirant. Kusanagi fermait ses yeux, serrant la Carchacrok contre lui dans un câlin passionné. La jeune femme soupira doucement, reprit son sourire et posa son regard sur Nathan et sa Sonistrelle.

« Merci à vous deux... Cela aurait été compliqué pour nous de les trouver là-dedans si vous n'aviez pas été là. D'ailleurs, tu te débrouilles vraiment bien avec-... »

Soburin fut coupée par son Minidraco qui avait poussé un cri de guerre contre Lilly, prenant une attitude menaçante. La brune se passa une main sur le visage, lasse.

« Excusez-le, il n'a aucune notion de gratitude. »

© ASHLING POUR LIBRE GRAPH'



~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


Re: La carte qui mène aux rencontres | Pv Soburin Ikeda

Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: DETENTE :: Archives :: Archives RP :: 2016-
Sauter vers: