:: Mhyone :: Nox Illum Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vol à l'arraché [PV. Caoimhe O'Kelly] 20/04

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 4 Mai - 23:18
La porte s’ébranla d’un premier coup d’épaule. Derrière raisonnaient les voix des truands. Ils étaient devenus les proies des trafiquants, ils étaient acculés.
Troooooyyyy ... ! hulula la jeune femme, de plus en plus inquiète.

Les coups d’épaules gagnaient en intensité, ils devaient s’y mettre à plusieurs. Elle plongea dans l’ombre protectrice d’un rayon, se retenant presque de respirer. La barre retenant la porte explosa et quatre silhouettes traversèrent la boutique, droit vers le sous-sol. Le plus inquiétant étant que lesdites silhouettes n’avaient à aucun moment crié quelque chose dans le ton de ‘’police, mettez les mains en l’air’’. Elle se tapit au sol. Au sous-sol, des cris de colère se faisaient entendre. Troy allait devoir gérer une fois de plus la bataille seul. Tout ce qu’elle pouvait faire pour l’aider, c’est profiter du fait qu’elle n’avait pas été détectée par le groupe armé, et qu’elle était parfaitement habituée à l’ombre. Elle pouvait leur couper la retraite, les acculer de façon manuelle. Le bruit de la bataille la rendrait plus difficile à détecter.

Elle louvoya entre les rayons, et mit rapidement les mains sur le coin alcool. Une bouteille de piquette – au vu de la taille – deviens une masse dans sa main tandis qu’une bouteille de bière plus petite deviens une arme de poing convenable et maniable. Elle ouvrit aussi rapidement que possible un autre pack de bière, en canette cette fois, les installant en haut de la porte. Les fuyards tomberaient dessus, et retour en bas de l’escalier, avec une commotion cérébrale en prime. Elle fit demi-tour pour aller chercher quelques grosses boîtes de pâtée pour Pokémon, et se plaça entre les canettes de bières au sol. Restait à savoir si elle sait bien lancer.

HEY ASSHOLES !

Un des gros bras se retourna vers elle et se prit aussitôt une boîte de pâtée d’un kilo sur la tête. Suivie d’une autre. Elle était remarquée, mais Troy n’emporterait pas ses mystérieuses pistes dans la tombe. Ou avec elle.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 0:33
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Heavy Rain - The Chase :
 

La porte vers les Enfers s'ouvre dans le couloir. Typhlosion, Mime Jr., Gobou, Pashmilla, Clic ; les cinq chevaliers de l'Apocalypse rugissent en chœur sur les hommes à l'odeur de mafia. Une pluie de météores traverse l'arrière-boutique jusqu'à l'entrée de l'épicerie ; des ondes stridentes résonnent dans toutes les fondations, m'attaquant l'âme à chaque pic de fréquence ; un énorme jet d'eau vomit de la gueule d'un des Pokémons et percute les quilles adverses ; des éclairs investissent les câbles enterrés dans les murs en béton et chargent le torrent aqueux dans un dangereux combo.

Crustabri, lance Abri ! gueule une voix rocailleuse de meneur. Puis Hydrocanon !

Le geyser expulsent Clic et Mime Jr. contre la table de jeu. Ils restent au sol, inertes, le dos en miettes comme le meuble qu'ils viennent d'écraser. J'ai senti l'attaque repousser l'air environnante. Cette pression pourrait me briser un bras, bordel.

Vous deux, sortez-vous les doigts et faites quelque chose !
Mon Pandarbare est K.O., je ne peux...
Tu sers à rien, Tom ! Et où est passé cet enfoiré de Joe ?!

Un cri de douleur résonne dans la cage d'escaliers.

AAAAAH ! MON CRÂNE ! J'AI MAAAAAAL ! AIDEZ-MOOOIIIIIIII !
Mais putain Tom, tu nous as dit qu'ils étaient en bas !
Ils y étaient quand j'ai foutu le camp !
Alors pourquoi on se fait lapider par des... par des putain de boîtes de paté ?! Jimmy, va aider ton autiste de frangin pendant que je récupère la marchandise.

Je rappelle les deux esclaves K.O. et tends leurs prisons à Ectoplasma.

Caoimhe.

Il hoche la tête. Puis disparait dans le couloir en frôlant le sol à toute vitesse.

Crustrabri, profite qu'ils soient trempés jusqu'aux os ! ONDE BORÉALE !

Je devine la glace se cristalliser à trois mètres de mon oreille. J'entends les plaintes de Typhlosion, la patte dans le piège, entrecoupées de gerbes de flamme pour se libérer. J'entends le bloc de glace se fracturer ; le hurlement caractéristique de Gobou vibrer dans un effort soutenu ; puis un corps lourd se briser sur une cible, à l'autre bout du couloir. Des météores continuent de mitrailler le goulet, sans relâche, une poussière d'étoiles retapissant le sol et les murs de l'arrière-boutique jusqu'aux escaliers.

Un klaxon retentit à l'extérieur. Mon téléphone vibre dans ma poche.

« INC ASAP
HELP RDC !!!
WTF OK »

Le Pashmilla mord la poussière à mes pieds, s'éteignant avec la pluie de météores.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 1:13

L'assommé était plus résistant qu'elle ne l'aurait cru : l'arcade en sang, il tenta de monter l'escalier en lui promettant tous les supplices possibles. Elle lança la seconde boîte de pâtée en une magnifique courbe. L'autre tenta de la rattraper, y laissa son équilibre, et s'effondra en arrière, sur son frère.

STRIKE ! glapit Caoimhe, autant pour s'encourager que pour prévenir Troy de sa victoire. Peut-être temporaire mais une victoire. Le gérant se relève, enragé, et monta les marches quatre à quatre. Un klaxon résonna dehors, réveillant le voleur. Elle saisit la bouteille d'alcool et bondit sur le côté, prête au combat. Elle fonça sur le voleur et lui rendit les coups qu'il lui avait servi plus tôt, le piétinant avec rage pendant qu'elle entend le bruit mat de la chute du gérant. Elle n'aurait pas cru que son plan à base de bière fonctionne réellement.

C'est alors que la porte s'ouvrit sur un énième belligérant. Sans prendre le temps de se présenter, ils se bondirent à la gorge l'un l'autre, naturellement, Caoimhe tentant de le frapper de sa bouteille. Il réussit à détourner son geste au dernier moment, en profitant pour lui asséner plusieurs coups de genoux dans l'estomac. Elle roula au sol tandis que le nouveau combattant se jetait sur le gérant, se débarrassant facilement de lui.La jeune femme gémit indistinctement, le souffle court, laissant son agresseur disparaître dans l'escalier, probablement pour aller régler son compte à Troy. Ou aux autres. Elle n'était plus très sûre de rien, si ce n'était qu'elle avait vraiment mal cette fois.

Et que son plan avec les bières était décidément une idée de génie puisque même cet espèce de Superman s'effondra par terre après avoir mis le pied sur une canette.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 1:50
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Heavy Rain - The Chase :
 

Les renforts débarquent dans l'épicerie bondée de monde. Les uns comme les autres remontent leurs manches pour s'échanger des roustes dignes d'une horde d'ivrognes dans un bar malfamé de Céladopole. Ou plutôt, de la banlieue de Céladopole.

Crustabri, contiens-les !

Le chef de gang se retourne vers les intrus remontés à bloc. Ils s'arrachent les cheveux, les ongles, les dents. Ça hurle ici et là, noyant le bâtiment dans un brouhaha étourdissant. Les ouvrier des quais doivent ouvrir leurs fenêtres pour épier le spectacle nocturne, l'oreille greffée à leurs portables. Le sablier du temps se fissure de toute part, et je n'ai pas de scotch sur moi pour le réparer. Surtout pas lorsque la seule issue est un goulet où les Éléments se déchainent. À moins que...

Au-dessus du système de stockage, une grille. Derrière elle, un conduit d'aération. Bingo. Je range Pashmilla dans sa pokéball, escalade la machine vierge, m'immisce dans le tunnel poussiéreux malgré mon costume trois pièces repassé le matin.

Je crapahute dans l'inconnu, la rixe faisant rage autour de moi. Des hurlements de Pokémons retentissent dans le couloir ; des hurlements d'humains retentissent près de l'entrée. Mais entre ces deux centres névralgiques, je préfère cent fois le second.

Je défonce la grille de sortie d'un coup de semelle. Elle tombe sur le rayon confiseries de l'épicerie, arrache un paquet de guimauves dans sa chute. Je m'extirpe du passage secret et retombe sur mes pattes dans une agilité féline.

Pike !

Je me rue vers lui, le relève d'une main sur l'épaule. Il se masse le cul et balance une cannette contre le mur décrépi de la boutique.

Tu as des gonzesses à tes trousses ? C'est pour ça, l'appel à l'aide ?

Je suis son regard se poser sur une silhouette humanoïde mise à l'écart, un par-terre de tessons autour d'elle, une bouteille de bière éclatée en main. Caoimhe O'Kelly.

Elle est avec moi.
Oh, merde...

Les sirènes retentissent à l'horizon, portée par l'avenue. Pike me regarde avec de grands yeux, une boule de panique coincée dans le gosier. Il gueule en contrebas, tire ses hommes vers la sortie, violente les côtes d'un minable gisant au sol.

On décolle, Caoimhe !

Je la traine sur mes épaules comme un sac à patates, regagne l'air de la liberté. Mais celui-ci est souillé par le sel et les menaces incendiaires des connards à nos trousses.

Prends la voiture et emmène les flics ailleurs !

Ectoplasma prend les devants, zigzague entre les ruelles de quai. Les sirènes de police se rapprochent en écho à travers le quartier. Les insultes du mafieux me lèchent les tympans mais je ne m'interdis de regarder derrière dans le feu l'action. Le fantôme d'Orphée me tapote l'épaule, place ses mains sur mon visage en guise d’œillère. Un gigantesque entrepôt nous fait de l’œil ; on s'y dirige et la pénètre dans l'embrasure d'une porte dérobée. Pike se retourne et colle une droite au connard en chef.

Attrapez-les les gars ! ordonne notre sauveur.

Mais nos ennemis ne se rendent pas pour autant. Le feu n'a fait que changer de foyer.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 11:06

Elle n'entendait plus les voix autour d'elle, elle n'entendait pas les sirènes. Elle sentait seulement la sensation de brûlure puis de chute alors qu'elle sombrait dans la plus sombre inconscience. L'adrénaline retombait, ses douleurs décuplaient sa fatigue du combat et de sa crise. Elle n'avait pas mangé depuis la veille. C'est donc un corps inerte comme une poupée de chiffon, au yeux entrouverts, que Troy souleva, qu'il chargea sur ses épaules. Elle était souillée, ses vêtements étaient encore mouillés de sa chute au sol plus tôt, sa manche était imbibée d'alcool, ses cheveux avaient attrapé tout ce qu’il pouvait y avoir de saleté au sol. Elle était tuméfiée sur tout le corps. Elle rouvrit un peu les yeux, vit vaguement des lumières danser au loin, puis retomba dans l’inconscience sans aucun souvenir de ce qu’elle venait de voir.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 11:49
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Cowboy Bepop - Farewell Blues :
 

* * *

Tom et sa clique pendent sur un crochet dans un coin de l'entrepôt, les pieds et mains liés, les yeux couverts, la bouche ballonnée. Leurs appels à l'aide s'étouffent dès le premier mètre. Un des gars de Pike leur lance une cacahuète sur deux au visage, avalant le reste pour digérer le sacrifice de sa soirée de permission.

Un pseudo-toubib a organisé un coin « repos et couture » entre deux tas de cartons, au cœur de la bâtisse. Caoimhe gît sur le sol, inerte, sans vie sinon un mince filet d'air alimentant encore ses bronches. Signes vitaux : nickel. Bon rythme cardiaque. Pas de liaisons aggravant son cas. Aucune côte cassée, hémorragie interne. Et pourtant, le déchainement de mauvais coups l'a mise au tapis sans attendre le dixième round.

Alors. Tu vas m'expliquer c'est quoi ce foutoir ?

Pike s'assied sur une caisse, les mains dans ses poches. Il regarde Caoimhe, un sourcil haussé, un « Et qui est cette foutue grognasse ? » sur les lèvres.

Une partenaire.
C'est risqué de trainer des boulets dans ce boulot. On ne sait jamais comment ils peuvent réagir devant nos devoirs. Elle est en formation ?
Ouais.

Le médic me tend une poche de glace. Je le remercier de la tête et l'applique sur ma tempe endolorie, bleuie par le talon d'un chaussure trop aérienne. Je n'ai pas vu cet high kick arriver – je le concède. Mais le poing qu'il s'est pris en retour...

Donc. Ce foutoir. GO.
Je ne vais pas te pondre un roman. Jimmy devait me déposer sa marchandise au N-08, puis revenir trois jours plus tard une fois troquée contre une sacrée liasse de billets. Trois pokémons dans une valise. Le coup gratuit.
Et tu l'as surpris la main dans le sac avec son nouvel ami.
Bingo.

J'allume ma dernière cigarette et la propose à Pike. On s'échange les bouffées comme sur le joint d'une soirée miteuse. Une autre question le taraude.

Comment t'explique la présence de cette pute d'Arn ? dit-il en désignant la dinde de Noël pendue à l'autre bout de la salle. Il ne lève pas son cul pour si peu de profit.
J'ai laissé Tom partir dans mon bon jour. Ça ne le concernait pas, sur le papier.
Sur le papier.
Le vioc a prévenu son mafieux de poche au lieu de se couler un bain chaud et une tisane. Du coup, sans « bonjour » ni « merde », Arn et ces dégénérés de jumeaux nous ont foncé dessus. Il va falloir s'occuper d'eux, un de ces quatre. On perd du terrain. Si les voleurs abandonnent nos receleurs au profit de ceux l'Écume...
Ouais, répond-t-il après avoir noyé ses poumons dans la nicotine. Ce n'est pas la première fois que des filons nous passent sous le nez. Dès que l'on passe au pluriel, nos soldats bavent sur les bottes de l'ennemi. Ils ne s'occupent que des « gros » coups, un bon bifton en guise de carotte. Des putain d'ânes.
Tiens-moi au courant pour la vendetta. J'en suis.
Tu es déjà sur la liste, Troy.

Il me rend définitivement ma cigarette et se relève.

Bien joué pour la marchandise récupérée, en tout cas. Il y a moyen de faire pression. J'ai vérifié : le transfert des cinq Pokémons n'apparait pas dans le bouquin.
Ils se sont bien battus. C'était le chaos, là-bas.
J'ai entendu. Ça tourne déjà à la radio.
Eh bien, c'est qu'on deviendrait fameux...
Pour le meilleur et pour le pire. Occupe-toi bien de ta partenaire, l'ami.

Pike rebrousse chemin vers le stand de tir à la cacahuète. Caoimhe s'agite dans sa torpeur. Je me retourne vers l'apprenti-médecin, clope au bec.

Tu peux nous laisser seuls ?

Il acquiesce et abandonne un linge maculé de sang sur une caisse.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 13:08

Elle revenait doucement à la conscience. Ce fut d’abord de légers frémissements du visage, une respiration moins régulière. Puis des picotements dans les membres alors que son sang se souvenait qu’il était censé courir dans ses veines. Elle ouvrit les yeux, encore à demi assourdie. Elle avait la bouche pâteuse, les membres en coton, les reins en bouillie.
Lily ? appela-t-elle d’une voix vaseuse, oubliant temporairement ses aventures de plus tôt.

Puis elle sentit les présences autour d’elle et s’agita un peu plus. Elle ne reconnaissait pas où elle se trouvait. De la taule, du béton, des caisses… Elle tentait de recoller ses souvenirs sans grand succès.

Je suis où ?

Elle tenta de se redresser, sentant le sol dur sous elle. Elle n’était pas liée, c’était déjà ça. Elle était encore un peu étourdie, et endolorie, mais elle était vivante.

Je suis restée longtemps comme ça ?

La tête lui tournait un peu, elle regarda autour d’elle, sa vision s’assombrissant par moments, ses bras menaçant de la lâcher à tout moment et reconnut très vaguement l’homme qui l’avait menée de Charybde en Scylla toute la soirée. La puanteur de sa cigarette lui arrivait même aux narines maintenant. Par Arceus, ce mal de crâne.
Urgh. Je l'aurais mérité ce foutu whisky ...


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 13:48
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Chet Baker - Almost Blue :
 

J'accompagne la Belle aux Bois Dormants se dégager de l'étreinte de l'inconscience. Elle s'agite, marmonne des propos vagues, rouvre les yeux difficilement. Une partie de moi remercie le ciel d'avoir ramené Caoimhe. L'autre se demande encore comment arranger la situation. Ses Pokémons volés, son corps plongé dans une affaire de corruption ; et maintenant, quoi ? Bonjour, j'aurais dû être le geôlier de tes amis !

Tu as dormi pendant une bonne demi-heure.

Je saisis délicatement sa main et y glisse le pain de glace.

Personne ne t'a touchée. En revanche, toi... Tu as une sacrée détente. Je devrais faire gaffe à ne pas te laisser la bouteille de scotch vide dans les mains.

J'écrase ma cigarette du talon, repousse le mégot à deux mètres, promène mon regard aux alentours. Les araignées s'agitent dans le bâtiment. Les moucherons capturés gigotent dans tous les sens et leurs prédateurs redoublent de questions. J'entends des noms crachés dans la douleur ; puis des mots de passe, des adresses, des chiffres, et une ribambelle de supplices quasi-religieux.

Quand je t'ai dit être un détective privé...

Je me redresse. Croise mes bras. Fronce les sourcils. Cherche une bonne manière d'accoucher de la prévisible vérité sans en subir les contrecoups évidents.

... c'est un peu plus compliqué que ça. Mais je ne savais pas à quel point la soirée allait s'envenimer, dis-je tout bas, d'une voix attendrie, essayant de garder nos têtes hors de la flaque pestilentielle où nous pataugeons. Tu aurais dû récupérer tes Pokémons. Je... J'aurais pu arrondir les angles, rognant sur la marchandise du voleur en échange d'un service et d'un maigre pécule... mais... Shit happens, comme on dit.

Je me frotte le front. Ma chasse à la bonne action est crevée dans l’œuf.

L'Anima a tes amis en sa possession. C'est trop tard. Tu peux partir. Il n'y a plus rien à faire ce soir, sinon remuer de la merde. Mais je te promets que ça sera bientôt terminé. (Je me relève du siège improvisé et contemple Caoimhe.) Je te le promets.

Sortez les violons, trempez vos mouchoirs. Troy écarte les ventricules de son cœur à l'égérie de toutes ses victimes indirectes, prêt à subir les crocs d'une lame vorpale. Tout un jeu d'ombres ébranlé pour ça. Pour ce moment. Pour se laisser guider sur une mouvance niaise aux larmes de sel. La carapace se brise, le personnage s'effondre. La femme fissure les fondations de son sens du sacrifice pour y cultiver un jardin de regrets. Elle regarde à travers la matière. À travers les faux-semblants. Elle mire l'âme de Troy à la lumière d'une bougie asthmatique, la flammèche risquant de s'étouffer à tout moment. Le temps ralentit. Le pouls du détective pose son index sur ses lèvres, esclave du silence. Troy se noie dans un repère sans dimension...

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 14:52
Une pokéball frappa alors le front du détective.

T'as bientôt fini avec tes grands discours.

Les sourcils froncés et le regard dur, elle le dardait de ses yeux secs sans la moindre pitié. Juste de la colère, et un certain mépris. Les faux semblants de politesse volaient en éclat.

D'abord, tu me dis que t'as une piste sur mes pokémons, puis tu m'envoie dans le pire shithole possible. Et maintenant, tu me sors que tu étais le fils de pute qui devait acheter. Mes. Pokémons. C’était quoi l’affaire ? HEIN ? PUTAIN DE MERDE.

Elle se roula sur le flanc pour se relever, un voile noir passa devant ses yeux mais elle n’avait pas besoin de ses yeux pour coller une monumentale gifle. Elle tenta ensuite de retrouver un peu mieux son équilibre. Difficile d’avoir l’air sérieuse en ayant l’impression de pouvoir être soufflée par une pichenette. Elle compensait en jurons et volume sonore. Même les camarades de Pike devaient entendre leur ‘’scène de ménage’’ en se retenant de glousser.

C’ETAIT QUOI TON PUTAIN DE PLAN BORDEL. FUCKING SHIT.
P’tain ce qu’elle lui met…
Alors, NON. Non ce n’est pas fini. Tu as loiiiiin d’en avoir fini avec moi, espèce de Tad’morv ! Parce que maintenant t’as intérêt à retrouver mes pokémons. Et les autres ! OK ? Tu m’auras pas foutu dans la merde, non, dans TA merde pour rien, Troy O’Bowen !

Elle l’attrapa au col, lui crachant au visage, les yeux lançant des éclairs.
Suis-je bien claire.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 15:53
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Nocturnal Animals - Off The Road  :
 

Suis-je bien claire ?

Les chiens de Pike rient à gorge déployée. La colère de Caoimhe me crache au visage. Littéralement. Je bous. Mon corps entre en ébullition. Ma mâchoire se contracte comme celle d'un drogué sous cachet. Mes phalanges se bloquent. Mes narines se dilatent. Mes lèvres se pincent. Mon cœur accélère. Mon sang tambourine contre les parois de mes veines. Mes yeux répandent toute la haine du monde devant eux. Mon estomac réprime un hurlement primitif. Mes nerfs s'interdisent de violents réflexes. Je tremble.

Je. Ne. Te. Dois. Rien.

J'enfonce mon poing dans son ventre.

Vas-y mollo, Troy...

Je récupère un mouchoir de poche. M'essuie le visage. Regarde la femme de haut. Pike presse le pas, réclame le retour du calme, pénètre le cercle. Je lui demande d'arrêter d'une main. Cette affaire ne concerne que moi. Et cette...

TU as voulu crapahuter dans cette fange de TON plein gré. Ce monde te crache au visage et tu appelles ça de la pluie. Tu n'es qu'une gamine. Une enfant gâtée. Une quelconque progéniture bercée dans le confort et la désillusion. Tu pense pouvoir construire des gratte-ciel éternels dans ton bac à sable jusqu'à tomber sur une merde de chien. Je ne te dois rien. Je n'ai fait que de te tendre la main, et plus tu cracheras dessus, plus elle sera glissante quand tu voudras t’y agripper dans ta chute. Étouffe-toi avec ton ego. Avec ta peine. Avec tes larmes. Seule pour la première fois depuis les hanches de ta mère. Tu n'es rien. Ta considération ne vaut rien. Tu n'es qu'un contretemps. Rien qu'une preuve de plus que vous ne méritez aucun salut.

Ectoplasma se met en travers de mon regard. Il secoue la tête. Pose ses mains sur mes tempes. S'habille d'une grimace qui semble s'approcher le plus de la tristesse.

Un brin d'incompréhension. Un brin de colère. Un brin de dégoût. Un brin de peine.

Tu aurais dû rester assise à l'Or Noir, dis-je au travers du fantôme.
Troy, c'est quoi cette histoire ?
Rien, rétorqué-je sèchement. Je voulais lui rendre sa valise, paraître comme un héros, et lui arracher sa fleur avec les dents. C'est elle, la victime aux trois Pokémons.
Je vais t'apprendre à draguer, ça vaut mieux. Te sauver la miche tous les soirs pour te sortir de plans moisis, non merci. Bon, OK, ça va pour aujourd'hui, vu qu'on est tombé sur cette foutue mutinerie. Mais ne te mets plus dans des états pareil. Tu vas...

J'arrache la silhouette fantomatique du plan de la réalité et fais demi-tour.

Nettoyez-ça pour moi.
Troy !
Je ne veux pas salir les quais davantage.
Reviens, bordel !

Pike m’agrippe l'épaule dans ma fuite. Un éclair me traverse l'échine.

Je ne t'ai jamais vu comme ça, vieux.

Une seule personne peut témoigner de cet état. Une seule. Et je l'ai abandonnée pour m'investir dans ce plan. Je l'ai abandonnée dans un sacrifice altruiste. John.

Je me souviens du moment où il m'a pris dans ses bras. Il y a si longtemps. Une décennie. Le grand héros scandait des poèmes d'espoir au peuple sauvé de Kanto ; et je subissais chaque vers comme autant d'échardes sur ma fierté anéantie.

Et, encore une fois, la déception m'accable au point de plier le genou. On ne chantera jamais mes louanges. On ne me récompensera jamais à la hauteur de mes efforts. Mais je continue. Encore et encore. Au nom d'une pseudo-justice qui ne rassemble que des égoïstes opportunistes. Et j'en suis le parfait modèle.

J'ai compris. (Il lève ses mains.) Je te lâche. Et ne me dis pas merci, surtout.
...

Qui suis-je ? Suis-je dans la bonne direction ? Vais-je faire un plus grand bien que le mal semé derrière moi ? Putain. Putain, putain, putain ! PUTAIN !

Merci, Pike.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 17:47

Si lui s’est retenu de pousser un cri animal, elle ne se retint pas. Après avoir grogné de douleur lorsqu’il lui servit un nouveau coup dans les côtes, elle hurle sa rage et l’abreuve d’insultes.

Ben vas-y ! Cogne ! C'est tout ce que t'as !

Leurs regards se croisèrent à nouveau, emplis de mépris et de haine. Ils s’entre-tueraient s’ils le pouvaient. Si elle le pouvait surtout. Elle regrette sans douleur l’absence de Jujube. Elle aurait écouté Troy chanter en mezzo-soprane sous les griffes du Luxray avec un certain plaisir. Caoimhe en tremblait, non de douleur, non de peur, mais de rage pure. L’adrénaline était de retour en force. Elle se mit à hurler par-dessus le discours de Troy, raidie par un orgueil de Pingoleon.

Des paroles, encore des paroles ! Messieurs, écoutez-tous ! Le graaaaand Troy O’Bowen nous fait son putain de discours !

Elle s’assit alors, posée contre une poutre. Elle entendit alors le récit de Troy en résumé de son fameux plan. Un plan fumeux, oui ! Elle assena le coup de grâce alors que Troy se retournait, tout entier dans sa fierté mâle d’Alpha. Elle éclata d’un grand rire clair, cristallin.
Moqueur.

Eh bien, au moins une personne de sensée dans ce bordel. Bravo Pike. Bravissimo.

Elle mit un coup d’épaule dans la poutre et se redressa, son allure boitillante lui donnait même un certain déhanché. Les bras croisés, souriante malgré ses blessures, son regard prenait des airs de Chacripan.

Tu sais ce que j’aurais surtout dû faire, Troy ? Te laisser crever dans ta merde. Pour quelqu’un qui se donne des airs de loup solitaire, tu m’as l’air pas mal dépendant des autres. Vas-y, fais-moi rire : qu’est-ce qu’il se serait passé si ni moi ni Pike n’avaient été là pour t’aider. Tu serais mort pour trois fois rien. Et regardes toi !

Elle sourit de plus belle. Elle crèverait, mais elle crèverait debout.

Un rire, et tes grands airs tombent. My, my. Did the abyss stared back at your Taurosshit ?


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 19:41
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Bright September - Sleepless Lullaby :
 


Je m'échappe de ma prison à l'insu du Maître. Je ne peux Le laisser détruire cette liaison fragile qu'Il semblait vouloir consolider. La contre-productivité de cette soirée crève les plafonds. Et je déteste faire les choses à moitié – ou pire encore, pour rien.

Je m'enfonce dans le bitume, me laisse avaler par le sol. Je traverse les couches de matière, les unes après l'autre, jusqu'à rejoindre l’entrepôt. Je ne m'en fais pas pour le Maître ; Rina est avec Lui, et je migrerais d'ombre en ombre pour Le retrouver bien assez tôt. Quitte à me prélasser dans un ferry pour L'attendre à Port-Mirage.

Beaucoup de gens y dorment. Un endroit parfait.

La femme est toujours là. Blessée. J'infiltre les ténèbres des caisses, des poutres, jusqu'à elle. Je garde les paupières ouvertes, mes yeux d'or plantés dans son âme. Je déforme sa propre ombre pour écrire deux mots précis. Une phrase à eux seuls.

Discussion. Hypnose.

Et la désigne aussitôt de ma main, mon corps toujours à moitié enfoncé dans le sol.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Mai - 22:41

Il y eut encore quelques salves de cris, des insultes, puis le calme revint. Troy claqua la porte derrière lui. Elle était victorieuse, droite sur ses jambes et dans ses bottes. Mais seule dans un coin qu’elle ne connaissait pas. Genre absolument pas. Worth it. Certains gars de Pike ricanaient encore, surpris de voir Troy battu par une petite Poussifeu si facilement. Elle avait du caractère la « grognasse ». Il devait être minuit passé lorsque tout le monde se décida enfin à prendre un peu de repos. Elle verrait le lendemain si quelqu’un voudrait bien la ramener au Centre Pokémon sans lui faire risquer le viol. En attendant, elle réussit à se trouver un coin tranquille pour dormir, un peu à l’écart du reste.

Elle bailla longuement, rattrapée par le sommeil et s’installa aussi confortablement que ses hématomes le lui permettaient contre le mur. Mais c’est alors qu’elle vit le Pokémon de Troy. Ectoplasma. Le même qui tout à l’heure l’avait gentiment remis à sa place. Ce devait être une mauvaise habitude prise de son maître. Vous savez. Comme les Chaglams trop goinfres ou les Miaouss obsédé par les objets brillants. Elle fronça un peu les sourcils, essayant de ne pas remettre toutes ses frustrations de la soirée sur un Pokémon non seulement innocent, mais plus rusé que son phallocrate de Dresseur. Son visage changea du tout au tout lorsqu’elle vit le second mot épelé par le Pokémon. Elle secoua vigoureusement la tête, visiblement effrayée, la parole vive, presque pressée.

Nuh-huh. Hors de question, alors là, niet. Désolé Toto, mais là non. Va falloir trouver autre chose. Un tableau, de la craie ? Tout sauf ça. Ok ? Non.

Elle se mit à chercher du regard un nécessaire d’écriture pour le Pokémon. Elle sortit son téléphone, continuant de chercher.

Mon portable, peut-être ? I don’t fucking know, mais t’as l’air plus malin que l’autre, donc bon, on va trouver une solution.


#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Kanto
Expérience : 1250
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 14:34
VOL À L'ARRACHÉ


OST | Bright September - Sleepless Lullaby :
 


Ectoplasma. Est-ce si dur pour un humain de mémoriser un nom au point qu'ils redoublent de malice dans l'élaboration de sobriquets ? Ectoplasma. La même appellation que pour mes « confrères » – des singes idiots qui vouent leur vie au Dévorêve. Une drogue puissante. Intrinsèquement addictive. Mais ce n'est ni notre nature, ni notre nom qui font de nous ce que nous sommes. Ce sont nos actions.

Or, je n'accepte pas le comportement du Maître. Contre toute attente, Il défie mon dogme et fuit le combat, se laissant trainer dans la boue. Il embrasse la lâcheté.

Mais je connais le Maître. Acculé dans l'impasse de son ambition, Il ne peut agir de son plein gré. Une couverture criblée de puces recouvre Ses épaules. Un déguisement instable, tortueux, lancinant, qui Le ronge de l'intérieur. Ces actions, ce qui Le définit, se cache dans l'ombre de Ses « crimes ». De vulgaires compromis pour infester le terrier du mal. Hélas, les yeux de la femme ne peuvent voir au travers de cela.

Je hoche la tête, récupère son portable. Le Maître m'a indiqué comment s'en servir, si jamais l'occasion s'en présentait. Puis Il me l'a retiré des mains après y avoir passé toute une nuit, la batterie de l'appareil tombant à plat lorsqu'Il en eût le plus besoin.

Maitre.excuse.probleme

Ectoplasma.aveu.couverture.anima

Maitre.regard.bizarre.toi

Paix

?


Un message limpide comme de l'eau de roche.

Color Code HTML:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Région d'origine : Sinnoh
Expérience : 828
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 17:21
Caoimhe cherchait encore du regard quelque chose sur lequel Ectoplasma pourrait écrire lorsque celui-ci lui rendit son téléphone. Avec un message écrit dessus.

Wow.
Elle ne s'attendait pas tellement à ce que ça fonctionne en fait.
Je corrige ce que j'ai dit, tu es plus intelligent que Môsieur O'Bruti.
Elle porta un peu mieux son attention sur le message, en soi ... télégraphique, qu'elle dut donc déchiffrer ligne par ligne.

Maître, excuse, problème.
Son maître s'excusait des problèmes qu'il lui avait causé ? Non. Ce mufle aurait fait l'effort de lui envoyer au moins un texto en personne et de, disons, ne pas lui envoyer un pain dans la ratte. Excuse mon Maître, il a des problèmes ? Ça, c'était gentil, intelligent, et redondant. Elle s'en était aperçu que Môsieur Troy avait des problèmes. Il était un problème ambulant : orgueilleux, théâtral, colérique, immature ... psh.

Ouais, j’ai cru comprendre que ton ‘’maître’’ les aligne, les problèmes. Gromella-t-elle sotto voce.

Ectoplasma.aveu.couverture.anima
Wow wow wow. Minute Charmillon. Son regard reprit son agressivité de plus tôt. Ça voulait dire quoi, ça ?! Ils étaient avec Anima ?! Ils- oh.

Ce genre de truc- Elle se coupa alors qu’un grommellement endormi se faisait entendre et reprit encore plus bas. Ce genre de truc vous sert de couverture … pour pas vous faire chopper par Anima ? Hm, un peu gros si tu veux mon avis.
Mais bizarrement, elle avait plus confiance envers le Pokémon qui lui disait ça qu’envers l’humain qui était le sujet de leur conversation. Toto était plus professionnel que Troy, et prenait mieux le refus. Un vrai gentleghost. La phrase suivant la tua.

Maitre.regard.bizarre.toi
Oh, does he.

C’était quoi son baratin de plus tôt ? "Je ne laisserais personne vous faire de mal ? Enfin, vous au sens général, je ne veux pas vous manquer de respect ?" Mmmouais. Le ton était encore plus affecté dans son esprit. Plus ce qu’il avait dit tout à l’heure à Pike. Pfeuh ! Risible ! Et cette fois, ce semblait être Toto qui ne comprenait rien. C’était presque flatteur. Presque. Si Môsieur n’avait pas pris aussi mal de se prendre un minuscule râteau. Et si Môsieur ne trempait pas dans la mafia. Et si Môsieur n’était pas Môsieur.

Paix ?
Elle releva les yeux vers Ectoplasma, un restant d’orgueil, de mauvaise foi et d’ennui dans le regard. Elle se faisait prier, l’air boudeur, l’air gamine. Puis elle poussa un gros soupir en roulant des yeux. La flamme dansait encore un peu puis se calma, se laissait à peine faire, prête à se rebiffer à tout moment.

D’accord, mais ce n’est que pour toi.

Elle reprit son téléphone en main et écrivit soigneusement au contact qui l’avait appelée plus tôt. Tellement soigneusement qu’elle s’y reprit à plusieurs fois, soignant ses tournures de phrases et ses effets.
Hum, il y a des dormeurs par là-bas, donc euuuh, si tu veux, te gênes pas. Vise plutôt les pendus par contre. S’ils dorment.

« Hey. »
Envoyé à 00:02

« Ton Pokémon est venu me présenter des excuses, et m’expliquer ta situation. Je m’en voudrais de devoir couper les ponts avec un Ectoplasma aussi poli, or, le seul de vous deux qui a un téléphone, c’est toi. »
Envoyé à 00 :02

« Et je lui dois une fournée de Poffins. »
Envoyé à 00 :03

« Donc c’est quoi le plan ? Tu continues à bouder et j’adopte ton Pokémon ? Ou ton continue ton plan mi-drague mi-sauvetage foireux ? »
Envoyé à 00 :03



#4B996D - Voice actress : Ashly Burch (Aloy, Cassie Cage, etc.)


AVATARS:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pokemon Mhyone :: Mhyone :: Nox Illum-
Sauter vers: